19/03/2020 11:27

Le géant de la distribution par internet Amazon exerce des pressions "inacceptables" sur ses salariés, estime le ministre de l'Economie Bruno Le Maire

Le géant de la distribution par internet Amazon exerce des pressions "inacceptables" sur ses salariés, a estimé jeudi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui a aussi défendu les libraires fragilisés par la crise du coronavirus.

Interrogé pour savoir s'il était normal que des salariés ne soient pas payés s'ils exercent leur droit de retrait pour des raisons sanitaires, le ministre a déclaré au micro de France Inter que "ces pressions sont inacceptables et nous le ferons savoir à Amazon".

M. Le Maire a par ailleurs estimé que les libraires, qui se disent menacés encore plus que d'ordinaire par la concurrence d'Amazon en période de confinement, "sont effectivement un commerce de première nécessité, c'est ma conviction".

"Je suis prêt à regarder cette question", a ajouté le ministre, en affirmant qu'il "comprend très bien l'inquiétude des libraires".

"Je ne vois pas pourquoi ce serait uniquement Amazon qui récupérerait le marché au risque de fragiliser les libraires", a précisé M. Le Maire.

"Je suis prêt à rouvrir cette question, à regarder avec le reste du gouvernement, avec le ministre de la Culture, avec le Premier ministre, si quelque chose peut être fait sur les librairies", a encore dit le ministre.

Mais "il faut s'assurer que nous pouvons garantir les règles de sécurité sanitaire" dans les échanges entre le commerçant et ses clients, et la "librairie ne peut pas être un lieu de rassemblement", a-t-il nuancé.

Il faudrait, selon M. Le Maire, "que les clients viennent un par un, qu'ils ne soient pas nombreux dans les librairies, qu'ils se contentent d'acheter le livre et de ressortir immédiatement, et que ce ne soit pas - et c'est tout le plaisir de la librairie - un lieu où on flâne et où on reste longtemps".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bob28
20/mars/2020 - 08h51

Il en pense quoi Bruno Lemaire des pressions "inacceptables" exercées sur les ouvriers du BTP par le gouvernement qui menace de ne pas les payer s'ils exercent leur droit de retrait ?

Portrait de Angelussauron
19/mars/2020 - 14h29
th93100 a écrit :

Votre factrice raconte des conneries...

Elle est effectivement en première ligne, mais pour le droit de retrait et pour les menaces de ne pas être payée... c'est de l'intox de base

 

Bien sur que c'est de l'intox (c'est ce que je lui ai dis) mais c'est également une sorte de pression pour dire ne vous arrêtez pas sinon on vous auras autrement ensuite.

Portrait de th93100
19/mars/2020 - 12h50
Angelussauron a écrit :

Toutes les entreprises qui souhaitent ou qui sont obligé de continuer exercent des énormes pressions.

Ma factrice m'a dit qu'ils ont voulu déposer leur droit de retrait envers la poste. Et la direction les as menacé de pas du tout les payer.

Comme d'autres professions ils sont en première ligne aussi avec la distribution du courrier (enfin maintenant les publicités sont plus nombreuses que le courrier...) et les colis. Et ils ont uniquement du gel hydroalcoolique et encore pas toujours. Après le reste comme pour d'autres professions il faut se débrouiller.

Votre factrice raconte des conneries...

Elle est effectivement en première ligne, mais pour le droit de retrait et pour les menaces de ne pas être payée... c'est de l'intox de base

Portrait de Angelussauron
19/mars/2020 - 11h46
thiistiime a écrit :

En même temps, c'est un peu le secret de la réussite de ces "Grands Patrons", Jeff Bezos et autres trous du c...

Personnellement j'ai du mal a cracher sur ce genre de patron qui est parti d'en bas pour se construire ça devrait plus être un exemple, plutôt qu'un fils ou fille à papa qui profite de l'argent sans qu'ils aillent trimer pour l'avoir et qui donnent des leçons derrière.

Après tout n'est pas rose chez lui je le sais mais son histoire est belle.

Portrait de garlaban
19/mars/2020 - 11h37

Pourquoi, chaque fois que le gouvernement est en difficulté on détourne l'attention sur Amazon ?

Portrait de Angelussauron
19/mars/2020 - 11h31

Toutes les entreprises qui souhaitent ou qui sont obligé de continuer exercent des énormes pressions.

Ma factrice m'a dit qu'ils ont voulu déposer leur droit de retrait envers la poste. Et la direction les as menacé de pas du tout les payer.

Comme d'autres professions ils sont en première ligne aussi avec la distribution du courrier (enfin maintenant les publicités sont plus nombreuses que le courrier...) et les colis. Et ils ont uniquement du gel hydroalcoolique et encore pas toujours. Après le reste comme pour d'autres professions il faut se débrouiller.