06/11 13:50

Coronavirus - En colère, un restaurateur s'en prend à certains de ses collègues: "Ils ont fait n'importe quoi cet été ! Aucun contrôle n’a été fait" - VIDEO

Ce matin, Massimo Mori, le propriétaire du Mori Venice Bar à Paris, était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Il est revenu sur la situation des restaurateurs aujourd'hui confrontés à la crise sanitaire du coronavirus.

"Aujourd'hui, les restaurateurs sont entre la capacité du gouvernement à assumer ses obligations et des collègues qui, tout l'été, ont fait n'importe quoi - ils ont rempli les terrasses sans faire respecter les distanciations et les règles. De ce fait, nous sommes victimes de cette situation qui est intenable", a-t-il débuté. 

Et d'ajouter : "Beaucoup de restaurants - des terrassiers notamment - ont fait n'importe quoi. On leur a donné raison en élargissant les terrasses à Paris. Aucun contrôle n'a été fait. (...) Aujourd'hui, nous les restaurateurs qui avons moins de terrasses et qui avons suivi les règles, nous sommes fermés".

"Les personnes qui ne respectent pas les règles doivent être fermées ! Ceux qui respectent les règles ne doivent pas payer pour tous ces gens qui ne les respectent pas", a estimé Massimo Mori. Avant d'évoquer sa situation personnelle : "Aujourd'hui, j'ai trois établissements qui sont fermés à cause de ça. J'ai 60 personnes au chômage partiel à cause des incapacités gouvernementales. Je suis passé devant des terrasses, dans lesquelles il y avait devant des policiers qui ne faisaient rien". 

"On ne ferme pas une autoroute parce qu'il y a des gens qui roulent à 200km/h. On les arrête, on leur donne des amendes, on leur enlève le permis de conduire. C'est la même chose : vous ne respectez pas, on vous enlève la licence, on vous donne des amendes", a-t-il conclu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tutur76
7/novembre/2020 - 09h57

et oui il a raison je l'ai constaté à maintes reprises, sans parler des bars de nuit bondés au terrasse

une grande majorité n'en avait rien à faire hormis remplir le tiroir caisse

dans un resto à saint malo au mois d'aout ou je demandais que la place à coté ne soit pas utilisé on m'a presque mis dehors 

Portrait de air libre
6/novembre/2020 - 18h41

en principe la maladie se déclare dans les 7 jours, les contaminations de l'été sont loin maintenant.

Portrait de COLIN33
6/novembre/2020 - 15h04 - depuis l'application mobile

je confirme !!! mais l'appel de l'argent est plus fort que tout ....

Portrait de Eugene
6/novembre/2020 - 13h59 - depuis l'application mobile

Il a bien raison