07:52

EN DIRECT - La vigilance orange canicule est maintenue ce matin sur deux départements, l’Ardèche et la Drôme, contre 13 précédemment, selon les prévisions de Météo-France

07h50: La vigilance orange canicule est maintenue dimanche sur deux départements, l’Ardèche et la Drôme, contre 13 précédemment, selon les prévisions de Météo-France. De l’Alsace au Massif central et aux Alpes du Nord, le temps est menaçant et les averses parfois orageuses sont fréquentes. Dans l’après-midi elles ont tendance à s’épuiser sur le Massif central et l’Alsace, par contre du Jura aux Alpes du Nord et au Mercantour les pluies parfois orageuses se maintiennent, avant de s’atténuer en fin de journée.

Sur le pourtour méditerranéen, la journée est ensoleillée malgré quelques nuages passagers, Mistral et Tramontane soufflent jusqu’à 60 à 70 km/h en rafales. Sur le reste du pays, après une matinée souvent bien nuageuse, le ciel devient plus lumineux l’après-midi. Seul le piémont pyrénéen reste encombré durant toute la journée par des nuages donnant parfois quelques gouttes. Les températures minimales sont en baisse sur la majeure partie du pays avec 14 à 19 degrés en général, 11 à 14 degrés en Bretagne, en revanche elles restent encore élevées en plaine d’Alsace et du couloir rhodanien à la Méditerranée, avec des minimales de 19 à 24 degrés.

.

Samedi 1er août

.

18h33: Météo France annonce ce soir que 13 départements restent  en vigilance canicule orange dont cinq avec de forts risques d'orages. La ligne orageuse qui s'est formée sur le sud de l'Auvergne va se propager vers la Loire puis l'axe Rhône/Saône dans les toutes prochaines heures, générant à son passage des phénomènes violents mais d'une courte durée, tels que fortes rafales de vent, grêle et fortes intensités de pluie. En soirée, les orages se décalent vers l'est de Rhône-Alpes mais perdent petit à petit leur caractère violent en se destructurant.

Dans les départements placés en vigilance jaune pour le paramètre "orages", cet après-midi et ce soir, des orages isolément forts se développeront encore. Ils pourront s'accompagner de grêle, de fortes rafales de vent et d'une activité électrique soutenue. Il convient donc d'être attentif à cette situation. 

Demain dimanche 2/08, la baisse des températures sera généralisée. Les températures maximales ne dépasseront plus 30°C que sur le Midi méditerranéen. Les valeurs de températures attendues (aussi bien pour les minimales que pour les maximales) permettront de baisser progressivement de niveau de vigilance.

Vigilance orange pour le paramètre "orages": Cet après-midi et ce soir, des orages isolément forts se développeront des régions voisines du Massif Central au nord-est du pays. Ils pourront s'accompagner de grêle, de fortes rafales de vent et d'une activité électrique soutenue. Il convient donc d'être attentif à cette situation.

.

07h56 : 13 départements sont placés en vigilance canicule orange : Côte d'Or, Doubs, Jura, Saône et Loire, Loire, Drôme, Ain, Haute Savoie, Savoie, Isère, Rhône, Haute-Loire, Ardèche. Dans ces départements, le thermomètre affichera des valeurs encore élevées dépassant parfois 35°C. Dans la Vallée du Rhône, le sud Languedoc et la Provence l'air très chaud stagnera avec des pics atteignant 36 à 41°C.

Sur l'ouest du pays en revanche, la nouvelle masse d'air océanique apportera un air plus frais. Les maximales seront comprises entre 26 et 32 degrés en général, 20 à 22 degrés sur les côtes de la Manche. Attention cependant, les maximales pourront encore culminer à 30-32°C, en particulier entre le sud-ouest et le nord-est.

.

Vendredi 31 juillet

.

16h01: 32 départements maintenus en vigilance orange canicule dont certains également en alerte aux orages et au vent violent .

Pic de chaleur intense sur la majeure partie de la France, voire très intense, plus durable de la moyenne vallée du Rhône aux Savoies.

  • Orage : après une journée de très forte chaleur, épisode orageux accompagnéde phénomènes localement violents nécessitant une vigilance particulière.

  • Les températures peuvent encore s'élever un peu en fin d'après-midi pour atteindre leur valeur maximale de la journée.

    -Sur les départements placés en vigilance orange :

    Ce vendredi les températures atteindront leur apogée sur les 13 départements placés en vigilance orange avec des maximales proches de 40 degrés.

    La nuit suivante, de vendredi à samedi, sera encore chaude, voire très chaude.

    Samedi et dimanche, la chaleur deviendra progressivement moins intense par l'ouest et le nord-ouest, mais les températures devraient rester tout de même très élevées en journée de samedi, avant un rafraîchissement plus sensible dimanche.

    Sur les départements placés en vigilance jaune canicule :

    Pic de chaleur très intense. La journée de vendredi s'annonce la plus chaude de la semaine, excepté sur la façade atlantique où une baisse s'amorcera déjà

    Orage :

    Après une journée très chaude, une dégradation orageuse va se mettre en place dans l'après-midi en particulier sur l'Est du Centre, l'Ouest Bourgogne,l'Ile de France et les Hauts de France.

    Ces orages seront localement violents avec une très forte activité électrique, des rafales de vent de 100 km/h parfois plus, et plus ponctuellement des fortes pluies ( 5 à 30 mm en mois d'une heure) et de la grêle.

13h28: Les fortes chaleurs qui s'abattent sur une partie de la France compliquent la gestion du risque de Covid-19 dans les établissements pour personnes âgées, qui ont payé un lourd tribut à la crise sanitaire et ont fait face en juillet à un léger rebond du virus.

"Il faut faire coïncider les protocoles canicule et ceux liés à l'évolution du Covid, ce qui n'est pas évident", dit à l'AFP Eric Fregona, directeur adjoint de l'association des directeurs d'établissements AD-PA.

Pour lui, il n'est pas aisé de cumuler "l'hydratation et l'humidification des corps aux gestes barrières". En outre, les espaces communs ayant des capacités d'accueil plus limitées, "il faut être beaucoup plus présent auprès des personnes âgées, leur proposer des douches ou des linges frais plus régulièrement, autant de temps humain et de bras de personnels déjà épuisés par cinq mois de crise", poursuit-il.

Selon les chiffres publiés jeudi soir par Santé publique France, au cours des deux dernières semaines, 70 établissements (sur près de 7.000 en France) ont déclaré au moins un nouveau cas confirmé de Covid-19 parmi les résidents ou le personnel.

"En augmentation depuis début juillet", le nombre de signalements semble toutefois "se stabiliser durant cette dernière semaine" avec 80 signalements de personnes contaminées contre 108 la semaine précédente, précise l'organisme.

Pour éviter une nouvelle propagation du virus - près de la moitié des quelque 30.000 morts du Covid-19 en France étaient des résidents d'Ehpad (décédés dans leur établissement ou à l'hôpital) - plusieurs maisons de retraites ont préféré remettre en place un confinement, notamment en Bretagne ou dans les Alpes-Maritimes.

A l'Ehpad Alexis Julien de Ploudalmézeau (Finistère), où les visites de personnes extérieures sont à nouveau interdites depuis le 16 juillet, le reconfinement était la décision "la plus raisonnable et la plus rationnelle à faire", plaidait la semaine dernière auprès de l'AFP son directeur David Guével, indiquant qu'il y avait une centaine de cas de Covid dans un rayon de 30 km autour de Brest.

- Mettre la clim ou pas ? -

"Il y a certains établissements où les portes se sont refermées. Mais la situation reste très locale, selon les foyers épidémiques", confirme à l'AFP Annabelle Vêques, directrice de la Fédération nationale des associations de directeurs d'établissements et services pour personnes âgées (Fnadepa), qui regroupe un millier de professionnels.

Pour elle, "la vigilance reste forte dans les Ehpad car le virus circule à bas bruit".

Toutefois, la situation est "moins tendue" qu'en mars-avril. "A la moindre suspicion, une campagne de tests est menée, le masque est toujours obligatoire, les gestes barrières sont appliqués", poursuit-elle.

Mme Vêques en appelle "à la responsabilité des visiteurs": "on a tous très envie de serrer ses proches dans les bras mais face à des personnes vulnérables, ce n'est pas raisonnable. Si une autre vague arrive, en plus de la chaleur, ce sera difficile à gérer pour les personnels et pour les résidents également".

Vendredi, la chaleur sera très intense en France et 32 départements ont été placés en alerte orange canicule. Cet épisode sera durable localement de la vallée du Rhône aux Savoies, selon Météo France.

Et l'utilisation des climatiseurs est rendue compliquée car ils peuvent faire circuler le virus. Ainsi, selon le protocole du ministère de la Santé, seule la ventilation permettant d'apporter de l'air "neuf" venant de l'extérieur est autorisée.

"Le problème c'est le brassage d'air", précisait jeudi soir sur RTL la déléguée générale du Synerpa (Ehpad privés) Florence Arnaiz-Maumé, appelant à être vigilant aux "climatiseurs à air recyclé" qui "doivent être utilisés avec précaution et plutôt dans des salles vides: on refroidit la pièce d'abord et puis ensuite on fait revenir les résidents".

Mais "c'est un pic de chaleur, pas une canicule, donc c'est tout à fait gérable", nuançait-elle, rappelant que les établissements ont développé "un arsenal anti-canicule" depuis l'épisode meurtrier de 2003 qui avait fait 15.000 morts.

07h32 : Dans son dernier bulletin, Météo France a placé 19 autres départements en vigilance jaune canicule et vent violent mais aussi en vigilance orange aux orages. Il s'agit du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, de l'Aisne, de l'Oise, du Val-d'Oise, des Yvelines, de l'Essonne, de Paris, de la Marne, de la Seine-et-Marne, de la Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne, de l'Aube, du Loiret, de l'Yonne, de la Nièvre et du Cher.

Il s"ajoutent aux 13 départements déjà concernés par la vigilance canicule sont ceux de l'Ain, la Loire, la Haute-Loire, la Saône-et-Loire, le Doubs, le Jura, la Côte-d'Or, le Rhône, l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie.

07h02: Les températures observées à 5 heures légales sont encore de voisines de 23 degrés en vallée du Rhône, dans la région de Grenoble, dans le Jura et l'est de la Bourgogne. Les orages sur le sud-ouest ont cessé. Evolution prévue Les températures peuvent encore s'élever un peu en fin d'après-midi pour atteindre leur valeur maximale de la journée. *

Sur les départements placés en vigilance orange : Ce vendredi les températures atteindront leur apogée sur les 13 départements placés en vigilance orange avec des maximales proches de 40 degrés. La nuit suivante, de vendredi à samedi, sera encore chaude, voire très chaude. Samedi et dimanche, la chaleur deviendra progressivement moins intense par l'ouest et le nord-ouest, mais les températures devraient rester tout de même très élevées en journée de samedi, avant un rafraîchissement plus sensible dimanche.

Sur les départements placés en vigilance jaune canicule : Pic de chaleur très intense. La journée de vendredi s'annonce la plus chaude de la semaine, excepté sur la façade atlantique où une baisse s'amorcera déjà. Orage : Après une journée très chaude, une dégradation orageuse va se mettre en place dans l'après-midi en particulier sur l'Est du Centre, l'Ouest Bourgogne,l'Ile de France et les Hauts de France.

Ces orages seront localement violents avec une très forte activité électrique, des rafales de vent de 100 km/h parfois plus, et plus ponctuellement des fortes pluies ( 5 à 30 mm en mois d'une heure) et de la grêle.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bib
2/août/2020 - 10h13

Je comprends qu'il faille faire du préventif mais entre la prévention de jeudi soir, puis vendredi soir et la carte de ce matin, le risque orage/canicule s'est beaucoup restreint. Il vaut mieux donc pas tenir compte de ces soit-disantes prévisions si on doit se déplacer de loin dans les lieux en question.

Les météorologues et les présentateurs pourraient nous faire un retour de ces prévisions aléatoires. 

Portrait de Wouhpinaise
2/août/2020 - 09h37

Et une nouvelle vague de chaleur est annoncée pour le milieu de semaine prochaine avec des températures qui pourraient frôler les 40° dans la moitié nord samedi.

Portrait de jarod.26
2/août/2020 - 08h59
hier à valence c'était l'enfer oO
Portrait de lilirose45
2/août/2020 - 06h33

Ca fait 2 jours qu'on nous dit qu'ils va y avoir des orages dans mon département et rien