08/12 08:21

Après la COVID-19, inquiétude après l'apparition d'une mystérieuse maladie qui a provoqué 300 hospitalisations et un mort en un seul week-end dans une ville du sud-est de l'Inde - Vidéo

Après le Covid-19,c'est une nouvelle qui commence à inquiéter plusieurs experts.  En Inde, plus de 300 personnes ont été hospitalisées et une personne est décédée à cause d'une mystérieuse affection dans une ville de l'Etat d'Andhra Pradesh, dans le sud-est du pays. Les premiers cas ont été détectés samedi soir à Eluru  puis les patients hospitalisés, de tous âges, se sont multipliés tout au long du week-end. Ils se plaignaient de symptômes allant de maux de tête à des pertes de connaissance, en passant par des nausées, des vertiges et des convulsions.

L'un d'eux, un homme de 45 ans, hospitalisé pour des symptômes proches de l'épilepsie et des nausées, est mort dimanche soir, a rapporté l'agence Press Trust of India. Selon une responsable locale citée par CNN, il aurait succombé à un arrêt cardiaque sans rapport avec la maladie.

Les autorités tentent de déterminer la cause de cette mystérieuse affection, en vain pour l'instant. En effet, tous les patients ont été testés négatifs au Covid-19, qui a déjà infecté 9,7 millions d'habitants et tué 140.000 personnes en Inde.

Leurs échantillons sanguins ne montrent aucune présence d'une infection virale, telle que la dengue ou le chikungunya, causés tous deux par piqûres de moustiques. Les prélèvements d'eau provenant des zones touchées n'ont rapporté aucun signe de contamination. De nouvelles analyses doivent être effectuées, en particulier sur la nourriture et le lait.

Une équipe d'experts a été dépêchée sur place par le gouvernement indien pour enquêter sur cette étrange maladie.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LesRipoublicains
8/décembre/2020 - 22h35

Une chose est sûre, en France, la transparence n'étouffera pas "Santé Publique France".

En effet, le site gouvernemental précise :

"Depuis le 8 décembre, après avoir vérifié la qualité des données remontées, tous les résultats de tests RT-PCR ou Antigéniques, entrent dans la production des indicateurs épidémiologiques nationaux et territoriaux (taux d’incidence, taux de positivité et taux de dépistage) utiles au suivi de l’épidémie de COVID-19. Par ailleurs, l’épidémie se prolonge dans le temps et les capacités de dépistage ont augmenté, ce qui conduit à une fréquence croissante de personnes testées plusieurs fois. Ainsi, un ajustement des méthodes de dédoublonnage pour les patients bénéficiant de tests répétés et donc de la définition des personnes testées étaient nécessaires. Santé publique France, dans son approche épidémiologique centrée sur les patients, a donc adapté ses méthodes pour que ces indicateurs reflètent notamment au mieux la proportion de personnes infectées parmi la population testée. Ces évolutions n’ont pas d’impact sur les tendances et l’interprétation de la dynamique de l’épidémie, qui restent identiques."

C'est absolument faux ! Il y a un impact réel entre les chiffres d'hier et des jours passés par rapport à la manipulation d'aujourd'hui.

En effet, hier, avec l'extraction des Data hebdomadaires, on était à un taux de positivité sur les 4 dernières semaines de respectivement :

16.33%,  13.10%, 10.87% et 10.89%.

Avec les nouvelles remontées de ce soir, on passe à ...

10.60%,   8.00%,   6.33%  et   6.24%.

En affirmant que les tendances sont identiques, on devrait avoir un ratio de ces 4 chiffres d'hier par rapport aux 4 chiffres de ce soir parfaitement identiques entre eux.

10.6 / 16.33 = 65%

8.00 / 13.10 = 61%

6.33 / 10.87 = 58%

6.24 / 10.89 = 57%

Avec ce tour de passe passe, on a gagné 8 points tout en affirmant que les tendances ne changent pas !

Bravo la manipulation des chiffres ...

 

Portrait de Libertas
8/décembre/2020 - 16h50
pommedadam a écrit :

J'espère que celle-là mettra un terme définitivement à l'immigration. Ce serait un véritable don de Dieu; Alleluia, que la foi m'en soit témoin, Vierge Marie pleine de grâce envoie-nous un nouveau covid mais plus balaise. Dieu tout Puissant, éloignez de nous les migrants et les clandestins, Dieu le père, Jésus Christ notre Seigneur, envoie nous une bonne maladie qui nous fasse fermer nos frontières. Amen.

Il faut revoir le dosage de votre traitement je pense smiley

Portrait de carino
8/décembre/2020 - 08h39

les épidémiologistes l'ont déjà dit de nombreuses fois ... Il va y avoir de plus en plus de maladies ... qui vont apparaître ..