16/12 10:31

Grève: En ce 12ème jour, les usagers des transports en commun épuisés face aux perturbations : "C’est inadmissible" - VIDEO

En ce 12ème jour de grève, le trafic dans les transports en commun reste toujours très perturbé. Huit lignes de métro sont encore totalement fermées, six très perturbées.

Comme depuis le début de la grève, seules les deux lignes automatisées - la 1 et la 14 - circulent normalement. Plusieurs dépôts de bus sont bloqués, affectant le service (40% au lieu de 50% prévus). Le trafic SNCF est conforme aux prévisions, avec un tiers des TGV, un quart des Transilien et 4 TER sur 10 en moyenne.

Ce matin, les journalistes de Franceinfo ont rencontré des usagers qui sont épuisés face aux perturbations. "C'est inadmissible", explique l'un d'entre eux.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pypatche
16/décembre/2019 - 22h27
La meilleure des solutions ! Si vous en avez assez de vous épuiser dans les transports. Faites grève et restez chez vous ! Envolée la fatigue. Le surmenage. L ' énervement et tout le toutim. ..
Portrait de Panurge
16/décembre/2019 - 20h45

Peut-être que ces grèves vont amener des citadins à changer presque définitivement leurs  modes de déplacement ; je me rappelle avec la grève de Juppé ont faisaient du stop en plein Paris ; c’est devenu le covoiturage ! Ces conflits sociaux nous forcent à nous adapter et  à innover ...

Portrait de cineberry
16/décembre/2019 - 20h22
LaLouise a écrit :

Arrêtez de vomir à tout va de la "Multinationale" ou "Cac 40". Ce n'est pas CA qui constitue la France, c'est une multitude de PME-PMI, Artisans, Agriculteurs, Travailleurs indépendants, Associations qui font l'emploi en France et que VOUS faites souffrir !!! Ce sont aussi des patrons qui sont des travailleurs honorables et qui font l'emploi et que vous mettez à mal.

Les multinationales ne constituent pas le cœur de la France, je suis d'accord, pourtant l'évasion fiscale qu'elles pratiquent (évaluée entre 80 et 100 milliards d'euros par an) impacte considérablement notre pays. Comment accepter que des entreprises qui ont les moyens paient des sommes dérisoires quand les PME-PMI, artisans, agriculteurs, travailleurs indépendants et associations sont taxés plein pot ? C'est le monde à l'envers !

Portrait de LaLouise
16/décembre/2019 - 18h40
cineberry a écrit :

Pris en otage ? Le vélo, le scooter, la trottinette, la voiture, le taxi, le VTC, la marche à pied, vous connaissez ? Pauvres parisiens ! Comment croyez-vous qu'on fait en province ?

Les caisses sont vides ? Pas étonnant quand on exonère les multinationales d'une partie des cotisations patronales censées abonder ces mêmes caisses et qu'on multiplie les cadeaux aux plus riches (CICE, baisse de l'ISF de la Flat Tax et de l'Exit Tax...).

Un plan B ? C'est le plan du gouvernement. Assécher les caisses de retraites pour pousser les gens vers la retraite par capitalisation. Ce n'est pas pour rien que Macron a reçu en catimini le fonds de pension américain BlackRock et que les députés ont inséré dans la loi Pacte lors d'un vote en pleine nuit un amendement ouvrant la possibilité de recourir à des dispositifs de capitalisation de ce genre.

Mais continuez de recracher les éléments de langage de LREM. Vous êtes les idiots utiles de ce gouvernement. Et quand ils auront détourné l'argent des retraites, ils s'attaqueront à la sécu. Leur appétit est sans limites.

Arrêtez de vomir à tout va de la "Multinationale" ou "Cac 40". Ce n'est pas CA qui constitue la France, c'est une multitude de PME-PMI, Artisans, Agriculteurs, Travailleurs indépendants, Associations qui font l'emploi en France et que VOUS faites souffrir !!! Ce sont aussi des patrons qui sont des travailleurs honorables et qui font l'emploi et que vous mettez à mal.

Portrait de cineberry
16/décembre/2019 - 16h17
Citoyen87 a écrit :

Une retraite de plus de 3000 euro à 55 ans ! On ne peut plus se le permettre, voilà tout !

Une retraite de 3 000€ à 55 ans ??? Mais de qui parlez-vous ?

Portrait de Harriet
16/décembre/2019 - 15h08
cineberry a écrit :

Les caisses de retraites de la RATP et la SNCF sont en déficit à cause du déficit démographique. Les effectifs de la SNCF ont été divisés par deux ces 40 dernières années et il n'y a plus qu'un cotisant pour deux retraités. C'est pareil dans tous les métiers où les effectifs baissent : agriculteurs (un cotisant pour 3,7 retraités), marins-pêcheurs, mineurs, petits commerçants...

Encore une fois exact ...

On focalise sur ce régime spécial qui coûte quelques millions d'€uros à la collectivité pour occulter l'excédent de nombreux régimes qui verront leur réserve de plus de 160 milliards diluée dans l'"universalité" de la mutualisation des retraites , mais chutttt ! smiley

Portrait de cineberry
16/décembre/2019 - 14h09
Greenday2013 a écrit :

Nécessaire à quoi ?

Pour que les salariés du privé continuent à financer le déficit des caisses de retraite SNCF/RATP ?

Les caisses de retraites de la RATP et la SNCF sont en déficit à cause du déficit démographique. Les effectifs de la SNCF ont été divisés par deux ces 40 dernières années et il n'y a plus qu'un cotisant pour deux retraités. C'est pareil dans tous les métiers où les effectifs baissent : agriculteurs (un cotisant pour 3,7 retraités), marins-pêcheurs, mineurs, petits commerçants...

Portrait de Greenday2013
16/décembre/2019 - 13h48
Tourist1993 a écrit :

Oui, ces grèves sont chiantes... Mais nécessaire, total soutiens aux grévistes, si je pouvais, je serai sur place moi aussi !

Nécessaire à quoi ?

Pour que les salariés du privé continuent à financer le déficit des caisses de retraite SNCF/RATP ?

Portrait de cineberry
16/décembre/2019 - 12h59
lucieat a écrit :

Comme je plains ces pauvres usagers pris en otage par les syndicats qui roulent plus pour eux que pour le peuple qu'ils représentent soit disant. Pour conserver leurs privilèges, ils mettent en difficulté des milliers de gens, ils devraient avoir honte, le pire c'est qu'ils osent affirmer que c'est pour eux qu'ils le font. Tout le monde au même régime, élus compris, si on ne fait rien, dans quelques années, c'est tout le monde qui n'aura plus de retraite, les caisses sont vides, il faut bien les remplir, nos enfants ont intérêt à se prévoir un plan B s'ils veulent avoir de quoi vivre quand ils seront vieux. Au lieu de supprimer la taxe d'habitation, ce que personne ne demandait, le gouvernement aurait mieux fait de distribuer l'argent aux caisses de retraites et aux hôpitaux. C'est une très mauvaise décision, autant que Chirac quand il a supprimé le service militaire

Pris en otage ? Le vélo, le scooter, la trottinette, la voiture, le taxi, le VTC, la marche à pied, vous connaissez ? Pauvres parisiens ! Comment croyez-vous qu'on fait en province ?

Les caisses sont vides ? Pas étonnant quand on exonère les multinationales d'une partie des cotisations patronales censées abonder ces mêmes caisses et qu'on multiplie les cadeaux aux plus riches (CICE, baisse de l'ISF de la Flat Tax et de l'Exit Tax...).

Un plan B ? C'est le plan du gouvernement. Assécher les caisses de retraites pour pousser les gens vers la retraite par capitalisation. Ce n'est pas pour rien que Macron a reçu en catimini le fonds de pension américain BlackRock et que les députés ont inséré dans la loi Pacte lors d'un vote en pleine nuit un amendement ouvrant la possibilité de recourir à des dispositifs de capitalisation de ce genre.

Mais continuez de recracher les éléments de langage de LREM. Vous êtes les idiots utiles de ce gouvernement. Et quand ils auront détourné l'argent des retraites, ils s'attaqueront à la sécu. Leur appétit est sans limites.

Portrait de lucieat
16/décembre/2019 - 11h23

Comme je plains ces pauvres usagers pris en otage par les syndicats qui roulent plus pour eux que pour le peuple qu'ils représentent soit disant. Pour conserver leurs privilèges, ils mettent en difficulté des milliers de gens, ils devraient avoir honte, le pire c'est qu'ils osent affirmer que c'est pour eux qu'ils le font. Tout le monde au même régime, élus compris, si on ne fait rien, dans quelques années, c'est tout le monde qui n'aura plus de retraite, les caisses sont vides, il faut bien les remplir, nos enfants ont intérêt à se prévoir un plan B s'ils veulent avoir de quoi vivre quand ils seront vieux. Au lieu de supprimer la taxe d'habitation, ce que personne ne demandait, le gouvernement aurait mieux fait de distribuer l'argent aux caisses de retraites et aux hôpitaux. C'est une très mauvaise décision, autant que Chirac quand il a supprimé le service militaire