16/06 07:41

Police : Finalement, la technique dite de "la clé d’étranglement" est maintenue provisoirement annonce le directeur général de la police nationale

La technique controversée dite de "l'étranglement", dont l'abandon annoncé par Christophe Castaner a suscité la colère des policiers, "continuera d'être mise en oeuvre" jusqu'à ce qu'un nouveau mode d'interpellation soit défini. C'est ce qu'a indiqué lundi le chef de la police nationale.

Dans une note datée du lundi 15 juin, le directeur général de la police nationale (DGPN), Frédéric Veaux, a informé ses équipes que la technique controversée dite de « la clé d’étranglement » — qui permet, par une pression au cou, d’interpeller un individu récalcitrant ou corpulent — pourra continuer d’être utilisée « avec discernement » par les policiers jusqu’au 1er septembre. 

Dans une lettre adressée aux syndicats de police, vendredi, le ministre de l’intérieur avait pourtant confirmé sa volonté de ne plus voir ces techniques utilisées, comme il l’avait exprimé lors d’une conférence de presse quelques jours plus tôt.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air pur
16/juin/2020 - 18h42

Au café du commerce Momo dit à Castaner "pour calmer tout le monde interdit donc la clé d'étranglement" oui, super bonne idée et notre Ministre d'annoncer la fin de cette technique d'étranglement...... problème sans cela nos flics ne peuvent plus maitriser les personnes violentes....ah bon j'avais pas pensé à ça..... donc Castaner autorise à nouveau...... équipe de branquigols !

Portrait de André Gilson
16/juin/2020 - 14h40

Et le Tazer y sert a quoi...hein à quoi smiley

Portrait de seb2746
16/juin/2020 - 09h55

Le souci reste le TEMPS d'étranglement, ne JAMAIS dépassé 3 minutes sauf que sur le terrain on arrive à 9 minutes soit une technique mortelle avec autant de temps.

 

Portrait de dany082
16/juin/2020 - 09h13 - depuis l'application mobile

C’est surtout l’encadrement et l’utilisateur de cette technique qui pose probleme. Apres elle est sans doute necessaire dans certains cas mais pas systematique a toutes les immobilisations d’individus

Portrait de MICMAH458
16/juin/2020 - 08h14

Et bien voilà, c'était pas compliqué : ils voulaient continuer à étrangler, il suffisait de leur donner le feu vert et les flics sont contents.

Je note que le directeur général s'appelle Veaux (!) et que la technique d'étranglement devra s'appliquer avec discernement (!!).  QUI va estimer que cette technique a été utilisée à bon escient ?  Les collègues du gars qui aura fait la clé ?  l'IGPN ?  Je sens qu'on n'est pas encore sorti de ces polémiques.

Portrait de Cl
16/juin/2020 - 08h00

On a bien compris  que le Gouvernement applique la géométrie variable !!! 

Oui ..... non..... Oui ....... non ......