03/10/2020 17:34

Massacre ce matin dans un pavillon de Seine Saint-Denis : Une femme tuée mais aussi un bébé et 3 enfants âgés de 2 à 14 ans - Plusieurs blessés dont certains gravement

17h31: Ce que l'on sait du drame qui s'est produit ce matin:

Cinq personnes dont quatre enfants ont été retrouvées mortes ce samedi dans un pavillon de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny. La victime adulte serait une femme, précise le parquet à 20 Minutes. Trois autres adultes ont été grièvement blessés et hospitalisées, dont l’auteur présumé des faits, et deux adolescents plus légèrement, a précisé le parquet, évoquant un drame « intrafamilial ».

Selon une source policière, un bébé de moins de 2 ans figure parmi les morts aux cotés d’enfants âgés de 2 à 14 ans. Ces crimes présumés, dont les causes restent à déterminer, auraient touché plusieurs fratries au sein d’une même famille d’origine sri-lankaise dans un quartier pavillonnaire près de la gare RER. Selon les premiers éléments de l’enquête, le drame s’est produit dans la matinée.

L’assaillant aurait utilisé une arme blanche pour s’en prendre aux victimes, selon une autre source policière qui penchait elle aussi pour l’hypothèse d’un différend familial « dont les circonstances restent à déterminer ».

La police judiciaire de Seine-Saint-Denis est chargée de l’enquête.

« C’était une famille sans histoire, exemplaire. Je n’arrive pas à y croire », a déclaré le maire PCF de la ville, Olivier Sarrabeyrouse, élu depuis quelques mois, et qui avait été l’instituteur de plusieurs de ces enfants.

La famille était, selon lui, présente en France depuis plusieurs années. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis est chargée de l’enquête.

Selon de premières déclarations, c’est dans un autre bar du quartier, celui du Rond-point, qu’un des jeunes blessés est venu demander de l’aide samedi matin, permettant d’alerter les forces de l’ordre. « Mon patron m’a dit quand je suis arrivée tout à l’heure qu’un enfant de 12 ans est venu ce matin traumatisé, la tête en sang », a raconté une serveuse surnommée « Fafa ». « Il lui a dit que c’était son oncle qui a pété les plombs ».

La ville va mettre en place une cellule psychologique pour les enfants et les familles, a annoncé le maire.

14h01: Cinq personnes, dont quatre enfants, ont été tuées lors d'un différend familial dans un pavillon de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), a annoncé le parquet de Bobigny. Au moins trois autres personnes ont été découvertes en urgence absolue, dont l'auteur présumé des faits, grièvement blessé, selon une source policière contactée par France Télévisions. Cette habitation située à proximité de la gare RER de la commune était occupée par des personnes d'origine sri-lankaise.

13h54: Un adulte et quatre enfants retrouvés morts dans un pavillon de Seine-Saint-Denis, confirme le parquet de Bobigny. Trois autres adultes ont été grièvement blessés, dont l'auteur présumé des faits, et deux adolescents plus légèrement, précise le parquet de Bobigny. De nombreux pompiers sont dépêchés sur place.

13h52: Selon BFM, l’auteur présumé, l'oncle de cette famille d'origine sri lankaise, a été retrouvé sur place dans le coma, avec à ses côtés un couteau et un marteau. Il a été transporté à l’hôpital Beaujon. Selon les premiers éléments, ces violences ont pour origine un différend familial.

 Le périmètre a été bouclé par la police nationale et municipale. Les bus ont été déviés.

13h11: C'est un véritable massacre qui s'est déroulé ce matin en Seine Saint-Denis. Selon Le Parisien, cinq personnes ont été tuées à Noisy-le-Sec. La préfecture de police évoque un drame familial qui s'est joué au sein de cette fratrie issue de la communauté pakistanaise.

Les forces de l'ordre ont découvert peu après 11 heures, dans un pavillon de la rue Emmanuel Arago, cinq morts -une femme et quatre enfants- mais aussi cinq personnes blessées par arme blanche, dont trois gravement. En fin de matinée, un jeune ensanglanté s'est rendu dans un bar à proximité pour demander de l'aide. Il a alors affirmé au gérant de l'établissement que son oncle avait "pété un câble et agressé avec un couteau et un marteau" le reste de sa famille.

Les circonstances du drame restent pour l'instant inexpliquées. La SDPJ (sous-direction de la police judiciaire) de Seine-Saint-Denis s'est rendue sur place, où se trouvent notamment les pompiers. 

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djibou35
4/octobre/2020 - 19h20
Tocinodecielo a écrit :

Et dupont de ligonnès il est étranger ?

sur ce coup la rien n'est prouvé on ne l'a pas retrouver si vous savez ou il se trouve pour lui faire avouer le crime je pense que cela interessera la justice

Portrait de Sparassis
4/octobre/2020 - 00h05
twilight zone reboot a écrit :

oui mais malgré tout,il ne la ferme pas,il ose dire certaines verités.

 

Elle s'attaque au physique. Bien la preuve qu'elle n'a aucun argument valable pour contrer les vérités d'Eric Zemmour.  Ca mouline dans le semoule à coups de merguez périmées pour défendre le multiculturalisme invasif signe de la fin d'une civilisation.   

Eclairez moi car j'ai des lacunes comme tout humain.  Quelqu'un peut me citer une marque de voiture inventé par un musulman ?  Un téléphone portable ?  Un ordinateur ?  Un satellite ?  Une fusée ?  Des pneus ?  Une bicyclette ?  Une moto ?  je ne sais pas ! Un truc même une passoire Moulinex... 

Portrait de Sparassis
3/octobre/2020 - 15h44
lahainesurinternet a écrit :

La SSD, laboratoire du future de la France.

Ce n'est plus un laboratoire mais un des nombreux cluster. 

Portrait de .Kazindrah.
3/octobre/2020 - 15h17

Quand je pense que certains osent encore nous parler de " simple sentiment d'insécurité " alors que les drames ne cessent de se multiplier, il y a de quoi désespérer...

Portrait de tigerbalm75
3/octobre/2020 - 14h46

quand on vous dit que ce sont des sauvages ! des prédateurs ! quel que soit le conflit, comment peut-on s'en prendre à des enfants ?

Portrait de lahainesurinternet
3/octobre/2020 - 14h41

La SSD, laboratoire du future de la France.