30/08 10:31

L'homme qui a tué et violé une jeune fille à Nantes la semaine dernière a déjà condamné en 2005 aux assises à 18 ans de réclusion criminelle pour neuf viols et 3 agressions sexuelles - Vidéo

Le corps calciné d'une adolescente de 15 ans avait été retrouvé à Nantes le 20 août dernier et un suspect placé en garde à vue ce mercredi. Ce dernier, multirécidiviste, a avoué hier le viol et le meurtre de la jeune fille. "C'est un échec pour la société", a reconnu un magistrat. L'homme de 45 ans, François V., avait déjà été condamné pour 12 viols et tentatives.

En décembre 2005, ce Poitevin d'origine, alors directeur de site industriel, avait été condamné aux assises à 18 ans de réclusion criminelle pour neuf viols, trois tentatives et une agression sexuelle commis dans la Vienne, en Charente-Maritime et en Charente entre 2001 et 2003.

Ses victimes étaient bâillonnées, ligotées, les yeux bandées, parfois sous la menace d'un couteau. Libéré en 2016, il avait retrouvé du travail et avait déménagé en Loire-Atlantique. "Il avait même trouvé une compagne. On a pu penser à une forme de stabilisation", a précisé Yvon Ollivier, procureur adjoint de Nantes.

"Dans ce dossier, on a affaire à quelqu'un qui présentait une figure tout à fait lisse", a-t-il insisté, en précisant qu'il "voyait une fois tous les deux mois un psychothérapeute". Et pourtant, quand François V. vient à Nantes, rue Adolphe-Moitié, le 20 août dernier, c'est bien dans le but de passer à l'acte, a-t-il reconnu en garde à vue. Il avait déjà fait des repérages dans cette rue et y trouve ce jour-là un appartement inoccupé car en travaux.

"La victime passait par là, elle a eu le malheur de lui plaire", a dit le magistrat. Il parvient alors à la faire monter en lui demandant de l'aide pour porter un carton, un mode opératoire qu'il avait déjà utilisé dans le passé. Violée, l'adolescente a ensuite été étranglée avec un câble.

"Il s'agissait de l'empêcher de crier", a dit le magistrat. Puis, l'homme asperge sa victime d'eau de javel et met le feu à l'appartement. Ce sont les pompiers, appelés pour un incendie, qui découvriront son corps. Verbalisé pour stationnement gênant le jour des faits, le suspect a vite été identifié par les enquêteurs puis suivi dans ses moindres faits et gestes.

Son ADN a également été retrouvé sous les ongles de la victime. Placé en garde à vue jeudi, "il a livré spontanément des aveux précis et circonstanciés", a indiqué Pascal Gontier, directeur interrégional adjoint de la police judiciaire de Rennes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lily6228
30/août/2020 - 17h41
censure64 a écrit :

Et le taux de récidive des délits monte à 23%, raison de plus pour les laisser le plus longtemps possible en prison. Avec 18 ans "ferme", cette jeune fille serait encore en vie. ("Il avait même trouvé une compagne. On a pu penser à une forme de stabilisation", a précisé Yvon Ollivier, procureur adjoint de Nantes). Arrêtez de penser ! Appliquez-la loi et si vous pouvez garder un prédateur multirécidiviste comme ce profil là en prison, faite-le pour protéger la société, c'est d'abord ça votre boulot, vous n'êtes pas assistant sociale !

Il s'agit d'un crime et non d'un délit, ce qui n'a rien à voir dans le suivi qui peut être fait en prison et donc la récidive qui en découle... Après on peut aussi parler de la récidive des vendeurs de drogue, mais là encore ça n'aurait aucun rapport. Je préfère prendre des chiffres pertinents que des chiffres qui arrangent par rapport à l'idée qu'on veut défendre.

Mais si vous voulez que 18 ans se passent jusqu'à la fin de la peine en prison, allez voir votre député local car ce sont eux qui ont fait que les condamnés sortent plus tôt et, là encore, ce n'est pas vraiment un souci vu qu'on voit de biens meilleurs chiffres sur la récidive pour de multiples raisons, ce qui est plus important que d'assouvir une volonté de punition à l'extrême qui est contre-productive pour la société, toutes les études le montrent.

PS : même s'il avait fait ses 18 ans en prison, on aurait juste gagner quelques mois (sortie en 2021) pour être lâché dans la nature et là ça n'aurait peut-être pas été une victime mais plusieurs.

Portrait de censure64
30/août/2020 - 17h10
lily6228 a écrit :

Un ramassis de contre-vérités...

Taux de récidive des criminels sexuels : 5%

Avec la détention provisoire, il a fait 13 ans et est sorti sous contrôle judiciaire, ce qui est logique vu la législation française et qui est pris en compte au moment de la détermination de la longueur de la peine.

 

 

Et le taux de récidive des délits monte à 23%, raison de plus pour les laisser le plus longtemps possible en prison. Avec 18 ans "ferme", cette jeune fille serait encore en vie. ("Il avait même trouvé une compagne. On a pu penser à une forme de stabilisation", a précisé Yvon Ollivier, procureur adjoint de Nantes). Arrêtez de penser ! Appliquez-la loi et si vous pouvez garder un prédateur multirécidiviste comme ce profil là en prison, faite-le pour protéger la société, c'est d'abord ça votre boulot, vous n'êtes pas assistant sociale !

Portrait de lily6228
30/août/2020 - 15h48
Cl a écrit :

Ces gens sont des fous des malades il faut faire quelque chose pour qu'il ne recommence pas : une castration et  il y aurait moins de viols et de meurtres !!!!!! 

On les relâche .... il voit un psychothérapeute pour la forme ..... on voit bien qu'ils récidivent tous .....; 

Condamné à 18 ans de prison il n'en fait que 12  !!!!! 

Un ramassis de contre-vérités...

Taux de récidive des criminels sexuels : 5%

Avec la détention provisoire, il a fait 13 ans et est sorti sous contrôle judiciaire, ce qui est logique vu la législation française et qui est pris en compte au moment de la détermination de la longueur de la peine.

 

 

Portrait de Cl
30/août/2020 - 15h33

Ces gens sont des fous des malades il faut faire quelque chose pour qu'il ne recommence pas : une castration et  il y aurait moins de viols et de meurtres !!!!!! 

On les relâche .... il voit un psychothérapeute pour la forme ..... on voit bien qu'ils récidivent tous .....; 

Condamné à 18 ans de prison il n'en fait que 12  !!!!! 

Portrait de lily6228
30/août/2020 - 14h08
merlin2 a écrit :

Nom du juge et des avocats ??? Ce sont, eux aussi, des criminels... 

Pourquoi le juge... Il a été condamné par un jury populaire et libéré peu avant que ses remises de peines automatiques ne lui fasse achever sa peine, et ce pour permettre un minimum de suivi quand il retourne dans la société, ce qui limite considérablement la récidive même s'il y a forcément des exceptions sordides. Il n'avait rien fait pendant les 4 ans de sa sortie donc impossible pour un cas comme ça de faire quelque chose, il ne faut pas se leurrer.

Pourquoi les avocats qui ont fait leur job...

Portrait de lily6228
30/août/2020 - 14h04
Giuseppe Bergman a écrit :

François Vergniaud, 46 ans condamné à 18 ans de prison en 2005 ,sorti en 2016 ?!              2016 - 2005 = 18 pour la justice Française !  

Il a été condamné en 2005 mais la peine de prison inclue les années de détention provisoire déjà faites avant. Avec les remises de peines automatiques (qui sont expliquées aux jurés qui adaptent la peine en en tenant compte), c'est logique qu'il soit sorti à cette période.

Portrait de HenriBel
30/août/2020 - 13h38

Ce mec était directeur de site industriel, quand des braves gens sont au chômage et sont discriminés dans leurs recherche d'emploi, notre société est malade.

Portrait de pmpmpm26
30/août/2020 - 12h16
merlin2 a écrit :

Nom du juge et des avocats ??? Ce sont, eux aussi, des criminels... 

   Le   juge  d'accord  .  pas  l'avocat  c'est son role  d'œuvrer   pour ses clients .

Portrait de destinet
30/août/2020 - 11h33

J'aimerai savoir combien de temps durera sa nouvelle incarcération !

Portrait de merlin2
30/août/2020 - 11h29

Nom du juge et des avocats ??? Ce sont, eux aussi, des criminels... 

Portrait de filou034
30/août/2020 - 11h26

la solution pour ce genre d'individu et qui évite la récidive .Une balle et le problème est résolu. Je pense surtout aux parents anéantis

Portrait de bonheur-25
30/août/2020 - 11h18
momo71 a écrit :

Ces monstres là sont irrécupérables. C'était donc inévitable, encore un crime qui aurait pu être évité....

s'ils sont irrécupérables c'est donc que c’était évitable ! le gars avait fait 12 victimes avant c'est un malade, fallait l'interner a vie ou le tuer a choisir

Portrait de sergio43
30/août/2020 - 11h17

 "C'est un échec pour la société", a reconnu un magistrat. !!!...

Il est gonflé, ou inconscient, ou carrément nul ce mec : ce n'est pas un échec de la société mais un échec pour la magistrature et pour la justice , tout simplement

Commentaire à vomir !

Portrait de momo71
30/août/2020 - 11h12

Ces monstres là sont irrécupérables. C'était donc inévitable, encore un crime qui aurait pu être évité....

Portrait de bonheur-25
30/août/2020 - 11h11

faute professionnelle pour tous ceux qui l'ont accompagné avec interdiction d’exercer a vie...

quant a lui, la peine de mort étant interdite, on en fait un eunuque et on le laisse pourrir dans sa pisse et sa merde

Portrait de padagor
30/août/2020 - 10h52

C'est un échec pour la société dit le magistrat... C'est bien de ne pas assumer ses erreurs et de les rejeter sur la société. Quand on pense aussi que 2 des assassins de Bastien Payet assassiné sauvagement en mars 2019 viennent d'être libérés, on croit rêver mais non, c'est bien la justice française.

Portrait de Grock
30/août/2020 - 10h45

Sans blaaague !