11/07 07:46

Les syndicats de Radio France demandent à la nouvelle ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, de revoir à la baisse son plan d'économies

Les syndicats de Radio France demandent à la nouvelle ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, une nouvelle trajectoire budgétaire afin de permettre au groupe de revoir à la baisse son plan d'économies, dans un courrier envoyé vendredi. Rappelant le "rôle essentiel" de Radio France pendant la crise sanitaire, les syndicats relèvent que "la trajectoire financière, pour l'instant toujours prévue pour l'entreprise, conduit à une diminution de dotation et une asphyxie budgétaire".

"En découle un projet de réorganisation et de suppressions d'emplois qui est aujourd'hui encore sur la table", rappellent-ils, jugeant "irresponsable, alors que l'ensemble des salariés démontre encore et toujours le potentiel du service public de la radio, de détruire ce qui fonctionne en supprimant, on le rappelle, plus de 250 emplois et jusqu'à un tiers des effectifs dans certains services".

"La direction de Radio France a construit son projet en fonction de ses orientations stratégiques mais également afin de répondre aux injonctions contradictoires de la Tutelle : une politique de sous dotation tout en exigeant de l'entreprise qu'elle maintienne ses missions et investisse sur le numérique", poursuivent les syndicats dans leur courrier. "

L'Etat doit impérativement, en concertation avec Radio France, redéfinir la trajectoire budgétaire afin que notre entreprise puisse continuer à jouer pleinement son rôle", concluent-ils. Le groupe, qui négociait en interne un plan de départs volontaire quand la crise sanitaire a éclaté, avait annoncé fin mai qu'il suspendait les négociations pour l'ajuster d'ici la rentrée en tenant compte des conséquences de la crise.

Le plan, présenté l'an dernier, prévoyait 60 millions d'euros d'économies et la suppression de plus de 250 postes. Il avait été à l'origine de la plus longue grève de l'histoire du groupe et de l'audiovisuel public fin 2019 et début 2020 (63 jours au total).

Ailleurs sur le web

Vos réactions