18/07 09:51

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, répond ce matin aux manifestations depuis sa nomination : "Je suis tranquille comme Baptiste mais mon honneur est bafoué et ma famille insultée"

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, visé par une plainte pour viol et objet de manifestations et tribunes dénonçant sa nomination au gouvernement, se dit "tranquille comme Baptiste", dans un entretien dans La Voix du Nord, ce samedi. "Je suis à la disposition totale de tous les magistrats de France. Je suis tranquille comme Baptiste", déclare Gérald Darmanin dans le quotidien régional, faisant référence au personnage bouc émissaire subissant les coups avec flegme.

Celui qui a été élu maire de Tourcoing lors des récentes élections municipales a été accusé en 2017 de viol par une femme, Sophie Patterson-Spatz, qui l'avait sollicité en 2009, lorsqu'il était chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP (devenu LR), pour tenter de faire annuler sa condamnation de 2004 pour chantage et appels malveillants à l'égard d'un ex-compagnon.

Selon ses déclarations, le ministre de l'Intérieur lui aurait fait miroiter son appui et elle se serait sentie contrainte de "passer à la casserole", ainsi qu'elle l'a expliqué aux enquêteurs. Gérald Darmanin a reconnu avoir eu une relation sexuelle avec cette femme, mais selon lui, librement consentie. "Il faut quand même mesurer ce que c'est que d'être accusé à tort, de devoir expliquer à ses parents ce qu'il s'est passé parce que, c'est vrai, j'ai eu une vie de jeune homme", explique Gérald Darmanin dans le quotidien régional.

Affirmant "que son honneur est bafoué" et sa famille "insultée", le ministre rappelle que trois décisions de justice lui "ont été favorables". Classée en effet sans suite dans un premier temps, la procédure a été relancée par la cour d'appel de Paris qui a demandé début juin de nouvelles investigations.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tobian
19/juillet/2020 - 17h09

   En quoi la famille est-elle insultée?

Portrait de Cotorep
18/juillet/2020 - 21h39
laora a écrit :

Baptiste, qui comme chacun le sait, grâce à la tocarde tricolore de mère maquerelle la République, invitait dans des boites à cul des call girl condamnées pour avoir fait chanter leur ex client,  et ainsi se faire su*** en échange de petits coup de mains.

Tu l'as bafoué tout seul l'honneur de ta famille, mec ! Incroyable, non seulement ils n'assument pas leurs turpitudes, mais en plus c'est les méchants gens qui sont responsables du discrédit jeté sur leur famille ?

Vivement Dodo la Saumur, Ministre des Sports et du redressement productif !.

 

J'allais le dire !

Portrait de moije
18/juillet/2020 - 19h13

" Tranquille comme Baptiste " viendrait d'un acteur des premières années de la révolution (celle de 1789, bien sûr), nommé Baptiste, qui jouait parfaitement les niais tout en gardant un calme olympien et faisait rire tout Paris. ( recherche internet ) marrant , non ?

Portrait de moije
18/juillet/2020 - 17h54

Il a reconnu avoir eu des rapports " consentis " avec la plaignante ... il pensait à sa famille et à son honneur à ce moment là ?

Portrait de Cl
18/juillet/2020 - 11h42
seb2746 a écrit :

La justice aux ordres ne dira RIEN.

On l'a encore vu avec Balkany, si t'es au pouvoir ou que tu en as, il ne peux rien t'arriver.

C'est vrai !!!!!  Justice à 2 vitesses  !!!!!!!!!!!

Portrait de Cl
18/juillet/2020 - 10h06

Pourquoi se justifier s'il est tranquille et bien il ne dit rien ... c'est la justice qui dira ....