01/06 20:38

Coronavirus - 31 personnes sont mortes du COVID-19 ces dernières 24 heures en milieu hospitalier en France - Aucun mort en Espagne durant ces dernières 24 heures pour la 1ère fois depuis trois mois

Le coronavirus n'a fait aucun mort en Espagne durant ces dernières 24 heures pour la 1ère fois depuis trois mois, ont annoncé lundi les autorités. "Les données d'hier ne nous indiquent aucun mort à cause du coronavirus. Ceci est une donnée très, très positive", a déclaré Fernando Simon, le directeur du centre d'alertes sanitaires, lors d'une conférence de presse. L'Espagne comptabilisait chaque jour de nouveaux morts depuis le 3 mars, date à laquelle avait été enregistré le premier décès lié au Covid-19, un homme en réalité mort le 13 février mais dont la cause du décès a été établie lors d'un examen rétrospectif.

31 personnes sont mortes du coronavirus ces dernières 24 heures en milieu hospitalier en France, portant le bilan à 28.833 victimes depuis le 1er mars, selon les derniers chiffres communiqués par la direction générale de la Santé ce lundi soir. Le nombre de morts en Ehpad et autres établissements médico-sociaux ne sera en revanche pas mis à jour avant ce mardi. A ce jour, 14.288 personnes sont hospitalisées en France en raison d'une infection à Covid-19, soit 34 patients de moins par rapport à la veille.

Le nombre de patients admis en réanimation en raison du coronavirus ne cesse, lui aussi, de baisser. 9 personnes ont été admises en soins intensifs ou ne réanimation ces dernières 24 heures, soit 1302 patients s'y trouvent au total. Au total, le nombre de personnes testées positives s'élève à 152.091. Et 68.440 personnes considérées comme guéries ont pu sortir de l'hôpital.

Les commerces rouvrent à Moscou, le Grand Bazar fait de même à Istanbul, tout comme le Colisée à Rome. Les bars rouvrent en Finlande et en Norvège, les cafés et restaurants aux Pays-Bas, les cinémas, théâtres et salles de spectacle au Portugal. En Angleterre, les écoles ferméees depuis la mi-mars accueillent de nouveau les enfants de 4 à 6 ans et de 10 à 11 ans. La pandémie a fait au moins 372.047 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11h00 GMT.

Plus de 6,1 millions de cas ont été diagnostiqués depuis le début de l'épidémie dans 196 pays et territoires. Les Etats-Unis sont le pays le plus lourdement touché en valeur absolue, avec 104.383 décès. Suivent le Royaume-Uni (38.489), l'Italie (33.415), le Brésil (29.314), la France (28.802) et l'Espagne (27.127). Mais en proportion de la population, hors micro-Etats, c'est en Belgique que la mortalité est la plus élevée (818 morts par million d'habitants), devant l'Espagne (580), le Royaume-Uni (567), l'Italie (553), la France (441), la Suède (435), les Pays-Bas (348), l'Irlande (335) et les Etats-Unis (315).

L'Iran a annoncé lundi près de 3.000 nouvelles contaminations au cours des dernières 24 heures. Il s'agit de la plus forte hausse enregistrée depuis deux mois dans le pays.

"Les gens semblent penser que le coronavirus est terminé" mais il est "loin de l'être" et "nous pourrions assister à tout moment à un (autre) pic dangereux", a mis en garde le ministre de la Santé Saïd Namaki. Les Etats-Unis ont envoyé au Brésil deux millions de doses d'hydroxychloroquine, qui seront notamment utilisées de manière préventive pour aider le personnel médical à lutter contre le virus, selon la Maison-Blanche. L'utilisation de cette molécule, dérivée de l'antipaludéen chloroquine, fait débat dans la communauté scientifique et divise les autorités sanitaires des différents pays.

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a annoncé être atteint par le nouveau coronavirus, alors que l'épidémie s'aggrave dans ce petit pays du Caucase dont les hôpitaux sont surchargés. La veillée annuelle à Hong Kong en souvenir de la répression des manifestations de la Place Tiananmen a été interdite, pour la première fois en 30 ans, la police invoquant les risques liés au coronavirus.

Mais les organisateurs de la veillée accusent l'exécutif hongkongais, qui est aligné sur Pékin, de se servir du virus pour empêcher la tenue d'un événement qui irrite le gouvernement central. Hong Kong est le seul endroit en Chine où l'événement est commémoré.

Le nombre de familles pauvres pourrait doubler cette année en Cisjordanie en raison de la pandémie, selon une étude de la Banque mondiale. Si les Territoires palestiniens sont relativement épargnés par la pandémie, la crise a plombé l'activité. L'impact économique devrait être d'autant plus important que des dizaines de milliers de Cisjordaniens travaillent en Israël, aussi touché par la crise.

Ailleurs sur le web

Vos réactions