14/06 20:44

Regardez l'intégralité de l'allocution solennelle d'Emmanuel Macron et les différentes annonces qui ont été faites depuis l'Elysée - VIDEO

Emmanuel Macron a pris la parole depuis l'Elysée ce dimanche soir. Une allocution enregistrée d'une durée de 19 minutes et 30 secondes.

Le président de la République a déclaré:

"Je veux ce soir vous parler des jours qui viennent et dessiner un nouveau chemin. Dès demain tout le territoire, sauf Mayotte et la Guyan,e passera en vert avec réouverture des cafés et restaurants en France. On pourra également se déplacer en Europe librement et à partir du 1er juillet dans les autres pays où la situation est sous contrôle. Les crèches, les écoles, les collèges se prépareront à accueillir à partir du 22 juin tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normales. Il faudra continuer d'éviter au maximum les rassemblements, car nous savons qu'ils sont les principales occasions de propagation du virus. Ils resteront donc très encadrés. Le second tour des élections municipales pourra se dérouler dans les communes concernées, le 28 juin.

Enfin, pour nos aînés en maison de retraite ou en établissement, les visites devront désormais être autorisées. L'été 2020 ne sera pas un été comme les autres et il nous faudra l'évolution de l'épidémie pour nous préparer. La lutte contre l'épidémie n'est donc pas terminée. Mais je suis heureux avec vous de cette première victoire contre le virus

Nous n'avons pas à rougir de notre bilan en ce qui concerne le COVID-19. Nous avons été inventif, réactif et solidaire. Nous pouvons être fier de ce qui a été fait. Des dizaines de milliers de vies ont été sauvées par nos choix, par nos actions. L'économie mondiale s'est quasi arrêtée. Cette épreuve a aussi révélé des failles, des fragilités : notre dépendance à d'autres continents pour se procurer certains produits, nos lourdeurs d'organisation, nos inégalités sociales et territoriales. Je veux que nous tirions toutes les leçons de ce que nous avons vécu et avec vous, comprendre ce que nous avons mieux réussi ou moins bien réussi que nos voisins. Nos forces, nous les conforterons. Nos faiblesses, nous les corrigerons vite et fort.

Notre première priorité est donc d'abord de reconstruire une économie forte, écologique, souveraine et solidaire avec au total "près de 500 milliards d'euros pour notre économie, pour les travailleurs, pour les entrepreneurs, mais aussi pour les plus précaires".

L'économie mondiale s'est quasi arrêtée. Notre première priorité est donc d'abord de reconstruire une économie forte, écologique, souveraine et solidaire", a déclaré le chef de l'Etat, soulignant avoir mobilisé, au total "près de 500 milliards d'euros pour notre économie, pour les travailleurs, pour les entrepreneurs, mais aussi pour les plus précaires". Nous ne financerons pas les dépenses en augmentant les impôts mais il faudra travailler et produire d'avantage.

Je nous vois nous diviser pour tout. Il faut nous unir autour du patriotisme. .Nous sommes une nation ou chacun doit trouver sa place quelques soient ses origines. Notre combat doit donc se poursuivre, s'intensifier pour permettre d'obtenir les diplômes et les emplois qui correspondent au mérite étincelant de chacun et lutter contre le fait que le nom, l'adresse, la couleur de peau réduisent trop souvent dans notre pays. Mais ce combat noble est dévoyé lorsqu'il se transforme en communautarisme, en réécriture haineuse ou fausse du passé. Ce combat est inacceptable lorsqu'il est récupéré par les séparatistes. Je vous le dis très clairement ce soir, mes chers compatriotes, la République n'effacera aucune trace ni aucun nom de son histoire. Elle n'oubliera aucune de ses œuvres. Elle ne déboulonnera pas de statue. Nous devons plutôt lucidement regarder ensemble toute notre histoire, toutes nos mémoires, notre rapport à l'Afrique en particulier pour bâtir un présent et un avenir possible d'une rive à l'autre de la Méditerranée, avec une volonté de vérité et en aucun cas de revisiter ou de nier ce que nous sommes.

Je veux ouvrir pour notre pays une page nouvelle en donnant des libertés et des responsabilités pour ceux qui agissent au plus près de nos vies, les universités, les hôpitaux, nos entrepreneurs. Libérons la créativité et l'énergie du terrain. Nous devons collectivement faire différemment (...) et vous l'aurez compris, je me l'applique à moi-même. J'ai demandé aux présidents des trois chambres quelques priorités susceptibles de rassembler le plus grand nombre. Je continuerai à mener des consultations larges.

Mes chers compatriotes, nous avons devant nous des défis historiques. Pour les relever, n'oublions jamais nos forces, notre histoire, notre jeunesse, notre sens du travail, et de l'engagement, notre volonté de justice, notre capacité de créer pour dire et changer le monde, notre bienveillance. Agissons ensemble avec toutes ces forces chevillée au corps. Ayons ensemble cette volonté de conquérir cette énergie du jour qui vient.

Je m'adresserai à vous en Juillet pour lancer les premières actions et cela ne s'arrêtera pas."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de micduhem
15/juin/2020 - 08h28

seul les 2 premières minutes étaient compréhensibles par l'ensemble du peuple Français toute la suite du discours était inaudible (philosophique) pour la majorité des citoyens.J'aurai préféré un discours du premier ministre qui a toujours été très clair.Note 2 sur 10 pour notre président.doit mieux faire.

 What do you want to do ?New mailCopy
Portrait de Blek37
14/juin/2020 - 21h08

Il a demandé l'autorisation à la famille Traoré pour faire cette déclaration  ?