08/07/2020 18:17

Aux Pays-Bas, la police a découvert plusieurs prisons dissimulées dans sept conteneurs dont une servait de salle de torture avec des murs insonorisés et recouverts d'aluminium

Six hommes ont été arrêtés  à Wouwse Plantage (Pays-Bas), près de la frontière belge. L’enquête a notamment mené les policiers à la découverte de «prisons» dissimulées dans sept conteneurs, dont un servait de salle de torture. «Dans chacune des cellules, des menottes ont été attachées au plafond et au sol, afin de pouvoir enchaîner quelqu’un debout, les bras levés», a appris mardi la CNN auprès du parquet national néerlandais. Les murs étaient insonorisés et recouverts d'aluminium afin d'éviter qu'ils ne soient détectés à l'aide d'une caméra thermique.

Dans l'un des conteneurs se trouvait un fauteuil dentaire avec des sacs contenant «des objets vraisemblablement destinés à torturer ou, au moins, à faire pression sur les victimes», d’après le parquet. Tous les containers étaient équipés de caméras de vidéosurveillance.

Lors des différentes perquisitions, notamment dans une maison située à Rotterdam, les forces de l’ordre ont retrouvé de la drogue (MDMA), «des sécateurs, une scie à branche, des scalpels, des pinces, des menottes, du ruban adhésif et des sacs en coton qui peuvent être mis sur la tête», a ajouté le média américain.

Le parquet national a précisé que 25 armes avaient été retrouvées ainsi que trois camionnettes de livraison volées.

Selon la CNN, ce réseau mondial de communications a été démantelé, après avoir été infiltré, il y a quelques jours, par les autorités judiciaires et policières françaises et néerlandaises. Ces dernières ont grandement avancé grâce à des informations interceptées sur le système de téléphonie crypté EncroChat, utilisé par le crime organisé.

«C'est comme si nous étions à la table de discussions des criminels, en direct», a résumé Jannine van den Berg, cheffe de la police néerlandaise. L’opération a conduit à l’arrestation de plus de 800 personnes, et plus de 27 tonnes de drogues saisies aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

Concernant les six hommes arrêtés, tous néerlandais, ils ont été placés en détention pendant 90 jours par le tribunal d’Amsterdam.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de .Kazindrah.
8/juillet/2020 - 19h38

Mais qu'est-ce que c'est que cette abomination, encore ?

L'ignominie de certains humains n'a vraiment pas de limite.

Portrait de mikapat
8/juillet/2020 - 18h34

Mais c’est l’horreur absolue, ça fait très peur tout ça.