21/10 12:01

Brésil: Des opposants au président d'extrême droite Jair Bolsonaro dénoncent une "propagande" pro-gouvernementale lors de la retransmission d'un match de foot sur une chaîne publique

Des opposants au président d'extrême droite Jair Bolsonaro ont dénoncé une "propagande" pro-gouvernementale lors de la retransmission la veille d'un match de football du Brésil sur une chaîne publique. Pendant la première mi-temps du match de la victoire 4-2 de la Seleção sur le Pérou, à Lima, le commentateur de TV Brasil, s'exprimant au nom de la direction de la chaîne, a adressé une "accolade spéciale" au chef de l'Etat.

À la mi-temps, les téléspectateurs ont pu voir un flash d'information mettant en valeur des actions du gouvernement, avec notamment un discours du très controversé ministre de l'Environnement Ricardo Salles sur le combat contre les feux de forêt au Pantanal. "Le match de la Seleçao passe sur une chaîne publique. Le commentateur adresse une accolade au président. À la mi-temps, des infos du gouvernement. Non, vous n'êtes pas en Corée du Nord, mais bien au Brésil", a réagi sur Twitter Kim Kataguiri, député du parti de droite DEM.

Dans sa chronique sur le site d'informations UOL, le journaliste sportif Rodrigo Mattos a affirmé que la retransmission du match Pérou-Brésil avait été "un instrument de propagande du gouvernement Bolsonaro". Neymar, qui a déjà affiché ouvertement son soutien à Jair Bolsonaro, a inscrit un triplé lors de cette rencontre et est devenu le deuxième meilleur buteur de la Seleçao avec 64 buts, derrière Pelé (77). La programmation de ce match des qualifications sud-américaines pour le Mondial-2022 sur TV Brasil n'a été annoncée qu'une heure avant le coup d'envoi. Au départ, il ne devait être diffusé qu'uniquement sur une plateforme en ligne payante.

TV Globo, la plus grande chaîne privée du pays, habituée à retransmettre tous les matches de l'équipe nationale, avait renoncé à acquérir les droits de retransmission réclamés par la Fédération péruvienne de Football (FPF), jugés exorbitants. Selon les médias brésiliens, la Confédération Brésilienne de Football (CBF) a alors intercédé auprès de la FPF pour que les droits soient cédés gratuitement à TV Brasil, afin que le match puisse être vu par un plus grand nombre. Certains spécialistes des médias considèrent qu'il s'agit d'une manoeuvre du gouvernement pour égratigner TV Globo, très critique envers le gouvernement Bolsonaro.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djbaxter
21/octobre/2020 - 16h00
COLIN33 a écrit :

souhaitons que les Brésiliens s'en débarrassent tout comme les Américains avec Trump !

Comme çà les gangs pourront reprendre l'espace perdu ! Laisse les Brésiliens et les Américains décider seuls comme des grands.