29/03 19:40

Coronavirus - En France, ce soir on enregistre 4.632 cas graves en réanimation et 2.606 décès (+ 292) ont été observés en milieu hospitalier

19h38: La Russie va totalement fermer ses frontières demain pour tenter de stopper la propagation du coronavirus, selon un décret gouvernemental publié samedi 28 mars.Cette mesure, annoncée alors que le pays a enregistré sa plus forte hausse journalière du nombre de cas de contamination au SARS-CoV-2 (228 en 24 heures, pour un total de 1 264 cas), s’appliquera à partir de lundi 30 mars à minuit (dimanche 29 mars à 21 h en France). Elle concernera tous les véhicules, trains et piétons et sera aussi mise en oeuvre aux frontières maritimes du pays.

La frontière avec le Bélarus, habituellement ouverte et se traversant sans contrôle douanier, sera également fermée. Quelques exceptions sont faites, notamment pour les diplomates ou les citoyens russes voulant quitter le pays en raison de la mort d'un de leur proche à l'étranger, ajoute ce décret. Les habitants des territoires séparatistes ukrainiens de Donetsk et Lougansk disposant de la nationalité russe ne sont pas non plus concernés par cette mesure. Les camions de transport de marchandises pourront également continuer à circuler.

19h18: Jérôme Salomon, le DG de la santé, fait son point quotidien :

"C'est une épidémie sévère et meurtrière, sans précédent qui touche le pays. Les conséquences les plus graves s'exercent en décalage et c'est les décès qui sont enregistrés. 19.354 personnes sont hospitalisées (+10% depuis hier) et il y 4.632 cas graves en réanimation avec 34% ont moins de 60 ans. 60 personnes ont moins de 30 ans en réanimation. 2.606 décès ont été observés en milieu hospitalier soit 292 de plus que la veille. Plus de 40.000 tests positifs ont été signalés. A l'échelon national, le nombre de décès sur la semaine 12, du 16 au 22 mars, est supérieur de 9% à celui attendu. A l'échelon régional, on observe le même phénomène dans le Grand Est, les Hauts-de-France, la Bourgogne Franche-Comté, l'Ile-de-France et Corse. 

Nous continuons à créer de nouveaux lits de réanimation, à "pousser les murs" comme disent les soignants. Une première livraison de masques en provenance de Chine est attendue pour lundi. Nous avons besoin de 40 millions de masques par semaine uniquement pour notre personnel de santé. Il n'y a pas d'épidémie ou de décès signalé dans les EHPAD, donc il n'y aura pas cas graves ou de décès dans de nombreux établissements. 

18h20: L'Italie annonce ce soir 756 nouveaux décès en 24h. Ce dimanche, l'Italie déplore 5.217 nouveaux cas et 756 décès supplémentaires en 24 heures, portant le bilan total provisoire à 97.689 cas et 10.779 morts. Le bilan journalier d'hier faisait état de 5.974 nouveaux cas et de 889 décès supplémentaires en 24 heures.

16h47: Les deux TGV médicalisés partis ce matin du Grand Est pour évacuer 36 malades du Covid-19 vers la Nouvelle-Aquitaine sont arrivés en milieu d'après-midi, l'un à Poitiers et l'autre à Bordeaux, ont constaté des journalistes de l'AFP.  

Le train parti en fin de matinée de Nancy avec 24 malades à son bord est entré peu après 15h en gare de Bordeaux. Une vingtaine d'ambulances et des dizaines de personnels soignants en blouse blanche intégrale les y attendaient pour les diriger vers des établissements de la capitale girondine, mais aussi de Libourne, Pau et Bayonne.

16h15: Environ 110.000 Français sur les 130.000 qui étaient bloqués à l'étranger en raison de la fermeture des frontières due à la pandémie de coronavirus ont été rapatriés, a indiqué dimanche le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

"Nous avons déjà rapatrié environ 110.000 Français sur les 130.000 qui étaient bloqués", a-t-il relevé sur Radio J.

"Il reste des points encore compliqués, notamment aux Philippines" mais c'est en voie de résolution, a-t-il ajouté.

Jeudi, le secrétaire d'Etat chargé des Transports avait évoqué le cas plus complexe de certains pays tels que les Philippines avec des Français "éparpillés" sur plusieurs îles qu'il faut regrouper avant de leur faire rejoindre la France par des vols affrétés par le gouvernement.

Par ailleurs, pour les 1.500 Français qui sont bloqués en Nouvelle-Zélande, "nous sommes en train de monter, depuis hier soir, des vols gouvernementaux de manière à avoir des tarifs qui soient acceptables", a ajouté M. Djebbari, saluant de nouveau le "travail extraordinaire que fait Air France" dans le cadre de ce pont aérien.

Aux Français qui s'étaient déjà déclarés au départ s'ajoute désormais "une nouvelle vague qui étaient résidents habituels dans d'autres pays" et "souhaitent revenir en France notamment pour bénéficier de soins", a-t-il précisé.

16h13: Le ministre des Finances de Hesse, Thomas Schaefer, "profondément inquiet" des répercussions du Covid_19, s'est suicidé, a annoncé le Premier ministre de ce land allemand Volker Bouffier. Schaefer, 54 ans, marié, père de 2 enfants, a été retrouvé mort près d'une voie ferrée

15h56: Dix résidents d'un Ehpad du département de l'Ardèche sont morts en l'espace de dix jours après avoir contracté le coronavirus et six autres pensionnaires de l'établissement, également infectés, sont hospitalisés, a-t-on appris ce dimanche auprès de la direction.

Le dernier décès est survenu hier au Centre hospitalier d'Aubenas, où sont toujours soignés trois des six autres résidents malades de cet Ehpad de 80 pensionnaires, situé à Villeneuve-de-Berg. Les trois derniers résidents malades sont actuellement pris en charge à l'hôpital Claude-Dejan de Villeneuve-de-Berg.

Le 15 mars, la direction de l'Ehpad a pris la décision de confiner jusqu'à nouvel ordre l'ensemble de ses résidents dans leurs chambres individuelles, "y compris durant les temps de repas", après avoir identifié chez plusieurs pensionnaires des symptômes du coronavirus. Depuis, elle maintient une "vigilance maximum", les plus fragiles ayant été placés "sous la surveillance constante" du personnel soignant.

14h27: Les amendes pour non-respect du confinement passent à 200 euros en cas de récidive et 450 euros en cas de majoration, selon un nouveau décret publié au Journal officiel. Si quatre violations sont relevées dans un délai de 30 jours, on passe à un délit puni de 6 mois d’emprisonnement et 3750 € d'amende.

Rappelons que l'amende forfaitaire s'élève à 135 euros depuis le 18 mars dernier.

14H24: L'arrêté relatif à la suspension temporaire de l'exploitation de l'aéroport d'Orly à compter de mardi a été officiellement signé ce dimanche par le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, et publié au Journal officiel.

Dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire relatif à l'épidémie du Covid-19, "Aéroports de Paris est ainsi autorisé à suspendre temporairement l'exploitation commerciale de l'aéroport de Paris-Orly à compter du 31 mars 2020 à partir de 23H30", précise un communiqué du ministère de la Transition écologique et solidaire.

"Durant cette période, l'aéroport de Paris-Orly demeurera accessible en permanence aux aéronefs d'État et aux vols de secours médical d'urgence ou d'évacuation sanitaire", souligne le texte.

"Cette disposition vaut également pour tout vol de transport de passagers ou de fret nécessaire à la gestion de la crise sanitaire", ajoute le communiqué.

Mercredi dernier, Aéroports de Paris, qui gère l'aéroport d'Orly, avait annoncé qu'il allait temporairement arrêter son activité à compter du 31 mars, victime d'un effondrement de plus de 90% du trafic aérien sous l'effet des fermetures de frontières liées à la propagation du coronavirus.

Aucune date n'a été avancée pour la réouverture de l'aéroport.

Les quatre compagnies (sur plus d'une centaine auparavant) qui continuent actuellement à assurer des vols depuis Orly transfèreront leurs activités sur Paris-Charles-de-Gaulle, l'aéroport du nord de la capitale, à partir du 1er avril.

14h01: Le recours au dispositif du chômage partiel a été demandé par 220.000 entreprises pour 2,2 millions de salariés au total, a annoncé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, dimanche au "Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI". "A la date de vendredi soir, nous avions 220.000 entreprises qui avaient demandé le chômage partiel pour tout ou partie de leurs salariés. C'est 65.000 de plus que la veille", a indiqué Mme Pénicaud. Ces demandes concernaient "2,2 millions de salariés" vendredi soir, soit "600.000 de plus" que jeudi, a-t-elle ajouté

13h51: Un avion de l'armée allemande a atterri peu après midi à l'aéroport de Strasbourg pour évacuer deux malades du coronavirus vers un hôpital du sud-ouest de l'Allemagne. C'est la première évacuation de malades français effectuée par des moyens militaires allemands.

11h48: Les autorités espagnoles annoncent le nombre record de 838 morts en 24 heures

L'Espagne a enregistré dimanche un nouveau record de décès dus au coronavirus en 24 heures, avec 838 morts, soit une augmentation de près de 15% par rapport à la veille, ce qui porte le total à 6.528 décès, a annoncé le ministère espagnol de la Santé. Le nombre total de cas confirmés de contamination s'élève désormais à 78.797 dans le pays, contre 72.248 la veille, soit une hausse de 9%.

11h19: Les deux TGV médicalisés qui évacuent 36 malades à destination de la Nouvelle-Aquitaine ont quitté presque simultanément les gares de Mulhouse (Haut-Rhin) et Nancy (Meurthe-et-Moselle), vers 10h45. Ces évacuations, les plus importantes jamais conduites depuis le début de l'épidémie en France, visent à désengorger les hôpitaux du Grand Est, l'une des régions les plus lourdement touchées par le Covid-19.

.

.

11h06: La Belgique annonce ce matin 1.702 nouveaux cas et 78 décès en 24 heures.  La situation se présente comme suit : Au total, 4138 patients sont hospitalisés, soit une augmentation de 629 patients en 1 jour. Au total, 867 patients se trouvent en soins intensifs, soit une augmentation de 78 patients au cours des 24 dernières heures. 1359 patients sont sortis de l’hôpital et ont été déclarés guéris depuis le 15 mars, soit une augmentation de 296 au cours des 24 dernières heures. Au total, 431 décès ont été signalés, soit une augmentation de 78 au cours des 24 dernières heures.

10h53: La cote de popularité d'Emmanuel Macron est en hausse de 11 points au mois de mars, et celle d'Edouard Philippe de 6 points, conséquence probable de la crise du coronavirus, selon une étude Ifop, parue dans le Journal du Dimanche.

09h52: Le président américain a indiqué qu'il avait demandé au Centre de contrôle des maladies (CDC), autorité de santé nationale, de diffuser un avis "ferme" dissuadant les déplacements pour entrer ou sortir de ces Etats, sans pour autant fermer leurs frontières.

07h17: Un bébé de moins de un an est décédé aux Etats-Unis du Covid-19, ont annoncé cette nuit les autorités de l'Etat de l'Illinois. La maladie est pourtant réputée épargner relativement les enfants, et les très jeunes victimes sont très rares. "Aujourd'hui, j'ai des informations terriblement tristes à annoncer. Parmi les décès des 24 dernières heures, il y avait un employé de l'Etat (...) et un très jeune enfant", a déclaré le gouverner J.B. Pritzker lors d'une conférence de presse. "Je sais à quel point cette nouvelle est difficile à accepter, surtout s'agissant d'un très jeune enfant", a-t-il ajouté. Le département de la Santé de l'Illinois a ensuite précisé que l'enfant avait moins de un an, sans préciser s'il souffrait d'autres pathologies.

06h50: La police sud-africaine a tiré samedi des balles en caoutchouc pour disperser des centaines de personnes qui se pressaient devant un commerce de Johannesburg, en violation du confinement imposé pour cause d'épidémie de coronavirus. Les clients - 200 à 300 y compris des femmes et des enfants - faisaient la queue depuis le matin devant un supermarché d'alimentation du quartier déshérité de Yeoville, en plein centre de la plus grande ville du pays, sans respecter les consignes de distance, a constaté un photographe de l'AFP. Arrivés à bord de plusieurs véhicules, des policiers sont intervenus en ouvrant le feu avec des balles en caoutchouc pour disperser la foule, avant de reformer la file en faisant respecter les distances à coups de fouet.

06h11: Le point en France : Le gouvernement prépare les Français à une première quinzaine d'avril "difficile" et accélère dimanche les évacuations sanitaires de malades souffrant du coronavirus, pour soulager les régions les plus touchées par l'épidémie. "Les 15 premiers jours d'avril seront encore plus difficiles que les 15 jours qui viennent de s'écouler", a prévenu samedi le Premier ministre Edouard Philippe, alors que le bilan de l'épidémie faisait un nouveau bond en France, avec 319 morts supplémentaires à l'hôpital en 24 heures.

Le confinement a été prolongé jusqu'au 15 avril pour tenter d'interrompre la propagation du coronavirus, dont les cas lourds déferlent en Ile-de-France et menacent les services hospitaliers de saturation. Sur 1.500 places dans les services de réanimation de la région parisienne, 1.300 lits sont actuellement occupés.

"Le combat ne fait que commencer", a prévenu M. Philippe, qui a défendu la stratégie du gouvernement face aux critiques qui montent sur son manque de réactivité face à l'épidémie. Le gouvernement compte passer à 14.000 lits en réanimation contre 5.000 au début de la crise, et la capacité à tester la population va être amplifiée, jusqu'à atteindre 80.000 tests par jour fin avril. Face au manque criant de masques, qui a créé la polémique, plus d'un milliard de masques de protection ont été commandés, notamment à la Chine.

"Un pont aérien étroit et intensif entre la France et la Chine a été mis en place de manière à faciliter les entrées des masques sur le territoire", a expliqué samedi le ministre de la Santé, Olivier Véran. Selon les chiffres du gouvernement, la France produit 8 millions de masques par semaine, ce qui rend indispensable l'importation de ces matériels de santé durant la crise sanitaire. Le nouveau coronavirus a entraîné 319 nouveaux décès enregistrés à l'hôpital en 24 heures, portant le bilan à 2.314 morts en France depuis le début de l'épidémie, selon les chiffres publiés samedi par le gouvernement.

Sur les 37.575 cas confirmés, 17.620 patients sont hospitalisés - dont 4.273 en réanimation - et 6.624 sont rentrés chez eux. Pour aider les hôpitaux des régions durement frappées par l'épidémie, les évacuations sanitaires s'accélèrent encore dimanche, dans le cadre de l'opération Résilience lancée par Emmanuel Macron.

"Il faut libérer des lits, il faut absolument donner de l'air au service de réanimation. On est toujours dans une augmentation continue du nombre de patients", s'alarme le chef des urgences du centre hospitalier régional de Metz, François Braun. Quelque 36 patients du Grand Est vont ainsi être transférés, à bord de deux TGV médicalisés, vers des hôpitaux de Nouvelle-Aquitaine, une zone encore relativement épargnée, où ils devraient arriver dans l'après-midi.

Par ailleurs, 40 malades du coronavirus qui étaient hospitalisés dans les services de réanimation d'hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté sont en cours de transfert vers ceux de trois départements de la région Rhône-Alpes-Auvergne.

Deux malades de Metz ont aussi été évacués samedi par un hélicoptère militaire vers l'Allemagne et une nouvelle rotation vers ce pays d'un hélicoptère militaire, avec deux autres patients, sera "probablement" réalisée dimanche en début d'après-midi, selon François Braun.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
30/mars/2020 - 08h34
celine sofia a écrit :

J'aimerais avoir vos avis pensez vous que le confinement pourrait durer entre 3 et 6 mois?merci pour vos reponse

Si les gens respectent réellement le confinement, on a des chances que ça se calme, mais quand on voit les petits cons qui narguent la police en bas des cités, qui se croient immortels et sous prétexte que ça ne touche que les vieux,(pourtant une jeune de 16 ans est morte), qui continuent de faire leurs petits trafics et fournissent leur dose aux drogués, alors la propagation a encore de beaux jours devant elle. Qu'ils l'attrapent et en crèvent, ça assainira la société

Portrait de lucieat
30/mars/2020 - 08h29

Au lieu de finir de nous déprimer, qu'ils annoncent aussi les guéris, plus de 7000 actuellement sortis de l'hôpital; On peut en guérir, on ne meurt pas à tous les coups, un papy de 89 ans parlait ce matin à la radio, il est guéri.S'il n'y avait pas d'espoir, autant achever tout de suite tous les malades, on gagnerait du temps et de l'argent. Non, les efforts des soignants portent leurs fruits, il faut nous remonter le moral pour qu'on puisse tenir

Portrait de seb2746
30/mars/2020 - 00h05
LOL a écrit :

Pourquoi le gouvernement s'obstine à ce point à ne pas donner le traitement à la chloroquine en début de contamination et ne le propose que pour les cas grave (trop tard donc pour que ce soit efficace)?

Ma réponse à la question c'est que comme les masques, il n'y en a tout simplement pas assez pour soigner tout le monde... et le gouvernement a donc peur qu'on le lui reproche...

Autre sujet a-t'on des statistiques sur le nombre de contaminés et le nombre de morts liés au premier tour des élections municipales?

 

Comme dit depuis le début par le professeur Raoult, son "traitement" ne fonctionne PAS correctement si la personne est en réanimation car elle n'est plus en etat de combattre la maladie, d'ou l'utilisation DES le début de la prise en charge.

Portrait de thiistiime
29/mars/2020 - 22h59
celine sofia a écrit :

Cest sur que ca pourrait etre hyper dur pendant l'ete en esperant ne pas en arriver la ... bon courage et prenez soin de vous

Chaud pour les coupes de cheveux smiley

Portrait de celine sofia
29/mars/2020 - 22h30
zig et puce a écrit :

C'est possible , après un soucis de taille pourrait se poser en cas d'aussi long confinement s'il devait se produire , l'été et la chaleur , six mois nous porterait en  août/septembre se rappeler des deux canicules de 2019 (fin juin et fin juillet) , être confiner sans clim pour pas mal  et 30/35°(voir plus!)  et donc depuis plusieurs mois déjà....  aie! ça pourrait piquer. Mais comme beaucoup je pense que mai sera en principe le tournant probable 

Cest sur que ca pourrait etre hyper dur pendant l'ete en esperant ne pas en arriver la ... bon courage et prenez soin de vous

Portrait de zig et puce
29/mars/2020 - 21h26
celine sofia a écrit :

J'aimerais avoir vos avis pensez vous que le confinement pourrait durer entre 3 et 6 mois?merci pour vos reponse

C'est possible , après un soucis de taille pourrait se poser en cas d'aussi long confinement s'il devait se produire , l'été et la chaleur , six mois nous porterait en  août/septembre se rappeler des deux canicules de 2019 (fin juin et fin juillet) , être confiner sans clim pour pas mal  et 30/35°(voir plus!)  et donc depuis plusieurs mois déjà....  aie! ça pourrait piquer. Mais comme beaucoup je pense que mai sera en principe le tournant probable 

Portrait de thiistiime
29/mars/2020 - 21h01
morrigan13 a écrit :

La question est : on en serait à combien avec des masques pour tout le monde et des tests généralisés des les premiers cas ?

À prévoir pour la prochaine pandémie. smiley

Portrait de LOL
29/mars/2020 - 20h36

Pourquoi le gouvernement s'obstine à ce point à ne pas donner le traitement à la chloroquine en début de contamination et ne le propose que pour les cas grave (trop tard donc pour que ce soit efficace)?

Ma réponse à la question c'est que comme les masques, il n'y en a tout simplement pas assez pour soigner tout le monde... et le gouvernement a donc peur qu'on le lui reproche...

Autre sujet a-t'on des statistiques sur le nombre de contaminés et le nombre de morts liés au premier tour des élections municipales?

 

Portrait de celine sofia
29/mars/2020 - 20h25
vévert1416 a écrit :

Difficile à dire. Mais j'imagine bien ça jusqu'en juin

Merci de m' avoir repondu bon courage

Portrait de celine sofia
29/mars/2020 - 20h24
B612 a écrit :

Je ne pense pas qu'il dure aussi longtemps, dans sa forme actuelle. Mais on ne peut pas deviner, et tout dépend à mon avis du respect des consignes sanitaires, de la situation des services hospitaliers, de possibles tests...

Ca ne m'étonnerait pas qu'on ait une deuxième prolongation de deux semaines, suite à l'allocution de E. Philippe qui n'a pas été très rassurante. Ce qui nous amènera à six semaines, que prévoit le Conseil Scientifique. Perso je verrais six semaines, voire deux mois.

Par contre j'imagine que le déconfinement sera progressif, et qu'on ne reprendra pas une vie normale (habituelle) tout de suite, pendant un certain temps. J'imagine aussi qu'on n'est pas à l'abri de nouvelles mesures de confinement suite à un retour à la normale, selon l'évolution de la situation.

Je pense un peu comme toi merci pour ta reponse en tt cas

Portrait de B612
29/mars/2020 - 20h17
celine sofia a écrit :

J'aimerais avoir vos avis pensez vous que le confinement pourrait durer entre 3 et 6 mois?merci pour vos reponse

Je ne pense pas qu'il dure aussi longtemps, dans sa forme actuelle. Mais on ne peut pas deviner, et tout dépend à mon avis du respect des consignes sanitaires, de la situation des services hospitaliers, de possibles tests...

Ca ne m'étonnerait pas qu'on ait une deuxième prolongation de deux semaines, suite à l'allocution de E. Philippe qui n'a pas été très rassurante. Ce qui nous amènera à six semaines, que prévoit le Conseil Scientifique. Perso je verrais six semaines, voire deux mois.

Par contre j'imagine que le déconfinement sera progressif, et qu'on ne reprendra pas une vie normale (habituelle) tout de suite, pendant un certain temps. J'imagine aussi qu'on n'est pas à l'abri de nouvelles mesures de confinement suite à un retour à la normale, selon l'évolution de la situation.

Portrait de vévert1416
29/mars/2020 - 19h13
celine sofia a écrit :

J'aimerais avoir vos avis pensez vous que le confinement pourrait durer entre 3 et 6 mois?merci pour vos reponse

Difficile à dire. Mais j'imagine bien ça jusqu'en juin

Portrait de celine sofia
29/mars/2020 - 19h11

J'aimerais avoir vos avis pensez vous que le confinement pourrait durer entre 3 et 6 mois?merci pour vos reponse

Portrait de vévert1416
29/mars/2020 - 18h56

Dont acte. Chez moi l'amende peut bien passer à 10 000 €. Il n'y a jamais ni flic ni contrôle....

Portrait de Sorj
29/mars/2020 - 18h25
Stuzen CZ a écrit :

Suis d'accord. Idem moi avant hier au Tabac. 

Pas raisonnable de risquer une contamination pour du tabac.

Si c’est pour le Loto en revanche, je ne dis rien.

Portrait de air pur
29/mars/2020 - 17h46
Stuzen CZ a écrit :

On peut très bien respecter le 1 mètre et même plus en cueillant des fraises ou piquer des asperges. 

et le reste ? déplacements dans l'exploitation, sanitaires, transport des fruits ou légumes, repas, ....cette activité c'est comme les vendanges... par contre comme au ministre ce concept vous est peut être inconnu.

Portrait de thiistiime
29/mars/2020 - 16h47

"16h13: Le ministre des Finances de Hesse, Thomas Schaefer, "profondément inquiet" des répercussions du Covid_19, s'est suicidé, a annoncé le Premier ministre de ce land allemand Volker Bouffier. Schaefer, 54 ans, marié, père de 2 enfants, a été retrouvé mort près d'une voie ferrée"

Moins "profondément inquiet" pour sa femme et ses enfants semble-t-il... 

Portrait de jarod.26
29/mars/2020 - 16h09
ça gratouille encore au gouvernement smiley
Portrait de thiistiime
29/mars/2020 - 15h59
Stuzen CZ a écrit :

On peut très bien respecter le 1 mètre et même plus en cueillant des fraises ou piquer des asperges. 

Vous oui, d'autres non. Comme dans les supermarchés. J'ai failli en fracasser deux-trois hier.

Portrait de bonheur-25
29/mars/2020 - 15h50
Blek37 a écrit :

 "Les amendes pour non-respect du confinement augmentent et passent désormais à 200 euros et 450 euros " Macron et les caniches LREM pensent que tout les Français(aise) sont millionnaires comme eux !

eh tu sais quoi, ils vont rien me prendre puisque je ne sors pas, t'as vu pas con comme systeme... et en plus tu evites de choper la mort

Portrait de air pur
29/mars/2020 - 15h33

message du gouvernement "restez chez vous" si non amende de 200 euros,

message du ministre de l'agriculture "venez ramasser les fraises et les asperges" ...... il faudrait savoir.

Portrait de djbaxter
29/mars/2020 - 15h21
hummerH2 a écrit :

Que le tarif des amendes pour non respect du confinement soient dissuasif, je n'ai rien contre, bien au contraire !!!

 

En revanche, ça serait une bonne idée de créer une sorte de "fond spécial" alimenté par les recettes de ces amendes, pour ensuite distribuer les fonds au personnel soignant en 1ere ligne sous forme de "prime spécial", ou divers autres aides "après crise" par exemple.

 

Oui, je sais, je suis un doux utopiste !!! 0:)

 

Même si l'idée part d'un bon sentiment, ces amendes n'ont généré pour l'instant qu'environ 30 millions d'euros. Le secteur de la santé aura besoin de plusieurs dizaines de milliards après la crise pour s'approvisionner, s'équiper, se réorganiser, se moderniser, rechercher, prévenir d'autres épidémies.. sans compter les éventuelles primes aux personnels.

Portrait de .Kazindrah.
29/mars/2020 - 15h13
hummerH2 a écrit :

Que le tarif des amendes pour non respect du confinement soient dissuasif, je n'ai rien contre, bien au contraire !!!

 

En revanche, ça serait une bonne idée de créer une sorte de "fond spécial" alimenté par les recettes de ces amendes, pour ensuite distribuer les fonds au personnel soignant en 1ere ligne sous forme de "prime spécial", ou divers autres aides "après crise" par exemple.

 

Oui, je sais, je suis un doux utopiste !!! 0:)

 

Très bonne idée.

Portrait de censure64
29/mars/2020 - 15h03

Des sanctions financières les plus lourdes possibles. Il n'y qu'a faire payer les plus récalcitrants au confinement et les délateurs de guerre (sanitaire). Que le gouvernement mette les amendes a 1000 euros direct. L'état va devoir récupéré de l'argent, commençons par le prendre de suite à ceux qui ne ne sont pas dans l'unité national. 

Portrait de hummerH2
29/mars/2020 - 14h59
sergioplaya2 a écrit :
Mieux que les radars en berne en ce moment. Ingénieux pour trouver du blé. Moi je dirais d’arrêter les faux goggeurs

Que le tarif des amendes pour non respect du confinement soient dissuasif, je n'ai rien contre, bien au contraire !!!

 

En revanche, ça serait une bonne idée de créer une sorte de "fond spécial" alimenté par les recettes de ces amendes, pour ensuite distribuer les fonds au personnel soignant en 1ere ligne sous forme de "prime spécial", ou divers autres aides "après crise" par exemple.

 

Oui, je sais, je suis un doux utopiste !!! smiley

 

Portrait de TychoStation
29/mars/2020 - 14h59
Blek37 a écrit :

 "Les amendes pour non-respect du confinement augmentent et passent désormais à 200 euros et 450 euros " Macron et les caniches LREM pensent que tout les Français(aise) sont millionnaires comme eux !

Espèce d'abruti. On ne doit pas sortir. C'est si dur à comprendre ? Moi je mettrais des amendes à 5000 euros aux gueux, aux ploucs comme toi qui mettent la vie des autres en danger. 

Portrait de Blek37
29/mars/2020 - 14h54

 "Les amendes pour non-respect du confinement augmentent et passent désormais à 200 euros et 450 euros " Macron et les caniches LREM pensent que tout les Français(aise) sont millionnaires comme eux !

Portrait de hummerH2
29/mars/2020 - 14h19
Wouhpinaise a écrit :

L'Espagne suit le même chemin que l'Italie. Terrifiant !

Sans parler qu'une fois la crise passée, aussi bien en France, qu'en Italie, qu'en Espagne, et d'autres pays, on risque de se rendre compte que le véritable bilan est encore bien plus lourd que le "comptage officiel".

 

En Italie, par exemple, malgré le chiffre officiel annoncé déja terrible à nos yeux , beaucoup commencent à penser que le véritable chiffre est encore bien plus élevé !

Extrait d'un article à propos d'une commune Italienne dénommée Nembro, pour illustrer ce décalage entre les chiffres officiels et les chiffres qui semblent plus "réels" :

"Nembro a officiellement enregistré 31 décès attribués au Covid-19", écrit Claudio Cancelli dans un article, publié jeudi par le Corriere della Sera, et écrit avec Luca Foresti, un responsable médical local. "Quelque chose dans ce chiffre ne nous a pas convaincus et nous sommes allés voir les statistiques sur la moyenne des décès dans la commune pour les années précédentes pour la période janvier-mars", expliquent les deux hommes, physiciens de formation. "Le nombre de décès dans des conditions normales aurait dû être environ 35, or cette année nous en avons enregistré 158, c'est-à-dire 123 de plus que la moyenne et non 31", analysent-ils.

smiley

Portrait de thiistiime
29/mars/2020 - 14h03
Wouhpinaise a écrit :

L'Espagne suit le même chemin que l'Italie. Terrifiant !

Reste plus qu'à espérer que la France ne suive pas le même chemin (nous avons 2 semaines de retard, ou "d'avance" pour certains...).

Portrait de Wouhpinaise
29/mars/2020 - 11h52

L'Espagne suit le même chemin que l'Italie. Terrifiant !