28/02 20:30

Virus - "Le nombre de cas est porté à 57 ce soir mais il n'y aucun nouveau décès" (Ministre de la Santé)

20h30: Le point sur ce qu'il faut retenir ce soir

«Une nouvelle étape de l’épidémie est franchie» en France avec la découverte vendredi de 19 nouveaux cas d’infection au coronavirus et les autorités conseillent désormais de ne pas se serrer la main pour éviter sa propagation.

«En France, une nouvelle étape de l’épidémie est franchie et nous passons désormais au stade 2 (sur un total de 3, ndlr): le virus circule sur notre territoire et nous devons freiner sa diffusion», a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran, en visite à Crépy-en-Valois (Oise), où enseignait le premier Français décédé des suites de l’infection.

Depuis fin janvier, 57 patients atteints de la maladie Covid-19 ont été recensés en France. Pour l’heure, le bilan est de deux morts (un enseignant français de 60 ans dont le décès a été annoncé mercredi et un touriste chinois de 80 ans), douze guérisons et quarante-trois malades hospitalisés.

Un Conseil de Défense puis un Conseil des ministres exceptionnels sur le coronavirus seront organisés samedi matin.

Cela «nous permettra de prendre toutes les décisions qui s’imposent», selon M. Véran.

En attendant d’éventuelles mesures, le ministre de la Santé, lui-même médecin, a rappelé l’importance des «petits gestes qui font une grande protection».

«Je recommande désormais, et pour une période qui reste à déterminer, d’éviter la poignée de mains», a-t-il dit, en indiquant que le contact des mains était un important vecteur de contamination.

«Plusieurs +clusters+ (cas groupés, ndlr) sont identifiés» à travers le territoire, a-t-il rappelé.

Le principal se trouve dans l’Oise: «Il y a ce soir 18 cas dans l’Oise», soit «six de plus» que jeudi. Plusieurs de ces cas sont liés à une base militaire de Creil.

«Des mesures ont été immédiatement prises sur la base de Creil pour limiter les risques de transmission: annulation des activités collectives et suspension des déplacements professionnels depuis ou à destination de la base», a twitté la ministre de la Défense Florence Parly.

Outre l’Oise, il y a «six cas à Annecy» (contre quatre recensés jeudi), «six cas qui concernent des voyageurs qui rentraient de voyage organisé en Egypte» (contre deux recensés jeudi) et «deux cas à Montpellier», selon Olivier Véran.

«Il reste douze cas en revanche isolés et en cours d’investigation», a-t-il poursuivi. Parmi ces cas, l’un a été détecté à Rouen, avait annoncé un peu plus tôt l’Agence régionale de santé (ARS) de Normandie.

- 2.000 élèves chez eux -

M. Véran, lui-même médecin, a rappelé l’importance des «mesures-barrière» pour éviter la propagation du virus: «Lavez-vous les mains, éternuez dans votre coude, utilisez des mouchoirs à usage unique».

«Le masque est inutile si vous n’êtes pas malade, si vous n’avez pas été (en) contact proche de personnes malades et que le port du masque ne vous a pas été recommandé», a-t-il souligné.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a relevé vendredi à son degré maximum le niveau de la menace liée au nouveau coronavirus dans le monde, en le portant à «très élevé».

Face à cette situation, le gouvernement français a annoncé de nouvelles mesures pour les entreprises et les salariés.

Pour les entreprises, le coronavirus sera «considéré comme un cas de force majeure», a annoncé le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, après une réunion avec les partenaires sociaux au ministère du Travail.

Il y aura en outre des «possibilités de recours à l’activité partielle» et un «étalement des charges sociales et fiscales pour les entreprises qui en auront besoin».

De son côté, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé qu'«autour de 2.000 élèves» restaient actuellement chez eux au lieu d’aller à l’école, car rentrés d’une zone touchée par le coronavirus.

Un chiffre qui «va augmenter la semaine prochaine» puisque deux des trois zones scolaires sont actuellement en vacances et que l’une d’entre elles reprendra les cours lundi.

M. Blanquer n’a pas exclu la fermeture d’établissements scolaires au cours des prochaines semaines.

Les parents d’enfants confinés pourront être «mis en arrêt maladie» sans jour de carence et avec une prise en charge au titre des indemnités journalières de Sécurité sociale, selon la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

Sur le pont depuis plusieurs semaines, le personnel médical s’est également inquiété. Christophe Prudhomme, président de l’Association des médecins urgentistes (Amuf) a souligné qu'«avec un système sous tension, la moindre surchauffe risque d’entraîner une rupture».

En Ile-de-France, «15 millions de masques sont en cours de déploiement», a affirmé le directeur de l’ARS, Aurélien Rousseau lors d’une conférence de presse commune avec le préfet de police de Paris Didier Lallement, la maire de Paris Anne Hidalgo et le préfet de région Michel Cadot.

19h46: Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'exprime devant la presse

"Nous avons ce soir 57 cas de coronavirus, soit 19 cas de plus qu'hier à la même heure. Il n'y aucun nouveau décès"

"L'ensemble des médias diffuseront des messages de prévention"

"Je recommande désormais d'éviter la poignée de main"

"Une nouvelle étape de l'épidémie est franchie", a indiqué Olivier Véran en précisant que le pays est passé au "stade 2, c'est-à-dire que le virus circule sur notre territoire et que nous devons freiner cette diffusion".

Le Ministre de la Santé recommande de "faire attention aux personnes fragiles"

"Il faut laisser disponible les masques pour ceux qui en ont besoin"

"Ce sont les petits gestes qui font les grandes protections"

18h53: Un Conseil de Défense et un conseil des ministres exceptionnels auront lieu demain, annonce l'Elysée

16h32: L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi avoir porté à "très élevé" le niveau de la menace liée au nouveau coronavirus, qui a contaminé quelque 79.000 personnes en Chine et plus de 5.000 dans le reste du monde.

"Nous avons maintenant augmenté notre évaluation du risque de propagation et du risque d'impact du Covid-19 à un niveau très élevé au niveau mondial", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse.

15h20: Un Britannique, qui faisait partie des passagers mis en quarantaine sur le paquebot Diamond Princess, est décédé aujourd'hui. Il s'agit du premier Britannique mort du nouveau coronavirus.

15h13: Le Mexique a enregistré un premier cas de coronavirus dans la capitale Mexico, un jeune homme qui se trouve dans un "état stable", a annoncé vendredi le sous-secrétaire à la prévention du ministère de la Santé, Hugo Lopez-Gatell.

"L'individu est dans un état stable (...) il n'a aucune pneumonie, il présente des symptômes semblables à ceux d'un rhume. C'est un jeune homme", a précisé M. Lopez-Gatell lors d'une conférence de presse.

15h01: Le ralentissement de la demande provoqué par la propagation de l'épidémie de coronavirus conduit de nombreuses compagnies européennes à réduire leurs programmes de vols et mettre en place des mesures d'économies.

Un mois après la suspension d'une grande partie des vols long-courriers vers la Chine continentale, d'où l'épidémie est partie, l'augmentation du nombre de cas en Italie du Nord (655 porteurs du virus responsable du Covid-19 recensés vendredi) ainsi que dans le reste de l'Europe inquiète.

La compagnie britannique EasyJet a ainsi annoncé vendredi qu'elle annulait déjà des vols et prévoyait d'en supprimer près de 500 entre le 13 et le 31 mars, en majorité depuis et vers l'Italie. "Ces 500 vols environ représentent 11% du volume de vols (vers ou depuis l') Italie pour le mois de mars et un faible pourcentage" du nombre de vols sur le réseau de la compagnie, a affirmé le groupe à l'AFP.

Le groupe IAG, propriétaire de British Airways et Iberia, a également annoncé avoir annulé des vols vers Milan et va réduire ses dessertes du pays dans les prochains jours. British Airways assure dix vols par jour à destination de Milan depuis Londres.

Air France effectue de son côté une "légère adaptation du programme" avec certains vols vers Milan, Bologne et Venise "regroupés", a indiqué à l'AFP un représentant de la compagnie. Un des cinq vols quotidiens entre Paris et Venise est par exemple annulé et les passagers basculés sur les autres. "Aucune décision n'est prise" au-delà de ce week-end, a précisé la même source.

Brussels Airlines va, elle, réduire de 30% ses vols vers Milan, Rome, Venise et Bologne pour les deux prochaines semaines (2-14 mars). La compagnie aérienne belge "constate une tendance générale négative en matière de réservations sur presque tous les marchés européens, mais c'est le nord de l'Italie qui est le plus touché", selon un communiqué.

La compagnie hongroise à bas prix Wizz Air, fortement implantée en Pologne, réduit d'environ 60% ses vols à destination de l’Italie au départ de Varsovie et de cinq autres villes polonaises, "compte tenu de la baisse d’intérêt pour cette destination".

14h50: L'Iran a fait état vendredi de la mort de huit personnes infectées par le nouveau coronavirus parmi 143 nouveaux cas détectés ces dernières 24h, portant le bilan à 34 morts.

Au total, 388 personnes ont été infectées et les 143 nouveaux cas ont été détectés en majorité dans la province de Téhéran (64) du Gilan (25) ainsi que celles de Qom (16) et Ispahan (10), a annoncé le porte-parole du ministère de la Santé Kianouche Jahanpour à la télévision d'Etat. Cette hausse "est due au fait que la maladie est en train de se propager (en Iran) et que nous sommes actuellement en phase d'augmentation de l'infection", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

14h27: Le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures pour aider les entreprises et les salariés à un moment où le coronavirus se développe en France avec 38 cas recensés.

Pour les entreprises, le coronavirus sera "considéré comme un cas de force majeure", a annoncé le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, à l'issue d'une réunion avec les partenaires sociaux au ministère du Travail.

Cela signifie notamment que, "pour tous les marchés publics de l'État, si jamais il y a un retard de livraison de la part des PME ou des entreprises, nous n'appliquerons pas de pénalité", a précisé le ministre.

Il a a également annoncé des "possibilités de recours à l'activité partielle" et "l'étalement des charges sociales et fiscales pour les entreprises qui en auront besoin".

De son côté, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a annoncé la mise en ligne d'un questions/réponses sur les règles à suivre pour les entreprises et les salariés (sur www.travail-emploi.gouv.fr). Il souligne notamment que l'employeur peut mettre en place le télétravail sans l'accord du salarié, contrairement à la pratique habituelle.

Elle a notamment confirmé que les parents d'enfants confinés pourront être "mis en arrêt maladie" sans jour de carence et avec une prise en charge au titre des indemnités journalières de Sécurité sociale.

Se disant "plutôt satisfait", Michel Beaugas, qui représentait le syndicat FO à la réunion, a salué des "consignes assez claires, notamment la décision de supprimer le délai de carence dans le paiement des indemnités. "Ca permet aux salariés d'être en arrêt sans perdre de l'argent", a-t-il estimé.

"Les questions-réponses nous paraissent pour l'instant relativement claires", a abondé François Asselin, le président de la CPME, également présent à la réunion.

De son côté, Olivier Véran (Santé) a tenu à rappeler qu'il "n'est pas utile de porter un masque quand on n'est pas et lorsqu'on n'a pas été en contact direct avec une personne malade". "Les personnes qui doivent porter un masque sont aujourd’hui informées de cela", a-t-il résumé.

14h13: La puissante Eglise orthodoxe de Roumanie autorise ses ouailles craignant de contracter le nouveau coronavirus à ne plus embrasser les icônes et à utiliser une cuillère jetable pour la communion, alors que le pays a confirmé son premier cas de Covid-19.

«Les fidèles qui redoutent une contamination peuvent éviter temporairement d'embrasser les icônes dans les églises», a indiqué le patriarcat orthodoxe dans un communiqué publié jeudi soir. Dans le même souci, les croyants «peuvent demander de manière exceptionnelle au prêtre d'utiliser leur propre cuillère pour la sainte communion», est-il également écrit.

Les fidèles malades, qui ne peuvent pas participer à la messe, sont invités à «boire de l'eau bénite» qu'ils sont censés avoir gardée chez eux dans une bouteille depuis l'Epiphanie, début janvier. Selon le patriarcat orthodoxe, il s'agit de «mesures exceptionnelles permises uniquement en raison de la menace d'une épidémie».

13h06: Le point sur la situation à la mi-journée

Le premier cas de coronavirus en Afrique subsaharienne a été confirmé vendredi au Nigeria, alors que la crainte d’une pandémie fait sombrer les Bourses mondiales et entraîne l’adoption de mesures draconiennes.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé tous les pays encore épargnés à se préparer à l’arrivée du Covid-19, avertissant que se croire à l’abri de la maladie serait une «erreur fatale».

Un Italien revenu de Milan le 25 février a été hospitalisé après avoir été testé positif au coronavirus dans l’Etat de Lagos, devenant le premier malade en Afrique subsaharienne, a annoncé le ministère nigérian de la Santé.

«Le patient est dans un état clinique stable et ne présente pas de symptômes inquiétants», a précisé le ministère dans un communiqué.

Deux autres cas de contamination ont été recensés ces derniers jours en Afrique, en Egypte et en Algérie. Ce très faible nombre de malades détectés dans les pays africains, aux systèmes de santé fragiles, intrigue les épidémiologistes, alors que plus de 83.000 cas ont été signalés dans quelque 50 pays.

En Chine, où le virus est apparu en décembre, le nombre de nouveaux décès et contaminations continue de diminuer grâce aux mesures de quarantaine visant plus de 50 millions de personnes dans les zones les plus touchées.

Mais d’autres pays deviennent des sources de propagation du Covid-19, au premier rang desquels la Corée du Sud, l’Iran et l’Italie.

«Nous sommes à un moment décisif», a déclaré le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, soulignant qu’au cours des deux derniers jours, le nombre quotidien de nouvelles personnes contaminées dans le monde avait été supérieur à celui enregistré en Chine.

«Aucun pays ne doit penser qu’il n’aura aucun cas chez lui. Ce serait une erreur fatale, littéralement. Le virus ne respecte pas les frontières», a-t-il averti.

Dans ce contexte d’incertitude, les Bourses asiatiques ont piqué du nez vendredi, dans le sillage de Wall Street: Shanghai (-3,71%), Tokyo (-3,67%) ou Hong Kong (-2,42%) ont terminé dans le rouge.

Le Dow Jones et le Nasdaq avaient plongés de plus de 4% jeudi.

Les marchés financiers asiatiques auront connu une de leurs pires semaines depuis la crise financière de 2008-2009, où l’économie mondiale avait connu la récession.

Les cours du pétrole continuaient de chuter vendredi, le Brent de la mer du Nord et le baril américain de WTI abandonnant chacun plus de 2,5%.

Des plans d’urgence sont prêts à être déployés, notamment par le Fonds monétaire international (FMI), pour venir en aide aux pays face à la crise sanitaire.

Aux Etats-Unis, le président Donald Trump a toutefois minimisé le risque d’une épidémie majeure sur le sol américain.

Certains pays inspirent davantage d’inquiétude.

Notamment l’Italie, où le coronavirus a déjà contaminé 650 personnes, dont 17 mortellement. Le pays devient une plateforme de diffusion du Covid-19, les premiers cas enregistrés en Amérique du Sud (Brésil) et en Afrique subsaharienne (Nigeria) étant des personnes arrivées de la péninsule italienne.

Rome a pris des mesures drastiques pour enrayer l’épidémie sur son territoire, comme la fermeture des écoles, l’annulation d’événements sportifs ou culturels et la mise en quarantaine de 11 communes du Nord, poumon économique du pays.

De nombreux Etats européens se préparent à une hausse des contaminations sur leur sol.

Vendredi, la Corée du Sud, principal foyer d’infection en dehors de Chine, a fait état de 571 contaminations supplémentaires, portant le total à 2.337 (dont 13 morts).

L’Iran a fait état vendredi de la mort de huit personnes infectées parmi 143 nouveaux cas détectés ces dernières 24h, portant le bilan à 34 morts et le nombre de cas à 388. C’est le plus lourd bilan en termes de décès hors de Chine, où la situation s’améliore.

Les autorités chinoises ont publié vendredi un bilan de 327 nouveaux cas, le nombre le plus faible dans le pays depuis le 24 janvier, et de 44 morts. Au total, 78.824 cas et 2.788 morts ont été recensés en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao) depuis le début de l’épidémie.

12h39: Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, s'exprime

"Dans nos ministères, nous avons mis une cellule de crise qui me remonte les problèmes dans les entreprises"

"Les entreprises doivent rester un lieu de sécurité pour les salariés"

"Les prévisions de l'impact sont de 0,1 point de croissance en moins pour l'économie"

Bruno Le Maire annonce que le coronavirus pourra être considéré comme un cas de force majeur pour les entreprises. Bruno Le Maire donnera une nouvelle estimation de l'impact du coronavirus sur la croissance "la semaine prochaine"

Bruno Le Maire appelle à « éviter la panique économique »

12h36: La ministre du Travail Muriel Pénicaud s'exprime après une rencontre avec les partenaires sociaux concernant les mesures à prendre dans les entreprises

"L'employeur a toujours une responsabilité en matière de santé pour les travailleurs"

"Si l'activité est empêchée, le recours à l'activité partielle sera possible"

"Il faut que tout citoyen se déclare s'il a été dans une zone à risque pour que toutes les mesures soient prises en compte"

12h17: Le gouvernement et les partenaires sociaux font «le point» vendredi sur le coronavirus et les mesures à prendre dans les entreprises, à un moment où la maladie s’accélère en France, avec 38 cas recensés.

Alors que 2.000 élèves n’ont pas repris l’école et que le personnel hospitalier sur le pont évoque un risque «de rupture», une réunion avec les ministres Muriel Pénicaud (Travail), Olivier Véran (Santé) et Bruno Le Maire (Économie) se tient depuis la fin de la matinée au ministère du Travail.

Moins touchée que l’Italie voisine, la France a vu le bilan s’accélérer jeudi, avec un total de 38 cas confirmés annoncé jeudi soir contre 18 la veille.

Ce chiffre pourrait «évoluer» dans les prochaines heures, a averti le ministère de la Santé, tandis qu’Emmanuel Macron a invité à «affronter au mieux» l'«épidémie qui arrive».

Avant la réunion, Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, a déclaré sur France Inter que si les salariés revenus de vacances de zones à risques «ne sont pas obligés de le déclarer» car «il y a une liberté», «il faudrait le faire».

«Ils ont le droit d’être arrêtés» et d’être «indemnisés par la Sécu, et éventuellement travailler en télétravail», a-t-il ajouté. «Il y a un impact économique mais la priorité, c’est la santé des employés», a ajouté le patron des patrons. Interrogé sur la chute de la Bourse, il a relativisé: «ce qui compte, c’est la croissance sous-jacente, pas le coté éphémère de la Bourse».

De son côté, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé qu'«autour de 2.000 élèves» n’avaient pas repris l’école et restaient actuellement chez eux car ils sont rentrés d’une zone touchée par le coronavirus.

12h14: Un total de 571 nouveaux cas de contamination au coronavirus ont été enregistrés ces dernières 24 heures en Corée du Sud, ont annoncé vendredi les autorités sud-coréennes.

La Corée du Sud dénombre en tout 2.337 cas d’infection au coronavirus, selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC), et est le deuxième pays au monde le plus touché par l’épidémie, après la Chine continentale (78.824 cas) où le virus est apparu en décembre.

Pour la deuxième journée consécutive, la Corée du Sud est le pays au monde où le nombre de nouveaux cas détectés sur 24 heures est le plus élevé.

La Chine continentale a annoncé vendredi matin 327 nouveaux cas de la maladie, soit son chiffre de nouvelles contaminations le plus faible en plus d’un mois.

Au total, 2.788 décès ont été répertoriés en Chine continentale et 13 en Corée du Sud.

11h40: Suite à la décision de la Suisse d'interdire tous les événements de plus de 1.000 personnes jusqu'au 15 mars prochain, plusieurs événements sont annulés. C'est le cas du Carnaval de Bâle (du 2 au 5 mars) et du Salon de l'Automobile de Genève (entre le 5 et  15 mars).

11h38: Un millier de personnes ont été placées en quarantaine dans l'ouest de l'Allemagne alors que le nombre de cas confirmés dans le pays a grimpé à 53, selon un bilan des autorités sanitaires dévoilé ce matin.

La mesure concerne le district de Heinsberg, très proche de la frontière néerlandaise, où un millier de personnes doivent rester chez elles. Les écoles et les crèches ont été fermées jusqu'à lundi prochain, ainsi que les administrations. Toutes les audiences du tribunal ont été repoussées.

11h26: Une joueuse de futsal iranienne, âgée de 23 ans, est décédée mercredi dernier après avoir été infectée par le coronavirus dans la ville de Qom (Iran). Prénommée Elham Sheikhi, elle était hospitalisée depuis dix jours.

11h22: Dans un communiqué, la compagnie aérienne easyJet annonce avoir pris "la décision d'annuler certains vols, en particulier ceux à destination et en provenance de l'Italie, tout en continuant de surveiller la situation et en adaptant notre programme de vols pour répondre à la demande".

"Suite à l’augmentation de cas de COVID-19 dans le nord de l’Italie, nous avons observé un fléchissement de la demande et des taux de remplissage depuis et vers nos bases du nord de l’Italie. Nous constatons également un ralentissement de la demande sur nos autres marchés européens", précise le texte.

11h14: Le premier cas de coronavirus en Afrique subsaharienne a été confirmé vendredi au Nigeria, alors que la crainte d'une pandémie fait chuter les marchés financiers mondiaux et entraîne l'adoption de mesures draconiennes.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé tous les pays encore épargnés à se préparer à l'arrivée du Covid-19, avertissant que se croire à l'abri de la maladie serait une "erreur fatale".

Un Italien revenu de Milan le 25 février a été hospitalisé après avoir été testé positif au coronavirus dans l'Etat de Lagos, devenant le premier malade en Afrique subsaharienne, a annoncé vendredi le ministère nigérian de la Santé. "Le patient est dans un état clinique stable et ne présente pas de symptômes inquiétants", a précisé le ministère dans un communiqué.

Deux autres cas de contamination ont été recensés ces derniers jours en Afrique du Nord, en Egypte et en Algérie. Ce très faible nombre de malades détectés dans les pays africains, aux systèmes de santé fragiles, intrigue les épidémiologistes, alors que plus de 81.000 cas ont été signalés ailleurs dans le monde.

11h12: Le Pakistan suspend tous les vols directs avec l'Iran, deux jours après la détection de ses deux premiers cas du nouveau coronavirus, des voyageurs récemment revenus de la République islamique

10h33: Le chien d’une femme atteinte du coronavirus a été placé en quarantaine à Hong Kong après que des échantillons prélevés sur l’animal ont été testés positifs au coronavirus, ont annoncé les autorités, même si aucun risque de contagion de l’animal de compagnie à l’homme n’est avéré.

Le chien ne présente aucun symptôme de la maladie, a souligné le ministère hongkongais de l’Agriculture, des Pêches et de la protection de l’environnement.

Mais des échantillons prélevés dans les cavités nasales et orales ont été testés faiblement positifs au virus du Covid-19, a déclaré un porte-parole qui n’a pas précisé ce qui avait initialement poussé les autorités à réaliser des tests sur l’animal.

10h29: La Suisse a décidé vendredi d’interdire au moins jusqu’au 15 mars tout événement public ou privé réunissant plus de 1.000 personnes pour limiter la transmission du nouveau coronavirus.

« En raison de la situation actuelle et de la propagation du coronavirus, le Conseil fédéral (gouvernement suisse) a décidé de déclarer la situation qui prévaut actuellement en Suisse de "situation particulière" au sens de la loi sur les épidémies, et (...) d’interdire les manifestations publiques et privées réunissant simultanément plus de 1.000 personnes », selon un communiqué du gouvernement.

Cette interdiction entre en vigueur immédiatement et s’appliquera jusqu’au 15 mars au moins.

« Ces mesures se sont avérés efficaces dans d’autres pays » et sont conformes aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a déclaré le ministre de la Santé suisse, Alain Berset, en conférence de presse.

Lors de manifestations de moins 1.000 personnes, les organisateurs devront, en collaboration avec les autorités, évaluer les risques pour déterminer s’ils peuvent ou non organiser la manifestation.

« Nous avons vu ces derniers jours que les cas se sont largement répandus dans le monde (...), en particulier dans les pays voisins de la Suisse, je pense en particulier à l’Italie et à l’Allemagne », a déclaré M. Berset aux journalistes.

« Même si les autorités de ces pays font tout pour contrôler la situation, celles ci commencent à leur échapper », a-t-il souligné.

Depuis mardi, la Suisse est également touché par l’épidémie de Covid-19. « C’est une évolution qui n’est pas une surprise », et « nous avons 15 personnes testées positives », a indiqué M. Berset.

« Nous devons nous attendre à une augmentation des cas dans ces prochains jours », a-t-il averti.

10h04: Le point sur la situation ce matin

Le bilan du coronavirus s'accélère en France, avec un total de 38 cas confirmés annoncé jeudi soir contre 18 la veille. Ce chiffre pourrait "évoluer" dans les prochaines heures, avertit le ministère de la Santé, tandis qu'Emmanuel Macron invite à "affronter au mieux" l'"épidémie qui arrive".

Douze nouveaux cas liés entre eux dans l'Oise, un regroupement de quatre cas en Haute-Savoie... La France se rapproche d'une situation "à l'italienne" avec des chaînes de transmission du nouveau virus sur son territoire, même si "très peu de cas restent sans explication", ont insisté les autorités sanitaires.

"On a devant nous une crise, une épidémie qui arrive... On va devoir l'affronter au mieux, avec la vie qui continue. On sait que nous ne sommes qu'au début", avait averti jeudi matin Emmanuel Macron, en visite à l'hôpital parisien de La-Pitié-Salpêtrière, où un patient est décédé du coronavirus mercredi, avant de s'envoler pour un sommet franco-italien à Naples.

Il "va y avoir une situation un peu à l'italienne" avec "des chaînes de transmission autochtones", a expliqué à M. Macron lors de cette visite le professeur Eric Caumes, chef de service des Maladies Infectieuses et Tropicales.

Le voisin transalpin est le pays le plus touché d'Europe par le virus apparu en décembre en Chine, avec 650 cas positifs et 17 décès recensés.

La France, qui n'avait connu aucun nouveau cas depuis le 15 février, en a enregistré cinq entre mardi et mercredi. Parmi eux, deux habitants de l'Oise sans antécédent de voyage dans une zone à risque, dont l'un est décédé, faisaient craindre l'apparition de chaînes de transmission inexpliquées, signe d'un nouveau stade dans la progression du coronavirus en France.

Les investigations menées en urgence pour retracer leur parcours ont permis de mettre en évidence 12 nouveaux cas parmi leurs contacts professionnels ou familiaux, "qui semblent liés entre eux par une chaîne de contamination", a annoncé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.

Par ailleurs, en Haute-Savoie, après la détection d'un Français de 64 ans de retour de Lombardie puis de sa femme, leur fille et un ami ont à leur tour été testés positifs et hospitalisés.

Deux personnes hospitalisées dans un état grave "faisaient partie d'un groupe de 20 personnes qui s'est rendu en Egypte dans le cadre d'un voyage organisé", a ajouté le ministre.

Trois autres nouveaux cas ont été détectés grâce à la nouvelle consigne consistant à réaliser un test de dépistage sur les personnes hospitalisées avec des signes d'infection respiratoire grave non expliqués, même si elles n'ont pas voyagé dans une zone à risque ou eu de contact étroit avec un cas confirmé.

"Plusieurs investigations sont toujours en cours susceptibles de faire évoluer ce bilan d'ici demain soir", a prévenu Olivier Véran.

A ce stade, "très peu de cas restent sans explication", a toutefois souligné le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

09h57: Les mesures radicales se multiplient pour tenter d'endiguer l'épidémie. Au Japon, où le Premier ministre Shinzo Abe a demandé jeudi la fermeture de toutes les écoles publiques du pays pour un mois, le complexe de parcs à thème Tokyo DisneyLand et Tokyo DisneySea a annoncé vendredi qu'il serait fermé du 29 février au 15 mars.

09h39: Le maire de Nice, Christian Estrosi, annonce le premier cas dans sa ville. Une annonce faite ce matin sur son compte Twitter.

"J’ai eu connaissance d’un 1er cas de #coronavirus diagnostiqué ce matin au @CHUdenice. Il s’agit d’une femme revenant de #Milan. Par transparence, je vous en informe. Je souhaite que l’@ARSPaca fasse état précisément des informations et des moyens mobilisés", précise-t-il.

Face à cette situation, Christian Estrosi précise que "l'essentiel de [son] temps sera consacré à la gestion de la cité". "Je réduis mon temps de campagne", ajoute le maire.

09h24: "2 000 élèves" n'ont pas repris l'école et restent actuellement chez eux car ils sont rentrés d'une zone touchée par le coronavirus, indique le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer aujourd'hui sur Europe 1.

08h08: Le maire de La Balme de Sillingy, en Haute-Savoie, annonce à l'instant sur BFM TV , 2 nouveaux cas de coronavirus dans sa commune. Un homme qui faisait des voyages réguliers en Lombardie pour son travail de négociant en fromages avait été contaminé, ainsi que son épouse, leur fille et un de leurs amis. "Hier soir, nous avions 4 cas, ce matin nous en avons 6", a expliqué François Daviet sur BFMTV. "Ce sont des proches. Le patient (...) participait le 15 février à une soirée avec 120 personnes." D'autres habitants sont en attente de résultats.

07h08: Le confinement a été décidé pour près de 200 employés des hôpitaux de Creil et Compiègne (Oise) , afin d'éviter une éventuelle propagation du coronavirus. Ces établissements ont été fréquentés pendant quelques jours par les deux personnes infectées avant leurs admissions aux CHU d'Amiens et de la Pitié-Salpêtrière à Paris le 25 octobre. "Des investigations ont été menées dès le 25 février au soir dans les hôpitaux de Creil et Compiègne afin d'identifier toutes les personnes ayant été en contact avec les patients en question au sain de l'hôpital," signale l'Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France dans un communiqué.

06h59: Le bilan du coronavirus s'accélère en France, avec un total de 38 cas confirmés annoncé hier soir contre 18 la veille. Ce chiffre pourrait "évoluer" dans les prochaines heures, avertit le ministère de la Santé, tandis qu'Emmanuel Macron invite à "affronter au mieux" l'"épidémie qui arrive".

Douze nouveaux cas liés entre eux dans l'Oise, un regroupement de quatre cas en Haute-Savoie... La France se rapproche d'une situation "à l'italienne" avec des chaînes de transmission du nouveau virus sur son territoire, même si "très peu de cas restent sans explication", ont insisté les autorités sanitaires. "On a devant nous une crise, une épidémie qui arrive... On va devoir l'affronter au mieux, avec la vie qui continue. On sait que nous ne sommes qu'au début", avait averti jeudi matin Emmanuel Macron, en visite à l'hôpital parisien de La-Pitié-Salpêtrière, où un patient est décédé du coronavirus.

La France, qui n'avait connu aucun nouveau cas depuis le 15 février, en a enregistré cinq entre mardi et mercredi. Parmi eux, deux habitants de l'Oise sans antécédent de voyage dans une zone à risque, dont l'un est décédé, faisaient craindre l'apparition de chaînes de transmission inexpliquées, signe d'un nouveau stade dans la progression du coronavirus en France. Les investigations menées en urgence pour retracer leur parcours ont permis de mettre en évidence 12 nouveaux cas parmi leurs contacts professionnels ou familiaux, "qui semblent liés entre eux par une chaîne de contamination", a annoncé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.

Par ailleurs, en Haute-Savoie, après la détection d'un Français de 64 ans de retour de Lombardie puis de sa femme, leur fille et un ami ont à leur tour été testés positifs et hospitalisés. Deux personnes hospitalisées dans un état grave "faisaient partie d'un groupe de 20 personnes qui s'est rendu en Egypte dans le cadre d'un voyage organisé", a ajouté le ministre.

Trois autres nouveaux cas ont été détectés grâce à la nouvelle consigne consistant à réaliser un test de dépistage sur les personnes hospitalisées avec des signes d'infection respiratoire grave non expliqués, même si elles n'ont pas voyagé dans une zone à risque ou eu de contact étroit avec un cas confirmé.

06h28: Une première infection au Covid-16 dans la ville allemande d'Hambourg, a été confirmé par une centre médical de la seconde plus grande ville d'Allemagne.Le patient travaille dans l'aile pédiatrique de l'hôpital en question. L'Allemagne compte désormais 44 porteurs du virus confirmés.

06h12: L'Allemagne prévoit de fermer son ambassade en Corée du Nord et de temporairement retirer son staff du pays au plus tôt, rapporte vendredi l'agence de presse dpa.Les diplomates sont restés dans l'ambassade en quarantaine avec une liberté de mouvement très restreinte, selon une source des affaires étrangères allemandes interrogée jeudi. En réponse à la nouvelle épidémie de Covid-19, les autorités de Corée de Nord ont suspendu toutes les connexions terrestres, ferroviaires et aériennes avec l'étranger, même pour les diplomates.

05h56: Le complexe de parcs à thème Tokyo DisneyLand et Tokyo DisneySea, dans la banlieue de la capitale japonaise, va fermer pour deux semaines en raison des craintes de propagation du coronavirus, annonce aujourd'hui l'exploitant. "Tokyo DisneyLand et Tokyo DisneySea ont décidé une fermeture exceptionnelle à partir de samedi 29 février jusqu'au 15 mars inclus", écrit dans un communiqué Oriental Land. Le lieu accueille quelque 32,5 millions de visiteurs par an.

05h01: Le premier cas de coronavirus en Afrique subsaharienne a été confirmé aujourd'hui au Nigeria. Un Italien revenu de Milan le 25 février a été hospitalisé après avoir été testé positif au coronavirus dans l'Etat de Lagos. "Le patient est dans un état clinique stable et ne présente pas de symptômes inquiétants", a précisé le ministère nigérian de la Santé dans un communiqué.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de CRAZYWORLD
1/mars/2020 - 11h53

le club le YOYO a Paris qui organisait l 'after show de Madonna ce samedi soir aurait été fermé par les autorités françaises  ....

SILENCE RADIO .... ET PERSONNE NE REPOND AU TEL .......+33 1 84 79 11 70

 

info ou intox ???????

Portrait de LesRipoublicains
28/février/2020 - 22h57

Tout va très bien, Madame la Marquise,

Tout va très bien, tout va très bien.

Pourtant, il faut, il faut que l'on vous dise,

On déplore un tout petit rien :

Un incident, un mort dans l'Oise,

Mais aucune histoire trop grivoise ...

Portrait de LesRipoublicains
28/février/2020 - 22h33

Que des branleurs à l'OMS.

La preuve, l'OMS relève le niveau de la menace à "Très élevée" ...

alors qu'en France, tout va bien, pas d'épidémie en vue, on maintient toutes les manifestations, carnavals, salons, meetings, etc ...

Pas comme les Suisses, ni comme les Irlandais qui n'ont pas Macron, Philippe, Buzyn, Véran, ou Salomon pour juger de la gravité de ce petit virus insignifiant qu'est le Covid-19.

On a quand même en France un gouvernement et des LREM amateurs que le monde entier nous envie, même l'OMS !

Portrait de Mimicus
28/février/2020 - 22h13

Faudrait arrêter de blâmer nos politiques. Vous voulez quoi ? Une mise en quarantaine de toutes les villes comme en Chine ? Et après vous seriez les premiers à venir vous plaindre de la dictature du gouvernement. 

Portrait de moije
28/février/2020 - 20h47

L'épidémie commence à se répandre dans toute la France et toujours aucun contrôle des gens qui reviennent des zones à risque ! Allez comprendre !

Bien entendu si la situation venait à empirer nos dirigeants seraient selon la  formule consacrée " responsables mais pas coupables " 

Portrait de hummerH2
28/février/2020 - 20h15
Ninie76700 a écrit :

S'il ne vient pas de cet animal il vient forcément d'un autre tuer et consommer alors que ce sont des animaux sauvages 

En lisant votre post je pensais à 95% des poissons en vente chez mon poissonnier.

En fait, ce sont des animaux sauvages aussi ...smiley

Portrait de vévert1416
28/février/2020 - 20h00

C'est pas lui qui nous a dit qu'il n'y avait pas d'épidémie ???? Encore un champion du monde !

Portrait de vévert1416
28/février/2020 - 19h58

L'ensemble des médias diffuseront........ Il parle bien français notre ministre

Portrait de hummerH2
28/février/2020 - 19h57

"Je recommande désormais d'éviter la poignée de main" (Ministre de la Santé)

 

Bon... à partir de demain, en guise de bonjour, une petite claque sur les fesses de toutes les filles !!!

C'est pour la bonne cause !!!!

C'est un geste médical !!!!!!

C'est pour éviter le coronavirus !!!!! smiley

 

 

 

Portrait de Batori
28/février/2020 - 19h24 - depuis l'application mobile

Plutôt que de nous beurrer la raie avec le coronavirus, cette bandes de pieds nickelés feraient bien de s’occuper des étrangers qui foutent le bordel en France, congolais, algériens, turcs...
On s’en tape de leurs problèmes, qu’ils retournent y vivre si cela leur manque tant. Ils n’ont rien à faire ici.
Laissez la France au français.

Portrait de muzo28
28/février/2020 - 18h42
Mimicus a écrit :

Tu dois être ravagé par le coronavirus toi pour sortir des stupidités à chaque message. 

c'est cynique, mais malheureusement une réalité, ça se fait ce genre d'investissement. Derrière PFG il y a un fonds de pension canadien qui en tire des bénéfices.

Portrait de hummerH2
28/février/2020 - 18h02
Wouhpinaise a écrit :

Ça commence à devenir insupportable tous ce matraquage médiatique autour de ce virus. Y'a un risque de contamination avéré, ok. Il faut faire preuve de vigilance, ok. Mais qu'on arrête de nous bassiner avec ça à longueur de journée.

Le moins qu'on puisse dire c'est que la couverture médiatique commence sérieusement à être franchement lourdingue !!! smiley

 

Il est grand temps que le russe nous balance une autre video porno d'un politique sur le net pour occuper les media !!! smiley

 

 

Portrait de moije
28/février/2020 - 17h27
Mimicus a écrit :

Tu dois être ravagé par le coronavirus toi pour sortir des stupidités à chaque message. 

Minou doit retourner à la niche , il ( ou elle ) doit-être très fatigué à dire des con .eries depuis 9 h ce matin sur ce site !

Portrait de traker
28/février/2020 - 16h29

restons vigilants croyez-moi ....

Portrait de Mimicus
28/février/2020 - 16h18
minou75 a écrit :
Laissez tomber la bourse...Maintenant investissez massivement dans les entreprises de pompe funèbre et les crématoriums !!!

Tu dois être ravagé par le coronavirus toi pour sortir des stupidités à chaque message. 

Portrait de Angelussauron
28/février/2020 - 15h23
minou75 a écrit :
Laissez tomber la bourse...Maintenant investissez massivement dans les entreprises de pompe funèbre et les crématoriums !!!

Ou dans les entreprises de masques et de gels Hydroalcooliques smiley

Portrait de minou75
28/février/2020 - 14h58 - depuis l'application mobile

Laissez tomber la bourse...Maintenant investissez massivement dans les entreprises de pompe funèbre et les crématoriums !!!

Portrait de Angelussauron
28/février/2020 - 13h58
Juillet2307 a écrit :

Ah bon! c'est vrai que le dijonnais infecté en Egypte, revenait d'un pays polaire ou la chaleur n'existe pas! Sans céder à la panique, j'ai l'impression qu'ici ou dans certains journaux que je lis, c'est: c'est pas grave, c'est une connerie, etc...Le jour ou quelqu'un ici ou dans ses journaux attrapera un saleté de virus, celui ci ou un autre, on verra si vous et ceux qui minimisent feront le malin!

 

Non mais il faut arrêter de raconter n'importe quoi à l'heure actuelle rien ne dit qu'il l'a attrapé en Egypte déjà. Et pour les températures ça fait seulement depuis 2 jours où il fait plus de 25 (et encore pas partout dans le pays).

Il ne faut donc pas surveiller l'Iran et l'Egypte où les températures ne sont pas encore assez élevée.

Par contre au Nigéria, on peut surveiller il fait plus de 30°.

Portrait de LesRipoublicains
28/février/2020 - 13h28
Dady cool a écrit :

 Dans l’histoire ce qui est flippant c’est le comportement du gouvernement. Après le déni, l’inaction et la fuite de Buzyn, l’amateurisme actuel fait froid dans le dos. On autorise un match à risque, pas de mise en quarantaine des épicentres. Quand je vois Philippe nous raconter que tout va bien et sous contrôle, c’est terriblement anxiogène.

Mais ce n'est pas tout.

Le gouvernement maintenant fait la chasse aux "fakes news" et à ceux qui les répandent.

Il n'y a que la propagande gouvernementale qui est vraie dorénavant. Eux seuls détiennent la vérité. Si Véran vous dit que le match Lyon-Juventus n'était pas à risque, il faut le croire sur parole, même si les tifosis ont pu se ballader dans la zone infectée (Lombardie et Vénitie) avant la mise en quarantaine ... et ont pu revéhiculer le virus dans leur entourage, virus qui peut incuber pendant 14 jours !

LREM et le gouvernement sont bien des amateurs pour certains, et de bons branleurs pour d'autres, et un plus particulièrement que les autres, car vidéaste "amateur" en plus smiley

Portrait de Angelussauron
28/février/2020 - 12h11
hummerH2 a écrit :

En tous cas, c'est une opportunité sans précédent pour les cancres à l'école !!!

Suffit de dire qu'on a été dans la région de Lombardie durant les vacances scolaires, et hop !!! c'est l'école elle même qui vous demande de rester 15 jours chez vous !!

15 jours de vacances gratos en plus !!! :bigsmile:

 

Oui mais même les cancres deviennent bons et surtout en géographie, ils savent placer la Chine, et l'Italie (avec ses régions telle que la Lombardie et la Vénétie) sur une carte du monde. smiley

Portrait de hummerH2
28/février/2020 - 12h08
Vigilence-nationale a écrit :

Oui,il arrive c'est vrai

Via des touristes infectés ailleurs 

Si ces porteurs transmettent rapidement le virus alors il fait quelques dégâts. Mais si ces touristes n'avaient pas de contact alors le seul fait de rester dans ce pays chaud les guérirait 

Je suis prêt à parier que ce virus ne passera pas les premières chaleurs en occident

Quand à la bourse c'est n'importe quoi, mais au moins ça fait baisser le prix des carburants :bigsmile: 

En tous cas, c'est une opportunité sans précédent pour les cancres à l'école !!!

Suffit de dire qu'on a été dans la région de Lombardie durant les vacances scolaires, et hop !!! c'est l'école elle même qui vous demande de rester 15 jours chez vous !!

15 jours de vacances gratos en plus !!! smiley

Portrait de Vigilence-nationale
28/février/2020 - 11h52
Angelussauron a écrit :

Je sais pas, il faut voir sa propagation dans le pays chauds, là il est entrain d'arriver donc on va en savoir plus dans quelques jours.

Après ce qui est fortement probable c'est que ce virus fera plus de mal à l'économie qu'aux personnes contaminées (vu le peu de mort par rapport à ces personnes là).

Oui,il arrive c'est vrai

Via des touristes infectés ailleurs 

Si ces porteurs transmettent rapidement le virus alors il fait quelques dégâts. Mais si ces touristes n'avaient pas de contact alors le seul fait de rester dans ce pays chaud les guérirait 

Je suis prêt à parier que ce virus ne passera pas les premières chaleurs en occident

Quand à la bourse c'est n'importe quoi, mais au moins ça fait baisser le prix des carburants smiley 

Portrait de galileo
28/février/2020 - 11h46
zx 12 a écrit :

"Le chien ne présente aucun symptôme de la maladie, a souligné le ministère hongkongais de l’Agriculture, des Pêches et de la protection de l’environnement".Faut lire en entier avant de faire des commentaires vaseux tout juste bon à faire grossir la psychose,que Morandini entretient parfaitement avec ses alertes.

Oui, il n'a aucun symptôme, et alors ??

Des humains porteurs du virus et n'ayant aucun symptome, cela existe aussi. On appelle ça des porteurs sains. Ils n'ont aucun symptôme, mais sont porteurs du virus, ils sont contagieux quand même, et peuvent transmettre la maladie à d'autres.

C'est la raison pour laquelle, dans le doute, ce chien a été mis en quarantaine.

Lire c'est bien, comprendre, c'est mieux ! smiley

Portrait de Angelussauron
28/février/2020 - 11h45
hummerH2 a écrit :

Moi qui possède des Shar Pei (race chinoise), les gens vont avoir peur de mes chiens maintenant !!! :bigsmile:

 

smiley

En effet il faut pas les sortir juste pense à les repasser de temps en temps. De tout manière apparemment c'est une fake news de Morandini.

Portrait de Angelussauron
28/février/2020 - 11h45
Vigilence-nationale a écrit :

On se demande quand on va arrêter de nous saouler avec ce décompte stupide.

Imaginez qu'on ferme une ville à chaque fois qu'on détecte une gastro ou une grippe, qu'on ferme les frontières etc ... C'est du grand n'importe quoi

Une simple augmentation saisonnière de température tuera définitivement ce virus

Je sais pas, il faut voir sa propagation dans le pays chauds, là il est entrain d'arriver donc on va en savoir plus dans quelques jours.

Après ce qui est fortement probable c'est que ce virus fera plus de mal à l'économie qu'aux personnes contaminées (vu le peu de mort par rapport à ces personnes là).

Portrait de Vigilence-nationale
28/février/2020 - 11h38

On se demande quand on va arrêter de nous saouler avec ce décompte stupide.

Imaginez qu'on ferme une ville à chaque fois qu'on détecte une gastro ou une grippe, qu'on ferme les frontières etc ... C'est du grand n'importe quoi

Une simple augmentation saisonnière de température tuera définitivement ce virus

Portrait de Harriet
28/février/2020 - 11h05
hummerH2 a écrit :

Moi qui possède des Shar Pei (race chinoise), les gens vont avoir peur de mes chiens maintenant !!! :bigsmile:

Ca ne fera pas un pli ! smiley   smiley

Portrait de Dady cool
28/février/2020 - 10h52
Angelussauron a écrit :

Et concernant l'annonce qui vient de tomber sur le chien de Hong Kong, là maintenant on rentre dans une phase qui peut faire peur....

Car si il y a bien 2 animaux qui ne doivent surtout pas être touché c'est bien les chiens et les chats vu le nombre que chaque famille a dans le monde...

Moi ce qui me fait peur c’est que la France regarde le monde entier prendre des mesures en ne faisant rien depuis le début.

Ne pas paniquer est une chose, prendre des précautions au bon moment en est une autre.

Portrait de hummerH2
28/février/2020 - 10h51
Angelussauron a écrit :

Et concernant l'annonce qui vient de tomber sur le chien de Hong Kong, là maintenant on rentre dans une phase qui peut faire peur....

Car si il y a bien 2 animaux qui ne doivent surtout pas être touché c'est bien les chiens et les chats vu le nombre que chaque famille a dans le monde...

Moi qui possède des Shar Pei (race chinoise), les gens vont avoir peur de mes chiens maintenant !!! smiley

Portrait de Angelussauron
28/février/2020 - 10h48

Et concernant l'annonce qui vient de tomber sur le chien de Hong Kong, là maintenant on rentre dans une phase qui peut faire peur....

Car si il y a bien 2 animaux qui ne doivent surtout pas être touché c'est bien les chiens et les chats vu le nombre que chaque famille a dans le monde...