07/10 14:18

La présidente de l’association SOS Autisme: "Le gouvernement nous méprise et refuse de nous recevoir ! C'est insupportable" - VIDEO

Ce matin, Olivia Cattan, la présidente de l'association SOS Autisme, était l'invitée de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Elle vient de publier un ouvrage intitulé "Le livre noir de l'autisme".

"On est face à un Etat qui ne fait rien. Ça me fait rigoler leur inclusion, mais c'est de l'inclusion en marche arrière. On n'a pas d'AVS [auxiliaire de vie scolaire], on n'a pas de médecins (...) On a des ministres qui font la sourde oreille. J'ai passé mon temps à faire des médias, à essayer de rentrer en contact avec le gouvernement. On a un rendez-vous, mais ils nous l'annulent la veille", a-t-elle déclaré.

Et d'ajouter : "Ils font la politique de l'autruche. Moi, je suis extrêmement choquée par cette classe politique qui devrait être choquée que des enfants ont servi parfois de cobayes pour des expérimentations. Ça ne provoque rien dans la classe politique. Des députés et des sénateurs ne nous ont pas répondus".

Olivia Cattan a indiqué qu'il n'y a eu "aucune condamnation de Madame Sophie Cluzel [Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées] ou Madame Claire Compagnon [déléguée interministérielle à la stratégie nationale pour l'autisme]". "On demande à être reçu, à être auditionné par le Président de la République. Tous ces gens-là savaient nous trouver avant les élections pour être élus, parce qu'on faisait partie de cette société civile. Ils ont su nous utiliser un moment, il ne faut pas qu'ils nous oublient parce que, dans deux ans, ce sont les élections. Ils auront peut-être encore besoin de nous", a estimé la présidente de SOS Autisme.

"Il y a un mépris pour les familles. Comment on annule un rendez-vous avec des familles qui viennent de loin, de toute la France. Il n'y a aucun respect pour ces familles. Je suis face à un mur, un mur de mépris. Pour moi, c'est un mur de la honte", a-t-elle ajouté en précisant "[qu']il faut qu'on soit entendu par la classe politique. On nous laisse tomber".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tobian
9/octobre/2020 - 08h48

   Combien d'associations, toutes plus méritantes les unes que les autres, demandent à être reçues par le Président de la République?

Portrait de Franck64
8/octobre/2020 - 09h09

Pas normal. 

Portrait de Rosette
8/octobre/2020 - 09h06

Les gens ont voté Macron. Eh bien ils l'ont maintenant. Alors il faut pas s'attendre à de l'humanité de cet homme là. Il a déjà prouvé a plusieurs reprises qu'il se fichait éperdument des handicapés et des personnes âgées. Par contre il soigne les migrants à coup de milliards sortis de la poche des français qui n'en peuvent plus de voir leur situation se dégrader.

Portrait de seb2746
7/octobre/2020 - 15h14

C'est "que" des handicapés pour notre gouvernement, aucun interet.

Est-ce qu'ils donnent des millions d'euros en cadeau comme les lobbys big pharma ? nonEst-ce qu'ils votent massivement pour eux ? non

Est-ce vendeur d'être entouré d'enfants autistes ? non

Ca fait longtemps que ça n'intéresse plus nos élus...