09/11 07:32

L'ex-président brésilien Lula a été libéré hier soir, accueilli par une véritable marée rouge de militants de gauche à sa sortie de prison

L'ex-président brésilien Lula a été libéré hier soir, accueilli par une véritable marée rouge de militants de gauche à sa sortie de prison à Curitiba (sud), après plus d'un an et demi d'incarcération. Lula veut "continuer à lutter" pour le peuple brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, 74 ans, est sorti à pied du siège de la police fédérale où il était incarcéré après avoir été condamné pour corruption, embrassant chaleureusement des sympathisants et saluant la foule d'un poing levé.

Acclamé par des milliers de partisans à sa sortie de prison vendredi, l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva a promis de "continuer à lutter" pour le peuple brésilien.

"Je veux continuer à lutter pour améliorer la vie du peuple brésilien", a lancé Lula, 74 ans, face à une marée rouge de militants de gauche lors d'un discours chargé d'émotion. Dans son ordre de libération, le juge a expliqué qu'il n'y avait plus "aucun fondement pour l'exécution de la peine" en raison de la décision de la Cour suprême de mettre fin à une jurisprudence permettant l'emprisonnement dès une première condamnation en appel, même si tous les recours ne sont pas épuisés.

Incarcéré depuis avril 2018, Lula a commencé à purger une peine de huit ans et dix mois pour corruption, mais dispose encore d'autres recours auprès d'instances supérieures. Il a toujours clamé son innocence.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Philou-02.
9/novembre/2019 - 08h32

Viva la révolution !! smiley

Portrait de HomoloGay
9/novembre/2019 - 07h48
tvor a écrit :

Sur la photo , on se croirait a levallois perret ...ou presque  , je suis sur que la isabelle ( qui apparemment s'est remis plus rapidement que la moyenne de son suicide ) va faire allusion a cette nouvelle loi brésilienne ds les jours qui viennent si son escroc de mari n'est  pas libéré ....

Je ne suis pas sur que les partisans de Patriiiiiick défilent en rouge, mais il y a de ça, vous avez raison !