29/05 13:04

Etats-Unis: En plein direct, un journaliste noir de CNN et son équipe arrêtés et menottés par les policiers à Minneapolis - VIDEO

Une équipe de la chaîne américaine d'informations en continu CNN a été arrêtée par la police vendredi matin alors qu'elle couvrait en direct à Minneapolis la troisième nuit de violences consécutives à la mort d'un Afro-Américain lors d'une interpellation musclée.

La scène a été retransmise en direct, peu après 05h00 heure locale (10h00 GMT), selon le bandeau de la chaîne. On y voit le journaliste, Omar Jimenez, faire face à des policiers en tenue anti-émeutes. "Nous pouvons reculer où vous voulez. Nous sommes en direct. Remettez-nous où vous le souhaitez", dit-il calmement derrière son masque. La caméra continue à tourner lorsque deux policiers se saisissent de son micro pour lui passer des menottes. "Pourquoi suis-je en état d'arrestation ?", demande le journaliste noir avant que ses collègues soient à leur tour appréhendés et la caméra saisie.

"Un journaliste de CNN et son équipe de production ont été arrêtés ce matin à Minneapolis en faisant leur travail, malgré s'être identifiés - une violation manifeste du premier amendement" de la Constitution américaine garantissant la liberté de la presse, a dénoncé CNN dans un communiqué, appelant les autorités à la libération immédiate de ses employés.
La chaîne a fait savoir peu après 11h30 GMT que son équipe avait finalement été relâchée.

Des manifestants ont incendié hier soir un commissariat de Minneapolis (nord des Etats-Unis), lors de la troisième nuit d'affrontements contre la police, aux mains de laquelle est mort un Afro-Américain lors d'une interpellation musclée.

George Floyd, 46 ans, est décédé lundi soir juste après avoir été arrêté par la police, qui le soupçonnait d'avoir voulu écouler un faux billet de 20 dollars. Lors de l'intervention, il a été plaqué au sol par un agent qui a maintenu son genou sur son cou pendant de longues minutes. "Je ne peux plus respirer", l'entend-on dire sur un enregistrement de la scène devenu viral.
Les quatre agents impliqués ont été licenciés et les autorités locales et fédérales enquêtent. Mais aucune inculpation n'a encore eu lieu, ce qui alimente colère et frustrations. "Ces policiers, il faut les arrêter immédiatement" a déclaré Philonise Floyd sur CNN, réclamant entre deux sanglots la peine capitale pour les responsables de la mort de son frère.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Georges74
30/mai/2020 - 09h20

Merci pour le Changement JMM...

Portrait de seb2746
29/mai/2020 - 23h26
lysniais a écrit :

CNN qui envoie un "noir" couvrir les émeutes, c'est de la pure provoc pour faire le buzz et ça marche. Journalisme de trottoir!

Normal, c'est lui qui est le plus ancien de CNN pour la population afro-américaine depuis 3 ans déjà.Comme ABC avec New-york, pour l'histoire de central park.Tu voudrais envoyé un beau blanc là-bas ? tu le payes combien de millions en prime de dangerosité ?

Portrait de vévert1416
29/mai/2020 - 20h44
Allenlecui a écrit :

Comme feu Cedric Chouviat mort dans les mêmes circonstances,on change de continent mais les méthodes sont toujours les mêmes ... On ecrabouile à 4 un pseudo coupable jusqu'à l'asphyxier... C'est arrivé tellement de fois... Camélia Jordana a tellement raison. 

Raciste

Portrait de colin33
29/mai/2020 - 19h34 - depuis l'application mobile

Ces policiers méritent de finir en taule, mais ils répondent à des ordres......

Portrait de bengalister
29/mai/2020 - 18h10

Et son cameraman et assistant sont blancs.Bizarre dans un cas on précise la couleur de peau et pas dans l'autre.

Portrait de vévert1416
29/mai/2020 - 18h08

Moi je ne vois que l'arrestation d'un journaliste. Et faire le distinguo entre blanc et noir justifierait qu'il existe une différence entre ces deux races

Portrait de lysniais
29/mai/2020 - 17h55

CNN qui envoie un "noir" couvrir les émeutes, c'est de la pure provoc pour faire le buzz et ça marche. Journalisme de trottoir!

Portrait de Parapluie
29/mai/2020 - 17h44
lilirose45 a écrit :

et un blanc, on doit l'appeler comment ?

On ne l'appelle pas, tout au mieux ça fait deux lignes dans les faits divers.

La preuve, est-ce qu'on mentionne la couleur de peau de son collègue qui a été arrêté ? Non.

Portrait de lilirose45
29/mai/2020 - 16h34
Georges74 a écrit :

Bonjour , et ça ne choque personne la façon dont cet article est écrit??  "...violences consécutives à la mort d'un Noir lors d'une interpellation musclée". D'un Afro Américain aurait été plus approprié.... ou homme noir, ou tout simplement après la mort de George Floyd par respect pour la victime... Aussi,  le Titre "l'interpellation d'un journaliste de CNN et son équipe..." aurait suffit... 

et un blanc, on doit l'appeler comment ?

Portrait de VraiSimplet
29/mai/2020 - 15h51
Georges74 a écrit :

Bonjour , et ça ne choque personne la façon dont cet article est écrit??  "...violences consécutives à la mort d'un Noir lors d'une interpellation musclée". D'un Afro Américain aurait été plus approprié.... ou homme noir, ou tout simplement après la mort de George Floyd par respect pour la victime... Aussi,  le Titre "l'interpellation d'un journaliste de CNN et son équipe..." aurait suffit... 

Je serai curieux de voir comment vous appelez un chat ?

Portrait de Georges74
29/mai/2020 - 15h45

Bonjour , et ça ne choque personne la façon dont cet article est écrit??  "...violences consécutives à la mort d'un Noir lors d'une interpellation musclée". D'un Afro Américain aurait été plus approprié.... ou homme noir, ou tout simplement après la mort de George Floyd par respect pour la victime... Aussi,  le Titre "l'interpellation d'un journaliste de CNN et son équipe..." aurait suffit...