20/11 13:33

Coronavirus - Un restaurateur craque en direct dans "Morandini Live" et fond en larmes: "Je suis en train de tout perdre avec ce confinement" - VIDEO

Ce matin, Joël Alric, gérant des établissements "Le plomb du Cantal" à Paris, était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Avec émotion, le restaurateur est revenu sur sa situation après la mise en place du confinement.

"C'est plus que mal barré ! On est là, on se soutient (...) Aujourd'hui, je suis fermé et j'ai des congés payés à devoir. Sur 30 personnes, j'ai calculé que ça fait 600 jours. 600 jours, ça fait beaucoup d'argent. Moi, je ne vais pas me relever. Ce n'est pas possible", a-t-il débuté, les larmes aux yeux.

Et d'ajouter : "Demain matin, je serai devant l'Elysée pour offrir des cadeaux à Brigitte et Emmanuel Macron. Je ne sais pas si je serai reçu. Je leur donnerai des lettres de tous ces commerçants qui sont malheureux. J'aimerais qu'un décret soit passé sur la perte d'exploitation pour tous ces gens qui perdent de l'argent tous les jours".

"Je perds tout. Il y a beaucoup de gens qui ont déjà perdu beaucoup de choses. Je comprends le gouvernement. Je ne vais pas faire un procès au gouvernement. Si le gouvernement veut me recevoir, on a beaucoup de choses à lui dire. (..) C'est affolant. Il faut qu'on ouvre", a-t-il continué.

"Si on vous dit que vous ne pouvez pas ouvrir avant fin janvier ou peut-être le 15 février, pour vous c'est fini ?", a demandé Jean-Marc Morandini. "Pour moi c'est terminé !", a répondu Joël Alric. "Paris est vide. Les gens quittent Paris, quittent les métropoles parce qu'ils en ont marre. Je demande à toutes ces personnes de revenir à Paris et de reprendre une vie normale", a lancé le restaurateur en précisant "on n'a plus les moyens de faire une guerre contre l'Etat, on n'est pas là pour ça. On est là pour s'entraider".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de th93100
21/novembre/2020 - 10h24
Kratusse a écrit :

Pensez-vous que le restaurateur qui vend des produits 5 fois plus cher que le prix que ça lui coûte se pose des questions quand il sait que des gens ne vont au restaurant même pas une fois par mois? Sûrement pas mais si il gagne beaucoup d'argent tant mieux pour lui car il a pris le risque de créer son entreprise

Et à titre indicatif j'ai travaillé 30 ans dans le commerce et notamment dans l'alimentaire et le vin que les restaurateurs adorent car générateur de très grosses marges...

Vous "avez travaillé pendant 30 ans". ....

vous auriez dit pendant 30 ans, j'ai été gérant, à éventuellement encaisser des bénéfices, mais aussi à être engagé sur mes biens, pénalement, civilement, interlocuteur de l'URSSAF, des banques,  des salariés, à me payer... ou  pas, à prendre sur ma santé, mon sommeil mon équilibre familial.... là, j'aurais trouvé votre témoignage crédible....

Portrait de Mon bon Blaze
20/novembre/2020 - 18h57
Kratusse a écrit :

Pensez-vous que le restaurateur qui vend des produits 5 fois plus cher que le prix que ça lui coûte se pose des questions quand il sait que des gens ne vont au restaurant même pas une fois par mois? Sûrement pas mais si il gagne beaucoup d'argent tant mieux pour lui car il a pris le risque de créer son entreprise

Et à titre indicatif j'ai travaillé 30 ans dans le commerce et notamment dans l'alimentaire et le vin que les restaurateurs adorent car générateur de très grosses marges...

Vous en connaissez beaucoup des restaurateurs qui gagnent très très bien leur vie? ..... je veux dire entre les horaires infernaux et l’investissement personnel et financier, j’ai pas l’impression que ce soit l´eldorado.

Portrait de Mon bon Blaze
20/novembre/2020 - 18h50
Jilou1994 a écrit :

On ne peut rester insensible à la détresse à moins de n'avoir pas de cœur, pas de compassion, toutefois cette situation dramatique où de nombreuses personnes se retrouvent démunies matériellement et psychologiquement  nous offre une opportunité de réfléchir à la temporalité des fruits de nos désirs matériels et à l'importance que nous leurs accordons, et qui par l'action du temps s'évaporent telles les gouttes d'eau sur la feuille du lotus. "Avec le temps, va, tout s'en va..." dit la chanson, certes mais pas l'avancement spirituel heureusement.  

 

 

Pourquoi l’avancement spirituel serait une fin en soi? Vous y accordez beaucoup d’importance mais pourquoi cela devrait être le cas de tout le monde? J’ai une grosse voiture, le dernier IPhone .... et en fait il est où le problème, vous pensez que je suis malheureux ?

Portrait de Kratusse
20/novembre/2020 - 16h00
Jilou1994 a écrit :

On ne peut rester insensible à la détresse à moins de n'avoir pas de cœur, pas de compassion, toutefois cette situation dramatique où de nombreuses personnes se retrouvent démunies matériellement et psychologiquement  nous offre une opportunité de réfléchir à la temporalité des fruits de nos désirs matériels et à l'importance que nous leurs accordons, et qui par l'action du temps s'évaporent telles les gouttes d'eau sur la feuille du lotus. "Avec le temps, va, tout s'en va..." dit la chanson, certes mais pas l'avancement spirituel heureusement.  

 

 

Pensez-vous que le restaurateur qui vend des produits 5 fois plus cher que le prix que ça lui coûte se pose des questions quand il sait que des gens ne vont au restaurant même pas une fois par mois? Sûrement pas mais si il gagne beaucoup d'argent tant mieux pour lui car il a pris le risque de créer son entreprise

Et à titre indicatif j'ai travaillé 30 ans dans le commerce et notamment dans l'alimentaire et le vin que les restaurateurs adorent car générateur de très grosses marges...

Portrait de bonheur-25
20/novembre/2020 - 15h22

il va être obligé de sortir l'argent mis sous le matelas, c'est ballot, t'inquiète des que tout cela sera terminé tu pourras le renflouer ;o)

ils veulent tous que la cinquieme semaine saute, belle mentalité ces patrons

 

Portrait de Jilou1994
20/novembre/2020 - 14h54

On ne peut rester insensible à la détresse à moins de n'avoir pas de cœur, pas de compassion, toutefois cette situation dramatique où de nombreuses personnes se retrouvent démunies matériellement et psychologiquement  nous offre une opportunité de réfléchir à la temporalité des fruits de nos désirs matériels et à l'importance que nous leurs accordons, et qui par l'action du temps s'évaporent telles les gouttes d'eau sur la feuille du lotus. "Avec le temps, va, tout s'en va..." dit la chanson, certes mais pas l'avancement spirituel heureusement.  

 

 

Portrait de arquen
20/novembre/2020 - 13h45

Et oui... Incroyable, scandaleux, suicidaire mais même en chomage partiel le compteur des jours de congés continue de tourner à 100% pour les salariés !