07/02 07:23

Le patron du patinage Français, Didier Gailhaguet évoque sa démission pour la première fois dans "C à vous": "Si c'est le seul moyen de débloquer la situation, bien sûr que je le ferai"

"Si je suis celui qui doit démissionner parce que c'est le seul moyen de débloquer, bien sûr que je le ferai", a affirmé Didier Gailhaguet, invité de l'émission "C à vous", sur France 5, hier soir. "Mais par contre je voudrais avoir dit ce que j'ai encore à dire, qui n'est pas tout à fait terminé", a-t-il complété. "Je ne démissionnerai pas sous le diktat d'un ministre (...) J'aimerais que l'enquête soit menée de manière rapide", a-t-il également dit.

Appelé à la démission par la ministre des Sports Roxana Maracineanu lundi, Didier Gailhaguet, président de la Fédération française des sports de glace (FFSG) quasiment sans discontinuer depuis 22 ans, a répété mercredi au cours d'une conférence de presse fleuve sa volonté ferme d'attendre les conclusions de l'enquête administrative à venir "avant de prendre une décision".

"Il est sourd à la partie responsabilité morale ou éthique du président. Il n'est plus audible dans l'axe (de défense) qu'il a choisi", expose à l'AFP Bruno Travail, qui préside l'Entente Patinage Wasquehal Lille Métropole.

"Je suis convaincu qu'il n'est plus l'homme de la situation." "Tu dois démissionner pour que tout retombe", lui a dit le président de Lyon Glace Patinage, Pascal Girardot. "Il faudrait qu'il lâche le morceau. Je ne vois pas comment il peut s'en sortir, même s'il est jusqu'au-boutiste. Il faut être aussi raisonnable, on s'inquiète pour la suite", poursuit-il. "S'il aime vraiment ses bénévoles, ses athlètes, sa fédération, il la quitte", tranche M. Boyer-Gibaud.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de colin33
7/février/2020 - 13h39 - depuis l'application mobile

On ne parle que des filles, et les garçons ? ils n'osent pas ? Heureusement que dans l'église ils ont osé......