24/06/2020 08:01

Le gestionnaire des kiosques à journaux parisiens refuse, au nom de la "tolérance" et par sécurité, une campagne d'affichage du magazine L'Incorrect sur le thème de la "remigration

Le gestionnaire des kiosques à journaux parisiens MédiaKiosk a annoncé avoir refusé, au nom de la "tolérance" et par sécurité, une campagne d'affichage du magazine L'Incorrect sur le thème de la "remigration", une décision dénoncée par la publication qui s'est estimée censurée. Le magazine fondé par des proches de l'ancienne députée FN Marion Maréchal souhaitait réaliser une campagne d'affichage de quatre jours en région parisienne pour promouvoir son numéro de juin.

Sur la couverture de ce dernier figure un avion accompagné du titre "Remigration", qui reprend un concept prônant le retour des immigrés dans leur pays d'origine, et "Sauvez des vies, rentrez chez vous". MédiaKiosk, une filiale du groupe JCDecaux qui gère les kiosques à Paris et dans d'autres villes de France, explique dans un communiqué avoir refusé cette demande "de façon tout à fait exceptionnelle".

"Pour MédiaKiosk, cette campagne est contraire à ses valeurs d'inclusivité et de tolérance" et la société "a souhaité éviter tout amalgame quant au caractère haineux du message qui aurait été susceptible d'être perçu à travers cette campagne, dans le contexte sensible de l'actualité récente".

"Compte tenu de ce contexte, MédiaKiosk a décidé de ne pas exposer ses collaborateurs et les kiosquiers, travailleurs indépendants, aux réactions potentiellement hostiles qu'un tel affichage, indépendant de leur volonté, aurait pu susciter", ajoute l'entreprise.

"Nous avons été censurés", a estimé le directeur de la rédaction de L'Incorrect, Jacques de Guillebon, dans un article publié sur son site internet. "Il faut croire qu'il y a des sujets tabous dans cette société +ouverte+; qu'il est impossible d'évoquer la remigration sans subir des foudres incultes. Notre couverture ne tombe évidemment pas sous le coup de la loi", a-t-il également considéré. M. de Guillebon a évoqué une procédure judiciaire, demandant à ses lecteurs d'acheter le magazine "en attendant que le tribunal nous rende justice".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lahainesurinternet
24/juin/2020 - 15h05

Un million d'immigrés italiens sont  retournés vivre dans leur pays.  c'est étrange il aurait pu rester et se plaindre, se victimiser à quel point la France est atroce, "italien-ophobes" etc.. comme les autres .

Portrait de Jilou1994
24/juin/2020 - 10h30

Quelle hypocrisie cette censure quand on sait toute la violence en paroles comme en images qui est diffusée dans de nombreux magasines dans les kiosques. En tout cas pour faire la pub gratuite d'un magasine que nous ne connaissions pas c'est réussi. 

Portrait de Frédéric DELAUNAY
24/juin/2020 - 09h04

Sur la forme : Je suis totalement opposé au FN ou RN, mais il n'y a que deux solutions, soit ils enfreignent la loi, dans ce cas, MédiaKiosk a raison; Soit il ne l'enfreignent pas et là c'est de la censure !

Sur le fond : C'est clairement de la provoque débectante pour faire parlé  d'eux en période électorale, et ça marche...