15/04 14:58

EXCLU - Coronavirus - Professeur Perronne: "Des malades auraient pu être sauvés s’ils avaient pris de la chloroquine. J'hallucine et je ne comprends pas le manque de décision politique !" - VIDEO

Ce matin, Jean-Marc Morandini présentait une nouvelle édition spéciale de "Morandini Live" en direct sur CNews et Non Stop People consacrée au coronavirus. Sur le plateau, le professeur Christian Perronne, chef du service infectiologie à l'hôpital Raymond-Poincaré, et le Dr Jean-Michel Cohen sont revenus sur les récents propos tenus par Didier Raoult concernant la chloroquine.

Pour Christian Perronne, "on peut donner le médicament sous contrôle médical". "Le conseil scientifique est dans une rigueur qui est terrible - que je trouve criminel - parce qu'on va attendre encore des semaines. Ça fait plus d'un mois que j'alerte les autorités dans les médias en disant qu'il faut faire des stocks. Il n'y a plus de stocks au niveau international et en France. On en a toujours pas commandés. Donald Trump, ça fait déjà plus d'un mois qu'il a raflé tous les stocks mondiaux", a-t-il précisé. 

Et d'ajouter : "On sait qu'il y a un traitement qui pourrait peut-être sauver les personnes âgées. Et on va nous dire qu'il y a peut-être un risque cardiaque une fois sur mille. J'hallucine et je ne comprends pas le manque de décision politique ! Ça peut être fait sous surveillance médicale : on fait un électrocardiogramme, on vérifie le potassium, on vérifie les contre-indications. C'est ce qu'ils ont fait à Marseille. 0 accident cardiaque à Marseille sur 2.800 malades. Ils n'ont pas traité tout le monde. Dès qu'il y avait un contre-indication cardiaque, ils ont dit non. C'est la seule solution".

"Vous êtes à l'hôpital de Garches et vous donnez cette bi-thérapie [du professeur Raoult] ?", lui a demandé Jean-Marc Morandini. "Oui, je la donne. On voit beaucoup moins de passage en réanimation. Je constate que ça marche. On ne le donne pas à tout le monde quand il y a des problèmes cardiaques ou des formes très bénignes", a répondu Christian Perronne en rappelant "attention pas d'automédication, sous surveillance médicale, pas de surdosage". "Beaucoup de gens qui meurent aujourd'hui auraient pu être sauvés ?", a alors questionné Jean-Marc Morandini. "Bien sûr ! C'est ça qui est choquant !", a répondu le chef du service infectiologie à l'hôpital Raymond-Poincaré.

"Tout ce qui ne fait pas de mal peut, peut-être, faire du bien. Quand vous éliminez l'ensemble des contre-indications, ça ne mangeait pas de pain d'aller donner un traitement si on estimait que ça marchait (...) Macron a fait le boulot en allant voir le professeur Raoult. En prenant, quelque part, le contre-pied de son conseil scientifique. Maintenant, c'est à Olivier Véran de décider si, oui ou non, il libéralise la mise en place du chloroquine sous surveillance (...) L'avoir donner dans des formes graves, c'était une plaisanterie", a conclu Jean-Michel Cohen.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
16/avril/2020 - 00h17
Mark - USA a écrit :

Exactement. De nombreux pays arrêtent chaque jour de l'utiliser car des patients meurent de crises cardiaques. Raoult a testé sur de petits nombres et pas toujours avec un groupe témoin / placebo. Si t'es gravement atteint et sur le point de mourir, pourquoi pas? Sinon, mieux vaut attendre les résultats et voir les bons dosages, avec quoi, pour qui, à quel étape de la maladie etc... Tout le monde s'est emballé pour un échantillon de 20/25 personnes ....

Vous avez +1 mois de retard sur vos chiffres, les derniers dates de 2 jours, on est sur plusieurs milliers testés en direct pour les données de l'étude justement (0.5% décés pour 91.7% soignés AVEC) et plusieurs milliers actuellement soignés pour 12 euros LE traitement (la sécu va pas être en faillite).

Pour les pays qui ont arrêtés, ils n'ont fait AUCUN test en ce basant sur des dosages A EUX, à aucun moment le professeur n'a été consulté (ce qu'il regrette beaucoup).

Après, à aucun moment c'est un MEDICAMENT, ni un TRAITEMENT final, il le dit depuis le début.

Maintenant si vous avez le choix de laisser "faire" sans rien (au ptit bonheur la chance) ou alors un traitement qui fonctionne "bien" ET que vous pouvez selon votre état de santé, comment on peut hésiter ?

Portrait de Mark - USA
15/avril/2020 - 21h21
lahainesurinternet a écrit :

Le débat était déjà hystérique, tombé dans l’irrationnel. Il fallait en rajouter une couche avec un témoignage" :~? Les études cliniques sont en train de tomber de partout: la potion magique de Raoult ne marche pas ou alors marginalement, rien à voir avec ses déclarations péremptoires, son profil se précise aussi, rien à voir avec la légende du rebelle, du petit génie solitaire contre le "système ".

Exactement. De nombreux pays arrêtent chaque jour de l'utiliser car des patients meurent de crises cardiaques. Raoult a testé sur de petits nombres et pas toujours avec un groupe témoin / placebo. Si t'es gravement atteint et sur le point de mourir, pourquoi pas? Sinon, mieux vaut attendre les résultats et voir les bons dosages, avec quoi, pour qui, à quel étape de la maladie etc... Tout le monde s'est emballé pour un échantillon de 20/25 personnes ....

Portrait de Steed69
15/avril/2020 - 18h22

Et si j’étais Dieu, j'aurais guéri tout le monde.

Encore un qui veut se faire connaitre en faisant le buz...

Portrait de Hervé_14
15/avril/2020 - 16h43
lahainesurinternet a écrit :

Oui le fameux Big pharma qui veut qu'on crève tous au lieu de s'en mettre plein les poches avec un médicament miracle.

Haa oui  bien sur, le fameux lobby Big Pharma..

Pour  info la choroquine et ses dérivés étant connus depuis des lustres, pas de recherche et développement  à faire : c'est  un produit dit "vache à lait" pour les labos,  pas cher à la vente mais encore moins à produire.. s'il en fallait vraiment pour 6 milliards d'individus c'est  aussi une bonne affaire pour l'industrie Pharma.. mais bon c'est tellement  plus à la mode de penser qu'ils ont corrompu tout l'establishment scientifique mondial.. pour  vendre une hypothétique nouvelle molécule quand la crise sera passée.. 

Au  fait s'ils veulent qu'on crève tous à qui il vont vendre leur médocs??  Ils sont pas pas très fino fino dans l'industrie pharma..

 

 

Portrait de alaindefr
15/avril/2020 - 16h25 - depuis l'application mobile

Comment raoult réussi à avoir du matériel pour tester tout le monde alors que l’état a du mal à en avoir et j’ai vue une fois le bras droit de raoult parler sur LCI il était bien énervé que l’on fait pas comme eux je trouve cela bizarre alors que des pays arrêtent tout l’es traitement que raoult préconise

Portrait de lahainesurinternet
15/avril/2020 - 16h15
lxa75 a écrit :

Sans doute les lobbies derrière ça ;

Oui le fameux Big pharma qui veut qu'on crève tous au lieu de s'en mettre plein les poches avec un médicament miracle.

Portrait de seki
15/avril/2020 - 16h11
lahainesurinternet a écrit :

Le débat était déjà hystérique, tombé dans l’irrationnel. Il fallait en rajouter une couche avec un témoignage" :~? Les études cliniques sont en train de tomber de partout: la potion magique de Raoult ne marche pas ou alors marginalement, rien à voir avec ses déclarations péremptoires, son profil se précise aussi, rien à voir avec la légende du rebelle, du petit génie solitaire contre le "système ".

Sources ?

Portrait de lxa75
15/avril/2020 - 16h06

Sans doute les lobbies derrière ça ;

Portrait de Sorj
15/avril/2020 - 15h48
lahainesurinternet a écrit :

Le débat était déjà hystérique, tombé dans l’irrationnel. Il fallait en rajouter une couche avec un témoignage" :~? Les études cliniques sont en train de tomber de partout: la potion magique de Raoult ne marche pas ou alors marginalement, rien à voir avec ses déclarations péremptoires, son profil se précise aussi, rien à voir avec la légende du rebelle, du petit génie solitaire contre le "système ".

Le plus impressionnant c’est que quand on observe un peu le gros de sa troupe de fans, on s’aperçoit que ce sont les mêmes qui cassent les couilles toute l’année avec les effets secondaires imaginaires des vaccins ou qui sont prêts à attaquer l’Etat pour un changement d’excipient.

Aujourd’hui les voilà disposés à arroser massivement la planète à la chloroquine.

Portrait de lahainesurinternet
15/avril/2020 - 15h33

Le débat était déjà hystérique, tombé dans l’irrationnel. Il fallait en rajouter une couche avec un témoignage" smiley? Les études cliniques sont en train de tomber de partout: la potion magique de Raoult ne marche pas ou alors marginalement, rien à voir avec ses déclarations péremptoires, son profil se précise aussi, rien à voir avec la légende du rebelle, du petit génie solitaire contre le "système ".

Portrait de Sorj
15/avril/2020 - 15h28
damieng76 a écrit :

Et si on donne un médicament et qu'on se rend compte quelques jours, semaines, mois après que cela cause de gros problèmes de santé... Vous auriez était bien présent pour critiquer aussi...

 

Comme dit renard08 les médecins des hopitaux ont le droit donc par pitié, arrêtez une bonne fois pour toute de toujours constamment critiquer tout et l'inverse à chaque secondes ca devient pénible. Si vous n'êtes pas content, allez vois ailleurs dans d'autre pays personne ne vous retient ou alors faites tout pour prendre la place du gouvernement et on verra ce que vous proposez dans une tel situation... Vu la quantité de merde à la seconde qu'ils prennent, ils vous la laisserons sans problème !

Perronne c’est le père de la théorie des crypto infections....

Quand il explique qu’on aurait pu sauver beaucoup de monde avec la chloroquine ça a autant de valeur scientifique que quand il affirme dans un de ses bouquins qu’il a obtenu de bons résultats avec des pépins de pamplemousse et du ginkgo biloba.

Portrait de deni f
15/avril/2020 - 15h22

Et dire que c'est la même équipe qui va gérer un accident nucléaire et le stock de l'iode...

Portrait de titus01
15/avril/2020 - 15h22

Ce n'est pas aux politique de dire quel médicament on doit donner aux malades, c'est de la responsabilité des médecins.

Qu'aurait on dit si un politique avait ordonné de donner tel médicament aux malades et que quelques jours plus tard  on s’aperçoive que le dit médicament cause plus de dégâts que le virus!

De toutes façon tous ces soient disant experts en tout et en rien qui ont le temps de venir se pavaner a longueur de journée sur les chaines infos  feraient mieux d'aller aider leur collègues qui  ne comptent pas leur heures et qui n'en peuvent plus a l' hopital

Portrait de damieng76
15/avril/2020 - 15h20

Et si on donne un médicament et qu'on se rend compte quelques jours, semaines, mois après que cela cause de gros problèmes de santé... Vous auriez était bien présent pour critiquer aussi...

 

Comme dit renard08 les médecins des hopitaux ont le droit donc par pitié, arrêtez une bonne fois pour toute de toujours constamment critiquer tout et l'inverse à chaque secondes ca devient pénible. Si vous n'êtes pas content, allez vois ailleurs dans d'autre pays personne ne vous retient ou alors faites tout pour prendre la place du gouvernement et on verra ce que vous proposez dans une tel situation... Vu la quantité de merde à la seconde qu'ils prennent, ils vous la laisserons sans problème !

Portrait de deni f
15/avril/2020 - 15h19

Et dire que c'est la même équipe qui va gérer un accident nucléaire et le stock de l'iode...

Portrait de renard08
15/avril/2020 - 15h15

les médecins ont le droit dans les hôpitaux de donner ce traitement sous surveillance .Alors il n'a qu 'à râler contre ses confrères

Portrait de sibony
15/avril/2020 - 15h01

Comme en 1914 ou en 1940... La France est en dessous de tout à cause du politique, des lobbies, des intérêts des uns et des autres... Marre de ce pays, marre de cette vie.