14/07 14:45

Emmanuel Macron: "Je souhaite qu'on rende le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos dès le 1er août" - La rentrée des classes en septembre sera "quasi normale"

14h40: Le point sur ce qu'il faut retenir de l'interview du Président Emmanuel Macron

Masque obligatoire dans les lieux clos à partir du 1er août, plan de relance industriel et écologique, priorité aux jeunes: Emmanuel Macron a décliné mardi plusieurs mesures face à la crise économique et sanitaire, après avoir présidé une cérémonie du 14-Juillet au format réduit.

Le port obligatoire du masque, jusqu’alors cantonné aux seuls transports publics depuis le déconfinement le 11 mai, sera étendu à tous les lieux clos dès le 1er août, a plaidé le chef de l’Etat, en déplorant une situation jusqu’alors «un peu erratique», lors d’une interview sur TF1 et France 2.

Le Québec déjà pris une mesure similaire et le port du masque sera obligatoire dans les magasins en Angleterre à partir du 24 juillet pour éviter un rebond de l’épidémie.

Cette mesure répond à une demande de nombreux médecins. Le port du masque est un «moindre mal» pour éviter un reconfinement qui «serait catastrophique», a estimé mardi Philippe Juvin, chef des urgences de l’hôpital Pompidou à Paris.

Emmanuel Macron, lui-même, a mis en garde contre une épidémie qui «repart un peu» - le taux de contamination par malade est à nouveau légèrement supérieur à 1 - tout en affirmant que «nous serons prêts» en cas de «recrudescence», notamment grâce à des «stocks et des approvisionnements sécurisés».

Les dépistages virologiques, par des tests PCR après prélèvements dans le nez, seront en outre désormais possibles sans ordonnance.

En revanche, d’éventuels nouveaux confinements se feraient localement, a assuré le chef de l’Etat, avec pour consigne «d’isoler le plus localement possible et donc le plus vite possible». La rentrée scolaire de septembre sera «quasi-normale» sous réserve de forte reprise de l’épidémie, a-t-il insisté.

Au-delà de la crise sanitaire, Emmanuel Macron, qui a estimé probable une hausse massive du chômage avec 800.000 à 1 million de chômeurs en plus d’ici le printemps 2021, a annoncé un plan de relance «massif» de 100 milliards d’euros au total, à la fois «industriel, écologique, local, culturel et éducatif».

En particulier, Emmanuel Macron a proposé un dispositif d’exonération des charges pour les jeunes, destiné à favoriser l’embauche de salariés à «faibles qualifications, jusqu’à 1,6 Smic».

Il a également défendu les accords d’entreprise qui demandent au salarié une «modération salariale» pour préserver l’emploi, mais dit avoir aussi demandé aux entreprises une «modération des dividendes».

Le plan de relance, qui doit comprendre un volet écologique important avec notamment un plan massif de rénovation des écoles et Ehpad, sera financé par des aides européennes, dans le cadre du plan de relance que la France espère voir adopter par les 27 pays de l’UE, et par l’endettement.

Mais sans augmentation d’impôt, a-t-il dit, y compris en écartant un rétablissement «absurde» de l’ISF qui «ne règlerait rien». Une option possible cependant, a-t-il dit, serait de «décaler un peu» la suppression de la taxe d’habitation pour les plus fortunés.

Il a par ailleurs considéré que la France ne pourrait pas faire «l’économie d’une réforme» de son système de retraites, tout en reconnaissant que le projet du gouvernement ne pourrait pas être maintenu tel qu’il était prévu avant la crise sanitaire.

- «Ambigu», «flou», «bavardage» -

Élu en mai 2017, Emmanuel Macron s’était jusqu’alors refusé à se plier à l’interview du 14-Juillet.

Mais, confrontée à une impopularité certaine, et après une crise qui a selon lui «profondément bouleversé et traumatisé» le pays, il s’est prêté aux questions-réponses pendant plus d’une heure, en faisant une sorte de mea culpa: «Les gens se sont mis à détester ce président qui voudrait tout réformer pour que ce ne soit que les meilleurs qui puissent réussir», «ça n’est pas mon projet mais le jeu des maladresses, parfois des phrases sorties de leur contexte», a-t-il fait valoir.

La prise de parole présidentielle intervient plus d’une semaine après un remaniement gouvernemental et la nomination d’un nouveau Premier ministre, Jean Castex, dont le discours de politique

«Il faudra du très concret dans le discours du Premier ministre car pour l’instant, difficile d’être convaincu qu’il y a de nouvelles perspectives pour la suite», a estimé mardi le député ex-LREM Matthieu Orphelin.

Plusieurs leaders de l’opposition ont fait part de leur scepticisme: un «nouveau chemin ambigu, flou», pour le patron du groupe LR à l’Assemblée, Damien Abad; un «bavardage» selon Jean-Luc Mélenchon, ou «rien de précis, aucun calendrier», a déploré l’eurodéputé EELV Yannick Jadot.

«Une fois de plus, Emmanuel Macron commentateur de lui-même. Ni vraies annonces, ni nouveau chemin et toujours le même chef d’équipe», a enfoncé le porte-parole du PS Boris Vallaud.

Dans la matinée, le traditionnel défilé militaire pour la fête nationale du 14 juillet avait laissé la place à un mini-défilé confiné place de la Concorde, rassemblant sous un ciel nuageux quelque 2.000 militaires, moitié moins que pour l’habituelle descente des Champs-Élysées.

Lors du tableau final, des soignants en blouse blanche ont rejoint les rangs des militaires sous les applaudissements nourris du président et de toute l’assistance.

Des honneurs accueillis avec circonspection par certains personnels soignants, qui attendent plus en faveur du secteur hospitalier, alors que les accords de Ségur, qui entérinent une revalorisation salariale, ont été signés lundi par une majorité de syndicats, mais pas l’intégralité.

Visible depuis la Concorde, une banderole «Derrière les hommages, Macron asphyxie l’hôpital» s’est envolée pendant la cérémonie, portée par une grappe de ballons rouges et noirs, selon une vidéo circulant sur Twitter.

14h35: Fin de l'interview du Président Emmanuel Macron par Léa Salamé et Gilles Bouleau depuis le Palais de l'Elysée. L'entretien a duré près d'une heure 15.

13h15: Le Président Emmanuel Macron est interrogé par Léa Salamé et Gilles Bouleau

"Ce 14-Juillet est particulier (...) Nous étions émus ce matin face à ces soignants, face aux familles des victimes", "Mais lors de ce 14-Juillet, nos armées ont accepté d'offrir un peu la vedette aux soignants. A ces hommes et ces femmes qui nous ont protégés, se sont battus pour nous"

"Le pays a été profondément bouleversé et traumatisé et je crois que ce 14 juillet avait un tour particulier qui justifie cet échange"

"Je crois que la haine n'est pas acceptable en démocratie (...) Notre pays a peur, il traverse une crise de confiance"

"J'ai sans doute laissé paraître quelque chose que je ne crois pas être, profondément, mais que les gens se sont mis à détester" 

"Avec les Gilets Jaunes, nous avons connu une crise sans précédent"

"La méthode utilisée pendant les trois premières années du quinquennat a permis de faire des réformes inédites. On a fait des réformes qu'on pensait impossibles"

"J'ai fait ce que j'avais dit que je ferai. J'ai expliqué, complété, continué"

Emmanuel Macron explique avoir décidé de changer de Premier ministre car "c'est une page politique de la vie du pays qui se tourne". "Il a dirigé le gouvernement avec beaucoup de courage, de loyauté, de détermination"

"Le gouvernement a des hommes et des femmes qui viennent de la droite et de la gauche (...) Je revendique le dépassement politique"

Emmanuel Macron à propos de Jean Castex : « C’est quelqu’un qui a une culture du dialogue social »

"On a réussi à endiguer le virus [le coronavirus] et a retrouvé une vie presque normale"

"Je souhaite que dans les prochaines semaines on rende obligatoire le masque dans les lieux publics clos". S'il y a une deuxième vague "oui, nous sommes prêts", affirme Emmanuel Macron. "Maintenant, on sait ce qu'on consomme en masques, respirateurs, curares et médicaments. Et nous avons à la fois les stocks et les approvisionnements qui sont sécurisés"

"Si j'avais le Covid, je ne prendrai pas de chloroquine, même si Raoult est un grand scientifique" (Emmanuel Macron)

"Nous allons avoir des plans sociaux - ils ont déjà commencé - et une augmentation du chômage massif (...) Il y aura entre 800.000 et 1 million de chômeurs de plus d'ici au printemps 2021".

"Notre jeunesse doit être la priorité, parce que c'est à notre jeunesse qu'on a demandé le plus gros effort" (Emmanuel Macron). Emmanuel Macron annonce la création d'un "dispositif exceptionnel d'exonération de charges" pour favoriser l'embauche des jeunes

Le Président Emmanuel Macron assure que la rentrée des classes en septembre sera "quasi normale"

Concernant la réforme des retraites : "Elle ne peut pas se faire comme elle était enclenchée avant la crise du Covid. Il faut la remettre à la discussion et à la négociation (...) Je pense que cette réforme est juste"

"La priorité de cet été et de la rentrée prochaine, c'est l'emploi", "On ne résout pas une crise comme celle-ci en augmentant les impôts"

"On ne va pas recréer l'industrie d'hier mais on peut, en France, redevenir une grande nation industrielle grâce à l'écologie. On ne va pas importer des matériaux de l'autre bout du monde"

"Je souhaite toujours réduire le nombre de parlementaires, la proportionnelle. Il y a un chemin que la Constitution impose mais les contraintes politiques ne me permettent pas de le faire"

"Nous allons généraliser les caméras-piétons" chez les forces de l'ordre

"Nous avons devant nous des mois qui seront durs. Je ferai tout pour protéger les Français"

12h10: Le défilé du 14-Juillet vient de se clôturer sur la place de la Concorde. Dans les prochaines minutes, le Président de la République va rejoindre le palais de l'Elysée pour son interview qui sera menée par Gilles Bouleau et Léa Salamé. En attendant, le chef de l'Etat part à la rencontre des soignants qui ont été invités.

11h36: Incident pendant la Marseillaise, des ballons et une banderole se sont envolés depuis un immeuble contre le Président. "L'économie nous coûte la vie" et "derrière les hommages Macron asphyxie l'hôpital".

.

11h28: La cérémonie militaire du 14-Juillet se poursuit place de la Concorde à Paris, avec le défilé d'hélicoptères, suivi du début du défilé à pied.

.

10h51: Emmanuel Macron est en train de passer en revue les troupes

.

10h40: Le chef de l'Etat est en train d'arriver Place de la Concorde alors que Brigitte Macron était arrivée un peu plus tôt.

.

10h19: "L'arrivée de ce plafond nuageux inquiète beaucoup le poste de contrôle", indique Chloé Nabédian sur France 2. La moitié des avions prévus pourraient "rester au sol" si les conditions météorologiques se détériorent

09h56: Rappel - En raison du risque persistant de contamination au coronavirus, il n'y aura pas, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, de défilé sur les Champs-Élysée. La cérémonie aura lieu Place de la Concorde, en effectif réduit, sans foule. Un hommage sera rendu aux victimes de la Covid-19, ainsi qu'à l'ensemble des personnes engagées dans la lutte contre l'épidémie. Le général de Gaulle sera aussi évoqué pour célébrer le 130e anniversaire de sa naissance, le 50e de sa mort, et le 80e de l'appel du 18 juin 1940. 

.

.

09h29: A un peu plus de deux heures du défilé aérien, le mauvais temps fait craindre une annulation du passage des avions au-dessus de Paris. "Les craintes c'est que le plafond soit trop bas pour que les avions puissent passer au-dessus de Paris" explique à BFMTV un lieutenant colonel sur la base d'Evreux (Eure). La limite de plafond pour ce survol est de 1500 pieds, explique-t-il, or, le plafond est prévu aujourd'hui à exactement 1500 pieds. "Nos responsables doivent être en train de cogiter pour savoir comment on adapte le dispositif". 

.

08h28: Vers 13H10, après une cérémonie militaire réduite pour cause de nouveau coronavirus, le chef de l'Etat sera interviewé en direct pendant 45 mn, par Léa Salamé et Gilles Bouleau, sur TF1, France 2 et France Inter. Comme le coup d'envoi de la dernière partie du quinquennat, à moins de deux ans de l'élection présidentielle.

Selon son entourage, le Président souhaite exposer les défis à relever et les réponses prévues, notamment sur la situation sanitaire, la relance économique, la sécurité et l'emploi des jeunes. Il devrait aussi évoquer le Ségur de la santé, dont les accords sur les salaires seront signés lundi après-midi à Matignon, et également le plan européen de 500 milliards d'euros qu'il défendra au Conseil européen de jeudi et vendredi. Et enfin présenter son nouveau «gouvernement de combats et de résultats».

.

07h15: Le défilé du 14 juillet aura lieu cette année 2020 sans public et se déroulera sur la place de la Concorde dans le 8e arrondissement de Paris au lieu de Champs-Elysées. Dans ce contexte sanitaire particulier en raison de la crise du coronavirus, la cérémonie du 14 juillet rendra particulièrement hommage à toutes les civils et militaires qui se sont engagés dans la lutte contre l'épidémie. Dans la tribune réduite à 2 000 spectateurs, "il y aura des caissières, des éboueurs, toutes ces professions qui ont permis à la France de tenir et dont les Français veulent voir le comportement exemplaire honoré", a détaillé l'Elysée. La cérémonie du 14 juillet 2020 mettra à l'honneur la participation des armées françaises dans la lutte contre le coronavirus à travers l'opération Résilience lancée à la fin du mois de mars, "consacrée à l'aide et au soutien aux populations, ainsi qu'à l'appui aux services publics pour faire face à l'épidémie, en métropole et en Outre-mer".

La cérémonie du 14 juillet 2020 rendra hommage aux armées qui ont lutté contre le Covid-19 et aux personnels soignants et civils qui ont œuvré dans la lutte contre l'épidémie.

La cérémonie militaire sera distincte de l'hommage aux soignants auquel seront conviés les personnels soignants des hôpitaux et des civils mobilisés dans la crise du coronavirus.

Pour la première fois depuis le début de son quinquennat, le chef de l'État Emmanuel Macron se soumettra au rituel politique de l'interview télévisée du 14 juillet, initié en 1978 par Valérie Giscard d'Estaing.

Un hommage sera également rendu au général de Gaulle par le Chef de l'Etat en raison du triple anniversaire du héros de la Première Guerre mondiale : 50e anniversaire de sa mort, 80e anniversaire de l'appel du 18 juin 1940 et 130e anniversaire de sa naissance.

.

Déroulé de la cérémonie

.

10h45 : arrivée du Président de la République Emmanuel Macron accueilli par le chef d'état-major des armées.

Revue des troupes à partir du pont de la Concorde.

10h50 : honneurs rendus au Président de la République sur la place de la Concorde par le Premier ministre, la ministre des Armées, la ministre déléguée en charge de la Mémoire et des Anciens combattants et le chef d'état-major particulier du Président de la République.

11h00 : hommage au général de Gaulle et traditionnel passage de la Patrouille de France avec la participation de la Royal Air Force, avec deux chasseurs de type Typhoon. Intitulé "une vie pour la France", l'hommage au général de Gaulle comportera trois tableaux : "Le combattant visionnaire" (1937–1940), "De l'Appel à la Libération - l'esprit de la Résistance" et "Une certaine idée de la France - l'esprit de la République".

11h15 : défilé des avions commandé par le général de division aérienne Laurent Lherbette, commandant en second la défense aérienne et les opérations aériennes. 29 appareils défileront dans l'axe La Défense - Place de l'Etoile - Place de la Concorde. 11h25 : animation consacrée à "La tradition du 14 Juillet, fête nationale, fête populaire"

11h35 : ballet des hélicoptères

11h40 : défilé des troupes à pied

11h50 : animation en hommage à la Nation

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vigilence-nationale
15/juillet/2020 - 09h23

Tiens donc ! Je croyais que le masque était inutile voire dangereux ?!!

Heureusement que Sibeth n'est plus là pour nous relayer les co**eries présidentielles smiley

Portrait de Jilou1994
14/juillet/2020 - 20h53

Exercice difficile pour les dirigeants de gérer à la fois la pandémie, la peur et l'inconscience.

 

Portrait de Nath93
14/juillet/2020 - 19h55
hummerH2 a écrit :

Oui, un peu de bon sens ! et laisser un délai de 15 jours ou 3 semaines aux gens pour soit disant "se préparer" ne ressemble à rien.

D'ailleurs, hasard du calendrier, chez moi les affiches fleurissent partout cet après-midi dans les commerces, car par arrêté municipal et en accord avec le préfet  , le port du masque obligatoire dans tous les commerces, les lieux fermés, et même la promenade en front de mer de 21h00 à minuit !!  , c'est à partir de demain matin ! :)

"se préparer" c'est l'exemple du ministre anglais pour l'Angleterre. Pour moi il aurait pu dire demain.

Vu ce que j'ai entendu ensuite, le 1er aout c'est surtout à cause du Conseil d'Etat, Conseil Constitutionnel et s'il y a des recours...

Portrait de LOL
14/juillet/2020 - 19h22
th93100 a écrit :

Pour les masques ???? pourquoi attendre le 1er AOUT ,

parceque y en a plus? smiley

Portrait de Cl
14/juillet/2020 - 19h12

Il ne faut pas dire je souhaite un masque dans les endroits clos 

Il faut dire ,  j'ordonne  le masque partout où il y a du monde :  intérieur et  extérieur !

 

Portrait de thiistiime
14/juillet/2020 - 19h09
Ninie76700 a écrit :

En théorie mais malheureusement dans la réalité d'une ville à l'autre ce n'est pas toujours évident.

Quand je vois ma grand-mère qui est très âgée est malade qui a eu droit à deux masque c'est loin d'être suffisant, heureusement dans la famille nous savons coudre et nous pouvons en acheter,  ce n'est pas le cas pour tout le monde, moi-même j'en ai fabriqué pour des personnes pour les aider

Même si ils sont obligatoires à partir du 1er août avec cette annonce la plupart des gens vont se mettre à  en porter des maintenant. 

C'est comme pour le confinement tout le monde n'est pas toujours logé à la même enseigne, il y a ceux ceux qui l'ont vécu enfermé dans un petit appartement à plusieurs est ceux qui avaient la grande maison avec jardin. 

Il faut parfois comprendre que notre prochain n'a pas toujours la même chance que d'autres.

Les 2 masques que votre grand-mère a reçus doivent être des masques réutilisables. Soit près de 80 sorties ou visites possibles. Elle peut donc tenir plusieurs mois avec, sans problème. smiley

Portrait de Ninie76700
14/juillet/2020 - 18h37
thiistiime a écrit :

Il me semble que des masques sont distribués gratuitement pour les familles précaires justement (en mairie, CCAS, etc..)

En théorie mais malheureusement dans la réalité d'une ville à l'autre ce n'est pas toujours évident.

Quand je vois ma grand-mère qui est très âgée est malade qui a eu droit à deux masque c'est loin d'être suffisant, heureusement dans la famille nous savons coudre et nous pouvons en acheter,  ce n'est pas le cas pour tout le monde, moi-même j'en ai fabriqué pour des personnes pour les aider

Même si ils sont obligatoires à partir du 1er août avec cette annonce la plupart des gens vont se mettre à  en porter des maintenant. 

C'est comme pour le confinement tout le monde n'est pas toujours logé à la même enseigne, il y a ceux ceux qui l'ont vécu enfermé dans un petit appartement à plusieurs est ceux qui avaient la grande maison avec jardin. 

Il faut parfois comprendre que notre prochain n'a pas toujours la même chance que d'autres.

Portrait de lilirose45
14/juillet/2020 - 18h21
preshovich a écrit :

Ce quinquennat est un fiasco. 

Je dirais même plus, c'est un naufrage

Portrait de lilirose45
14/juillet/2020 - 18h19
550Stuzen CZ a écrit :

Me voir viTre sous une dictature .  Je serais par-balles.  :bigsmile:

smiley smiley

Portrait de hummerH2
14/juillet/2020 - 17h53
Nath93 a écrit :

c'est vrai qu'il aurait du attendre 3 bons mois avant de confiner tout le monde, alors qu'on était dans la pandémie !!!$)

Un peu de bon sens, non ???

Oui, un peu de bon sens ! et laisser un délai de 15 jours ou 3 semaines aux gens pour soit disant "se préparer" ne ressemble à rien.

D'ailleurs, hasard du calendrier, chez moi les affiches fleurissent partout cet après-midi dans les commerces, car par arrêté municipal et en accord avec le préfet  , le port du masque obligatoire dans tous les commerces, les lieux fermés, et même la promenade en front de mer de 21h00 à minuit !!  , c'est à partir de demain matin ! smiley

Portrait de preshovich
14/juillet/2020 - 17h48

Ce quinquennat est un fiasco. 

Portrait de bonheur-25
14/juillet/2020 - 17h46

il faut un masque tout le monde tout le temps, il y a qu'a la maison que tu peux le retirer. c'est la seule solution, 

au boulot tout le monde se resserre la main, et apero sans barriere, au café on se resserre la main, et si tu ne le fais pas on te regarde de travers.... bref si c'est juste pour faire ses courses ca ne serre a rien

Portrait de Nath93
14/juillet/2020 - 17h30
hummerH2 a écrit :

Si il était en face de moi je lui répondrais : "Et pour le confinement ?? , vous avez laissé autant de temps aux gens pour "se préparer" ??? " :)

c'est vrai qu'il aurait du attendre 3 bons mois avant de confiner tout le monde, alors qu'on était dans la pandémie !!!smiley

Un peu de bon sens, non ???

Portrait de Nath93
14/juillet/2020 - 17h27
sunHolliday76 a écrit :

Mais au fond c'est juste du bon sens de tout le monde, des magasin, des lieux publique !

Pourquoi toujours attendre une loi une contrainte ? On est trop bête pour plus réfléchir par soit même?on à toujours besoin d'attendre que les décision tombent dans le bec d'en haut ? Non donc  hacun est responsable à son niveau. Par exemple un magasin doit refuser d'entrer si on a pas de masques c'est tout. Pas besoin d'une loi.et si c'est l'on c'est simplement par mesure administratif (car on trouvera toujours des failles à la raquette) 

Ayant travailler tout le confinement sans masque, protections, et consignes.....je suis ass'mat et les pmi et conseil départemental aux abonnés absents, je n'ai pas attendu une loi et je porte le masque dès que je rentre dans un magasin ! Comme pendant le confinement je prends mes responsabilités pour la santé des autres mais surtout pour la mienne et celle de ma famille....

Portrait de .Kazindrah.
14/juillet/2020 - 16h44
thiistiime a écrit :

Il me semble que des masques sont distribués gratuitement pour les familles précaires justement (en mairie, CCAS, etc..)

Et aussi dans les pharmacies.

Portrait de lxa75
14/juillet/2020 - 16h37

pourquoi pas tout de suite ???

 

Portrait de thiistiime
14/juillet/2020 - 16h32
Ninie76700 a écrit :

Attendre 15 jours pour avoir l'obligation de mettre des masques je comprends que ça peut faire long et que pendant ce temps le virus peut circuler.

Par contre, il y a des personnes des familles avec très peu d'argent pour vivre, l'investissement financier des masques peut-être très lourd il faut donc laisser le temps aux personnes les plus précaire de pouvoir acheter ou ce procurer les masques en quantité suffisante.

Il me semble que des masques sont distribués gratuitement pour les familles précaires justement (en mairie, CCAS, etc..)

Portrait de thiistiime
14/juillet/2020 - 16h27

Ouf... le discours tient quand même un peu plus la route qu'il y a quelques mois...

Portrait de Ninie76700
14/juillet/2020 - 16h09
hummerH2 a écrit :

"Je souhaite qu'on rende le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos dès le 1er août" (Emmanuel Macron)

 

Très bonne décision, mais !!!! pourquoi attendre encore 15 jours ???

 

En l'entendant, je me disais, "comme ils doivent regretter d'avoir menti aux Français chaque jour durant plusieurs semaines en affirmant et en martelant le message honteux que le masque ne servait à rien " !!!

 

En fait, je pense qu'ils connaissent très bien les Français et la mémoire de poisson rouge qui les caractérisent , et devaient se dire qu'au bout de quelques semaines, bien peu se rappelleraient de cet énorme mensonge honteux !!!.

Et à lire les sondages de popularité de Philippe au moment de son départ, on se dit que leur cynisme absolu est malheureusement et tristement une recette gagnante. :tired:

Attendre 15 jours pour avoir l'obligation de mettre des masques je comprends que ça peut faire long et que pendant ce temps le virus peut circuler.

Par contre, il y a des personnes des familles avec très peu d'argent pour vivre, l'investissement financier des masques peut-être très lourd il faut donc laisser le temps aux personnes les plus précaire de pouvoir acheter ou ce procurer les masques en quantité suffisante.

Portrait de katherine_chancellor

Pourquoi le 1er août et pas tout de suite ?

Portrait de .Kazindrah.
14/juillet/2020 - 14h50

Si chacun d'entre nous avait respecté scrupuleusement le confinement, les gestes barrière, le port du masque, la désinfection des mains, l'épidémie serait maintenant jugulée.

Le fait qu'elle perdure prouve bien que des tas d'imprudences ont été et sont encore commises.

Portrait de hummerH2
14/juillet/2020 - 14h34
Nath93 a écrit :

L'Angleterre prend la même décision pour la mettre en application le 24 juillet ! voilà la réponse du ministre de l'Environnement, George Eustice sur Sky News "Pourquoi attendre dix jours ? « Nous voulons donner un peu de temps aux gens pour se préparer »"

Si il était en face de moi je lui répondrais : "Et pour le confinement ?? , vous avez laissé autant de temps aux gens pour "se préparer" ??? " smiley

Portrait de sunHolliday76
14/juillet/2020 - 14h32
Nath93 a écrit :

L'Angleterre prend la même décision pour la mettre en application le 24 juillet ! voilà la réponse du ministre de l'Environnement, George Eustice sur Sky News "Pourquoi attendre dix jours ? « Nous voulons donner un peu de temps aux gens pour se préparer »"

Mais au fond c'est juste du bon sens de tout le monde, des magasin, des lieux publique !

Pourquoi toujours attendre une loi une contrainte ? On est trop bête pour plus réfléchir par soit même?on à toujours besoin d'attendre que les décision tombent dans le bec d'en haut ? Non donc  hacun est responsable à son niveau. Par exemple un magasin doit refuser d'entrer si on a pas de masques c'est tout. Pas besoin d'une loi.et si c'est l'on c'est simplement par mesure administratif (car on trouvera toujours des failles à la raquette) 

Portrait de Nath93
14/juillet/2020 - 14h29
hummerH2 a écrit :

"Je souhaite qu'on rende le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos dès le 1er août" (Emmanuel Macron)

 

Très bonne décision, mais !!!! pourquoi attendre encore 15 jours ???

 

En l'entendant, je me disais, "comme ils doivent regretter d'avoir menti aux Français chaque jour durant plusieurs semaines en affirmant et en martelant le message honteux que le masque ne servait à rien " !!!

 

En fait, je pense qu'ils connaissent très bien les Français et la mémoire de poisson rouge qui les caractérisent , et devaient se dire qu'au bout de quelques semaines, bien peu se rappelleraient de cet énorme mensonge honteux !!!.

Et à lire les sondages de popularité de Philippe au moment de son départ, on se dit que leur cynisme absolu est malheureusement et tristement une recette gagnante. :tired:

L'Angleterre prend la même décision pour la mettre en application le 24 juillet ! voilà la réponse du ministre de l'Environnement, George Eustice sur Sky News "Pourquoi attendre dix jours ? « Nous voulons donner un peu de temps aux gens pour se préparer »"

Portrait de .Kazindrah.
14/juillet/2020 - 14h21
th93100 a écrit :

Pour les masques ???? pourquoi attendre le 1er AOUT ,

Cette question se pose, en effet ; surtout lorsque l'on voit tellement de gens inconscients qui n'en portent pas (ou plus) et que ce maudit virus fait de nouvelles avancées çà et là.

Portrait de sunHolliday76
14/juillet/2020 - 14h09
th93100 a écrit :

Pour les masques ???? pourquoi attendre le 1er AOUT ,

Vous avez besoin qu'on vous tienne la main ? Il suffit de rendre obligatoire chaque magasin avant d'entrer c'est tout. Pas besoin d'avoir un avis de Pierre Paul ou Jacques ? C'est chaque magasin qui doit l'imposer et pas une loi. On est grand non ? Le fait que le président dise que c'est obligatoire change quelque-chose dans le fond ? Non. Soyons responsable chacun 

Portrait de hummerH2
14/juillet/2020 - 14h03

"Je souhaite qu'on rende le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos dès le 1er août" (Emmanuel Macron)

 

Très bonne décision, mais !!!! pourquoi attendre encore 15 jours ???

 

En l'entendant, je me disais, "comme ils doivent regretter d'avoir menti aux Français chaque jour durant plusieurs semaines en affirmant et en martelant le message honteux que le masque ne servait à rien " !!!

 

En fait, je pense qu'ils connaissent très bien les Français et la mémoire de poisson rouge qui les caractérisent , et devaient se dire qu'au bout de quelques semaines, bien peu se rappelleraient de cet énorme mensonge honteux !!!.

Et à lire les sondages de popularité de Philippe au moment de son départ, on se dit que leur cynisme absolu est malheureusement et tristement une recette gagnante. smiley

Portrait de th93100
14/juillet/2020 - 13h56

Pour les masques ???? pourquoi attendre le 1er AOUT ,

Portrait de th93100
14/juillet/2020 - 13h55
hummerH2 a écrit :

:bigsmile::bigsmile:

smiley elle est pour moi...

 

Portrait de hummerH2
14/juillet/2020 - 13h27
550Stuzen CZ a écrit :

Me voir viTre sous une dictature .  Je serais par-balles.  :bigsmile:

smileysmiley