06/03/2020 21:46

EN DIRECT - Virus - 613 cas (+190 en 24h) et 9 morts - Plan blanc déclenché pour les hôpitaux - Visites déconseillées aux personnes âgées - Pour l'Oise et et le Haut-Rhin fermeture pour 15 jours des crèches, maternelles et lycées"

21h44: Le match de championnat RC Strasbourg -Paris-Saint-Germain, censé se dérouler samedi après-midi, est reporté en raison de l'épidémie du Covid-19. «Faisant suite à un arrêté de la préfecture du Bas-Rhin concernant la propagation du coronavirus, la rencontre RC Strasbourg - Paris Saint-Germain (28e journée de Ligue 1 Conforama) est reportée à une date ultérieure », indique sobrement la Ligue de football professionnel dans un communiqué.

19H31: Edouard Philippe prend la parole mais aussi des autorités de santé  :

"Nous en sommes toujours au stade 2 ce soir. Il faut continuer à gagner du temps car il nous permet de s'organiser pour faire face. Pour l'Oise et et le Haut-Rhin, fermeture lundi des crèches, maternelles et lycées pendant 15 jours. Le stade 3 est désormais inexorable. Nous serons transparents sur l'effet de ces mesures et nous saurons les adapter en fonction de l'évolution de la maladie. Ce stade correspond seulement à une circulation active sur l'ensemble du territoire. C'est inexorable. Notre système de santé a les moyens d'y faire face. 

Le plan blanc est déclenché partout en France dans les hôpitaux et les cliniques.

Nous déconseillons les visites à toutes les personnes âgées à domicile ou en établissement : "Nous avons augmenté les établissements de santé en seconde ligne, ils sont désormais 150 sur tout le territoire. Dans les établissements de santé, il convient d'autoriser les visites à une seule personne."

Les pharmacies vont être autorisées à produire leur propre solution hydroalcoolique.

La Haute-Autorité de Santé vient d'autoriser des prélèvements en ville pour dépister le coronavirus.

BILAN officiel: 613 cas confirmés en France (+190 cas) dont 39 cas graves et 9 décès (8 hommes et une femme)

.

18h59: Les organisateurs de Roland-Garros "étudient différents scenarii" face à la menace du coronavirus. Avant de préciser qu'ils "ne sont pas dans l'hypothèse d'une annulation ni d'un report" du tournoi du Grand Chelem prévu à Paris du 25 mai au 7 juin, ont-ils affirmé à l'AFP.

De la distribution de "kits +gel et masque+" à la "réduction des jauges de spectateurs" en passant par "la gestion des flux pour gérer les déplacements" sur le site et même "l'annulation des billets de titulaires venant de zones à risques", la Fédération française (FFT) organisatrice du tournoi étudie "en relation avec les autorités" sur une base quotidienne "les scenarii pour minimiser les risques de contagion", a expliqué son directeur général Jean-François Vilotte.

18h45: Les finales de la Coupe du monde de ski alpin initialement prévues du 16 au 22 mars à Cortina d'Ampezzo en Italie ont été annulées.

18h35: « Tout est sous contrôle mais nous sommes en vigilance accrue et nous devons tous faire preuve de prudence », assure un député de la majorité au site du Parisien.

18h12: 49 nouveaux décès en Italie ont été recensés en 24 heures, portant le bilan global à 197 morts, annoncent les autorités

16h57: Le point sur la situation cet après-midi

De nombreux cas de contamination au coronavirus continuent d’apparaître en France, avec un nouveau bilan de près de 600 cas et de neuf morts au total, mobilisant jusqu’au chef de l’Etat, qui en appelle au «bon sens».

Le dernier recensement des autorités, vendredi en début d’après-midi, fait état de 577 personnes contaminées, soit 154 de plus, en moins de 24 heures, et de deux nouveaux décès, ce qui porte à neuf le nombre de morts depuis fin janvier.

Face à l’augmentation de plus en plus rapide des cas positifs, Emmanuel Macron a réitéré vendredi matin sa conviction que, «de toute façon, l’épidémie sera là».

En visite dans une maison de retraite à Paris, il en a profité pour appeler à respecter des «mesures de bon sens» et à protéger les plus fragiles, en limitant par exemple «au strict nécessaire» les visites aux personnes âgées, les plus vulnérables», a-t-il insisté.

«La plupart» des personnes décédées étaient âgées de plus de 80 ans, avait relevé jeudi soir le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Le bilan en France fait du pays l’un des principaux foyers en Europe, avec l’Italie, et il ne cesse d’évoluer.

Dans le Haut-Rhin, les cas ont ainsi été multipliés par huit en 48 heures, pour atteindre brutalement 81 personnes contaminées. Une centaine d’établissements scolaires seront fermés à compter de samedi et les rassemblements de plus de 50 personnes en milieu clos interdits, a annoncé le préfet du département Laurent Touvet.

«Il y a deux jours, nous étions à 10 cas avérés dans le Haut-Rhin. En 48 heures, ce nombre a été multiplié par huit», a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse. Le département est considéré comme un «cluster», a-t-il ajouté, tout en appelant à «ne pas céder à la psychose».

Il a également prévenu que les mineurs ont interdiction de rendre visite aux «établissements de santé publique ou hébergeant des personnes âgées ou handicapées».

Un nouveau foyer de contamination au coronavirus a également été identifié dans le Val d’Oise, en région parisienne, avec «neuf cas confirmés», dont un «dans un état sévère» à Méry-sur-Oise, a annoncé le préfet du département, en précisant qu’un «lien avait pu être trouvé entre» ces personnes qui vivent toutes «dans un périmètre géographique restreint».

Selon le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, «autour de 150 établissements» scolaires sont désormais fermés en France - sans compter le Haut-Rhin - , essentiellement dans l’Oise et le Morbihan, les deux principaux foyers, auxquels s’ajoutent «quelques cas particuliers», concernant au total environ 45.000 élèves et un peu plus de 3.000 professeurs, a-t-il précisé.

L’Assemblée nationale n’a pas été épargnée : un député LR du Haut-Rhin, Jean-Luc Reitzer, a été hospitalisé en réanimation, un salarié de l’Assemblée nationale est aussi infecté et un autre cas est «suspecté».

A Paris, la RATP a également annoncé la contamination d’un conducteur de bus, deuxième cas après une agente du métro, mais le trafic n’est pas affecté.

L’augmentation rapide du nombre de cas conduit les autorités à préparer le stade 3 des mesures de précaution.

Pour le Pr Jean-François Delfraissy, spécialiste des maladies infectieuses le passage de la phase 2 à la phase 3, celle de l’épidémie, interviendra «entre quelques jours et une ou deux semaines».

Cette nouvelle phase pourrait impliquer des mesures plus perturbantes pour la vie quotidienne : suspension de transports en commun, restriction des rassemblements ou fermetures d’écoles. Mais elles seront prises de façon progressive et au cas par cas.

16h06: Une réunion interministérielle se tiendra ce soir à 18h au Ministère de la Santé autour d’Edouard Philippe

15h40: "Quatre autres personnes ont effectué un signalement et sont actuellement prises en charge par les services de santé en vue d’un dépistage", annonce l'Assemblée nationale dans un communiqué publié cet après-midi. Une "enquête épidémiologique" va débuter. 

15h08: Sur BFMTV, le préfet du Haut-Rhin a indiqué que "le nombre véritable de malades est probablement plus élevé que le nombre de cas confirmés".

15h03: Londres, Francfort, Paris, Madrid, Milan: l'épidémie de nouveau coronavirus faisait plonger aujourd'hui les bourses européennes, dans le sillage des marchés asiatiques, confirmant la crainte de conséquences économiques à long terme pour le monde entier.

L'épidémie de Covid-19 affecte dorénavant tous les continents, sauf l'Antarctique, et le nombre de cas dans le monde approchait la barre des 100.000.

Emporté par l'angoisse liée aux conséquences économiques de l'épidémie, le pétrole a brièvement perdu plus de 5% vendredi, le Brent tombant à un niveau inédit depuis juillet 2017 (47,02 dollars). Idem à New York où le baril américain de WTI est tombé un temps à 43,28 dollars, un plus bas depuis fin 2018.

Après la fermeture à -2,72% de la Bourse de Tokyo, les places financières européennes déprimaient toutes, accusant des baisses de 4% à Paris, -3,23% à Londres, -3,60% à Francfort.

Cette épidémie pourrait coûter 211 milliards de dollars aux économies de la zone Asie-Pacifique cette année et faire tomber sa croissance à son plus bas niveau depuis plus d'une décennie, a mis en garde vendredi S&P Global Ratings.

Vendredi, la progression du virus restait contenue en Chine, avec 30 nouveaux décès, le chiffre le plus bas depuis le 27 février. La Chine, où l'épidémie est apparue fin décembre, concentre 80.552 des cas et 3.042 décès, et des dizaines de millions de personnes ont été confinées.

14h18: Deux personnes supplémentaires sont mortes en France après avoir été infectées par le nouveau coronavirus, ce qui porte à neuf le nombre de décès, et 154 nouveaux cas de patients positifs ont été recensés par rapport à jeudi soir, a annoncé vendredi 6 mars le ministère de la Santé.

Selon le point diffusé cet après-midi, 577 cas positifs ont été confirmés à ce stade depuis fin janvier, et la hausse est de plus en plus marquée.

14h10: Ce vendredi, le nombre de cas de coronavirus dans le monde a dépassé les 100.000 depuis le début de l'épidémie. Une annonce faite par les chercheurs de l'Université américaine Johns-Hopkins.

14h05: "Le coronavirus n'épargne désormais quasiment plus aucun pays européen", a déclaré le Ministre de la Santé, Olivier Véran

14h00: Le point sur la situation en ce début d'après-midi

De nombreux cas de contamination au coronavirus continuent d'apparaitre en France, comme dans le Haut-Rhin où ils ont soudain bondi, mobilisant jusqu'au chef de l'Etat qui en appelle au "bon sens".

En visite dans une maison de retraite à Paris, Emmanuel Macron a réitéré vendredi matin sa conviction que, "de toute façon, l'épidémie sera là".

Il en a profité pour appeler à respecter des "mesures de bon sens" et à protéger les plus fragiles, en limitant par exemple "au strict nécessaire" les visites aux personnes âgées, les plus vulnérables", a-t-il insisté.

Le dernier recensement des autorités, jeudi soir, faisait état de 423 contaminations, dont 28 graves en réanimation et de sept décès - pour "la plupart" âgés de plus de 80 ans selon le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Ce bilan fait de la France l'un des principaux foyers en Europe avec l'Italie et ne cesse d'évoluer, avec une multiplication des cas par huit en 48 heures dans le Haut-Rhin, pour atteindre 81 personnes contaminées. Une centaine d'établissements scolaires seront fermés à compter de samedi et les rassemblements de plus de 50 personnes en milieu clos interdits, a annoncé le préfet Laurent Touvet.

"Il y a deux jours, nous étions à 10 cas avérés dans le Haut-Rhin. En 48 heures, ce nombre a été multiplié par huit", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse, ajoutant que le département était considéré comme un "cluster" tout en appelant à "ne pas céder à la psychose".

Il a également prévenu que les mineurs ont interdiction de rendre visite aux "établissements de santé publique ou hébergeant des personnes âgées ou handicapées".

Un nouveau foyer de contamination au coronavirus a également été identifié dans le Val d'Oise, en région parisienne, avec "neuf cas confirmés", dont un "dans un état sévère", à Méry-sur-Oise, précisant qu'un "lien avait pu être trouvé entre" ces personnes qui vivent toutes "dans un périmètre géographique restreint".

Selon le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, "autour de 150 établissements" scolaires sont désormais fermés en France - sans compter le Haut-Rhin - , essentiellement dans l'Oise et le Morbihan, les deux principaux foyers auxquels s'ajoutent "quelques cas particuliers", concernant au total environ 45.000 élèves et un peu plus de 3.000 professeurs, a-t-il précisé.

L'Assemblée nationale n'a pas été épargnée: un député LR du Haut-Rhin, Jean-Luc Reitzer, a été hospitalisé en réanimation, un salarié de l'Assemblée nationale est aussi infecté et un autre cas est "suspecté".

A Paris, la RATP a également annoncé la contamination d'un conducteur de bus, deuxième cas après une agente du métro, mais le trafic n'est pas impacté.

L'augmentation rapide du nombre de cas conduit les autorités à préparer le stade 3 des mesures de précaution.

13h55: Un premier cas d'un patient positif au coronavirus a été détecté jeudi dans le centre médical situé dans l'enceinte du Vatican, a annoncé vendredi le petit Etat, qui compte moins d'un millier d'habitants.

Tous les services de consultation de ce centre ont été fermés provisoirement "pour assainir les locaux après la découverte hier d'un cas positif de Covid-19 sur un patient", a indiqué dans un communiqué le Vatican, en précisant que la petite unité de premier secours reste ouverte.

Le porte-parole du Vatican Matteo Bruni a précisé à l'AFP que "tous les patients passés dans le centre médical sont en train d'être avertis". Il n'a pas voulu donner d'indications sur l'état du patient, la date de sa venue dans le centre médical ou son transfert probable vers un autre établissement.

Une fois désinfecté, le centre médical sera rouvert au public, mais M. Bruni a souligné que "l'affluence est très réduite en ce moment" dans ce centre, fréquenté "par les citoyens (de l'Etat du Vatican, ndlr), les salariés (des différents services, ndlr) et leurs familles". Parmi les salariés à la retraite figurent des prêtres ou cardinaux continuant de résider à Rome.

Pour retracer les personnes ayant pu être contaminées, le Vatican "suivra les protocoles sanitaires en vigueur", a précisé Matteo Bruni. Sur le territoire italien, où se trouve enclavé le Vatican, les autorités médicales procèdent à des tests par cercles concentriques autour de chaque malade testé positif au nouveau coronavirus.

Sur les 32.362 tests effectués dans la péninsule depuis deux semaines, 3.858 se sont avérés positifs et 148 personnes sont décédées en lien avec le virus, ce qui fait de l'Italie le deuxième pays au monde pour le nombre de morts et le troisième en terme de contaminations.

13h51: Les autorités égyptiennes ont annoncé vendredi avoir détecté 12 cas de nouveau coronavirus parmi les membres du personnel à bord d'un bateau de croisière sur le Nil, dans le sud du pays.

Le ministère de la Santé a précisé dans un communiqué que les douze cas avaient été détectés sur des employés égyptiens d'un bateau de croisière effectuant le trajet entre Assouan à Louxor, deux sites touristiques de Haute-Egypte. Les autorités ont été alertées après qu'un citoyen américano-taïwanais s'est révélé être à l'origine de la propagation de cette maladie, d'après la même source.

13h30: Cinq personnes sont mortes en Espagne après avoir été infectées par le nouveau coronavirus tandis que les cas ont bondi de plus de 80 à 345, selon un bilan des autorités vendredi.

Les morts "étaient toutes des personnes à risque", âgées ou souffrant d'autres pathologies, a souligné lors de son point presse quotidien Fernando Simon, responsable du centre d'alerte sanitaire national. Depuis le dernier bilan jeudi en fin de journée, 82 nouveaux cas ont été enregistrés, le bond le plus important sur une journée depuis le début de l'épidémie qui a commencé en décembre en Chine.

Deux foyers ont notamment été détectés depuis jeudi dans deux centres d'accueil pour personnes âgées à Madrid et en périphérie de la capitale espagnole qui pourraient "présenter une mortalité plus importante", a ajouté M. Simon, qui a toutefois exclu la fermeture généralisée de ce type de centres. Une femme de 99 ans et un homme de 76 ans, pensionnaires de ces deux centres, sont décédés, a annoncé la région de Madrid jeudi soir et vendredi matin.

13h18: "Nous sommes mobilisés pour faire face à cette épidémie", a déclaré la maire de Mulhouse, Michèle Lutz.

"Au plus haut de l'Etat, la situation de Mulhouse est bien comprise", a, de son côté, indiqué le Président de la région Grand-Est

13h00: Les autorités sanitaires américaines ont procédé jeudi à des tests à bord d'un navire de croisière tenu à distance des côtes de Californie pour déterminer si passagers et membres d'équipage avaient contracté le nouveau coronavirus.

Certaines personnes à bord du paquebot Grand Princess ont manifesté des symptômes grippaux compatibles avec le coronavirus alors qu'un homme âgé de 71 ans est mort du Covid-19 après avoir voyagé sur ce navire durant une récente croisière au Mexique.

Quelque 62 touristes étaient demeurés à bord pour se rendre à Hawaï après cette croisière au Mexique et s'y trouvaient toujours jeudi.

Le Grand Princess devait initialement accoster mercredi à San Francisco mais les autorités s'y sont opposées, et le paquebot faisait jeudi après-midi des ronds dans l'eau à une centaine de kilomètres au large de la côte.

Le navire, de retour de Hawaï, a écourté son voyage car certains parmi des touristes (2.383 au total) et membres d'équipage (1.100) ont commencé à manifester des signes d'infection.

13h14: Le premier «monument» de la saison cycliste, Milan-Sanremo, est tombé: ses organisateurs ont annoncé vendredi l’annulation de la course à sa date du 21 mars en raison de l’épidémie de coronavirus qui a amené le gouvernement italien à multiplier les restrictions et interdictions.

En plus d’un siècle, la «Primavera», créée en 1907 et jadis organisée le jour de la Saint-Joseph, n’avait été annulée qu’à trois reprises. Seules, les guerres mondiales étaient venues à bout de la «classicissima»: en 1916, 1944 et 1945.

Deux autres courses organisées par la société RCS, Tirreno-Adriatico (11 au 17 mars) et le Tour de Sicile (1er au 4 avril) ont connu le même sort au lendemain de l’annulation des Strade Bianche, qui devait avoir lieu samedi en Toscane.

«RCS demandera à l’UCI, via la fédération italienne de cyclisme, d’allouer de nouvelles dates pour ces courses», a précisé la société organisatrice. Son directeur Mauro Vegni avait évoqué mercredi l’hypothèse de déplacer les courses en juin, après le Giro, ou/et en septembre.

Mauro Vegni a expliqué vendredi avoir eu confirmation que «les autorités compétentes ne sont pas en mesure d’accorder les autorisations appropriées», par rapport au décret gouvernemental de mercredi dernier. Entre autres mesures, le gouvernement de Giuseppe Conte avait annoncé la tenue des compétitions sportives à huis clos jusqu’au 3 avril.

Au fil des jours, les défections s’étaient multipliées dans un peloton encore marqué par l’alerte survenue la semaine passée au Tour des Emirats (UAE Tour), une épreuve également organisée par RCS qui s’était retrouvée en première ligne pour faire face à plusieurs cas positifs au coronavirus. Les membres de trois équipes participantes ont été placées sur place en quarantaine jusqu’au 14 mars.

12h38: Le Président Emmanuel Macron s'exprime devant les journalistes

"Nous sommes dans cette phase 2 pour ralentir le virus (...) Nous passerons dans les prochains jours dans une nouvelle phase"

"Notre priorité absolue est de protéger les plus fragiles (...) Il faut éviter de visiter nos anciens, il faut le faire. Je sais que c'est dur". Le Président Emmanuel Macron a rappelé les "gestes barrières" : se laver les mains... "La priorité est de protéger les plus fragiles"

Emmanuel Macron a tenu à "remercier l'ensemble des personnels qui travaillent dans les Ehpad". "Je veux les remercier pour leur engagement et leur esprit de responsabilité", a-t-il conclu.

12h22: Selon le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, «autour de 150 établissements» scolaires sont désormais fermés, essentiellement dans l’Oise et le Morbihan, les deux principaux foyers auxquels s’ajoutent «quelques cas particuliers», concernant au total environ 45.000 élèves et un peu plus de 3.000 professeurs, a-t-il précisé.

11h45: Le nombre de personnes contaminées par le coronavirus dans le Haut-Rhin a été multiplié par 8 en 48 heures pour atteindre 81. Une centaine d'écoles seront fermés et les rassemblement de plus de 50 personnes en milieu clos interdits, a annoncé le préfet Laurent Touvet

11h35: "Un très grand nombre de malades dans les communes du Haut-Rhin", a annoncé le préfet. Le préfet annonce l'interdiction des "contacts de mineurs avec les personnes âgées"

"Une centaine d'établissements scolaires et périscolaires vont être fermés" dans le Haut-Rhin, indique le préfet qui a interdit "dans tout le département des rassemblements de plus de 50 personnes".

"Nous sommes arrivés au stade 2 renforcé dans le département. Le préfet du Haut-Rhin annonce une multiplication par 8 des cas dans le département en 48h. "On dénombre 81 cas de contaminations".

11h23: Les mesures très contraignantes, comme la fermeture de toutes les écoles à cause du coronavirus, ne sont «pas tenables dans la durée», a estimé Emmanuel Macron vendredi lors d’une visite dans une maison de retraite à Paris.

«Il faut pouvoir tenir. Si on prend des mesures qui sont très contraignantes, ce n’est pas tenable dans la durée», a souligné le chef de l’Etat, plaidant pour des mesures «proportionnées» lorsque le pays passera au stade 3 de la crise du coronavirus Covid-19, celui de l’épidémie.

«De toute façon l’épidémie sera là», a rappelé M. Macron lors de cette visite dans l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Péan, dans le XIIIe arrondissement, où il a discuté avec le personnel soignant avant de rencontrer des résidents au cours d’un déjeuner.

«Vous avez vu d’autres pays ou d’autres régions qui ont tout fermé», a déclaré M. Macron, faisant notamment allusion à l’Italie. Mais «si on ferme toutes les écoles, il y en a beaucoup qui ne pourront plus venir travailler», notamment parmi le personnel soignant. «Et donc 15 jours ou même 8 jours après, on devra dire qu’on rouvre les écoles pour que les soignants viennent travailler. Les gens vont dire: pourquoi vous rouvrez les écoles s’il fallait les fermer il y a 15 jours? Et là on crée la panique», a-t-il ajouté.

Le président a appelé à ne «pas se départir de bon sens», rappelant qu'«on gère chaque année des épidémies de grippe qui malheureusement font 9 à 10.000 morts».

A l’entrée en vigueur de la phase 3, «on va prioriser sur les publics les plus fragiles», en particulier les personnes âgées, a encore déclaré le chef de l’Etat dans cet Ehpad qui abrite 94 résidents avec une moyenne d’âge de 92 ans, le plus âgé ayant 107 ans.

Les personnes âgées sont les plus fragiles face à la contamination qui a touché 423 personnes et fait 7 morts, tous âgés de plus de 60 ans, depuis janvier en France, selon un bilan établi jeudi soir.

«Tout le système sera sous tension, l’hôpital mais aussi la médecine de ville, les établissements comme le vôtre, et donc il faudra trouver pendant plusieurs semaines, avec beaucoup de résilience, des modes de fonctionnement pour passer cette épidémie», a encore dit Emmanuel Macron qui était accompagné par le directeur général de la Santé Jérôme Salomon et la secrétaire d’Etat aux Solidarités Christelle Dubos.

11h10: Un décret encadrant les prix de vente des gels hydroalcooliques, dont l’utilisation est recommandée pour éviter une contamination par le nouveau coronavirus, a été publié vendredi au Journal Officiel.

Ce décret, entré en vigueur vendredi et s’appliquant jusqu’au 31 mai, limite à 3 euros les 100 ml le prix des gels hydroalcooliques destinés à l’hygiène corporelle.

Dans le détail, il plafonne à 2 euros les flacons de 50 ml, 3 euros les 100 ml, 5 euros les 300 ml et 15 euros le litre.

Le ministre de l’Economie «peut modifier par arrêté» ces prix maximum imposés afin de «tenir compte de l’évolution de la situation du marché constatée sur tout ou partie du territoire», précise le texte.

Ce décret qui encadre les prix de vente au détail au public mais aussi les prix de vente en gros à des revendeurs, cherche à «protéger les consommateurs contre les risques induits par une situation manifestement anormale du marché».

Le suivi de la mesure doit être assuré par la DGCCRF (répression des fraudes), avait indiqué jeudi la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher.

Les ventes des gels hydroalcooliques, dont l’usage est fortement recommandé pour désinfecter les mains et éviter l’infection par le Covid-19, se sont récemment envolées en raison des craintes que suscite le virus et il commence à être difficile d’en trouver notamment dans certaines pharmacies parisiennes.

Mercredi, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire avait rapporté quelques «cas isolés» de certains vendeurs profitant du contexte pour proposer ces articles à des «prix inacceptables» et avait demandé l’encadrement des tarifs.

10h29: Séoul va convoquer l'ambassadeur du Japon pour protester contre les mesures «irrationnelles» de quarantaine imposées aux personnes arrivant au Japon en provenance de Corée du Sud pour lutter contre le coronavirus, tout en accusant vendredi son voisin d'arrière-pensées politiques.

Les deux pays ont d'étroits liens économiques et sont tous les deux de très proches alliés de Washington. Mais leur relation est plombée depuis des décennies par des contentieux historiques remontant à l'époque (1910-1945) où la péninsule était une colonie nippone.

Cette brouille avait dégénéré l'an dernier avec de graves tensions commerciales et diplomatiques, qui avaient failli déboucher sur la rupture d'un accord de partage de renseignements militaires capital notamment pour la politique américaine face à la Corée du Nord.

10h15: Le Congrès américain a approuvé jeudi un plan d'urgence de 8,3 milliards de dollars pour financer la lutte contre le coronavirus qui se propage aux Etats-Unis, alors qu'un nouveau foyer de cas suspects s'est déclaré à bord d'un paquebot de croisière au large de San Francisco.

Le Sénat a voté pratiquement à l'unanimité (une seule voix contre) en faveur de ce texte, fruit d'un accord entre élus républicains et démocrates, déjà adopté la veille par la Chambre des représentants.

Le président américain Donald Trump avait proposé un premier budget de 2,5 milliards de dollars, jugé insuffisant par l'opposition démocrate pour faire face à la contagion.

Le plan vise à améliorer l'action des pouvoirs publics et prévoit notamment de financer la recherche et le développement de vaccins, de traitements médicaux, ainsi que les services médicaux à distance.

Le vote est intervenu alors que le principal syndicat infirmier du pays, le NNU, a dénoncé l'état d'impréparation ainsi que le manque d'équipements de protection et de formation des professionnels de santé dans de nombreux hôpitaux et cliniques.

Le syndicat a en outre critiqué la gestion de l'épidémie à venir par les autorités fédérales, tardive et pas assez rigoureuse à ses yeux.

Chargé par Donald Trump de coordonner la lutte contre le coronavirus, le vice-président Mike Pence a reconnu que le pays ne disposait pas d'assez de tests à ce jour pour satisfaire la demande attendue.

10h05: Le coronavirus pourrait coûter 211 milliards de dollars aux économies de la zone Asie-Pacifique cette année et faire tomber sa croissance à son plus bas niveau depuis plus d'une décennie, a averti vendredi S&P Global Ratings, alors que les gouvernements de la région se mobilisent contre l'épidémie.

Dans le pire scénario, la Chine pourrait enregistrer une croissance de moins de 3%, tandis que les économies du Japon, d'Australie et de Hong Kong pourraient "flirter avec la récession", a dit l'agence de notation financière dans un rapport.

Au moment où les investisseurs du monde entier tentent de jauger l'impact financier d'une épidémie partie de Chine, qui s'est propagée à plus de 80 pays, S&P table sur une croissance de 4,0% dans la zone Asie-Pacifique, contre une estimation de 4,8% en décembre. Il s'agirait de la pire performance depuis 2008, année de la crise financière mondiale.

Le virus, poursuit l'agence, pourrait coûter 211 milliards de dollars au total aux économies de la région.

09h49: Deux nouveaux cas ont été confirmés en Haute-Corse, ce qui porte à 5 le nombre de personnes contaminées en Corse, vient d'annonce l'Agence Régionale de Santé (ARS)

09h28: Le point sur la situation ce matin

L’Assemblée nationale n’a pas été épargnée par le coronavirus, après l’hospitalisation d’un député, nouveau signe d’une épidémie désormais considérée comme «inexorable».

Un député LR du Haut-Rhin, Jean-Luc Reitzer, a été hospitalisé en «réanimation», un salarié de l’Assemblée nationale est aussi infecté et un autre cas est «suspect», a ainsi annoncé la présidence de l’Assemblée jeudi soir.

Selon le bilan national établi à 16h00 et annoncé en début de soirée par Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, 423 personnes ont été contaminées sur le territoire français, dont 138 nouveaux cas confirmés et trois nouveaux décès rapportés, qui portent à sept le bilan total des personnes décédées.

Un peu plus tard jeudi soir, la RATP a annoncé qu’un conducteur de bus parisien avait également été contaminé par le coronavirus, après un premier cas concernant une agente du métro.

Dans la foulée, la préfecture du Morbihan rapportait à 20h30 un 23e cas dans ce département, l’un des plus touchés. Et en Occitanie, quatre nouveaux cas ont été confirmés jeudi soir par l’Agence régionale de santé.

La hausse enregistrée jeudi représente la plus forte augmentation de contaminations et de décès en une journée depuis le début de la crise.

Cette accélération a conduit Emmanuel Macron à avertir les Français sur le caractère «inexorable» de cette épidémie.

«Il y a un moment où, nous le savons tous (...) une épidémie est de toutes façons inexorable», a déclaré jeudi le chef de l’Etat qui a reçu une vingtaine de spécialistes à l’Elysée pour «essayer de stopper l’arrivée, ensuite pour ralentir» la propagation de la maladie.

Selon le Pr Jean-François Delfraissy, spécialiste des maladies infectieuses qui participait à la réunion, le passage de la phase 2, en cours actuellement, à la phase 3 - celle de l’épidémie, qui imposera des restrictions plus contraignantes - interviendra «entre quelques jours et une ou deux semaines».

Cette phase 3, quand elle sera décrétée, impliquera, entre autres, la suspension de transports en commun, une restriction des rassemblements et des fermetures d’écoles, soit un ensemble de mesures qui auront un impact important sur la vie quotidienne.

Les treize régions métropolitaines sont désormais touchées, a encore souligné M. Salomon, ainsi que la Guadeloupe et la Guyane en Outre-mer. Seuls la Martinique, Mayotte et la Réunion sont exempts de cas avérés. La France est l’un des principaux foyers du virus en Europe, avec l’Italie et l’Allemagne.

Les deux dernières régions qui restaient à l’écart de la contamination, la Corse et le Centre-Val de Loire, ont rapporté jeudi leurs premiers cas. Pour la plupart, les personnes nouvellement confirmées positives, jusqu’en Guyane, avaient participé au rassemblement d’une église évangélique de Mulhouse entre le 17 et le 24 février. L’Oise, avec 105 cas, présente le regroupement le plus important du territoire.

08h33: Tous les députés doivent désormais se surveiller avec attention et "restreindre leur vie sociale" après l'annonce de l'un d'entre eux en réanimation selon Cnews

07h09: Le Congrès américain a approuvé cette nuit un plan d'urgence de 8,3 milliards de dollars pour financer la lutte contre le coronavirus qui se propage aux Etats-Unis, alors qu'un nouveau foyer de cas suspects s'est déclaré à bord d'un paquebot de croisière au large de San Francisco. Le Sénat a voté pratiquement à l'unanimité (une seule voix contre) en faveur de ce texte, fruit d'un accord entre élus républicains et démocrates, déjà adopté la veille par la Chambre des représentants. Le président américain Donald Trump avait proposé un premier budget de 2,5 milliards de dollars, jugé insuffisant par l'opposition démocrate pour faire face à la contagion.

06h23: Un député LR du Haut-Rhin est atteint du coronavirus et hospitalisé en « réanimation », un salarié de l’Assemblée nationale est aussi infecté et un autre cas est « suspect », a annoncé la présidence de l’Assemblée jeudi soir. Selon le journal L’Alsace, il s’agit du député Jean-Luc Reitzer, hospitalisé dans un état sérieux à Mulhouse. Le salarié infecté travaillait lui « à la buvette des députés » et « est confiné à domicile ». Le cas suspect travaille au restaurant des députés et « est hospitalisé », précise l’Assemblée nationale. 

«L’ensemble des parlementaires et personnels ont été informés de la situation ainsi que de la conduite à tenir. La buvette des députés et le restaurant du 101 rue de l’Université seront fermés demain », ajoute ce communiqué. Dans un message envoyé aux parlementaires et que l’AFP a pu consulter, le président de l’Assemblée Richard Ferrand explique que « les députés ou les personnels » avec lesquels le député « a été en contact rapproché à l’Assemblée nationale dans la semaine du 24 au 28 février en ont été prévenus dès ce (jeudi) soir ». Cet élu alsacien était présent aux questions au gouvernement du mardi 25 février et en commission des affaires étrangères le mercredi 26, mais absent cette semaine au Palais Bourbon, selon des sources parlementaires.

D’après L’Alsace, le député de 68 ans avait récemment pris part à un voyage parlementaire à l’étranger.

05h12: Un nouveau mort lié a été recensé jeudi soir en France, portant à sept le nombre de morts liés au coronavirus sur le territoire. Par ailleurs, 423 personnes sont désormais contaminées par le Covid-19 en France, dont 23 dans un état grave.

05h03: Les autorités sanitaires américaines ont procédé à des tests à bord d'un navire de croisière tenu à distance des côtes de Californie pour déterminer si passagers et membres d'équipage avaient contracté le nouveau coronavirus. Certaines personnes à bord du paquebot Grand Princess ont manifesté des symptômes grippaux compatibles avec le coronavirus alors qu'un homme âgé de 71 ans est mort du Covid-19 après avoir voyagé sur ce navire durant une récente croisière au Mexique. Quelque 62 touristes étaient demeurés à bord pour se rendre à Hawaï après cette croisière au Mexique et s'y trouvaient toujours. Le Grand Princess devait initialement accoster mercredi à San Francisco mais les autorités s'y sont opposées, et le paquebot faisait jeudi après-midi des ronds dans l'eau à une centaine de kilomètres au large de la côte.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de daphné
7/mars/2020 - 09h42
seb2746 a écrit :

 communication :

3 jours non stop au début de l'arrivée de la grippe (journals télévisés + reportages + pubs), 6 pubs / jours pendant 2 mois sur 11 chaines différentes.En ajoutant l'affichage dans les pharmacie + les lieux de soins.Effectivement, rien.

Zut !! Donc j' avais réussi à passer au travers de cette intoxication avant de lire votre décompte smiley Oui parce que la pub je la zappe smiley 

Portrait de daphné
7/mars/2020 - 09h34
Juillet2307 a écrit :

Sauf que par pure démagogie, vous oubliez sciemment d'écrire la suite de l'article de libération (ou vous avez fait du copié collé)qui dit:

La létalité (le nombre de morts par rapport à la population infectée) de la grippe saisonnière est de 0,2 à 0,5% selon Santé publique France. 

La létalité du nouveau coronavirus est de 2,3% (si l’on ne compte que les cas confirmés par des tests de l’ARN viral prélevés dans la gorge), et de 2,6% si l’on compte tous les cas de personnes contaminées. Dix fois plus que pour la grippe saisonnière en France. 

En clair, si on se fie aux chiffres bruts : la grippe saisonnière tue beaucoup plus de monde que le Covid-19 à ce jour (ce qui est logique étant donné le nombre de personnes exposées). Mais la létalité du Covid-19 est nettement plus importante que celle de la grippe.

Donc avant de faire un copié collé qui vous arrange pour minimiser le coronavirus, soyez honnête et allez jusqu'au bout!smiley

Vous avez entièrement raison smiley : on est tous foutu ! smiley :smileysmiley

Portrait de daphné
6/mars/2020 - 21h18
isidore75 a écrit :

@daphné totalement faux , la grippe en France l’an dernier. : moins de 100 morts . Renseignez-vous avant de dire des âneries.

Selon l'organisation mondiale de santé (OMsmiley, la grippe saisonnière est en effet responsable de 290 000 à 650 000 décès par an dans le monde. En France, pour la saison 2018-2019, elle a fait 8 100 morts

 

Portrait de isidore75
6/mars/2020 - 21h07 - depuis l'application mobile
daphné a écrit :

La grippe en France = 8 000 morts en moyenne / ans .

Quasi 0 communication.

Et là, on fait flipper tout le monde avec 9 morts ... 

@daphné totalement faux , la grippe en France l’an dernier. : moins de 100 morts . Renseignez-vous avant de dire des âneries.

Portrait de daphné
6/mars/2020 - 20h47

La grippe en France = 8 000 morts en moyenne / ans .

Quasi 0 communication.

Et là, on fait flipper tout le monde avec 9 morts ... 

Portrait de legaulois2009
6/mars/2020 - 20h30

voila se qui arrive quand on es gouverner par des incompétent plus occupé avec le 49,3 qu'a prendre les bonnes decitions

Portrait de muzo28
6/mars/2020 - 18h14
MICMAH458 a écrit :

Macron est quand même un exemple remarquable du gars qui rencontre énormément de monde chaque jour, en provenance d'horizons différents.

Il en a donc profité pour aller dans un home pour personnes âgées, accompagné de ses conseillers, des gardes du corps, des journalistes, etc.... pour rappeler les règles élémentaires de précautions à prendre pour éviter le coronavirus, c'est-a-dire, je cite : "pour protéger les plus fragiles, il faut limiter au strict nécessaire les visites aux personnes âgées, qui sont les plus vulnérables".

Il n'y aurait pas une petite contradiction là ?

les personnes âgées votent, juste de la com smiley

Portrait de MICMAH458
6/mars/2020 - 16h30

Macron est quand même un exemple remarquable du gars qui rencontre énormément de monde chaque jour, en provenance d'horizons différents.

Il en a donc profité pour aller dans un home pour personnes âgées, accompagné de ses conseillers, des gardes du corps, des journalistes, etc.... pour rappeler les règles élémentaires de précautions à prendre pour éviter le coronavirus, c'est-a-dire, je cite : "pour protéger les plus fragiles, il faut limiter au strict nécessaire les visites aux personnes âgées, qui sont les plus vulnérables".

Il n'y aurait pas une petite contradiction là ?

Portrait de mars
6/mars/2020 - 14h37

Le Dr Sopena dans JMMorandini live aujourd'hui: mais qu'est-ce qu'il fait là? A part dire des anneries on dirait qu'il veut juste passer à la télé...

Portrait de hummerH2
6/mars/2020 - 12h56

Il parait que Jesus multipliait les pains.

En tous cas, lors du rassemblement de carême à l’église de Bourtzwiller, il a manifestement multiplié les cas de coronavirus ! smiley

Portrait de MICMAH458
6/mars/2020 - 12h06
muzo28 a écrit :

Ça veut dire que personne n'est à l’abri, que les députés viennent de tous les départements, que de par leurs fonctions ils sont amenés à rencontrer beaucoup de monde. 

J'avais bien compris, je vous rassure, c'était seulement prendre un peu de recul dans ces moments rendus anxiogènes parfois à l'excès.  Cependant, ne pensez-vous pas que pour la majorité d'entre nous, nous sommes amenés à rencontrer une multitude de gens tout au long de la journée.  On fait quoi alors, on se barricade chacun chez soi, on ne bouge plus jusqu'à ce que ça se passe ?

Portrait de muzo28
6/mars/2020 - 09h33
MICMAH458 a écrit :

Waouh, un député maintenant.  J'espère bien être tenu au courant heure par heure de l'évolution de son cas, par la publication de bulletins de santé détaillés. 

Plus sérieusement, et je n'ai rien contre ce monsieur que je ne connais d'ailleurs pas, en quoi est-ce particulièrement important de savoir que "même" un député peut être touché ?  Cela voudrait-il dire que maintenant, des mesures vont réellement être prises, alors qu'avant ce n'étaient que des gens comme vous et moi qui risquions de tomber malades ?

Ça veut dire que personne n'est à l’abri, que les députés viennent de tous les départements, que de par leurs fonctions ils sont amenés à rencontrer beaucoup de monde. 

Portrait de Retrogamer
6/mars/2020 - 09h31

Visiblement on aurait affaire a un virus plutot Lr , lfi serait epargnée pour l'instant et les ecolos sont sauvés par leur toilettes seches.

Portrait de MICMAH458
6/mars/2020 - 08h50

Waouh, un député maintenant.  J'espère bien être tenu au courant heure par heure de l'évolution de son cas, par la publication de bulletins de santé détaillés. 

Plus sérieusement, et je n'ai rien contre ce monsieur que je ne connais d'ailleurs pas, en quoi est-ce particulièrement important de savoir que "même" un député peut être touché ?  Cela voudrait-il dire que maintenant, des mesures vont réellement être prises, alors qu'avant ce n'étaient que des gens comme vous et moi qui risquions de tomber malades ?

Portrait de muzo28
6/mars/2020 - 08h24
Calla a écrit :

On va passer au stade 3 après le 15 mars après les élections ....... 

je vois ça aujourd'hui ou demain, comme le stade 2 est arrivé sans consignes claires samedi dernier... Faut se serrer les coudes, et courage aux soignants smiley

Portrait de muzo28
6/mars/2020 - 08h18
Calla a écrit :

En France on va bientôt passer au stade 3 et bien là  on sera libre 

Pourquoi en Turquie pour le moment pas de virus : parce qu'ils ont agi très vite pour se protéger !!! 

Aux USA les rames de métro sont nettoyées désinfectées ainsi que les rues !!! 

En France : rien   rien de tout ça  !!!!  Pourquoi ?????, 

 

le coq est roi sur son   fumier smiley, ça c'est pas de moi! smiley

Portrait de minou75
6/mars/2020 - 06h42 - depuis l'application mobile

Vu l'âge très avancé des Sénateurs...Le virus va faire une véritable hécatombe au Sénat !!!