03/07 07:38

Voici les 6 infos à retenir dans l'interview d'Emmanuel Macron publiée ce matin dans la presse quotidienne régionale : Rentrée, 35 heures, retraites, remaniement, santé, emploi...

La rentrée sera dure : Emmanuel Macron a affirmé à la presse régionale que la crise sanitaire que vient de traverser la France l'avait "changé". C'est sur les leçons tirées de cette situation exceptionnelle qu'il compte "reconstruire le pays" avec, comme priorité, la santé, le grand âge et les jeunes. "La rentrée sera très dure, il faut nous y préparer (...) Elle commence par le Ségur de la santé, elle se poursuivra par un chantier sur le grand âge, puis sur l’accompagnement de notre jeunesse, qui a le plus souffert de la crise", livre-t-il aux quotidiens du groupe Centre France.

Remise en cause des 35 heures ? : Interrogé au sujet d’une éventuelle remise en cause des 35 heures en raison de la crise économique provoquée par l’épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron n’a pas répondu directement : « Le débat que nous avions connu avant cette crise autour de la durée du nombre d’années de cotisation dans la vie continue à se poser. Nous ne pouvons pas être un pays qui veut son indépendance, la reconquête sociale, économique et environnementale et être un des pays où on travaille le moins tout au long de la vie en Europe. »

Remaniement : Depuis plusieurs jours, un renouvellement de l'équipe gouvernementale est attendu mais aucune annonce n'a encore été faite. Ce jeudi soir, Emmanuel Macron a confirmé que dans sa logique de "reconstruction", il y aura une "nouvelle équipe" mais n'a pas apporté davantage de précisions sur ses intentions.

Retraites : «Il n’y aura pas d’abandon d’une réforme des retraites », déclare Emmanuel Macron. La réforme sera toutefois « transformée ». L’âge pivot, tant décrié par les adversaires de la réforme, n’est plus mentionné, mais le chef de l’Etat évoque un allongement de la durée de cotisation : « La question du nombre d’années pendant lesquelles nous cotisons demeure posée», dit-il.

Ségur de la Santé : Le président n’évoque pas de geste financier au-delà des 6,3 milliards déjà annoncés dans le cadre du « Ségur de la Santé ». « Le gouvernement a mis plusieurs milliards sur la table et la négociation est en cours. Nous augmenterons de plusieurs centaines d’euros les rémunérations à coup sûr », déclare-t-il. Il rappelle que « l’investissement dans les bâtiments, les équipements et le numérique sera également massif : nous dégagerons au total entre 15 et 20 milliards d’euros ». Covid-19 Un nouveau confinement n’est pas exclu, prévient Emmanuel Macron. « L’objectif est de tout faire pour l’éviter. (…) Nous nous préparons à tout. »

Plans sociaux : «Il y a des plans sociaux, et il y en aura », prévient Emmanuel Macron. « On doit, par le dialogue social et la mobilisation de tous, réussir à éviter, partout où on le peut, les plans sociaux ou les limiter quand ils sont là. »

Impôts : Emmanuel Macron n’augmentera pas les impôts pour limiter l’endettement. « Ce serait une erreur profonde parce que nous sommes un des pays les plus fiscalisés du monde », déclare-t-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions