28/01 18:12

Manifestation de pompiers à Paris: Des tensions éclatent avec les forces de l’ordre qui font usage de lacrymogènes et des canons à eau - Des pompiers bloquent le périphérique parisien dans les deux sens - VIDEO

18h10: Christophe Castaner dit "regretter quelques violences" dans le cortège parisien

17h56: Découvrez les images de l'explosion d'une grenade GM2L à 1 mètre d'un journaliste

17h48: Sur son compte Twitter, le journaliste Jonathan Moadab a filmé plusieurs pompiers blessés par des jets de grandes 

17h24: Plusieurs pompiers auraient été blessés lors des affrontements qui se déroulent en ce moment avec les forces de l'ordre à Paris

17h04: Des pompiers parviennent à forcer la barricade des forces de l’ordre, qui utilisent des gaz lacrymogènes et canons à eau

17h03: Un pompier utilise une barre de fer pour essayer de contrer le canon à eau des forces de l’ordre.

16h59: Découvrez les images très impressionnantes de pompiers qui s'immolent symboliquement par le feu, lors de leur manifestation à Paris.

16h51: La préfecture de Police indique que les forces de l'ordre interviennent pour déloger les pompiers qui bloquent actuellement le périphérique

16h41: La préfecture de Police indique que certains manifestants pénètrent dans des immeubles privés cours de Vincennes afin de contourner le dispositif pour atteindre le périphérique.

16h37:  Le préfet de Police indique avoir demandé aux organisateurs d'appeler à la dispersion de la manifestation.

16h20: Découvrez les images de pompiers qui repoussent hors du cortège un manifestant marqué et habillé en noir : "Tu n'as rien à faire là"

16h11: Les forces de l'ordre font usage des canons à eau pour empêcher les pompiers d'accéder au périphérique porte de Vincennes, pour ne pas qu'ils le bloquent

16h08: Jérôme Rodriguez, qui a été l'un des leaders des Gilets Jaunes, est présent à la manifestation:

16h03: Les pompiers arrivent Place de la Nation. Les forces de l'ordre font usage de lacrymogènes.

15h58: Les pompiers chantent la Marseillaise en arrivant place de la Nation

15h56:  Le journaliste Clément Lanot diffuse sur Twitter des images des tensions alors que le cortège venait de partir.

"Bousculades et face à face entre manifestants et forces de l’ordre. Ici, des policiers tombent au sol alors que les pompiers forcent un barrage.", explique-t-il

15h40: Le point sur la situation cet après-midi

Plusieurs milliers de pompiers défilent à nouveau à Paris mardi après-midi pour dénoncer le manque d’effectifs et de reconnaissance de leur profession et réclamer des garanties pour leur retraite, a constaté un journaliste de l’AFP.

Au son des sifflets et sirènes, et sous les fumigènes multicolores, les pompiers, vêtus de leurs uniformes bleu marine à bandes jaunes fluorescentes, sont partis peu après 14H00 de la place de la République en direction de Nation, terminus de la manifestation.

Il s’agit de la deuxième manifestation nationale de pompiers en moins de quatre mois dans la capitale, à l’appel des syndicats de pompiers professionnels, mobilisés depuis l’été dernier pour obtenir du gouvernement et des collectivités locales des réponses à leurs revendications.

Les syndicats devaient être reçus dans l’après-midi au ministère de l’Intérieur pour discuter de ces sujets.

Ils réclament une revalorisation de la prime de feu (28% du salaire de base, contre 19% actuellement) à hauteur des primes de risques accordées aux policiers et gendarmes, le maintien de leurs effectifs, la garantie du maintien de leur système de retraite actuel et qu’une meilleure protection face aux agressions dont le nombre augmente chaque année.

«On est le dernier maillon des secours d’urgence en France, et on est submergés par les appels et interventions. Il faut des effectifs et moyens pour y répondre, mais également la garantie que l’on se concentré principalement sur nos missions, l’urgence, et pas servir de supplétifs à des services de santé absents», à expliqué à l’AFP Frédéric Perrin, président du syndicat SPASDIS-CFTC.

Le cortège a défilé dans une ambiance tendue, marquée par quelques jets de projectiles sur les forces de l’ordre, qui ont répondu par des tirs de gaz lacrymogènes.

Plusieurs pompiers ont aussi essayé de quitter l’itinéraire autorisé pour tenter de bloquer le périphérique au niveau de la Porte de Vincennes, selon la préfecture qui dénonce, dans un communiqué sur Twitter, un «inadmissible blocage».

La manifestation nationale du 15 octobre avait réuni entre 7.000 et 10.000 personnes, selon les syndicats. Elle avait été émaillée de quelques tensions après l’arrivée du cortège place de la Nation, où les forces de l’ordre avaient usé de gaz lacrymogènes et de lanceurs d’eau pour disperser les manifestants.

Les pompiers professionnels représentent 16% des 247.000 pompiers en France, les autres étant volontaires ou militaires.

Cette nouvelle manifestation s’inscrit dans un mouvement de grève démarré en juin, très suivi selon les syndicats même s’il n’a pas entraîné de perturbations majeures, les pompiers étant astreints à un service minimum.

15h30: Le cortège parisien est encadré par de nombreuses forces de l'ordre tout au long du parcours

15h01: Le cortège parisien, parti plus tôt dans l'après-midi de place de la République, se rend place de la Nation

14h44: Des tensions se sont déroulées entre les pompiers et les policiers lors de la manifestation parisienne. Les forces de l'ordre font usage de gaz lacrymogène. Des pompiers souhaitent dévier de l'itinéraire prévu.

 

14h32: Les sapeurs-pompiers ont quitté la place de la République à Paris. Direction : la place de la Nation.

14h21: Sur Twitter, la préfecture de police de Paris annonce que certains pompiers professionnels n'ont pas respecté "l'itinéraire déclaré en préfecture avec un départ en cortège sauvage en direction du faubourg Saint Martin". "Les forces de l'ordre vont intervenir", prévient-elle.

14h00: Les pompiers qui manifestent aujourd'hui réclament notamment une revalorisation de leur prime de feu. Fixée à 19% du salaire de base depuis 30 ans, les sapeurs-pompiers souhaitent qu'elle soit réévaluée à 28%. De son côté, le gouvernement leur propose une réévaluation de 25%.

13h50: "Non respect des engagements pris lors de la signature de la déclaration : certains manifestants parmi les pompiers portent leur casque et leur tenue de feu", indique la préfecture de police sur Twitter.

13h37: D'autres pompiers sont, de leur côté, sur la place de la République à Paris pour une manifestation qui doit débuter à 14h, à l'appel de l'intersyndicale. Cette dernière dénonce le "manque de considération" des autorités envers leur corporation. Les pompiers de Paris – qui sont des militaires – ne font pas partie des manifestants

Une manifestation nationale de pompiers professionnels avait déjà eu lieu à Paris le 15 octobre dernier. Ils demandaient davantage de moyens et une meilleure reconnaissance de la profession.

13h34:Sur Twitter, peu après 13h, la préfecture de police de Paris a posté un message en jugeant ce blocage "inadmissible". "Certains pompiers professionnels qui ne respectent pas l’itinéraire déclaré. La préfecture de police se déploie pour débloquer la circulation", précise le message sur le réseau social.

13h30: Depuis la fin de la matinée, des sapeurs-pompiers en tenue de travail manifestent sur le périphérique parisien. La manifestation entraine un blocage du trafic notament au niveau de la Porte de Bagnolet.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de censure64
28/janvier/2020 - 22h33

Bon, ils ont eu finalement gain de cause, augmentation de la prime de feu, régime spécial de retraite intact, tout va bien ! A qui va s'appliquer cette reforme des retraites du coup?

Portrait de francischerasse
28/janvier/2020 - 21h36

les enfants gâtés de la république et leur politique de la pleurniche. Comme ils ont la ménagère dans la poche grâce à leur calendrier et aux milliers de reportages sur W9, ils se croient tout permis et vont bientôt demander des camions en or (et ils les auront). Heureusement les matraques de la police les ont un peu fait redescendre de leur pied déstale aujourd’hui! 

Portrait de Foofur
28/janvier/2020 - 20h36
colin33 a écrit :
Honte à ce gouvernement qui oppose les français, ils veulent quoi la guerre civile ? la dictature ? tous au placard, vite un vote ou un RÉFÉRENDUM !!!

UN REFERENDUM SUR QUOI A LA FIN ????? 

 

 

Moi aussi je peux crier. smiley

Portrait de moije
28/janvier/2020 - 20h32
bengalister a écrit :

Ici les policiers font leur boulot de maintien de l'ordre (même si certains s'énèrvent).

 Pas les pompiers qui participent au désordre. Ils veulent ça, et bien je n'irai pas les plaindre quand ils seront reçus à coup de pierre, et mortiers dans les cités.


Après tout, les gens des cités ont aussi leur revendications. Ils n'ont pas de qualification, une origine qui les discrimine, et une âme commerçante. Ils ont aussi leurs revendications après tout... qu'on ne vienne pas perturber leurs affaires. Normal qu'ils en viennent à la violence contre ceux qui ne cèdent pas à leurs revendications. C'est votre message ?

Bref vous voyez que tolérer ce genre de comportements surtout de représentants de l'état qui sont sensés donner une certaine image et bien c'est la porte ouverte à toutes les dérives.

 

Quand on voit de tels propos : Avis à mrs les pompiers , respectez les cités et leurs dealers et surtout quand cela " crame " évitez d'intervenir 

Portrait de seb2746
28/janvier/2020 - 20h28

"qqes violences", les gars ont reçu ordres de blessés dès que possible pour faire taire la rue.

Un jour j’espère qu'il sera jugé pour cette gestion catastrophique d'un problème grave, il a ptet pas compris que ce n'était pas une partie de poker là.

Portrait de bengalister
28/janvier/2020 - 20h05
MacTV a écrit :
@bengalister... tu n’est qu’un pauvre con

Ici les policiers font leur boulot de maintien de l'ordre (même si certains s'énèrvent).

 Pas les pompiers qui participent au désordre. Ils veulent ça, et bien je n'irai pas les plaindre quand ils seront reçus à coup de pierre, et mortiers dans les cités.

Après tout, les gens des cités ont aussi leur revendications. Ils n'ont pas de qualification, une origine qui les discrimine, et une âme commerçante. Ils ont aussi leurs revendications après tout... qu'on ne vienne pas perturber leurs affaires. Normal qu'ils en viennent à la violence contre ceux qui ne cèdent pas à leurs revendications. C'est votre message ?

Bref vous voyez que tolérer ce genre de comportements surtout de représentants de l'état qui sont sensés donner une certaine image et bien c'est la porte ouverte à toutes les dérives.

 

Portrait de bengalister
28/janvier/2020 - 19h29
Philomène a écrit :

Monsieur je sais tout ,dites leurs donc comment se faire entendre autrement .Depuis qu'ils revendiquent ils n'ont rien obtenu .Comment on fait en France pour arrêter d'être tondus ,méprisés ,et pris pour des "gens de peu ".Tout ça finira dans une révolte générale et ils l'auront bien cherché ne vous en déplaise .

Si vous ne voyez pas qu'il y a une surenchère de tous les corps de métier de l'état en ce moment pour obtenir des avantages. Le gouvernement a cédé pour certains (les policiers), donc les autres font dans l'intimidation façon racket.Et si tout le monde se met à faire pareil c'est l'anarchie. Macron subit, n'a pas assez de charisme. Son tort et celui de son gouvernement c'est de ne pas avoir réagi assez vite sur les GJ. Maintenant l'engrenage est lancé, surenchère sur surenchère. Je plains le suivant. Il devra mentir et pousser encore plus vite le pays à la banque route. Si vous cautionnez ça, tant mieux. En tout cas pour moi ça donne une image déplorable de ces corps de métier, je n'ai aucune envie de les soutenir, au contraire, qu'ils ne viennent pas me bloquer. 

 

 

Portrait de bengalister
28/janvier/2020 - 18h58

Honte aux pompiers qui se comportent comme des racailles ou des cégétistes.C'est quoi l'intérêt de taper sur des policiers ou enfoncer les barrières, les lignes de CRS à part chercher la confrontation ?Ils ne devraient pas se comporter comme ça.On est dans la surenchère de violence et d'images de chaque corps de métier pour faire peur et raquetter les autres Français.

Et ça vient principalement des corps d'état ou affiliés... On se demande pourquoi on paie tant d'impôts en France.

Portrait de geneve
28/janvier/2020 - 18h42
Mortimer a écrit :

Certainement que ses images sont tristes mais elles démontrent bien  le feu du malaise qui couve depuis des années. Le gouvernement a évité de justesse la fronde des policiers à coups de 100 euros, profite encore de l'abnégation chevillée au corps des professions médicales et de la mauvaise opinion qu'ont les français des avocats.  Imaginez donc un instant que demain les Gendarmes, gardiens de prison et les Soldats font fi de leur obéissance à l'état (on en était pas loin il y a peu) et que tout ce beau monde refuse de se déplacer en cas de problèmes. Ce n'est pas pour Baden que Macron prendra un hélicoptère mais pour Tombouctou. 

"et que tout ce beau monde refuse de se déplacer en cas de problèmes" Tout ce beau monde, comme vous l'appeler sont des hommes qui se font caillasser lorsqu'ils interviennent dans certaines banlieues, et du respect pour eux, il n'y en a plus... La moindre des choses est de les respecter. Mon mari est un ancien pompier de Paris, et pour lui, exercer ce métier était un honneur.

En arriver à voir la police  en face d'eux et voir les grenades me fait mal et cela est pour moi incompréhensible. Macron et ses sbires ont réussi l'exploit de mettre face à face les deux métiers les plus respectables. C'est inoui !

Portrait de colin33
28/janvier/2020 - 18h01 - depuis l'application mobile

Honte à ce gouvernement qui oppose les français, ils veulent quoi la guerre civile ? la dictature ? tous au placard, vite un vote ou un RÉFÉRENDUM !!!

Portrait de colin33
28/janvier/2020 - 18h00 - depuis l'application mobile

Honte à ce gouvernement qui opposé les français, ils veulent quoi la guerre civile, la dictature, tous au placard, vite un vote ou un RÉFÉRENDUM !!!

Portrait de Wouhpinaise
28/janvier/2020 - 17h51
satine1 a écrit :

C’est triste à voir ! 

Les médias sont contents , ils ont encore un os à ronger...

Oui, bien triste.

Portrait de vévert1416
28/janvier/2020 - 17h48
markolopo a écrit :

Ils sont traités comme ils se comportent. Arrêtez votre révisionnisme permanent.

Honte à toi également. Nos valeureux pompiers toujours prêts à prendre d'énormes risques pour nous sauver, en sont réduits à manifester longuement pour être payés au minimum de ce qu'ils méritent. Je suis de tout coeur avec eux.

Portrait de satine1
28/janvier/2020 - 17h41

C’est triste à voir ! 

Les médias sont contents , ils ont encore un os à ronger...

Portrait de Citoyen86
28/janvier/2020 - 17h29 - depuis l'application mobile

des canons à eau contre des pompiers, logique.

Portrait de Batori
28/janvier/2020 - 17h27 - depuis l'application mobile

Le plus simple serait que les pompiers et les policiers arrêtent d’être face à face et se mettent côte à côte contre ce gouvernement

Portrait de Batori
28/janvier/2020 - 17h26 - depuis l'application mobile

Comme quoi il n’y a pas que les quartiers qui tapent sur les pompiers....
Décidément les voyous osent tout et en toute impunité.

Portrait de seb2746
28/janvier/2020 - 17h20
markolopo a écrit :

Ils sont traités comme ils se comportent. Arrêtez votre révisionnisme permanent.

C'est vrai que tabasser et tirer avec des explosifs sur des pompiers c'est chevaleresque.

On en reparlera demain quand il faudra venir soigner les policiers mais que non car on a envoyé à l’hôpital les pompiers...

Portrait de markolopo
28/janvier/2020 - 17h11
pypatche a écrit :
C'est honteux de voir nos pompiers se faire traiter comme des voyous à Paris. Casta regarde tes cornes.

Ils sont traités comme ils se comportent. Arrêtez votre révisionnisme permanent.

Portrait de geneve
28/janvier/2020 - 17h07

On marche décidément sur la tête en France. Les pompiers facent aux policiers.... c'est le chat qui se mord la queue !!! Pauvre France !

Soutien aux pompiers et aux flics... mais svp... arrêtez de vous taper dessus, c'est abominable de voir ça !!! Vous devriez avoir honte d'en arriver là !!!

Portrait de colin33
28/janvier/2020 - 16h30 - depuis l'application mobile

Quelle honte d'opposer les pompiers et les forces de l'ordre !!! Ce gouvernement est pourri, le préfet de police devrait démissionner....

Portrait de Blek37
28/janvier/2020 - 16h20

Attention aux yeux crevés et aux mains arrachées ,les milices Macroniste sont des pros maintenant !

Portrait de Mimosas06
28/janvier/2020 - 16h03

Ça commence à devenir vraiment insupportable et lassant ces manifestations permanentes...

Portrait de markolopo
28/janvier/2020 - 15h03
pypatche a écrit :
Ce matin à venissieux ils sont tombés dans un guet apen , appelés pour incendie de voiture, ils ont reçu des meubles balancés des balcons. Alors Monsieur le ministre ! quand enfin allez vous réagir à ces voyous , qui empoisonnent la vie des habitants qui se taisent car ils ont peur. .

En se comportant eux-mêmes comme des voyous, ils sont inaudibles.

Portrait de moije
28/janvier/2020 - 15h00
Mortimer a écrit :

Voilà ! Rien à rajouter. 

Vous savez bien que le préfet n'est pas du " même monde " !

Portrait de hummerH2
28/janvier/2020 - 13h45
legaulois2009 a écrit :

il est en effet inadmissible qu'on les agresse, qu'on les caillasse mais visiblement cela choc moins le préfet et la clique a macron, que leurs blocage. soutient aux pompiers

+1000 !

Portrait de colin33
28/janvier/2020 - 13h43 - depuis l'application mobile

Bravo continuez !!!

Portrait de legaulois2009
28/janvier/2020 - 13h40

il est en effet inadmissible qu'on les agresse, qu'on les caillasse mais visiblement cela choc moins le préfet et la clique a macron, que leurs blocage. soutient aux pompiers