18/01 19:06

Grève Jour 45 - Revoir les images fortes de ce samedi et en particulier des incidents Gare de Lyon - Retour progressif demain à la normale à la RATP et la SNCF - Vidéo

19h04: Malgré la dispersion devant la Gare de Lyon, les incidents se poursuivent dans les rues du quartier avec des incendies et des barricades

18h49: Les street medics des "gilets jaunes" évoquent plus de 20 blessés, dont trois traumas crâniens. Ils listent les hématomes par coups de matraque, des brûlures à cause des palets lacrymogènes, des plaies ouvertes, des malaises liés aux gaz avec ou sans incapacité respiratoire

18h43: La police annonce avoir procédé à 37 arrestations ce soir à Paris

18h38: La police décide de fermer la Gare de Lyon en raison des incidents qui se déroulent en ce moment sur le parvis selon les informations données ce soir par la chaîne LCI

18h24: Si la mobilisation de ce samedi s'est déroulée en grande partie dans le calme, la situation s'est tendue vers la fin du parcours. Une fois arrivée l'heure de la dispersion, de nouveaux affrontements ont éclaté entre protestataires et forces de l'ordre. Plusieurs feux ont été allumés.

18h14 : Le point sur la circulation à la RATP

.

.

17h52: Incidents en cours devant la Gare de Lyon avec des feux de poubelles, lacrymogènes et canons à eau

.

17h45: Trafic quasi normal hier pour les TGV

.

.

16h57: Les manifestants sont arrivés place de la Bastille. Ils doivent encore reprendre la route pour rejoindre la gare de Lyon, où la mobilisation de ce samedi est censée prendre fin.

16h01: Les manifestants sont arrivés gare de l'Est, en chantant "La rue, elle est a nous" et encore "Macron, on vient te chercher chez toi". Des chants anti-policiers se sont également fait entendre. Les forces de l'ordre, cibles de jets de projectiles, ont tiré des gaz lacrymogènes. "Trop de souffrance dans cette sous-France", peut-on lire sur une pancarte. Parmi les autres messages: "Macron Philippe, traitres au peuple", "C'est nous les gentils", "Pas touche à ma retraite", "Blanquer démission". "Il faut dire stop à Macron. Il ne comprend que le rapport de forces, alors on est là et on lâche pas", a déclaré à l'AFP Christophe Rampierre, un retraité de 62 ans de la "petite fonction publique territoriale". "Il y a des vies derrière les politiques que ce Monsieur veut mettre en place", a ajouté cet homme de 62 ans, gilet jaune sur le dos. Aux alentours de 16h15, 

15h20: L'Unsa-RATP annonce une suspension de la grève à partir de lundi sur une majorité des lignes de métro.

"Après 45 jours de grève, une majorité d'assemblées générales du réseau ferré a décidé de réorienter dès lundi, le mouvement illimité pour s'engager sur une autre forme d'action", indique dans un communiqué l'Unsa-RATP, premier syndicat de la régie des transports parisiens.

13h44: Quinze personnes ont été interpellées à Paris en marge de la manifestation annonce la Préfecture de Police

13h03: Premières tensions à Paris dans le cortège avec la police qui charge à plusieurs reprises des éléments perturbateurs

12h42: Les épreuves de contrôle continu "E3C" du nouveau baccalauréat ont été annulées samedi matin au lycée Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, après l'intrusion d'opposants dans les couloirs de l'établissement. A partir de 7h30, environ 300 militants, enseignants et étudiants, se sont réunis devant le lycée puis ont investi les couloirs "pour perturber les épreuves" à l'appel d'une intersyndicale, a indiqué Frédéric Campguilhem, cosecrétaire académique de la CGT-Education. "La proviseure a donc décidé de les annuler, les lycéens sont tous sortis, nous sommes contents d'avoir réussi cette action symbolique car tout s'est déroulé dans le calme", a ajouté le responsable syndical.

11h36: Plusieurs centaines de manifestants en ce moment à Paris, Porte de Champerret avec un très important dispositif policier

 

 

10h42: Plusieurs actions en cours ce matin à travers la France. Regardez 

06h41: La CFDT annonce qu'elle va porter plainte lundi, après l'envahissement des locaux de l'organisation syndicale par des grévistes, ce matin. "Quelques dizaines d'individus se sont introduits violemment dans les locaux de la confédération CFDT ce midi. Ils ont agressé verbalement et physiquement des salariés de la CFDT. Nous condamnons cet acte et nous ne nous laisserons pas intimider", a-t-il tweeté. Interrogée par l'AFP, la CFDT a dit qu'il s'agissait d'une action de la "coordination SNCF-RATP", née aux premières évocations d'une grève illimitée, en octobre, contre la réforme des retraites.

"C'était une intrusion violente. Ils étaient une trentaine. Un salarié a été plaqué au sol, il y a eu des insultes", a-t-on précisé à la CFDT, qui va "probablement porter plainte".

Selon une source policière, "à 12H55 au siège de la CFDT, une centaine de militants CGT s'est réunie devant le site avant qu'une vingtaine de personnes ne s'introduisent dans les locaux".

"Vers 14H30, l'ensemble des personnes sont sorties du bâtiment". Sur son compte Twitter, Anasse Kazib (SUD Rail), "cheminot à Paris Nord" qui est l'une des voix du mouvement, a indiqué qu'il s'agissait d'une "action surprise de la coordination RATP/SNCF au siège de la CFDT". "On est là même si Laurent Berger ne le veut pas nous on est là, pour l'honneur des travailleurs..." "Nous sommes solidaire avec les camarades de la CFDT en lutte, mais nous venons dénoncer les propos de Berger", écrit-il.

Dans un communiqué, la CGT déclare "ne pas cautionner" l'envahissement des locaux de la CFDT par des grévistes survenu plus tôt dans la journée. "Aujourd’hui le siège de la CFDT a été envahi par des personnes se réclamant d’un collectif de grévistes de cheminots et d’agent de la RATP. Quels que soient les désaccords possibles entre organisations syndicales, la CGT ne cautionne pas ce type d’action. Chaque organisation syndicale est libre de son mode de fonctionnement, de son orientation et de ses revendications. La CGT réaffirme que son combat est celui contre la réforme des retraites par points et le gouvernement qui l’a décidée, rédigée et qui s’entête à vouloir la faire passer malgré les mobilisations et l’opposition majoritaire dans ce pays.", peut-on lire.

06h12: La RATP annonce une nette amélioration pour demain avec un trafic normal sur 7 lignes de métro. Il s'agit des lignes 1, 2, 7bis, 8, 10, 11 et 14. Les autres lignes auront un "trafic perturbé".

La SNCF vient à l'instant de dévoiler les prévisions de trafic pour ce week-end. Le trafic sera quasi normal pour les TGV. Huit Transiliens sur 10 circuleront ainsi que 9 TER sur 10. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de minou75
18/janvier/2020 - 21h57 - depuis l'application mobile

Un seul modèle politique peut encore sauver la France...La " Dictature du Prolétariat " !!!

Portrait de popeye55
18/janvier/2020 - 21h48
Vigilence-nationale a écrit :

Retour normal à la RATP ???

C'est quoi la normale chez eux? Quand ils bossent ou quand ils glandent ??? :bigsmile:

En fait ils ne bossent jamais. C'est pour ça que quand ils font grève, ils appellent ça une journée d'action !! 

smiley

Portrait de Vigilence-nationale
18/janvier/2020 - 20h29

Retour normal à la RATP ???

C'est quoi la normale chez eux? Quand ils bossent ou quand ils glandent ??? smiley

Portrait de Voltaire .
18/janvier/2020 - 19h01

Pour les blacks blocks ??? Ne seraient ils pas simplement des voyous des racailles violentes , certains d‘extrême droite certains d’extrême gauche ,tous adeptes du chaos sans même avoir d’idéal ....

Portrait de galileo
18/janvier/2020 - 18h58
MacTV a écrit :
@galileo !! Chez les Amis de Le Pen, on aime se dissimuler, n’est-ce pas!? Et le noir leurs va si bien ! À votre santé ! Un petit coup de rouge pour commencer la soirée !

Le gros rouge qui tache, à te lire, manifestement !!!!  t'es noyé dedans depuis un bout de temps !!! 

Un vrai civet !!! smileysmileysmiley

Portrait de Voltaire .
18/janvier/2020 - 18h57

Rien n’obligeait ces blessés à aller manifester alors que les policiers ( et combien ont été blessés eux aussi ) sont la sur ordre et se prennent des pavés , quolibets etc ....

Portrait de galileo
18/janvier/2020 - 18h47
MacTV a écrit :
@geneve... honte à ces black blocs d’extrême-droite qui vont beaucoup trop loin et sont devenus bien trop violents

"Black blocs d’extrême droite" !!

 

Le comique du blog a encore frappé !!! smileysmileysmileysmiley

Portrait de bengalister
18/janvier/2020 - 18h34

Macron n'est qu'un prétexte maintenant pour ces gens pour foutre le bordel. C'est devenu leur occupation.

Il y a quoi dans ces groupes GJ/syndicalistes: 2/3 d'extrême gauche ? 1/3 d'autres et extrême droite ?

Si Macron se représente (ce dont on peut douter) et gagne la prochaine élection, au fond d'eux ils n'auront pas tout perdu, ils seront contents ils pourront continuer à "lutter contre le grand capital".

Si MLP remporte les prochaines élections, les 2/3 continueront en criant au fascisme et s'allieront aux divers des banlieues pour mener des actions violentes voir la guerre civile.

Si JLM l'emporte, ces 2/3 là feront parti de la police politique et iront dans la rue mater toute forme de protestation avec leurs amis les islamistes.

Bref si les Français continuent à tolérer ce genre d'individus, apparemment ils ont pas mal de soutiens, et bien on en prend pour des années de violence et de bordel.Et ça sans parler des émeutes, limite guerre civile qui viendrait des banlieues.

La France est mal barrée.

 

Portrait de geneve
18/janvier/2020 - 18h32
th93100 a écrit :

Ce mouvement pourri est en fin de vie. Alors les imbéciles qui le composent se font un dernier plaisir....

Un dernier plaisir : brûler la Rotonde, casser, briser les vitrines des magasins, de gens qui ne pensent qu'à bosser pour s'en sortir !!!! Ils sont très respectables décidément ces casseurs !!! pour obtenir quoi... RIEN ! pauvres types !

Portrait de geneve
18/janvier/2020 - 18h31
MacTV a écrit :
Cette violence des Black Blocs de l’extrême droite devient insupportable !

Blacks blocks d'extrême droite.... y a un problème là, non ?

Portrait de geneve
18/janvier/2020 - 18h30

J'attends que l'on dise que c'est la police qui a mis le feu... comme à la Rotonde !smiley

Portrait de th93100
18/janvier/2020 - 18h18

Ce mouvement pourri est en fin de vie. Alors les imbéciles qui le composent se font un dernier plaisir....

Portrait de Dady cool
18/janvier/2020 - 18h13

Quel pays au monde accepterait tout ce bordel? Le peuple Français se comporte vraiment en enfant gâté. Il ne se rend pas compte de la chance qu’il a . Il me fait honte. 

Portrait de colin33
18/janvier/2020 - 18h00 - depuis l'application mobile

Un RÉFÉRENDUM....

Portrait de lxa75
18/janvier/2020 - 16h04

il ne restera plus que les extémistes nourris par les syndicats 

Portrait de vinze
18/janvier/2020 - 15h57 - depuis l'application mobile

On s'en fout de cette grève. Arrêtez avec vos gros titres.

Portrait de magnon
18/janvier/2020 - 15h04
JBMARY a écrit :

Ce syndicat SUD est gangréné....Je croyais voir à la télé des images de la TV algérienne....

cette  personne n'a plus rien a faire en liberte, au trou pour un moment, il pertube  la suite

s'il n'est pas d'accord pour la retraite , et  bien qu'il la refuse pour lui

Portrait de JBMARY
18/janvier/2020 - 13h11
Vigilence-nationale a écrit :

Le syndicat Sud, infiltré par les milices musulmanes utilise les mêmes méthodes que pour s'approprier les quartiers.

Pauvre France ...

Ce syndicat SUD est gangréné....Je croyais voir à la télé des images de la TV algérienne....

Portrait de Mimosas06
18/janvier/2020 - 13h09
JBMARY a écrit :

Les médias, presse ou TV, devraient arrêter de couvrir ces manifestations, samedi après samedi..... trop d'honneur pour les écervelés qui n'ont rien de mieux à faire dans leur pauvre vie....

Tout à fait d'accord, ça leur donne l'importance qu'ils n'ont pas.

Portrait de JBMARY
18/janvier/2020 - 13h08

Les médias, presse ou TV, devraient arrêter de couvrir ces manifestations, samedi après samedi..... trop d'honneur pour les écervelés qui n'ont rien de mieux à faire dans leur pauvre vie....

Portrait de Vigilence-nationale
18/janvier/2020 - 09h06

Le syndicat Sud, infiltré par les milices musulmanes utilise les mêmes méthodes que pour s'approprier les quartiers.

Pauvre France ...

Portrait de Cloclo80
18/janvier/2020 - 08h58

C'est  pitoyable d'en arriver là . Notre pays va vraiment mal .