11:01

Coronavirus: Le fabricant LU va distribuer 10.000 paquets de "Petit beurre", dont une édition limitée à été réalisée, pour remercier les personnels soignants de la région de Nantes

Si 1886 le célèbre "petit beurre" a toujours été marqué par la même inscription "LU PETIT BEURRE NANTES", l'heure est aujourd'hui au changement!

Une édition limitée vient en effet d'être créée où chaque biscuit est marqué par un "MERCI BEAUCOUP", avec un cœur. Ces gâteaux, dont 10 000 paquets ont été confectionnés, seront distribués au personnel des hôpitaux et des maisons de retraite dans la région de Nantes, afin les remercier de leur investissement durant la pandémie de coronavirus.

Ces "petits beurre" en édition limitée ne seront donc pas commercialisés, mais uniquement destinés aux soignants.

"L’empreinte du Véritable Petit Beurre n’avait pas changé depuis 1886. En hommage au personnel soignant de la région nantaise, notre Usine de La Haye Fouassiere change l’empreinte originale pour inscrire...#lu #croixrouge#mercibeaucoup", écrit Mathias Dosne,  le président de Mondelez France, l'entreprise propriétaire du biscuit, sur Twitter.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Wouhpinaise
1/juillet/2020 - 18h46
Gregeagle a écrit :

 La pleurniche permanente hospitalière commence à faire chier .

Je leur rappelle que c'est leur boulot.

Moi et ma femme nous avons continué à travailler pendant le confinement. 

Aucune prime.   

 

Commentaire d'une rare stupidité !!!!! Dans votre travail vous étiez en contact avec les malades hospitalisés atteints du virus avec le fort risque d'être contaminé à votre tour ? Vous étiez confronté chaque jour aux morts qui s'accumulaient ? Non mais sérieux ! La prochaine fois réfléchissez avant de balancer une connerie pareille !!!!

Portrait de Nicolas1607
1/juillet/2020 - 15h00
Gregeagle a écrit :

 La pleurniche permanente hospitalière commence à faire chier .

Je leur rappelle que c'est leur boulot.

Moi et ma femme nous avons continué à travailler pendant le confinement. 

Aucune prime.   

 

Effarant votre commentaire! 

ils ont travaillé au contact des malades, au péril de leur vie pour certains et je ne parle pas du nombre d’heures travaillees! encore merci à eux et à certaines sociétés de les remercier avec des petits gestes comme celui de Lu

Portrait de Harriet
1/juillet/2020 - 14h05
groups a écrit :

Ils ne pleurnichent pas, LU leur fait un cadeau.

Et moi aussi je n'ai jamais arrêté de travailler pendant cette période, et je n'en veux à personne. Mes conditions de travail n'avait rien à voir avec celle des soignants à qui je dis "Respect"

Tout à fait !!! (ils n'ont rien demandé)

Je retiens deux choses : ce professeur aguerri qui pleurait , car devant faire face à un nombre de décès inédit , sans avoir de réponse thérapeutique ...

Et l'amie de ma fille (externe , comme elle) qui a eu des envies suicidaires pendant cette période, car épuisée et se sentant impuissante dans son service Covid ... 

Bref .... 

Portrait de groups
1/juillet/2020 - 13h51
Gregeagle a écrit :

 La pleurniche permanente hospitalière commence à faire chier .

Je leur rappelle que c'est leur boulot.

Moi et ma femme nous avons continué à travailler pendant le confinement. 

Aucune prime.   

 

Ils ne pleurnichent pas, LU leur fait un cadeau.

Et moi aussi je n'ai jamais arrêté de travailler pendant cette période, et je n'en veux à personne. Mes conditions de travail n'avait rien à voir avec celle des soignants à qui je dis "Respect"

Portrait de Parapluie
1/juillet/2020 - 12h49

Ce n'est pas très politiquement correct comme nom de produit, vont-ils faire comme l'Oréal ? smiley

 

Portrait de jeanmich
1/juillet/2020 - 12h44
Gregeagle a écrit :

 La pleurniche permanente hospitalière commence à faire chier .

Je leur rappelle que c'est leur boulot.

Moi et ma femme nous avons continué à travailler pendant le confinement. 

Aucune prime.   

 

Avez vous côtoyé des morts à longueur de journée dans votre travail ?? 

Probablement pas.  Eux : oui, certainement. 

Autre chose à ajouter  ??

Portrait de Gregeagle
1/juillet/2020 - 12h27

 La pleurniche permanente hospitalière commence à faire chier .

Je leur rappelle que c'est leur boulot.

Moi et ma femme nous avons continué à travailler pendant le confinement. 

Aucune prime.   

 

Portrait de drumer44
1/juillet/2020 - 11h13

J'ai plutot l'impression qu'il s'agit d'un coup de pub