27/09 17:12

EN DIRECT - Attaque près de Charlie Hebdo - Cette mystérieuse vidéo enregistrée par le suspect qui intrigue les enquêteurs où il semble revendiquer par avance son geste

17h11: Les enquêteurs s'intéressent à une vidéo en cours d'authentification, un élément révélé par l'hebdomadaire Le Point. "On le voit en train de pleurer, de chanter, il assume son geste par anticipation (...), c'est une sorte de manifeste, il annonce son passage à l'acte, mais ce n'est pas une allégeance à une organisation", selon la même source

Dans le week-end, une vidéo de deux minutes circulait sur les réseaux sociaux, semblant correspondre à cette description: un homme s'y présente comme "Zaheer Hassan Mehmood" et se déclare "ému" par "des caricatures du prophète Mohammed qui ont été faites". "Aujourd'hui, vendredi 25 septembre, je vais les condamner", ajoute-t-il, revendiquant avoir pour "guide" le mollah Ilyas Qadri, chef de file de Dawat-e-Islami, un groupe religieux apolitique et non-violent d'inspiration soufie, basé au Pakistan.

.

12h25: Au coeur de l'enquête, l'identité de celui que le procureur national antiterroriste Jean-François Ricard a qualifié dès vendredi d'"auteur principal" de l'attaque qui a fait deux blessés graves devant les anciens locaux de Charlie Hebdo: cet homme se présente comme Hassan A., âgé de 18 ans, né à Mandi Bahauddin, une ville agricole du Pendjab au Pakistan. Inconnu des services spécialisés sous cette identité, l'homme "parle un peu le français, mais bénéficie d'un traducteur en ourdou", selon une source proche de l'enquête.

Sa garde à vue, entamée vendredi midi suite à son interpellation par la police place de la Bastille à Paris, a été prolongée de 48 heures dimanche par un juge des libertés et de la détention, selon une source judiciaire.

L'identité d'Hassan A. correspond à celle d'un jeune homme entré en France encore mineur, il y a trois ans. Pris en charge par l'aide sociale à l'enfance dans le Val-d'Oise jusqu'à sa majorité en août dernier, il ne présentait "aucun signe de radicalisation", selon le conseil départemental. De source proche de l'enquête, Hassan A. envisageait de se lancer dans une formation aux métiers du bâtiment.

Deux des domiciles présumés de cet homme présenté comme "itinérant" ont été perquisitionnés vendredi, un hôtel social situé à Cergy (Val-d'Oise) et un deux-pièces à Pantin (Seine-Saint-Denis), meublé de plusieurs lits superposés. Des matériels (ordinateurs, téléphones) ont été saisis. Décrit comme "très poli" à l'AFP par Josiane, une voisine, il avait fait l'objet d'un rappel à la loi en juin pour le port d'une arme blanche.

07h17: Les premiers éléments de l'enquête sur l'attaque au hachoir vendredi à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo "laissent penser que le principal suspect a agi seul", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. Cet homme qui déclare se nommer Hassan A. et être né en août 2002 à Mandi Bahauddin (Pakistan), est soupçonné d'avoir grièvement blessé deux salariés de l'agence Premières Lignes devant l'immeuble du XIe arrondissement qui abritait la rédaction du journal satirique lors des attentats de janvier 2015.

Huit autres personnes étaient toujours en garde à vue samedi en début de soirée dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet national antiterroriste (Pnat): son petit frère, une connaissance, cinq hommes qui se trouvaient dans l'un de ses domiciles présumés à Pantin (Seine-Saint-Denis), et un ancien colocataire à Cergy (Val-d'Oise). Il s'agit de comprendre "l'environnement" du principal suspect, selon la source proche du dossier, car "tout laisse à penser qu'il a agi seul".

Par ailleurs, une vidéo de plusieurs minutes "pas encore totalement authentifiée" montre un homme qui pourrait être, de manière "extrêmement probable" Hassan A..

Sur la vidéo, cet homme "chante, pleure, parle des caricatures du prophète et annonce son passage à l'acte dans une sorte de manifeste", détaille la source proche du dossier, qui insiste sur "l'absence d'un acte d'allégeance à une organisation".

L'homme, qui n'était ni fiché S ni inscrit au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), "n'était pas connu des services de police, ni de renseignement" pour des soupçons de radicalisation, selon cette source.

Il a fait l'objet en juin dernier d'un rappel à la loi pour un port d'arme de catégorie D, "une arme blanche", mais pas un "tournevis", comme avancé vendredi par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, a-t-on précisé de même source.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de SuperSeb79
28/septembre/2020 - 00h01

Gamin ou pas, tu veux jouer au grand !?! Soit puni comme un grand ! ! ! Et il faut la montrer sa gueule a se con...Quand un chien mord une seul fois on l'abat, et ce mec pour bien pire va être protéger avec des droits ... Ceux qui agissent comme tel devraient être déchu de leur droit d'homme ! 

 

Portrait de auriol64
27/septembre/2020 - 18h44
Climt a écrit :

Un gamin?  rien de moins certain vu que c'est lui qui dit avoir 18 ans et qu'on a pas fait de radio des os pour connaitre son âge réel. 

Ecervelé ? Certainement puisqu'il vénère la secte islam. 

Dangereux ? Une fois en prison, oui !  Il va tout faire pour recruter des frères. Le mieux serait de le renvoyer direct à Islamabad avec une étiquette Do not Return sur le front . 

Je ne suis pas d'accord avec vous!!!

Ce genre d'individus il faut s'en débarrasser définitivement!

Un bâton de dynamite entre les fesses et BOOM

Portrait de Climt
27/septembre/2020 - 17h53
preshovich a écrit :

C'est juste un gamin écervelé influençable manipulable... dangereux.  Un amateur avec une arme blanche qui ignorait que Charlie hebdo avait déménagé. 

Un gamin?  rien de moins certain vu que c'est lui qui dit avoir 18 ans et qu'on a pas fait de radio des os pour connaitre son âge réel. 

Ecervelé ? Certainement puisqu'il vénère la secte islam. 

Dangereux ? Une fois en prison, oui !  Il va tout faire pour recruter des frères. Le mieux serait de le renvoyer direct à Islamabad avec une étiquette Do not Return sur le front . 

Portrait de Leon48Leon
27/septembre/2020 - 17h51 - depuis l'application mobile

Les gamins ne tuent pas, les gamins doivent être des gamins, libres, dragueurs, fêtards et respectueux des autres et de leurs choix de vie.

Portrait de Ernst Stavro Blofeld
27/septembre/2020 - 17h29
preshovich a écrit :

C'est juste un gamin écervelé influençable manipulable... dangereux.  Un amateur avec une arme blanche qui ignorait que Charlie hebdo avait déménagé. 

Le problème c'est qu'ils sont des milllions comme lui.

Portrait de preshovich
27/septembre/2020 - 15h18

C'est juste un gamin écervelé influençable manipulable... dangereux.  Un amateur avec une arme blanche qui ignorait que Charlie hebdo avait déménagé. 

Portrait de PhilRAI
27/septembre/2020 - 10h45

Seul ? non ! avec le coran 

Sourate 9, 

Verset 5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Verset 29 : Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d'humiliation 

Verset 39. Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d'un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien. Et Allah est Omnipotent.