27/02 14:21

EXCLU - Le coup de gueule d'un médecin dans "Morandini Live": "La profession a été sabotée par les décisions politiques!" - VIDEO

Ce matin, le docteur Jérôme Marty, le président du syndicat UFML (Union française pour une Médecine Libre), était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People dans le cadre d'une édition spéciale consacrée au coronavirus. 

Sur le plateau, le médecin généraliste a poussé un coup de gueule concernant la situation des hôpitaux en France. "On est face à un effondrement et je ne connais pas d'effondrement qui ralentisse. Le système de santé va mal, comme jamais il n'a été mal, que ça soit à la ville ou à l'hôpital. Nous payons trente ans d'erreurs politiques", a estimé, en colère, Jérôme Marty.

Et d'ajouter : "Ce choc démographique que vous avez avec ce manque de médecins, ce manque d'infirmières, que vous pouvez avoir à l'hôpital, aux urgences, que vous pouvez avoir en ville... Ca s'appelle la perte d'attractivité de profession qui a été sabotée par les décisions politiques  qui fait qu'aujourd'hui un étudiant en médecine s'installe au bout de 10 ans après les études. Seulement moins de 8% s'installe à la sortie de la fac. Vous avez 30% de postes vacants de praticiens hospitaliers à l'hôpital public. Il manque du monde partout ! (...) Ce sont des métiers qui sont difficiles, indispensables qui ont un rôle, une responsabilité sociétale avec une demande de soin qui explose. On brise ces professions par des décisions administratives qui sont totalement à côté de la plaque. Là où Emmanuel Macron a raison, c'est qu'il n'est pas responsable de la situation. Mais c'est lui qui doit résoudre les problèmes, il doit les résoudre en urgence et autrement qu'avec du sparadrap. Toutes les lois et décrets qu'ils prennent ce sont des sparadraps sur des jambes de bois. Ça ne guérira rien".

A la question de savoir si le système de santé pourra assurer en cas d'épidémie, Jérôme Marty répond : "Si l'épidémie explose et demande une présence du personnel soignant très importante, alors ça va poser des problèmes. Les urgences et les hôpitaux fonctionnent à flux tendu. Il manque des médecins partout. Comment on va faire ? Je ne sais pas. On va répondre présent, mais ça va être difficile (...) Le discours de vérité, c'est de dire aux Français que votre système médical va mal. Il va falloir que vous aidiez vos professionnels de santé exactement comme eux vous aide".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air pur
27/février/2020 - 14h55

dans certaines régions il faut attendre 8 jours pour avoir un rendez vous chez le médecin, 12 heures aux urgences, il n'y a pas de lits disponibles dans les hopitaux et les patients attendent sur des brancards dans les couloirs, ça c'est la normale, alors imaginez ce que cela va donner si l'épidémie se propage.....