10/01 08:26

Les forces de police interviennent pour évacuer un supermarché de Montpellier après une erreur d'étiquetage proposant une télé 140 cm de large à 30,99 euros - Regardez

C'est une scène un peu surréaliste qui s'est déroulée dans cette grande surface du Sud de la France. Des policiers ont dû intervenir en nombre à l'hypermarché Casino du site d'Odysseum de Montpellier. Plusieurs dizaines de clients bloquaient en effet les caisses et refusaient de sortir malgré l'heure avancée. Ils voulaient tous bénéficier d'une bonne affaire qui était en réalité une erreur d'étiquetage. Cette bonne affaire s'est propagée sur les réseaux sociaux et a conduit à une véritable cohue en fin d'après-midi aux caisses du Géant Casino du centre commercial Odysseum de Montpellier. 

Tous voulaient acheter leur téléviseur Philips affichée au prix de 30,99 euros, prix défiant l'entendement pour un grand écran de marque de 55 pouces, soit 140 cm de large, normalement vendu 439,99 euros souligne Le Parisien. Une promotion exceptionnelle pour le premier jour des soldes ? Non, une erreur d'affichage du prix sur les téléviseurs.

De quoi interpeller la direction et les caisses de l'établissement qui informent rapidement les clients de l'erreur d'étiquetage. Devant le refus des clients de régler un prix soldé plus en rapport, la police nationale a été appelée à la rescousse pour faire évacuer ceux-ci vers 22h30.

Les clients sont repartis sans les articles ou alors en acceptant la rectification de prix en accord avec les soldes. 

Nos confrères de France 3 précisent que si on se réfère à l'article L211-A du Code de la consommation, "en cas d'erreur d'étiquetage, la clause s'interprète dans le sens le plus favorable aux consommateurs", explique Michèle Bernarda de la CLCV Occitanie (Association nationale de défense des consommateurs et usagers). Mais de tempérer : la jurisprudence met une exception si un prix anormalement bas est affiché, "le consommateur est considéré comme étant normalement avisé et ne peut donc prétendre considérer que c'est la valeur réelle du produit."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Stylgemini
10/janvier/2020 - 18h32

C'est pathétique, comme pour le Nutella mais en un peu moins pire.

Portrait de Batori
10/janvier/2020 - 16h16 - depuis l'application mobile

La décadence résumée...
L’histoire ne dit pas s’ils ont envoyé les interprètes en arabe pour expliquer.

Portrait de C'est Mon Avis
10/janvier/2020 - 15h34

"Si on se réfère à l'article L211-A du Code de la consommation, "en cas d'erreur d'étiquetage, la clause s'interprète dans le sens le plus favorable aux consommateurs", explique Michèle Bernarda de la CLCV Occitanie (Association nationale de défense des consommateurs et usagers). Mais de tempérer : la jurisprudence met une exception si un prix anormalement bas est affiché, "le consommateur est considéré comme étant normalement avisé et ne peut donc prétendre considérer que c'est la valeur réelle du produit."

En gros, la loi est pour le consommateur...sauf quand elle est pour le vendeur ! smiley

Portrait de pommedadam
10/janvier/2020 - 11h29

C'est têtu un Montpelliérain...

Portrait de jarod.26
10/janvier/2020 - 10h04
à coup sûr certains voulaient les vendre sur le boncoin smiley