07/01 12:02

La présidente de France Télévisions Delphine Ernotte se déclare candidate à sa propre succession jusqu'en 2022

La PDG de France Télévisions Delphine Ernotte, dont le mandat de 5 ans s'achève en août 2020, a annoncé mardi, dans ses voeux aux salariés du groupe public, qu'elle était candidate à une prolongation de son mandat jusqu'à fin 2022. "C'est ici et d'abord à vous que je tiens à le dire, je serai candidate à une prolongation de mon mandat à la tête de France Télévisions", a-t-elle déclaré, plaidant pour la "continuité" à la tête du groupe en pleine réforme de l'audiovisuel. C'est le Conseil supérieur de l'audiovisuel qui devra procéder, au premier semestre, à la nomination du futur patron (ou patronne) de France Télévisions, pour un mandat qui sera écourté (moins de deux ans et demi) en raison de la réforme de l'audiovisuel. En effet, cette réforme présentée fin 2019 par le gouvernement, et qui devrait être adoptée par le Parlement en avril, prévoit de regrouper les principales entreprises de l'audiovisuel public, dont France Télévisions et Radio France, au sein d'une société holding commune, France Médias.

Dans ce cadre, les PDG en exercice de ces quatre entreprises en deviendront les directeurs généraux jusqu'au 1er janvier 2023. C'est ce grand grand big bang de l'audiovisuel public qui motive le souhait de Delphine Ernotte, 53 ans, de rempiler jusqu'à fin 2022, d'après son discours aux salariés.

"Je crois que cette entreprise a besoin de continuité et je serais très heureuse de poursuivre cette aventure avec vous", a-t-elle expliqué aux salariés. "Je souhaite conduire la télévision de service public vers cette nouvelle holding et passer le relais en étant heureuse et fière du travail accompli ensemble", a-t-elle encore plaidé. La dirigeante peut s'appuyer sur un bilan particulièrement dense à France Télévisions, marqué notamment par la création de la chaîne franceinfo, des audiences en hausse (près de 29% de part de marché en 2019), un redressement des comptes du groupe, de nouvelles plateformes numériques (Lumni, Okoo) et Salto, la future plateforme commune à France Télévisions, TF1 et M6, qui doit être bientôt lancée.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Batori
17/janvier/2020 - 17h15 - depuis l'application mobile

Pour l’instant un sans faute
Les minorités sont à l’antenne
Les hommes blancs de plus de cinquante ans disparaissent
Les femmes sont à l’honneur

Non pas à dire elle a un bon bulletin, elle va pouvoir rempiler.

Portrait de kallylly
8/janvier/2020 - 15h27

Elle a empoisonné France TV, comme elle a empoisonné Orange en 2009 pdt la crise, j'ai même eu l'occasion d'échanger avec elle avant la crise... Juste une destructrice de valeur... "J'ai fait l'erreur de penser qu'avoir un salaire leur suffirait" Texto ce qu'elle à dit dans la vidéo de Serge Moati sur cette crise chez Orange... Abjecte personnage... Mais bon aujourd'hui dans la société française on est plus à ça près visiblement...!

Portrait de Jedeluc
7/janvier/2020 - 17h22

Elle a une tête qui respire l'emphatie avec un je-ne-sais-quoi de pourriture et l'air de se foutre de la gueule du monde !!!

Portrait de Juillet2307
7/janvier/2020 - 17h19
Greenday2013 a écrit :

Vous avez des source sur vos affirmations ?

Vous tenez d'où qu'elle a dirigé "Orange" au moment de la médiatisation des suicides ?

Les informations apparaissent dans votre tête et vous les publiez, c'est ça ?

Le nouvel obs 4 mai 2011:

Chemisier beige, cheveux et yeux très bruns, sourire et regard francs. Delphine Ernotte, 43 ans - dont 20 chez France Télécom -, dégage un mélange de détermination et de modestie. Elle vient pourtant de décrocher une promotion, spectaculaire : jusqu’ici directrice Grand Public, Delphine vient d’être choisie par le nouveau boss de l’opérateur, Stéphane Richard, pour diriger à ses côtés les 80.000 collaborateurs d’Orange France, encore traumatisés par la "crise des suicides".

Comment Delphine Ernotte a-t-elle vécu cette crise ? "Avec un mélange de profonde culpabilité et de déni

Portrait de moije
7/janvier/2020 - 15h03

Elle va pouvoir continuer à exécuter les ordres : casse du service public !

Portrait de Greenday2013
7/janvier/2020 - 14h35
zeloy a écrit :

Dés départs en masses, une ambiance très tendus, des conditions de travail exécrables, des vidéos en Streaming payant , si tu bosses que tu ne peux pas voir le programme du soir alors tu là dans l'os. Voila le bilan de cette ex employé de Orange qui ne l'oublions pas à diriger la boite à la période où le taux de suicide à exploser 

Vous avez des source sur vos affirmations ?

Vous tenez d'où qu'elle a dirigé "Orange" au moment de la médiatisation des suicides ?

Les informations apparaissent dans votre tête et vous les publiez, c'est ça ?

Portrait de lysniais
7/janvier/2020 - 13h58
hummerH2 a écrit :

Née en 1966.

Une femme blanche de plus de 50 ans à la tête du service public ...

C'est clair, j'attends plutôt une personne jeune de couleur, trans ou homosexuelle et musulmane. On a ça en magasin?

Portrait de jarod.26
7/janvier/2020 - 13h52
je plains les salariés de FT
Portrait de hummerH2
7/janvier/2020 - 13h24

Née en 1966.

Une femme blanche de plus de 50 ans à la tête du service public ...

Portrait de nina83
7/janvier/2020 - 13h09

Dictature.....