28/09 19:57

Coronavirus - Forte hausse des décès avec 81 victimes liés à l'épidémie lors des dernières 24 heures en France et plus de 12.000 cas pour le quatrième jour de suite

19h55: Forte hausse des décès avec 81 victimes liés à l'épidémie lors des dernières 24 heures en France, portant le total à 31.808 morts. Le nombre de contaminations quotidiennes dépasse les 12.000 cas pour le quatrième jour de suite.

12h34: "Le Président a demandé d'accroître encore plus la transparence", a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal

10h21: L'Inde a franchi la barre des six millions de cas de coronavirus officiellement répertoriés, a annoncé le ministère indien de la Santé.

Avec 6,1 millions de cas, l’Inde pourrait dans les prochaines semaines dépasser les Etats-Unis (7,2 millions) pour devenir le pays au monde comptant le plus d’infections recensées. Le bilan officiel de l’épidémie en Inde est proche des 100.000 morts.

L’Inde est un des pays qui préoccupe le plus les experts, en raison de sa très forte population -1,3 milliard d’habitants- et du fait qu’elle compte certaines des villes les plus densément peuplées au monde.

Le pays enregistre officiellement 80.000 à 90.000 nouveaux cas chaque jour. Il est depuis un mois le pays où cette hausse est la plus forte.

Dimanche, le Premier ministre Narendra Modi a appelé la population à continuer de porter le masque à l’extérieur.

« Ces règles sont des armes dans la guerre contre le coronavirus. Ce sont des outils puissants pour sauver la vie de chaque citoyen », a déclaré M. Modi dans son allocution mensuelle à la radio.

Ce sont les grandes métropoles comme Bombay et Delhi qui ont été les premières touchées par le virus. Mais celui-ci s’est propagé dans les régions et les zones rurales, où les infrastructures de santé sont moins développées.

En dépit de cette progression de l’épidémie, il est peu probable que le gouvernement décide d’un nouveau confinement, le premier ayant plombé l’économie du pays, d’autant qu’il ne cesse de lever les restrictions.

Certaines écoles ont rouvert. Les trains, métros, vols intérieurs, marchés et restaurants peuvent désormais opérer normalement.

10h04: Le point sur la situation ce matin

La pandémie de Covid-19 qui a démarré à la fin 2019 en Chine avant de se répandre dans le monde entier a fait plus d’un million de morts, selon un décompte de l’AFP établi lundi à partir de données officielles.

«Un million est un nombre terrible», a déclaré dès vendredi le directeur des Situations d’urgence de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Michael Ryan, estimant un doublement «très probable».

Les perspectives sont sombres, en effet, avec une courbe qui repart à la hausse en Europe, au Moyen-Orient et en Asie, renforçant la crainte d’une seconde vague. Et ce alors que les restrictions sanitaires adoptées par les gouvernements, comme les confinements, les fermetures des bars et restaurants ou l’interdiction des rassemblements, se heurtent dans de nombreux pays au mécontentement croissant de la population.

Plus de 32,9 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 22,5 millions sont aujourd’hui considérés comme guéris. Les Etats-Unis (près de 205.000 morts), le Brésil (près de 142.000), l’Inde (près de 100.000) et le Mexique (plus de 76.000) comptabilisent à eux seuls plus de la moitié des décès recensés dans le monde. L’Inde, où entre 80.000 et 90.000 nouvelles infections sont recensées chaque jour, a dépassé lundi la barre des 6 millions de cas.

Et on ne peut pas «sauver les gens aujourd’hui simplement en priant ou en travaillant sur des vaccins qui ne viendront que plus tard», a prévenu vendredi le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Cinq vaccins (trois occidentaux et deux chinois) sont en phase 3 de tests. Un candidat-vaccin russe, Spoutnik V, a donné des résultats préliminaires encourageants.

Mais ces recherches ne peuvent pour l’instant pas prendre de vitesse le virus.

Le 11 mars, lorsque l’OMS déclare que le coronavirus est une «pandémie», 30 pays et territoires recensent 4.500 morts, dont les deux tiers en Chine, mais l’Italie (800 morts) et l’Iran (300 morts) voient leur nombre de décès s’envoler.

En Italie, premier pays hors la Chine à confiner sa population, les témoignages de médecins exténués, expliquant que face à l’afflux de malades ils doivent choisir qui soigner «comme dans les situations de guerre», créent une onde de choc.

L’épidémie flambe en Espagne, qui devient le deuxième pays le plus touché d’Europe. A Madrid, une patinoire est transformée en morgue.

En Equateur, des cadavres en décomposition jonchent les rues de Guayaquil, deuxième ville du pays. Une force spéciale est créée pour les enlever.

09h47: La présidente (Libres!) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a appelé le gouvernement à «aller beaucoup plus loin dans les mesures d'accompagnement financier» des bars qui doivent désormais fermer à 22H00.

«Le gouvernement a dit que les bars auraient accès au fonds de solidarité s'ils ont 80% de pertes de recettes. S'ils ferment à 22H00 ils n'auront pas 80%, il auront à peu près 50%. Il faut évidemment baisser ce seuil», «au moins à 50%, peut-être même en dessous», pour éviter «des faillites» et «des drames humains», a-t-elle estimé sur LCI.

«Inquiète» pour la situation économique du secteur en Ile-de-France, elle a estimé que la région a «eu la double peine: le confinement et les touristes qui ne sont pas revenus».

Elle a aussi réclamé «une clause de revoyure comme celle qu'ont obtenu les Marseillais, au bout de sept jours», pour connaître l'efficacité de la mesure et l'adapter en conséquence.

«Est-ce que par exemple tous les jeunes, les étudiants qui d'habitude vont dans ces bars vont être plus en sécurité sanitaire s'ils se retrouvent dans des petites chambres d'étudiants à 25 en train de boire chez eux», s'est-elle interrogée.

Valérie Pécresse a par ailleurs lancé «un cri d'alarme pour ceux qui sont sans voix et qu'on n'entend pas», les «intermittents de la filière restauration, intérimaires, CDD», dont la situation est «absolument dramatique».

«La région va organiser des reconversions très rapides» avec «une prime de 1.000 euros» pour ceux qui sont «sans perspective et souhaitent basculer dans des formations qualifiantes dans tous ces métiers qui vont recruter considérablement après» la crise. «40.000 formations sont déjà ouvertes à la région», a-t-elle précisé.

09h35: Les bars et cafés de Bruxelles devront fermer leurs portes dès 23H00 à partir de lundi face à la recrudescence de cas de Covid-19.

Tous les autres commerces vendant des boissons ou des aliments devront fermer à 22H00 et la consommation alimentaire sera interdite sur les marchés.

09h29: Le couvre-feu nocturne à Melbourne sera levé à compter d'aujourd'hui, près de deux mois après avoir été imposé dans la deuxième ville d’Australie pour endiguer la flambée de cas de coronavirus.

Mais les habitants seront tenus de demeurer dans un rayon de cinq kilomètres autour de chez eux, encourant sinon une amende de près de 5.000 dollars australiens (3.000 euros).

07h12: La pandémie de Covid-19 qui a démarré à la fin 2019 en Chine avant de se répandre dans le monde entier a fait plus d'un million de morts, selon un décompte de l'AFP établi lundi à partir de données officielles. "Un million est un nombre terrible", a déclaré dès vendredi le directeur des Situations d'urgence de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Michael Ryan, estimant un doublement "très probable".

Les perspectives sont sombres, en effet, avec une courbe qui repart à la hausse en Europe, au Moyen-Orient et en Asie, renforçant la crainte d'une seconde vague. Et ce alors que les restrictions sanitaires adoptées par les gouvernements, comme les confinements, les fermetures des bars et restaurants ou l'interdiction des rassemblements, se heurtent dans de nombreux pays au mécontentement croissant de la population. Plus de 32,9 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 22,5 millions sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Les Etats-Unis (près de 205.000 morts), le Brésil (près de 142.000), l'Inde (près de 95.000) et le Mexique (plus de 76.000) comptabilisent à eux seuls plus de la moitié des décès recensés dans le monde. Et on ne peut pas "sauver les gens aujourd’hui simplement en priant ou en travaillant sur des vaccins qui ne viendront que plus tard", a prévenu vendredi le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air libre
29/septembre/2020 - 11h48

Pourquoi l'état via les médias essaye t'il de faire peur à toute la France alors que c'est principalement l'Ile de France 2046 hospitalisé, Auvergne Rhone Alpes 839 et PACA  779 qui sont touchés (Grand Est 272, Bourgogne 112 Bretagne 193  etc...).Quel intérêt d'annoncer tous les jours la liste des morts ?  je ne comprends pas.

Portrait de PhilRAI
29/septembre/2020 - 10h23

Les tests ne sont pas crédibles, on peut leur faire dire ce qu'on veut en ajustant le nombre d'amplifications utilisé, or ce nombre n'est pas donné avec les résultats d'analyses, c'est très suspect ! Idem pour les décès, aucune information prouvant qu'ils sont dus au covid, et toujours aucune information sur les traitements, toujours le refus de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine qui ont pourtant fait la preuve de leur efficacité depuis 7 mois de retour d'expérience.

Portrait de Cl
29/septembre/2020 - 08h46

Les Hôpitaux ne sont pas prêts : beaucoup de manque pour accueillir les malades pourtant il y a eu de promesses de l'Exécutif !!!!!! les promesses n"ont toujours pas été faites !!!!!! manque le lits , manque de personnel ... etc .... c'est long à mettre en place mais depuis le mois de Mars il fallait agir vite .... 

Portrait de Oh Yes It's Good
29/septembre/2020 - 01h53

Attention : ça n'est pas 12.000 nouveaux cas mais 4000 !

santepubliquefrance.fr/dossiers/coronavirus-covid-19/coronavirus-chiffres-cles-et-evolution-de-la-covid-19-en-france-et-dans-le-monde

Portrait de twilight zone reboot
28/septembre/2020 - 21h38

et dans 15 jours,on se rendra compte que d'avoir fermé les salles de sport et les cafés,pub et bars n'aura servi a rien du tout et donc on va en rebouffer pour 15 jours supplementaires qui ne serviront a rien non plus a part nous faire chier et a faire fermer des entreprises deja durement touchés par le confinement et qui avait deja du mal a s'en remettre.le patron de ma salle de sport non franchisé me l'a dit>>si plus de 1 mois,c'est certainement la clé sous la porte avec 3 coaches/employés qui ne retrouveront plus de vrais boulot comme coach sportif dans une salle vu que tout est franchisé sans vrai coach alors qu'ils demarrent juste leur carriere.

Portrait de LesRipoublicains
28/septembre/2020 - 21h17

On l'a vu, les nouvelles règles sont édictées au jour le jour, un peu comme dans les jeux de téléréalité.

On va bientôt nous parler de ce nouveau jeu "Koh-Vide-19" où les candidats sont en fait des villes à abattre. Et comme dans les jeux de téléréalité, les candidats n'ont aucune visibilité sur les nouvelles règles à venir.

Olivier Véran est le Denis Brogniart de ce nouveau challenge. Les villes à malmener sont toutes celles qui ne sont pas estampillées LREM. Autant dire qu'il n'y a que l'embarras du choix pour Véran !

Macron comme à son habitude excelle dans la diversion. Faut dire que Macron est très fier de son équipe d'amateurs. Comme ça, lui seul reste dans la lumière des projecteurs. En semblant plus préoccupé de ce qui se passe au Liban que de l'incapacité de son gouvernement à établir une ligne claire sur la conduite à tenir face au Covid-19, il laisse pourrir la situation intérieure.

Sinon, on nous re-bassine  avec la forte hausse des décès de ce soir. Comme d'habitude, tout le monde oublie de rappeler que c'est le reliquat des 2 jours précédents, puisque seules des infos partielles remontent pendant le weekend. Mais ça aussi, pour justifier les décisions arbitraires de Véran, le gouvernement fait de l’alarmisme primaire et surfe sur les peurs de quelques journalistes de BFMTV qui s'empressent de relayer "Radio Paris".

Portrait de arquen
28/septembre/2020 - 10h37

Démarrée en Chine fin 2019 ? Elle a, selon moi, été révélée par les autorités chinoises fin 2019. Et cela uniquement car elle n'était plus du tout sous contrôle car cela faisait plusieurs mois qu'elle se répandait inexorablement. Il faut méconnaître la mentalité chinoise pour oser croire que c'est simplement le jour de son annonce que l'épidémie a été détectée : Un chinois préfèrera se taire plutôt que d'avouer qu'il a échoué.