30/12 07:46

L'Europe et les Etats-Unis demandent à la Chine de libérer une "journaliste citoyenne" condamnée à 4 ans de prison après avoir couvert l'épidémie à Wuhan

L'UE et les Etats-Unis ont demandé à la Chine de libérer immédiatement une "journaliste citoyenne" condamnée à quatre ans de prison après avoir couvert l'épidémie de Covid-19 à Wuhan. "L'UE appelle à la libération immédiate de Mme Zhang Zhan", ainsi que celle de défenseurs des droits et personnalités détenues en Chine pour avoir rapporté des informations "d'intérêt public", a annoncé dans un communiqué un porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

Zhang Zhan s'était rendue en février à Wuhan (centre de la Chine), alors en proie à l'épidémie de Covid-19, diffusant sur internet des reportages, notamment sur la situation chaotique des hôpitaux. Arrêtée en mai, accusée de "provocation aux troubles" et de diffusion de fausses informations, elle a été condamnée lundi à quatre ans d'emprisonnement par un tribunal de Shanghai.

"Nous appelons le gouvernement de la République populaire de Chine à la libérer immédiatement et sans condition", a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo dans un communiqué. "Le parti communiste chinois a de nouveau montré qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour réduire au silence ceux qui remettent en question la ligne officielle du parti, même si cela concerne des informations de santé publique cruciales", a-t-il ajouté.

Mike Pompeo a régulièrement attaqué Pékin sur son rôle dans la pandémie. "La peur de la transparence et la répression des libertés fondamentales sont un signe de faiblesse, pas de force, et une menace pour nous tous", a-t-il asséné mardi.

Michelle Bachelet, Haut-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, a de son côté affirmé que la condamnation de Mme Zhang correspondait à une "répression excessive" de la liberté d'expression sur le Covid-19.

Ailleurs sur le web

Vos réactions