07/05/2020 10:16

Frédéric Mitterrand tacle le plan d'Emmanuel Macron pour les artistes: "Si vous croyez que les intermittents ont envie de devenir nounous en colonies de vacances"

Dans une interview accordée à RTL, Frédéric Mitterrand a vivement tâclé les mesures annoncées par Emmanuel Macron pour le secteur culturel. «Le plan du Président répond à un certain nombre de questions qui étaient importantes, la question des intermittents prolongés jusqu’à 2021 ça, c’est tout à fait ce qu’il fallait faire... », a-t-il déclaré.
Et d'ajouter: « D’abord ça coute de l’argent. [...] Et ensuite, quelles sont les administrations et les instituions qui seront chargées de mettre les choses en place ? On sait très bien que les administrations et les institutions […] dès qu’elles en sont chargées, ont plutôt tendance à freiner. »
Avant de donner son avis sur le plan de sauvetage évoqué par Emmanuel Macron:  « L’argent il existe. Le jour où on obtiendra de ceux qui en ont beaucoup dans le domaine de la culture comme, Amazon, Google et tous les autres qui se goinfrent véritablement de nos œuvres culturelles et qui ne payent pas assez d’impôts, le jour où ceux-là paieront […] on trouvera beaucoup d’argent. »
Et l'ancien Ministre de la Culture de fustiger: « On parle aux acteurs culturels, ce qui est une bonne chose mais au fond, on ne parle pas vraiment de culture.  Je n’aurais pas fait les choses comme ça. […] Je n’ai pas aimé la forme en plus de la présentation. »
Pour lui, Emmanuel Macron « est débraillé, il est en manche de chemise parce qu’il est avec des jeunes. […] La culture c’est un truc où il faut qu’on ait l’air sympa et tout ça. Moi je ne suis pas d’accord avec ça. (... Il fait comme il fait toujours, il fait de la mise en scène et moi ça me gêne. »
Et de critiquer l’attitude du Président « Elle n’est pas en phase avec ce que j’attends moi personnellement comme citoyen. »
« Il y a là, une manière de se présenter, c’est encore les ‘premiers de cordée’, c’est encore le groupe de jeunes, […] la culture, ce n’est pas ça, ce n’est pas un truc cosmétique comme ça. »
« Pour moi, ça sonne un peu faux. », a-t-il lâché.
« Le Président lui, a réagi en quelque sorte devant l’appel des écrivains et des artistes. C’était à la fois de la politique politicienne et pas de la politique au niveau des enjeux que représentent la culture. »
Frédéric Mitterrand a également pointé du doigt la volonté d'Emmanuel Macron de développer la culture au sein des établissements scolaires via les intermittents qui se retrouvent sans projet actuellement :« Je trouve cela absolument utopique. […] Si vous croyez que des intermittents vont devenir nounous de colonies de vacances et leur réciter La Fontaine… »
« Pour qu’il y ait de la culture à l’école, il faut que l’école soit d’accord pour accepter la culture. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de filière… (...) L’administration de l’Éducation Nationale ne s’intéresse pas à l’enseignement de la culture. »
« Dans ce cas-là, ce n’est pas au Ministère de la Culture de le faire, c’est au Ministère de l’Éducation Nationale de réformer et d’accepter ce genre de choses. », a-t-il ajouté.
Et d'indiquer: « Demander aux intermittents de faire la nounou des colonies de vacances, à mon avis, ce n’est pas la solution. »
Selon les artistes, Franck Riester a manqué de réactivité, indique Frédéric Mitterrand: « Je ne suis pas copain de Franck Riester et je ne suis pas au ministère mais je suis quand même les choses d’assez près et je sais qu’il se donne quand même beaucoup de mal. Ce n’est vraiment pas le moment de céder encore à ces petits jeux de chaises musicales. »
« Le Président a autour de lui un ministre de la Culture qui est compétent et il a des conseillers autour de lui qui le sont également, il devrait un peu plus les écouter. »

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LaLouise
7/mai/2020 - 16h45
th93100 a écrit :

tant qu'à vous 'renseigner / informer', allez au bout des choses !

Bien sur que c'est un statut et non un métier (personne n'a avancé le contraire), mais en creusant, vous apprendrez que c'est un des régimes les plus déficitaires... contrairement à vos propos

Justement c'est vérifié, par de nombreuses études et chiffres, sinon ça fait longtemps que l'on aurait mis fin à ce régime, croyez moi.

Portrait de LaLouise
7/mai/2020 - 13h11

Ah ah ah ! ! le jugement tranché des personnes qui ne connaissent rien aux nombreux métiers du spectacle vivant. Intermittent n'est pas un métier mais un régime d'alloc bénéficiaire (ce qui contribue aux allocs des autres régimes). C'est un des plus gros employeurs de France. C'est bien pour ça que le Gouvernement intervient.

Et pour alimenter les esprits étriqués convaincus, les intermittents ne sont pas qu'à Paris et ne sont pas que des bobos... et je ne suis pas intermittente, mais je m'intéresse et m'informe.

Portrait de renelle
7/mai/2020 - 11h04

typiquement bobo sincèrement qui peut croire que les français vont retourner au théâtre cinéma etc etc  est-ce qu'il est au courant que les français vont dans les mois et années qui viennent aller à l'essentiel  dans leurs dépenses  que  beaucoup  vont se retrouver au chômage alors entendre pleurer sur les intermittents qui ont déjà le meilleur système d'indemnisation  laisse sans voix  il faudrait à un moment sortir de Paris et vivre avec les avec les vrais gens  jusqu'à présent vous viviez entre vous  et ce virus vous ramène à la réalité sans public  vous  êtes rien !!!!!! aussi quand j'entends des chanteurs des pseudo humoristes pseudo artistes geindre  je garde ma compassion pour  ceux qui risquent de tout perdre 

Portrait de soly
7/mai/2020 - 10h58
th93100 a écrit :

Mr Mitterrand,  si vous croyez que les Français n'en ont pas marre de payer des fortunes pour que des guignols se fassent entretenir par la société en ne bossant que quelques jours par an...

D'accord avec vous. Ce régime d'intermittents est incompréhensible.