17/08/2020 09:41

Polémique - Eric Dupond-Moretti, préface le livre du président de la Fédération nationale des chasseurs dénonçant "les illuminés qui veulent que nous ayons honte d'être chasseurs"

Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, a préfacé le dernier livre de Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), qui sort ce mardi en librairies. Si le texte a été écrit avant sa prise de fonction, il va sans doute faire polémique tant le garde des Sceaux se montre peu amène à l'endroit des défenseurs de la cause animale et des écologistes.

Dans «Un chasseur en campagne», qui sort aux éditions du Gerfaut, l'ex-ténor du barreau ne mâche en effet pas ses mots, comme l'explique, dans le Journal du dimanche (JDD), la journaliste Marianne Enault, qui a fait l'exégèse de l'ouvrage.

Eric Dupond-Moretti, qui n'a jamais fait mystère de sa passion pour la corrida, qualifie ainsi tous ceux qui voient les chasseurs «comme des meurtriers», d'individus «illuminés», «intégristes», bref autant de personnes atteintes d'un «dogmatisme aveugle» qui confine à «l'extrémisme».

Se revendiquant lui aussi comme un chasseur, l'ancien avocat fustige ceux qui, selon lui, «veulent que nous ayons honte d'être chasseur».

«Ils veulent nous culpabiliser d’être ce que nous sommes, car nous sommes aussi notre passion. Et depuis trop longtemps nous refusons de nous défendre, convaincus sans doute que l’intolérance et l’absurde ne méritent pas de réponse», poursuit-il encore

Plus loin encore, «Acquittator» suppose que «ce livre, les ayatollahs de l'écologie s'en serviront pour allumer le barbecue où ils cuiront leurs steaks de soja», ce qui ne l'empêchera vraisemblablement pas dans l'intervalle de manger un perdreau. «Quand sur un arrêt de mon setter irlandais je tue un perdreau, je n’ai pas honte ; et quand je me délecte de la chair de l’oiseau accompagnée de choux, je n’ai pas honte», écrit-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lilou.St.Bo
19/août/2020 - 09h47

DUPOND-MORETTI défend, comme d'hab. les meurtriers et, présentement, les assassins qui tuent pour le plaisir sadique de tuer les animaux quels qu'ils soient... Hélas, des lois iniques leur permettent de poursuivre, en toute impunité, leurs coupables activités. smiley

Portrait de th93100
17/août/2020 - 19h16
Kevin 29 a écrit :

Ne vous vexez pas mais vous avez faux sur tout. Et je fais une réponse groupée pour vos deux commentaires.

En France les chasseurs ne régulent pas la nature comme vous l'écrivez dans un commentaire plus bas, étant donné que l'on a détruit quasiment tous leurs prédateurs naturels, il a depuis été confié aux chasseurs français la charge de réguler le gibier afin qu'il ne détruise pas nos cultures de végétaux sélectionnés et transformés qui nous nourrissent nous-mêmes ou nos animaux d’élevages que nous avons également eux-même sélectionnés et transformés. La Nature est bien éloigné de tout ça.D'ailleurs il faut être très orgueilleux pour penser que la nature a besoin de l'Homme pour être régulée. On est une espèce toute jeune qui disparaitra sans doute très vite, les quelques milliards d'années avant nous la nature se portait très bien et se portera vraisemblablement très bien après nous pendant quelques milliards. Au mieux on pourrait dire que l'Homme peut tenter de se réguler lui-même pour ne pas détruire son environnement contemporain, pour le moment sans succès.

Distinguer les habitants de la campagne éclairés versus les « citadins incultes » comme vous dites est idiot, habiter à la campagne n'est absolument pas un gage de connaissance de l'environnement. Si je demande à mes voisins de définir le paysage qu'ils voient de leur jardin, ils feront la même erreur que vous et qualifieront de « Nature » les champs de blé, la forêt domaniale et le petit cours d'eau qui traverse le village alors qu’en fait tout à été aménagé, planté ou transformé par la main de l'homme au cours des siècles. Si à la sortie de la boulangerie je leur demande de m'expliquer comment nos ancêtres ont fait pour transformer le blé sauvage en blé tendre pour leur baguette la très grande majorité en sera incapable et pourtant le village est entouré de champs de céréales.

Qu'on puisse retrouver de nouveau des renards dans les deux bois parisiens ou même quelques-uns dans la petite ceinture est plutôt un bon signe, je ne vois pas en quoi c'est censé être négatif ou un argument. Pour les sangliers, voir plus bas.

Aussi à ce jour, je sais que les experts n'utiliseraient pas le mot « sensibilité » pour les végétaux car beaucoup trop hasardeux vu les connaissances actuelles, ce qui est sûr c'est qu'il n'a jamais été démontré que les végétaux avaient ce qui pouvait ressemblé de près ou de loin à un système nerveux, d'ailleurs ça ne leur serviraient à rien puisque l'évolution a fait émerger la notion de douleur pour déclencher le réflexe de fuite.

La chasse permet d’équilibrer les flux et quantité d’animaux  (renseignez vous sur les quotas variables et espèces à chasser ou non)

Je suis d'accord à 100% sur le fait que l'homme soit un épiphénomène (nuisible) sur la planète... mais tant qu'à y être, autant essayer d'optimiser notre présence... égoïstement celle de mes gosses et petits enfants..)

Sur ville / campagne, vous n'avez pas tord, mais c'est un devoir de philo/géo/bonne conscience de niveau collège... no comment, hors sujet

La prolifération de nombreuses espèces qui avaient été chassées entraine des soucis sanitaires  directs vers l'homme et indirects via la faune domestiquée.

Si, les spécialistes (pas tous, mais de plus en plus) qualifient de 'sensible' les réactions de nombreux végétaux... pour un débat qui a commencé à vivre dans les années 80, passer ce cap sémantique en 40 ans est extrêmement rapide...

Portrait de Tellier
17/août/2020 - 18h03

Perso je ne suis ni une pro, ni une anti chasseur.

Habitant à la campagne, certes ils me réveillent le 3eme Dimanche de Septembre pour l'ouverture, à 08 heures du matin !! avec les premiers coups de feu, mais je dois avouer que les 2 week end précédents j'étais aussi bien contente de les voir nettoyer le territoire des divers saloperies balancées par des salopards dans la nature, et j'avoue que chez moi du moins, je ne vois pas d'écolos le faire !

Cependant, je me demande si ils ne sont pas non plus les boucs émissaires parfaits.

Moi ,ce que je constate, c'est qu'il y a quelques années, l'été, en roulant en voiture, à la fin de la journée, ma voiture était pleine d'insectes écrasés. Maintenant,elle est immaculée sans aucun lavage car plus d'insectes.

Il y a quelques années, le paysage autour de chez moi était rempli de pleins de petits oiseaux différents. Aujourd'hui je suis presque étonnée d'en voir un !

Il y a quelques années, le matin je voyais des lapins dans le champs en face, plus de lapins !!! (et je sais que les chasseurs ne les chasse plus depuis 3 ans, et ont même fait des lâchers, apparemment,sans succès, les animaux relachés tous morts de maladie.)

Il y a quelques années j'avais pleins de hérissons dans mon jardin, tous disparus !

Cette année, même les lézards ont disparus de mes murs en pierre !

Les chasseurs qu'on accuse de tous les maux ne me semble pas les responsables de toutes ces disparitions ? Ils n'ont jamais tiré sur les insectes, les hirondelles, les petits passereaux, les hérissons et les lézards par exemple!

C'est pour ça que je dis qu'il me semblent être les boucs émissaires parfaits, car eux sont visibles de tous, mais les véritables responsables de la disparition de toute cette faune sont ailleurs.

Portrait de David1959
17/août/2020 - 17h40
j'tMM' a écrit :

Je ne comprends vraiment pas Isabelle Boulay...

Une lectrice de Voici et Gala. smiley

Portrait de Kevin 29
17/août/2020 - 16h44
th93100 a écrit :

On doit avoir à faire à un citadin pour être aussi cultivé et aussi aimable...

Pour info, les renards sont aux portes de Paris... et même déjà parfois dedans. ls sont aussi dans as mal d'autres grandes villes... les bois deviennent de plus en plus durs à vivre pour beaucoup d'espèces dont les sangliers. Qui eux aussi se rapprochent des villes. J'aimerais voir ta condescendance face à un sanglier affamé (et éventuellement avec sa harde...) Et parmi les gentils zanimos qui plaisent aux blaireaux citadins incultes, j’aimerais aussi te voir face à un cerf... juste pour bien me fendre la poire ! C'est bien d'etre bobo écolo, mais connaitre la nature n'est pas un luxe quand on prétend l'aimer / la protéger

Ne vous vexez pas mais vous avez faux sur tout. Et je fais une réponse groupée pour vos deux commentaires.

En France les chasseurs ne régulent pas la nature comme vous l'écrivez dans un commentaire plus bas, étant donné que l'on a détruit quasiment tous leurs prédateurs naturels, il a depuis été confié aux chasseurs français la charge de réguler le gibier afin qu'il ne détruise pas nos cultures de végétaux sélectionnés et transformés qui nous nourrissent nous-mêmes ou nos animaux d’élevages que nous avons également eux-même sélectionnés et transformés. La Nature est bien éloigné de tout ça.D'ailleurs il faut être très orgueilleux pour penser que la nature a besoin de l'Homme pour être régulée. On est une espèce toute jeune qui disparaitra sans doute très vite, les quelques milliards d'années avant nous la nature se portait très bien et se portera vraisemblablement très bien après nous pendant quelques milliards. Au mieux on pourrait dire que l'Homme peut tenter de se réguler lui-même pour ne pas détruire son environnement contemporain, pour le moment sans succès.

Distinguer les habitants de la campagne éclairés versus les « citadins incultes » comme vous dites est idiot, habiter à la campagne n'est absolument pas un gage de connaissance de l'environnement. Si je demande à mes voisins de définir le paysage qu'ils voient de leur jardin, ils feront la même erreur que vous et qualifieront de « Nature » les champs de blé, la forêt domaniale et le petit cours d'eau qui traverse le village alors qu’en fait tout à été aménagé, planté ou transformé par la main de l'homme au cours des siècles. Si à la sortie de la boulangerie je leur demande de m'expliquer comment nos ancêtres ont fait pour transformer le blé sauvage en blé tendre pour leur baguette la très grande majorité en sera incapable et pourtant le village est entouré de champs de céréales.

Qu'on puisse retrouver de nouveau des renards dans les deux bois parisiens ou même quelques-uns dans la petite ceinture est plutôt un bon signe, je ne vois pas en quoi c'est censé être négatif ou un argument. Pour les sangliers, voir plus bas.

Aussi à ce jour, je sais que les experts n'utiliseraient pas le mot « sensibilité » pour les végétaux car beaucoup trop hasardeux vu les connaissances actuelles, ce qui est sûr c'est qu'il n'a jamais été démontré que les végétaux avaient ce qui pouvait ressemblé de près ou de loin à un système nerveux, d'ailleurs ça ne leur serviraient à rien puisque l'évolution a fait émerger la notion de douleur pour déclencher le réflexe de fuite.

Portrait de Kevin 29
17/août/2020 - 16h03
Alhekine a écrit :

Polémique à 2 balles.

On a besoin des chasseurs pour réguler la faune. On voit déjà l'arriver des sangliers dans les villes à cause de la surpopulation.

Personnellement je ne suis pas chasseur, mais je les laisse faire.

Depuis des années on a des faux écologistes qui pleurent à tord et à travers pour un oui ou pour un non, qui interdisent ce qui les défrisent mais qui se battront pour qu'on ne touche pas à leur gout.

Tiens, il faut interdire le soja, c'est un perturbateur endocrinien... 

Les fédérations en France ont fait n'importe quoi avec le sanglier pendant des décennies, si on est passé de quelques dizaines de milliers dans les années 70 à désormais plus d'un million de sangliers ce n'est pas évidement pas dû à une incompétence des chasseurs à réguler, c'est quelque chose qui a été voulu et planifié, le sanglier a été transformé en cheptel, les chasseurs les plus honnêtes de mon entourage l’analysent également comme ça.

Portrait de Marsoise
17/août/2020 - 13h29
550 CZ Stutzen a écrit :

Il remonte dans mon estime. 

Pareil !

Portrait de lucieat
17/août/2020 - 12h09

Et tous ces végans, ils mangent bien des êtres vivants, à moins de manger que des graines, tous les légumes sont vivants quand vous les arrachez, les écorchez vifs, coupez, cuisez...il a été démontré scientifiquement que les plantes ressentent les agressions et le stress, mais ça, ça ne vous dérange pas. Et les chasseurs ne sont pas tous des viandards, parfois, ils y vont toute la journée avec leur chien et même s'ils ne voient rien, ils ont passé un bon moment en communion avec la nature et ils font bien plus que vous pour elle, sans eux, vous n'auriez pas grand chose dans l'assiette, vous n'avez jamais vu une horde cochons labourer un champ de patates, après eux, il ne reste rien et ils donnent des millions d'€ aux agriculteurs en compensation des pertes de revenus

Portrait de lucieat
17/août/2020 - 12h03

Que vous aimiez la chasse ou pas, c'est votre droit, mais il serait bon que vous respectiez le choix de ceux qui aiment. Moi, il y a plein de choses que je n'aime pas mais je comprends que d'autres apprécient (le foot par exemple, pour moi, les footeux et supporters sont un ramassis de crétins vitupérants, excités et ivres, la course automobile : bruyante, polluante et dangereuse, les touristes, qui envahissent tout et à cause d'eux on détruit des sites, la nature, ils prennent l'avion pour aller là où ce n'est pas indispensable à la vie et ça pollue pour rien , etc ...) Je n'aime pas la chasse particulièrement, mais mon mari est chasseur et j'accepte, chacun son truc. La chasse fait vivre des milliers de personnes, c'est un secteur économique comme un autre

Portrait de lily6228
17/août/2020 - 11h50
Ziozio a écrit :

Comment peut on mettre un mec comme ça au gouvernement, la chasse est une pratique d'un autre temps, ce n'est pourtant pas compliqué de foutre la paix à la nature hélas il y a toujours une excuse à la cruauté 

Et vous croyez que la nourriture qui arrive dans votre assiette fout la paix à la nature? Vous avez vu ce qui se passe dans les abattoirs, les impacts de l'élevage, des cultures sur la planète, etc...?

Portrait de th93100
17/août/2020 - 11h48
Socorro78 a écrit :

Un rôle de régulation de la nature... Par contre ta c***erie, elle n’est pas vraiment régulée!

On doit avoir à faire à un citadin pour être aussi cultivé et aussi aimable...

Pour info, les renards sont aux portes de Paris... et même déjà parfois dedans. ls sont aussi dans as mal d'autres grandes villes... les bois deviennent de plus en plus durs à vivre pour beaucoup d'espèces dont les sangliers. Qui eux aussi se rapprochent des villes. J'aimerais voir ta condescendance face à un sanglier affamé (et éventuellement avec sa harde...) Et parmi les gentils zanimos qui plaisent aux blaireaux citadins incultes, j’aimerais aussi te voir face à un cerf... juste pour bien me fendre la poire ! C'est bien d'etre bobo écolo, mais connaitre la nature n'est pas un luxe quand on prétend l'aimer / la protéger

Portrait de Ziozio
17/août/2020 - 11h42
flore44770 a écrit :

et oui ils devraient avoir honte ces viandars qui jouissent de tuer un animal ...qui tirent aléatoirement sur les promeneurs, les cyclistes ...bande de décérébrés alcooliques ...

Je suis un anti chasse ,un fervent défenseur de la nature et des animaux 

Je ne consomme pas de produits animaux non plus mais je pense que défendre cette cause il vaut mieux avancer des arguments intelligents plutôt que de sombrer dans l'insulte et l'attaque facile car c'est tout simplement desservir cette noble cause 

Portrait de Ziozio
17/août/2020 - 11h38

Comment peut on mettre un mec comme ça au gouvernement, la chasse est une pratique d'un autre temps, ce n'est pourtant pas compliqué de foutre la paix à la nature hélas il y a toujours une excuse à la cruauté 

Portrait de th93100
17/août/2020 - 11h00

100% derrière lui ! Comme rappelé plus tôt, les chasseurs jouent un rôle de régulation de la nature (tout comme les agriculteurs le faisaient...). Je n'aime pas trop la viande, mais ne suis définitivement pas véggie n  végan. Je es laisse faire, ne pas manger ce qui pense, ce qui a des yeux ce qui a 1,2 ou 4 pattes

Enfin, pour leur information depuis les années 70 / 80 de très nombreux travaux ont démontré une 'sensibilité' chez les végétaux (et ne parlons pas des arbres....) Alors ? Vousa rretez AUSSI les végétaux ?

Portrait de cbor33500
17/août/2020 - 10h50

Rififi en vue dans le gouvernement ou les ministres "verts" vont avaler les coulœuvres !!!

 

Portrait de hummerH2
17/août/2020 - 10h47

Bien dit Moretti !

Portrait de flore44770
17/août/2020 - 10h43 - depuis l'application mobile

et oui ils devraient avoir honte ces viandars qui jouissent de tuer un animal ...qui tirent aléatoirement sur les promeneurs, les cyclistes ...bande de décérébrés alcooliques ...

Portrait de bellross
17/août/2020 - 09h56

Comme il a raison.

Ras le bol de la dictature des Bisounours qui traitent d'immonde meurtrier le chasseur qui mange un faisan qu'il à tué lui-même quelques jours auparavant tout en se délectant d'un poulet rôti acheté à la rotissoir que quelqu'un d'autre aura tué pour lui !