15/06 14:32

EXCLU - Yves Lefebvre (SGP Police): "Le discours de Christophe Castaner lundi dernier était un discours de merde" - VIDEO

Ce matin, Yves Lefebvre était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Le secrétaire général d'unité SGP Police FO est revenu sur la situation dans la police aujourd'hui.

"On a le sentiment que l'Etat nous a lâchés, mais ça ne date d'aujourd'hui. Ça remonte à quelques années. Hier soir, j'ai entendu des mots d'amour. C'est bien, c'est gentil. Je préfère les gestes et les actes aux mots. Maintenant, il y a beaucoup d'attente des policiers au-delà même de ce qu'a déclaré lundi soir Christophe Castaner. Là ça a été catastrophique ce point presse, il le reconnait lui-même. Il y a eu du rétropédalage", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter : "Je demande des choses précises : que Christophe Castaner nous réponde - ou via le directeur général de la police nationale - que la clef d’étranglement est maintenue jusqu'à ce qu'elle soit remplacée par une autre méthode pour laquelle il y a des groupes de travail qui se réunisse cette semaine. C'est aussi simple que ça. Ce n'est pas un discours politique, mais un discours de terrain".

"Hier soir, vous aviez des collègues qui travaillent que de nuit sur Paris qui se sont réunis, et qui vont continuer à se réunir. Est-ce qu'on va attendre longtemps pour reconnaitre que ces collègues qui risquent encore plus leur peau que le jour (...) Réorganisons cette police nationale, créons une académie de police. C'est ça que l'on attend aujourd'hui, la simplification de beaucoup de choses, la reconnaissance", a continué Yves Lefebvre.

Avant de conclure : "Ce n'est pas à Christophe Castaner que j'en veux, mais à ceux qui lui ont dicté et préparé ce discours. Ce discours c'était un discours de merde. Il ne fallait surtout pas qu'il arrive à ce moment-là. (...) Dépassons les mots et allons aux actes ! (...) Que ça soit Castaner, Dupond, Martin, ou qui sais-je, je m'en fous royalement, parce que le ministre est aux ordres de l'Elysée et c'est au président Macron de dépasser les mots et d'aller aux actes maintenant".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de colin33
15/juin/2020 - 18h49 - depuis l'application mobile

Assez d'une minorité qui se plaint la bouche pleine.....

Portrait de hummerH2
15/juin/2020 - 18h36

C'est concis.... mais ça résume bien ! smiley

Portrait de Vigilence-nationale
15/juin/2020 - 16h19

On l'a tous dit ...