06/09 07:16

La plateforme Binge Audio, une des pionnières des podcasts, va lancer en octobre une "lettre hebdomadaire à lire et à écouter" pour cinq euros par mois

La plateforme Binge Audio, une des pionnières des podcasts, gratuite, va lancer en octobre une "lettre hebdomadaire à lire et à écouter" pour cinq euros par mois, misant sur un "lien plus récurrent" avec son public pour diversifier son modèle économique.

Intitulé "La Dose", ce nouveau format s'appuiera sur une newsletter envoyée par mail et sur une version audio "disponible dans toutes les applications", a indiqué le directeur de la rédaction, David Carzon, lors d'une conférence de presse en ligne. Il s'agira notamment de "prolonger les émissions" diffusées sur Binge en répondant aux interrogations des auditeurs et auditrices, qui "nous écrivent beaucoup pour nous raconter leur vie de manière assez intime et personnelle et aussi pour nos poser des questions", a-t-il ajouté.

"Histoires" et "décryptage de l'actualité" sont également au programme de cette lettre déjà testée auprès de 200 personnes en juin. De quoi apporter de nouvelles recettes à ce média en écoute libre, au public jeune, et dont 65% du chiffre d'affaires repose sur les contenus commandés par des marques.

Autre nouveauté, Victoire Tuaillon, l'animatrice de l'émission phare de Binge, "Les couilles sur la table", qui explore la masculinité, sera également aux manettes d'un nouveau podcast, "Le coeur sur la table", présenté comme "une nouvelle approche de nos relations à travers des docufictions". Pour sa sixième saison, Binge audio entend aussi se déplacer dans "la France entière, celle qu'il y a de l'autre côté du périphérique, (...) la France du Jura, de la Bretagne, des Corbières...", a fait valoir son fondateur, Joël Ronez.

L'équipe de l'émission Programme B, consacrée aux questions d'actualité, s'installera ainsi en résidence dans plusieurs villes de l'Hexagone "pour y réaliser des enquêtes en partenariat avec des médias locaux" avec une première étape à Bordeaux en octobre, en collaboration avec la revue Far Ouest. Joël Ronez s'est également réjoui de l'accord passé avec la Scam pour verser des droits d'auteurs aux créateurs de podcasts travaillant pour sa plateforme, "le début d'une professionnalisation" qui pourra justifier la "demande d'aides à la création".

Cumulant 1,5 million d'écoutes par mois pour quelque 500.000 "auditeurices", dont 80% de moins de 35 ans, Binge audio emploie 17 salariés. Le groupe Les Echos-Le Parisien, qui a acquis 33% de Binge fin 2018, y produit deux podcasts quotidiens.

Ailleurs sur le web

Vos réactions