26/11 16:03

Le journaliste Christophe Barbier quitte L'Express où il a passé près de 25 ans, notamment en tant que directeur de la rédaction puis comme éditorialiste

Le journaliste Christophe Barbier, 53 ans, quitte l'hebdomadaire L'Express où il a passé près de 25 ans, notamment en tant que directeur de la rédaction puis comme éditorialiste, pour "se consacrer à de nouveaux projets éditoriaux, médiatiques et culturels", annonce le magazine. "Christophe Barbier quitte L'Express, où il était entré le 22 avril 1996 comme rédacteur en chef du service politique. Au cours de ces vingt-quatre années, le journaliste à la célèbre écharpe rouge a dirigé la rédaction de 2006 à 2016, avant d'être membre de la direction générale du Groupe Express-Roularta de 2011 à 2015, assurant la transformation numérique et la diversification du journal", indique le magazine dans le numéro de cette semaine, paru mercredi.

"Aussi insomniaque que prolifique sur le plan éditorial, il a couvert pendant ce quart de siècle la plupart des grands événements de l'actualité. Depuis 2016, il était éditorialiste et conseiller éditorial", poursuit le texte précisant que la direction lui "rend hommage". Christophe Barbier est par ailleurs éditorialiste pour BFMTV et pour l'hebdo Actualité Juive, ainsi que critique théâtral sur Radio J. Passé par Le Point, Europe 1, LCI et iTélé, cet amateur de théâtre a mis en scène et joué dans plusieurs pièces. Il a également fait quelques apparitions dans des fictions télévisées et publié une vingtaine d'ouvrages. Il avait quitté la direction du magazine en 2016 alors que les ventes de l'hebdo étaient en chute libre.

L'Express avait été racheté en 2015 par Altice, le groupe de Patrick Drahi, puis à l'été 2019, par Alain Weill, le PDG d'Altice France (maison mère de SFR et de nombreux médias), qui avait acquis à titre personnel la majorité des parts de cet hebdo fondé en 1953. Alain Weill avait lancé début 2020 une énième nouvelle formule du magazine, qui se voyait en "The Economist" francophone, avec plus de contenus mais moins de photos, une pagination réduite, tout en refondant l'offre numérique en misant notamment sur les podcasts. Comme l'ensemble de la presse, L'Express a été touché par la crise sanitaire : sa diffusion 2019/2020 a baissé de plus de 14% à 193.967 exemplaires par semaine, selon les chiffres de l'ACPM.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tony satch
26/novembre/2020 - 20h51 - depuis l'application mobile

Il va passer une retraite bien méritée en Corée du Nord puisqu’il aime bien les régimes totalitaires.

Portrait de Bien Fait
26/novembre/2020 - 18h46

Il va devenir porte parole de l'Elysée ?