05/09 11:16

Melania Trump prend la défense de son mari, accusé d'avoir qualifié de "losers" des soldats américains tombés lors de la Première guerre mondiale

La Première dame des Etats-Unis Melania Trump, d'ordinaire très discrète, a pris la défense de son mari, accusé selon elle à tort d'avoir qualifié de "losers" des soldats américains tombés lors de la Première guerre mondiale. La publication d'un article du magazine The Atlantic a encore fait monter d'un cran la tension d'une campagne présidentielle déjà particulièrement agressive aux Etats-Unis.

Lors d'une visite en France en novembre 2018 pour commémorer les 100 ans de la fin de la Première Guerre mondiale, Donald Trump avait annulé sa visite d'un cimetière américain près de Paris, expliquant que les mauvaises conditions météorologiques la rendaient impossible. Mais selon le mensuel, il n'en voyait tout simplement pas l'intérêt. "Pourquoi devrais-je aller à ce cimetière? C'est rempli de losers", aurait-il dit à des membres de son équipe, rapporte The Atlantic, qui ne cite que des sources anonymes. "L'article de The Atlantic n'est pas vrai", a réagi Melania Trump sur Twitter.

"L'heure est devenue très grave lorsque l'on croit avant tout des sources anonymes, sans que personne ne sache leurs motivations". "Ce n'est pas du journalisme - c'est du militantisme. Et ce n'est pas rendre service aux habitants de notre grande nation", a ajouté la Première dame.

Signe que la question est particulièrement sensible dans un pays portant un profond respect à ses militaires, Donald Trump a rapidement et vigoureusement dénoncé jeudi soir les propos de "minables sans scrupules" et de "menteurs".

"The Atlantic, comme la plupart des magazines, est en train de mourir. Alors ils inventent de fausses histoires pour attirer l'attention", a-t-il insisté vendredi sur Twitter. Pendant la campagne présidentielle de 2016, Donald Trump s'en était publiquement pris au statut de héros de la guerre du Vietnam du sénateur républicain John McCain, fait prisonnier et torturé pendant plus de cinq ans.

"C'est un héros parce qu'il a été capturé. J'aime les gens qui ne sont pas capturés", avait déclaré le milliardaire, exempté de la guerre du Vietnam en raison d'une excroissance osseuse à un pied.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
6/septembre/2020 - 10h53

Faut d'arguments sérieux devant la réussite de Trump, ses adversaires essayent d'utiliser n'importe quelle désinformation pour tenter de le discréditer, mais à chaque fois ça se retourne contre eux, ça a commencé avant son élection et ça continue ...

Portrait de colin33
5/septembre/2020 - 19h53 - depuis l'application mobile

Le contraire nous aurait surpris, encore une qui ne voit que la situation, quitte à être ridicule au bras de cet individu......

Portrait de Skall
5/septembre/2020 - 13h12
Kevin 29 a écrit :

4 sources différentes,  des sources qui sont de l'équipe de Trump ou plus vraisemblablement des généraux US, le fait qu'il se moquait régulièrement de Mc Cain car celui-ci s'est fait capturé par les vietcongs ou alors lorsqu'une veuve de l'us army expliquait que Trump lui avait dit en guise de message de condoléance que son mari savait pour quoi il avait signé ou lorsqu'il dit du général Mattis que c'est le militaire le plus surcoté ou lorsqu'il expliquait pendant la campagne 2015 qu’il en savait davantage sur Daesh que tous les généraux et à tout ça s'ajoute le coté menteur pathologique de Trump. Donc oui s'il faut parier 1€ pour savoir s'il l'a dit ou pas, j'ai ma petite idée. 0:)

Il y avait un contentieux entre D Trump et J Mc Cain  certes mais qui a commencé ? Lorsque Donald Trump se lance dans la course à la primaire républicaine en 2016, le sénateur de l'Arizona estime que le magnat de l'immobilier excite "les tarés" avec ses discours anti-immigration. octobre 2016, Donald Trump remporte la primaire et devient le candidat officiel des Républicains pour la présidentielle John McCain annonce publiquement qu'il ne soutient plus Donald Trump . Après la réélection de Vladimir Poutine. en mars, le président américain lui adresse ses félicitations. McCain publie alors un communiqué pour critiquer ce geste: "Un président américain ne dirige pas le monde libre en félicitant les dictateurs pour avoir remporté des élections simulées".En juillet 2017, John McCain fait pencher le vote sur l'abrogation de la Loi santé, l'Obamacare. Promesse de campagne de Trump, la réforme ne passe pas au Sénat. Pouce vers le bas, McCain vote contre cette loi, soutenue par une majorité de Républicains. D'où vient le premier casus belli ? De  John McCain !!! CQFD

 

Portrait de Kevin 29
5/septembre/2020 - 12h08

4 sources différentes,  des sources qui sont de l'équipe de Trump ou plus vraisemblablement des généraux US, le fait qu'il se moquait régulièrement de Mc Cain car celui-ci s'est fait capturé par les vietcongs ou alors lorsqu'une veuve de l'us army expliquait que Trump lui avait dit en guise de message de condoléance que son mari savait pour quoi il avait signé ou lorsqu'il dit du général Mattis que c'est le militaire le plus surcoté ou lorsqu'il expliquait pendant la campagne 2015 qu’il en savait davantage sur Daesh que tous les généraux et à tout ça s'ajoute le coté menteur pathologique de Trump. Donc oui s'il faut parier 1€ pour savoir s'il l'a dit ou pas, j'ai ma petite idée. smiley

Portrait de Angelussauron
5/septembre/2020 - 11h29

En même temps ça serait plus difficile à croire si on était sur qu'il en était pas capable. Sauf que Trump est capable de tout.

On récolte ce que l'on sème

Portrait de Climato
5/septembre/2020 - 11h22 - depuis l'application mobile

Les attaques contre Trump venant de sources ANONYMES sont indignes. Et que dire de la presse qui les croit plus que des personnes à visage découvert qui les réfutent ? Pas étonnant que Melania qui réagit rarement aux polémiques sorte de sa réserve.