15/07 12:49

Incidents 14 juillet - Un pompier blessé par balles à Etampes - Un deuxième bus incendié à Suresnes - Les commissariats de Sèvres et Vanves visés par des tirs de mortiers d'artifice - 61 interpellations dont 53 gardes à vue

12h49: Des tensions ont éclaté entre jeunes habitants du quartier de Planoise à Besançon (Doubs) et forces de l'ordre dans la nuit de mardi à mercredi, rapporte France Bleu Besançon. Au moins quatre Abribus ont été fracassés, plusieurs poubelles incendiées.

11h22 : Les commissariats de Sèvres et Vanves (Hauts-de-Seine) ont  été visés par des tirs de mortiers d'artifice cette nuit, qui ont en parallèle été observés porte de Vincennes, porte d'Orléans et dans les 15e et 19e arrondissements de Paris. Selon un premier bilan provisoire, 61 interpellations dont 53 gardes à vue ont été recensées dans la nuit, lors des festivités du 14-Juillet. Trois policiers ont également été légèrement blessés, selon une source policière à l'AFP.

10h19: Nouveaux incidents cette nuit, après Nanterre, c'est dans la ville voisine de Suresnes qu'un bus de la RATP a été incendié. Huit personnes ont été interpellées dans la nuit de mardi à ce mercredi après l'incendie d'un bus et des tirs de mortiers d'artifice en direction des forces de l'ordre selon Le Parisien. C'est en plein le centre-ville, à l'angle des rues Jules Ferry et Desbassayns-de-Richemont que le bus de la RATP a été pris pour cible pour plusieurs individus peu avant minuit. « Il a été visé par des tirs de mortiers comme plusieurs immeubles d'habitations, confie une source. Et à leur arrivée sur place, les fonctionnaires de police ont été visés à leur tour. »

09h55: Hier soir, vers 23h30, un sapeur-pompier qui intervenait sur un feu de véhicule dans le quartier Guinette à Etampes, a été touché par un tir d'arme à feu. Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté départementale de l'Essonne. Les jours du soldat du feu ne sont pas en danger. « Cette nuit, un nouveau palier a été franchi dans l'insupportable, a réagi sur son compte Twitter le directeur départemental du Service d'incendie et de secours de l'Essonne (Sdis 91), Alain Caroli. Soutien aux victimes et à tous nos pompiers ». Un message accompagné du mot « stop » en lettres capitales et du hashtag #TouchePasAmonPompier.

.

07h11: De nombreux touristes et Parisiens ont fait fi des appels de la mairie de Paris « à ne pas se rassembler » et « à suivre la retransmission télévisuelle du feu d'artifice ». Résultat : des foules compactes se sont formées dans le centre de la capitale au moment de tirer le bouquet final, notamment le long de la Seine et sur l'esplanade des Invalides. 

Juchées sur le haut d'un pilier de la rambarde du pont Alexandre-III, qui mène aux Invalides, et offre une belle vue sur la tour Eiffel, ces personnes disent n'avoir « pas entendu parler » de l'appel de la préfecture.

Plus tard dans la soirée des incidents ont eu lieu en plein coeur de Paris avec les forces de l'ordre sur qui des feux d'artifices et des mortiers ont été tirés.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de th93100
15/juillet/2020 - 16h53

mais qu'on les parque dans des zones de non droits et les laisse s'entre tuer !!! Comment une société peut elle accepter que des pompier (policiers, soldats ou autre) se fassent tirer dessus ?

Portrait de lahainesurinternet
15/juillet/2020 - 16h22

LFI, les Traoré, Camelia Jordana Adele Haenel , Virginie Despentes et toute la nébuleuse islamo-gauchiste vont expliquer que les pompiers l'ont bien cherché.

Portrait de mangavi
15/juillet/2020 - 13h27

Tout va bien en Francistan, sur CNews on nous dit que le 14 Juillet à été beaucoup plus calme que l'année dernière smiley

Portrait de Mig01
15/juillet/2020 - 12h51 - depuis l'application mobile

Il est urgent d’agir ! Cette situation n’est plus vivable

Portrait de Nicoooo
15/juillet/2020 - 12h35
Rols75 a écrit :

+ 10 000 pour le constat. Il faut réagir à présent. Sans tarder. Urgence vitale. Avant le collapsus.

Quand est-ce qu'on envoie l'armée pour défoncer toute cette p*tain de racaille une bonne fois pour toutes.

Faut passer au stade supérieur à la police maintenant

 

Portrait de auriol64
15/juillet/2020 - 11h43

Triste france... france avec un petit f vu ce qu'elle est en train de devenir!

Portrait de bengalister
15/juillet/2020 - 11h36

Le niveau de violence monte d'un cran. A mon avis on est pas loin du guettapen avec armes de guerre et vidéo pour les réseaux sociaux.Tant que les gouvernants n'agiront pas "pour ne pas faire le jeu du RN", aucune raison que ça s'arrête. On devra de toute façon passer par une phase douloureuse pour renverser la tendance.