08/05 07:49

La femme qui accuse Joe Biden de l'avoir agressée sexuellement en 1993 a parlé cette nuit pour la première fois et lui demande de renoncer à la course à la maison blanche - Vidéo

Cette femme de 56 ans accuse l'ancien vice-président de Barack Obama de l'avoir agressée sexuellement dans un couloir du Congrès américain en 1993, lorsqu'il était sénateur et qu'elle travaillait en tant qu'assistante pour lui. Elle a déclaré à plusieurs médias américains, dont le New York Times et le Washington Post, que Joe Biden l'avait bloquée contre un mur et glissé ses mains sous son chemisier et sous sa jupe. Il a démenti ces accusations.

Dans un entretien réalisé par une ancienne journaliste de NBC et de Fox News, Megyn Kelly, qui en a diffusé sur Twitter des extraits vidéos, Tara Reade s'adresse à Joe Biden et lui demande de se retirer de la course à la Maison Blanche et d'être tenu pour responsable de ses actes.

De nouvelles preuves écrites datant des années 1990 sont apparues, montrant que Tara Reade, qui n'a pas produit la plainte qu'elle aurait déposée auprès d'un bureau du personnel du Congrès en 1993, avait dit à son ex-mari qu'elle avait été harcelée sexuellement lorsqu'elle travaillait pour Joe Biden. Le document du tribunal remontant à 1996, obtenu par le San Luis Obispo Tribune, ne précise pas que l'élu du Delaware s'est livré à du harcèlement, ni ne mentionne les affirmations plus récentes et plus graves d'agression sexuelle. L

e mari de Tara Reade à l'époque, Theodore Dronen, a écrit dans la déclaration du tribunal que sa femme lui avait parlé d'un "problème de harcèlement sexuel au travail, dans le bureau du sénateur des États-Unis Joe Biden".

Réagissant à ces déclarations, la vice-directrice de campagne de Joe Biden, Kate Bedingfield, a mis en exergue que "de plus en plus d'incohérences émergent" de ce récit. "Les femmes (...) doivent pouvoir se présenter et partager leurs histoires sans crainte de représailles ou de préjudices", a-t-elle poursuivi. "En même temps, nous ne pouvons jamais sacrifier la vérité. Et la vérité est que ces allégations sont fausses et que les documents qui ont été présentés pour les étayer, si on les examine, continuent de prouver leur fausseté."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de turfin
8/mai/2020 - 19h54

Pathétique...

Portrait de yenavraimentmarre
8/mai/2020 - 13h23

C'est dingue toutes ces personnes qui se réveillent après tant d'années...  Ridicule et lamentable!

Portrait de Angelussauron
8/mai/2020 - 09h20
colin33 a écrit :
Comme par hasard ! après tant d'années,, au fait le chèque est de quel montant ?

 

Le chèque, elle en déjà eu un mais pas de Biden. smiley

On reconnait bien là le style politique de l'adversaire. Il y a rien trouvé en Ukraine donc une bonne histoire comme ça pour gagner quelques points ne fait pas de mal.

Portrait de cyriusa
8/mai/2020 - 09h13

ah, tiens, elle se réveille 30 ans après, et comme par hasard, pile l'année des éléctions présidentielles ! nan mais sérieux lol et pkoi elle a pas réagit lorsqu'il était vice- président des mandats d'Obama ??!!!

Portrait de colin33
8/mai/2020 - 09h04 - depuis l'application mobile

Comme par hasard ! après tant d'années,, au fait le chèque est de quel montant ?

Portrait de Sorj
8/mai/2020 - 08h01

Toujours le même scénario...

A chaque fois qu’ils ont besoin de shooter un type, ils partent à la recherche d’une femme qu’il aurait éventuellement tripotée dans un couloir et bien sur, il y en a toujours une qui débarque avec son histoire vieille de 30 ans.

Ridicule.