20/07 11:34

Harcelé sur twitter, le militant et photographe Olivier Ciappa a tenté de se suicider : "Si je pars au moins je serais en paix et ils me laisseront enfin tranquille"

Après plusieurs jours en réanimation, le photographe et militant LGBT, olivier Ciappa, 41 ans, a pu reprendre ses esprits après une tentative de suicide, ne supportant plus le harcélement sur les réseaux sociaux. Contacté par Valeurs actuelles, un proche de Olivier Ciappa confirme son hospitalisation pour tentative de suicide, ce mercredi, dans un établissement parisien, où il est resté plusieurs jours sous surveillance dans un service de réanimation : « Depuis sept ans, Olivier subit des harcèlements répétés de la part d’un petit groupe de militants LGBT radicaux qui essaient par tous les moyens de détruire sa réputation et sa carrière, précise-t-il. Le week-end dernier, il avait même posté un long message d’appel à l’aide sur Twitter, où il expliquait déjà que ces attaques le fragilisaient tellement qu’il pouvait se suicider. Et c’est ce qu’il a tenté de faire ce mercredi. »

Sur son compte twitter, ce matin, Olivier Chiappa explique les raisons de son geste dans un long message émouvant dont voici l'essentiel: 

"Il y a des mots qui peinent, qui blessent et d’autres qui tuent parfois. Ils sont d’autant plus violents quand ils sont portés par ceux-là même qui prétendent défendre la cause LGBT+ chère à nos vies. Oui, j’ai tenté d’en finir, c’est pour arrêter la souffrance, les moqueries, le harcèlement, les fake news et rumeurs subies inlassablement depuis 7 ans par tous ces militants LGBT+ qui nous détestent, moi et tous ceux qui ont de idées opposées ou militent différemment d’eux

Ce groupe de militants LGBT+ qui se veulent être une ligue de soldats de gauche, souvent liés aux radicaux indigénistes et racialistes, vont utiliser tous les moyens possibles pour détruire des réputations de façons les plus lâches de ceux comme nous qui leur font de l’ombre

Ils vont introduire de manière sournoise nos milieux professionnels - politiques et artistiques - mais aussi amicaux, ainsi que le milieu LGBT+ dans son ensemble pour répéter en boucle, puis confirmer en groupe des rumeurs jusqu’à ce qu’elles deviennent réalité.

Ils agissent ainsi envers tous ceux qui ne militent pas comme eux, ont des visons divergentes, votent différemment ou pour certains qui ont une notoriété artistique qui va au delà de l’asso ou idéologie qu’ils représenter Ils nous appellent « les portes paroles auto-proclamés »

Voilà 5 ans que je fuis la France régulièrement quand ces harcèlement et ces diffamations deviennent trop violents. Dès que je suis à l’étranger ça se calme et je crois toujours, à tord, que je peux revenir à Paris. Et dès que je rentre ça empire à nouveau.

Eux et des dizaines de comptes anonymes savent vider le sens de nos mots et leur faire dire l’inverse. Quand c’est une personne qui diffame, on ne la croit pas forcément. Quand c’est des dizaines qui confirment, ça devient une réalité.

Depuis ma tentative de suicide j’ai appris qu’il y avait eu 5 Tentatives de Suicide de personnes qui avaient, soit critiqué @ParisPasRose soit soutenu le point dans la loi Cyber Haine qui lève l’anonymat sur les réseaux sociaux pour les contenus haineux et diffamants. 5 Tentatives, vous réalisez ???

Tout ça ne peut pas durer. Nous ne pouvons pas continuer à endurer en silence ces violentes attaques incessantes qui vont malheureusement bien au delà de Twitter. Sept ans, c’est trop long et il y a 2 semaines j’ai atteins ma limite de ce que je peux encaisser sans rien dire

Aujourd’hui j’ai une décision à prendre et je n’ai toujours pas la réponse: Soit je quitte à nouveau la France mais définitivement. Je fais une croix sur tous les projets que j’avais,mais au moins je serais loin de ces personnes toxiques Ou alors je décide de me battre et partir en guerre

Ça veut dire les attaquer un à un au pénal et les dénoncer publiquement. Mais c’est épuisant et vide la créativité pour un artiste. 4 ans de procès contre Kawena je connais la sensation. Si je pars au moins je serais en paix de tous et ils me laisseront enfin tranquille.

Je ne sais pas si je serais encore là demain mais quelle que soit ma décision,je reste persuadé, contrairement à tous mes ennemis militants, qui, eux, sont en guerre constante avec tout le monde, qu’on peut plaider la cause LGBT+ dans la bienveillance, le dialogue et la tolérance"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
21/juillet/2020 - 14h39

Plus on est présent sur les réseaux sociaux, plus on a de chance de rater son suicide.

C'est curieux.

Portrait de Dex
21/juillet/2020 - 08h21

A tort! pas à tord! c'est votre orthographe qui est tordue!  

Portrait de aimonsnous
21/juillet/2020 - 00h23
Stonewall56 a écrit :

Vous pouvez développer ?

 smiley

Portrait de cineberry
20/juillet/2020 - 20h13
th93100 a écrit :

Je n'arrive toujours pas à savoir si le suicide est un acte de courage ou de lâcheté...

En revanche, puisqu'il semble avoir porté plainte, il ne lui manque plus que la diffusion des identités des harceleurs.... Je trouve le procédé  moche... mais il me semble qu'il est légitime qu'il s'en serve puisque c'est le biais utilisé pour lui nuire...

Il me semble que la plupart des harceleurs sont des gens qui se cachent derrière un pseudonyme sur Twitter. A mon avis, ils ne resteront pas bien longtemps dans l'anonymat...

Portrait de KenShiro
20/juillet/2020 - 18h39

Les SJW sont la démonstration de ce qu'est le vrai fascisme, et ils sont bien de gauche, même très à gauche, et après on veut nous faire croire que c'est la droite le danger pour les libertés.

Certain clament même qu'il faudrait reconstruire des camps, pour soit au plus soft, reconditionner à penser juste (façon Staline), et dans l’extrême éliminer purement et simplement toutes personnes en désaccord avec leurs visions.(façon holocauste Nazi) parce que ils sont le mal, antiprogressiste, des fachos.

La peste brun/rouge elle est bien là chez les SJW.

Portrait de th93100
20/juillet/2020 - 18h36

Je n'arrive toujours pas à savoir si le suicide est un acte de courage ou de lâcheté...

En revanche, puisqu'il semble avoir porté plainte, il ne lui manque plus que la diffusion des identités des harceleurs.... Je trouve le procédé  moche... mais il me semble qu'il est légitime qu'il s'en serve puisque c'est le biais utilisé pour lui nuire...

Portrait de laora
20/juillet/2020 - 18h25

Pourquoi tous mes coms ont sauté ?smiley Qui ai-je bien pu fâcher à ce point !

Portrait de Capri
20/juillet/2020 - 17h18

Il a finalement porté plainte contre ses harceleurs. C’est ce qu’il fallait faire. Pour lui et aussi pour d’autres personnes qui seraient moins « connues » et qui subiraient de tels outrages. Courage à ce photographe que je ne connaissais pas. Liberté, égalité, fraternité. On y croit encore et toujours dans un pays nommé la France. Il ne tient qu’à nous de faire vivre ces valeurs. J’ai vu qu’il avait reçu des soutiens de personnalités (JL Romero etc.). Et merci a Valeurs Actuelles d’avoir publié son article. Ça montre que la diversité des points de vue journalistiques est importante.

Portrait de tchoobidoo
20/juillet/2020 - 15h44 - depuis l'application mobile

Ce type m’excède ! Qu’il ce la ferme !

Portrait de Jilou1994
20/juillet/2020 - 14h48

SVP ne vous mettez pas en colère si vous vous sentez concernés par le sujet, nous essayons simplement d'aider à nous rendre heureux éternellement. Les propos qui suivent n'ont pas pour fonction de permettre d'être malveillant. Nous rappelions tel quel les enseignements des grands sages spiritualistes qui sont au delà de la dualité et du communautarisme.  Toutefois nous souhaitons simplement démontrer que le mouvement LGBT n'est qu'un symptôme de plus parmi tant d'autres d'une dégradation encore plus marquée à venir de la civilisation humaine.

Explications : Partant du principe que Dieu existe en tant que Personne Suprême, et que nous, âmes spirituelles, atomes d'énergie spirituelle incarnés dans des corps de matière temporaires, sommes Ses serviteurs éternels qui doivent tôt ou tard accepter leur subordination éternelle à Sa personne, à Ses lois, il devient alors incohérent de défendre des causes matérialistes basées sur l'identification corporelle. 

Partant du principe jamais prouvé, que nous serions ce corps matériel et aussi le mental matériel bourré d'innombrables désirs matériels, alors nous croyons faussement qu'il est de bon aloi de défendre des causes temporaires issues du mental.

Mais poussons le principe encore plus loin. Si dans mon mental existe un désir puissant d'avoir des relations sexuelles avec ma fille et que ma fille ou ma mère en ont de mêmes à mon égard, alors que doit t-il se passer si nous sommes des milliers voire des millions à désirer la légalité de ce genre de rapports ? Logiquement la loi du nombre finira par l'emporter et ainsi de suite pour tout désir matériel qui deviendra majoritaire. 

Telle est l'incohérence d'autoriser ces mouvements si nous sommes théistes avec la conscience que nous sommes des âmes spirituelles serviteurs éternels de Dieu la Personne Suprême, qui sait parfaitement ce qui est bien pour nous et dans quels degrés nous devons et pouvons utiliser la matière dans le monde matériel, qui n'est qu'en fin de compte qu'une prison où les âmes rebelles sont injectées pour y subir un apprentissage sévère pour apprendre à bien se comporter, et pour qu'après d'innombrables réincarnations deviennent éligibles enfin purifiées de tout désir matériel pour aller dans les dimensions les plus intimes du monde spirituel. 

Voilà pourquoi il y a une guerre idéologique, philosophique entre ceux qui défendent plus ou moins une conception matérialiste athée que nous serions ce corps et qu'après la mort il n'y aurait plus rien, et ceux qui défendent une conception spirituelle de la vie qui vient de la vie, de Dieu, partout présent, dans le coeur de chacun et qu'en même temps vit ailleurs dans le monde spirituel, loin très loin de nos désirs matériels insignifiants,. là, dans le monde spirituel Il est entouré de Ses innombrables purs dévots, qui ne sont jamais envieux. D'ailleurs Il le dit si bien dans la Bhagavad Gita ou le Srimad Bhagavatam : "Mes purs dévots sont tout pour Moi et Je suis tout pour eux." Dans cette dimension purement spirituelle c'est certain, nous sommes très loin des mouvements LGBT XYZ et tous les mouvements en "isme" communisme, socialisme, capitalisme, féminisme, hindouisme, christianisme, islamisme, matérialisme etc. 

Pais et prospérité aux âmes de bonne volonté. 

Portrait de tobian
20/juillet/2020 - 14h39

   Quand on a fini de lire l'article, on ne sait toujours pas de quoi il se plaint.

Portrait de Sorj
20/juillet/2020 - 13h58

Le camp du Bien, les promoteurs du progressisme, de la justice sociale, de l'écriture inclusive et de la tolérance, en action.

On aura rarement assisté à une mystification d’une telle ampleur.

Portrait de ChrisEure
20/juillet/2020 - 11h40

Les réseaux sociaux, la pire invention de ce siècle. Ca aurait dû servir à nous rapprocher les uns des autres, au lieu de ça, c'est un déversoir de haine.

Tellement lâche et facile derrière un écran.