05/10 15:31

La police allemande ouvre une enquête sur une "tentative de meurtre" antisémite dont a été victime un étudiant juif devant une synagogue de Hambourg

Près d'un an jour pour jour après l'attaque de Halle qui avait fait deux morts, la police allemande enquêtait lundi sur une "tentative de meurtre" antisémite dont a été victime la veille un étudiant juif devant une synagogue de Hambourg.

La victime, un étudiant juif de 26 ans, allait entrer dimanche dans une synagogue de la ville hanséatique du nord du pays pour y célébrer la fête de Souccot, également connue sous le nom de "fête des cabanes", quand elle a été violemment agressée à coups de pelle portés à la tête. 

Le lieu de culte était rempli de fidèles, selon les médias allemands.

Le jeune homme agressé est parvenu à se mettre à l'abri et a été pris en charge pour de premiers soins par des passants, avant d'être hospitalisé. Il est "grièvement blessé", selon la police.

Près d'un an jour pour jour après l'attaque de Halle qui avait fait deux morts, la police allemande enquêtait lundi sur une "tentative de meurtre" antisémite dont a été victime la veille un étudiant juif devant une synagogue de Hambourg.

La victime, un étudiant juif de 26 ans, allait entrer dimanche dans une synagogue de la ville hanséatique du nord du pays pour y célébrer la fête de Souccot, également connue sous le nom de "fête des cabanes", quand elle a été violemment agressée à coups de pelle portés à la tête.

Le lieu de culte était rempli de fidèles, selon les médias allemands.

Le jeune homme agressé est parvenu à se mettre à l'abri et a été pris en charge pour de premiers soins par des passants, avant d'être hospitalisé. Il est "grièvement blessé", selon la police.

L'agresseur présumé, un Allemand de 29 ans d'origine kazakhe, vêtu d'un uniforme de l'armée, a été immédiatement interpellé par les policiers en faction devant le lieu de culte, protégé comme toutes les synagogues en Allemagne.

Les enquêteurs ont trouvé sur lui une feuille où était dessinée à la main une croix gammée.

L'homme a donné l'impression d'être "extrêmement embrouillé", rendant très difficile son interrogatoire, a rapporté dimanche une porte-parole de la police de Hambourg, qui enquête notamment sur la provenance de l'uniforme. L'évaluation des circonstances (de l'agression) conduit à une attaque à motivation antisémite", a annoncé lundi la police.

Le parquet fédéral, chargé des affaires les plus sensibles, va piloter l'enquête ouverte pour "tentative de meurtre à caractère antisémite". De premières investigations ont permis d'écarter d'éventuelles complicités.

Cette attaque intervient près d'un an après un attentat avorté contre une synagogue de Halle (est) le jour de Yom Kippour, la plus grande fête juive, le 9 octobre 2019.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lilirose45
5/octobre/2020 - 17h00
seb2746 a écrit :

Après, quand tu laisses des néo-nazi dans tes rues sans interdictions...

encore raté smiley

Portrait de Lilirose45
5/octobre/2020 - 16h59
Sorj a écrit :

Les kazakhs sont musulmans.

tout à fait 

Portrait de Sorj
5/octobre/2020 - 16h44
seb2746 a écrit :

Après, quand tu laisses des néo-nazi dans tes rues sans interdictions...

Les kazakhs sont musulmans.

Portrait de seb2746
5/octobre/2020 - 15h55

Après, quand tu laisses des néo-nazi dans tes rues sans interdictions...