27/11 10:12

Révélations: France 2 obligée d'annuler son émission politique en banlieue parisienne car "la police ne peut pas assurer la sécurité des équipes" - VIDEO

Hier soir, France 2 diffusait un nouveau numéro de son émission politique "Vous avez la parole", présentée par Léa Salamé et Thomas Sotto. Au cours de l'émission, un débat autour de la question "une crise de l'autorité ?" était organisé avec de nombreux invités, dont le porte-parole du gouvernement.

Thomas Sotto a révélé que le programme aurait dû se délocaliser à Grigny (Essonne). "C'était notre projet de départ. On nous a dit 'on n'est pas sûr, on n'est pas capable de sécuriser les lieux'. Est-ce qu'aujourd'hui, en 2020 en France, ce n'est pas un problème de se dire qu'on ne peut pas faire une émission de télévision en banlieue parisienne en étant sécurisé ? Ce sont les forces de l'ordre qui nous on dit ça", a déclaré le journaliste.

"Évidemment que c'est un problème. Mais vous êtes conscient que c'est un problème qui ne date pas d'aujourd'hui. Peut-être qu'on vous aurez apporté la même réponse il y a quelques années", a répondu Gabriel Attal.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de popeye55
27/novembre/2020 - 23h24

L'immigration est une chance pour la France (non, ne rigolez pas, c'est ce que dit la gauche !)

Portrait de Bien Fait
27/novembre/2020 - 16h38

Et penser qu'un jour ca sera le tour de certains coins de Paris... Ca va leur faire tout drôle smiley

Portrait de Antivirus
27/novembre/2020 - 12h57

donc comme la police est incapable de se faire respecter en banlieue, elle préfère s'attaquer à plusieurs à un petit producteur de musique seul, qui n'a rien fait, c'est quand même plus facile.

pour les naïfs qui ne comprennent pas pourquoi le gouvernement n'envoie pas l'armée mater les banlieue ou la "passer au karcher" comme avait promis bêtement Sarkozy, sachez qu'on a laissé s'installer depuis des décennies, une économie parallèle, faite de trafic en tous genres, dans les banlieues. En attendant, les banlieusards qui vivent de ce trafic  n'engorgent pas pole emploi. si le gouvernement met fin à ça, il va se retrouver avec un nombre incalculable de chômeurs venus des banlieues ainsi que leur famille, dont il ne saura que faire. La délinquance augmenterait en flêche. Pour avoir la paix, il laisse donc perdurer cette situation. La France a engendré elle-même un monstre, dont il ne sait plus que faire.

Portrait de Hola2
27/novembre/2020 - 12h22

Les bobos gauchos vont aussi gouter du vivre ensemble...c'est qu'une question de temps smiley

Portrait de Micka1807
27/novembre/2020 - 11h33 - depuis l'application mobile

Est-ce qu’un jour vous réussirez à publier un article sans énormes fautes d’orthographe ? Personne ne relit avant de publier ou vos journalistes sont-ils incompétents à ce point ?

Portrait de geneve
27/novembre/2020 - 11h12
jarod.26 a écrit :

un petit débordement en direct ça aurait pu avoir de la g... 

Oui, c'est vrai, on aurait pu voir que les policiers sont souvent plus victimes qu'attaquants....

  
Portrait de geneve
27/novembre/2020 - 11h12

Ah bon ! pourquoi, ce serait difficile en banlieue ?.... Oh ! madame Salamé, monsieur Sotto, vous allez découvrir la "vraie France". C'est ballot ça !!!

 
Portrait de hummerH2
27/novembre/2020 - 11h02

Et oui, chers Léa Salamé , Thomas Sotto and Co.

Pourtant vous nous l'avez tellement vendu ce "merveilleux monde" dont vous et vos "compères"  portent une lourde responsabilité sur ce qu'il est devenu aujourd'hui.

Portrait de Merlinot49
27/novembre/2020 - 10h50

Hein? quoi? comment ça à Grigny il y a des problèmes d'insécurité? c'est totalement faux, suffit de demander à Julien Dray....

Portrait de jarod.26
27/novembre/2020 - 10h39

un petit débordement en direct ça aurait pu avoir de la g... 

Portrait de PhilRAI
27/novembre/2020 - 10h20

Les zones de non droit n'existent toujours pas ?