08/10 15:59

Intempéries dans les Alpes-Maritimes: Le bilan s'alourdit à six morts après la découverte aujourd'hui du corps d'un pompier

Le corps d’un des deux pompiers portés disparus dans les crues du 2 octobre dans le sud-est de la France a été retrouvé, portant à six le nombre de personnes décédées dans cette catastrophe, a-t-on appris jeudi auprès des pompiers.

L’homme âgé de 49 ans a été retrouvé dans la rivière Var, à Carros, à plus de 80 kilomètres de l’endroit où il avait été emporté par les flots, ont indiqué les pompiers des Alpes-Maritimes (sud-est). Six personnes restent portées disparues et 13 autres « supposées disparues ».

Ces intempéries ont également fait deux morts en Italie, dans le Val d’Aoste et dans le Piémont. Le secouriste se trouvait avec son collègue sur une route de la commune de Roquebillière, dans la vallée de la Vésubie (nord de Nice), pour mener des opérations de sauvetage lorsque leur véhicule a été emporté par les flots.

« Toutes mes pensées accompagnent sa famille et ses collègues qui continuent d’être mobilisés aux côtés des populations », a tweeté le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin. "Très attristé par la découverte du corps de Bruno Kohlhuber, 45 ans, l’un des deux pompiers disparus lors de la #TempeteAlex. Capitaine à la caserne de Cagnes, le Valdeblorois était en mission de reconnaissance à la Bollène-Vésubie. Condoléances à sa famille et ses proches", a déclaré le maire de Nice, Christian Estrosi, sur Twitter.

Des pluies torrentielles se sont abattues dans les vallées de la Vésubie, de la Tinée et de la Roya vendredi, détruisant routes, maison et infrastructures électriques notamment. Jeudi, des zones de la vallée de la Roya étaient toujours isolées, mais un premier train de voyageurs a pu gagner les villages de Fontan et Saorge, inaccessibles par la route.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Wouhpïnaise
8/octobre/2020 - 17h56

Quelle tristesse. Et quand je pense à tous ceux qui sont sans aucune nouvelle de leurs proches disparus, l'attente doit être horrible.

L'autre jour un jeune homme expliquait qu'il tentait désespérément de joindre sa mère depuis des jours, mais en vain. La dernière fois qu'elle avait donné de ses nouvelles c'était le vendredi soir où elle indiquait avoir souhaité quitter sa maison mais y avoir renoncé car l'eau était déjà à mi-hauteur de son véhicule. Le lendemain sa maison avait disparue.