07/11 10:46

Une plainte déposée par la mère d'un adolescent, blessé au visage par un tir de LBD lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Strasbourg, classée sans suite

Une plainte déposée par la mère d'un adolescent, blessé au visage par un tir de LBD lors d'une manifestation des "gilets jaunes" en janvier à Strasbourg, a été classée sans suite, a-t-on appris auprès de son avocat et du parquet de Strasbourg.

Le procureur de la République de Strasbourg, Yolande Renzi, "confirme le classement sans suite de cette affaire, l'enquête n'ayant pas permis d'isoler la responsabilité pénale du tireur, et donc d'identifier celui-ci", a indiqué à l'AFP le parquet de Strasbourg, confirmant une information de Rue89 Strasbourg.

Le classement sans suite a été motivé par "l'impossibilité d'identifier le policier qui a tiré" et "le défaut d'intention avéré du tir en direction du jeune homme" et de le blesser, avait indiqué auparavant Francis Metzger, qui défend avec Xavier Metzger les intérêts de l'adolescent blessé et de sa mère.

Les deux avocats n'avaient pas reçu mercredi "le support matériel de la décision du classement sans suite par le parquet de Strasbourg", a précisé Me Metzger.

L'adolescent, alors âgé de 15 ans, avait eu la mâchoire brisée par un tir de lanceur de balles de défense (LBD) en marge d'un rassemblement de "gilets jaunes" émaillé d'incidents, près de la gare de Strasbourg, le 12 janvier.

Opéré, il a dû porter des broches pendant plusieurs mois, ce qui "a eu un impact majeur sur son parcours scolaire", a rappelé l'avocat.

"Un classement sans suite, c'est comme si on nous disait qu'il ne s'était rien passé. Comme si c'était banal de tirer sur un gamin qui vient d'aller s'acheter une veste dans un magasin. C'est du mépris total", a réagi dans Les dernières nouvelles d'Alsace (DNA), la mère de l'adolescent, Flaure Diessé. Elle avait déposé une plainte pour "blessures involontaires".

Selon elle, son fils "a perdu la sensibilité au chaud et au froid au niveau de la lèvre, côté droit. Et il lui reste une grande cicatrice sur le visage".

L'enquête, confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), a confirmé que le garçon ne participait pas à la manifestation. "C'était un badaud qui sortait d'un centre commercial et qui était au mauvais endroit au mauvais moment", a souligné Me Metzger.

Les deux avocats doivent rencontrer "dans les prochains jours" la mère de l'adolescent pour déterminer quelle suite donner à la procédure.

Trois alternatives sont envisageables: "Le dépôt d'une plainte avec constitution de partie civile permettant l'ouverture d'une information judiciaire confiée à un juge d'instruction, une procédure devant une juridiction administrative contre le ministère de l'Intérieur" ou la saisine de la Commission d'indemnisation des victimes d'infractions, a détaillé Me Metzger.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de 7440
7/novembre/2019 - 21h05
endimion34 a écrit :

désolé mais non je ne peux pas accepter cet argument

je suis adulte, je sais que les manifestations avec les gilets jaunes sont violente (on a tous vu les images à la télé de ce qui c'est passé sur les champs élysées et à l'arc de triomphe), donc je ne vais plus du tout en centre ville le samedi

si sa mère est assez conne pour autoriser son fils de 15 ans d'aller faire les boutiques le jour d'une manifestation, c'est plutot envers la mère et sa connerie sans limite qu'il faudrait porter plainte

dans quelle monde magique vit elle pour laisser son fils aller dans un lieu aussi dangereux

cette femme est une criminelle

et non M Gentil, son fils n'avait pas à être mieux ou moins bien éduqué, il n'a que 15 ans, et il n'a pas forcément conscience des dangers, c'est à ses parents de lui mettre des gardes fous

Cette femme est une criminelle, quelle violence totalement gratuite. Les criminels ce sont ceux qui utilisent les LBD sans aucun discernement, à croire qu'ils ont un QI en dessous de tout. Les criminels sont ceux qui donnent les ordres et qui utilisent les FDO comme leur petite armée personnelle tel que ça existe dans les pays totalitaires et dictatoriaux.

Portrait de Wouhpinaise
7/novembre/2019 - 18h01
endimion34 a écrit :

désolé mais non je ne peux pas accepter cet argument

je suis adulte, je sais que les manifestations avec les gilets jaunes sont violente (on a tous vu les images à la télé de ce qui c'est passé sur les champs élysées et à l'arc de triomphe), donc je ne vais plus du tout en centre ville le samedi

si sa mère est assez conne pour autoriser son fils de 15 ans d'aller faire les boutiques le jour d'une manifestation, c'est plutot envers la mère et sa connerie sans limite qu'il faudrait porter plainte

dans quelle monde magique vit elle pour laisser son fils aller dans un lieu aussi dangereux

cette femme est une criminelle

et non M Gentil, son fils n'avait pas à être mieux ou moins bien éduqué, il n'a que 15 ans, et il n'a pas forcément conscience des dangers, c'est à ses parents de lui mettre des gardes fous

"Cette femme est une criminelle" ??!!

Portrait de 59
7/novembre/2019 - 12h34

La plainte ne devez pas être classée sans suite 

ah oui !  nous sommes en MACRONIE  

Portrait de endimion34
7/novembre/2019 - 11h54
Jejedu69 a écrit :
@M. Gentil Sur ce coup là il ne manifestait pas !!! Il sortait d’une boutique

désolé mais non je ne peux pas accepter cet argument

je suis adulte, je sais que les manifestations avec les gilets jaunes sont violente (on a tous vu les images à la télé de ce qui c'est passé sur les champs élysées et à l'arc de triomphe), donc je ne vais plus du tout en centre ville le samedi

si sa mère est assez conne pour autoriser son fils de 15 ans d'aller faire les boutiques le jour d'une manifestation, c'est plutot envers la mère et sa connerie sans limite qu'il faudrait porter plainte

dans quelle monde magique vit elle pour laisser son fils aller dans un lieu aussi dangereux

cette femme est une criminelle

et non M Gentil, son fils n'avait pas à être mieux ou moins bien éduqué, il n'a que 15 ans, et il n'a pas forcément conscience des dangers, c'est à ses parents de lui mettre des gardes fous

Portrait de Linoïe
7/novembre/2019 - 11h51
M. Gentil a écrit :

Il n'avait qu'à pas faire le malin et sa mère avait qu'à l'éduquer

Il ne faisait rien de répréhensible a part sortir d'une boutique.... il a pas eu de chance.

Portrait de 7440
7/novembre/2019 - 11h48
M. Gentil a écrit :

Il n'avait qu'à pas faire le malin et sa mère avait qu'à l'éduquer

Cet adolescent n'avait rien à voir avec une quelconque participation à la manifestation. Donc le commentaire est d'une stupidité sans nom et on voit le niveau...

Hormis cela, ce n'est pas parce qu'on a une plaque et un flingue que ça confère tous les droits. Et je rappelle à toutes fins utiles que manifester est un droit, pas celui de se faire tirer comme un lapin.

En tous les cas encore une fois on constate qu'il est plus facile de s'en prendre aux GJ que d'aller faire régner l'ordre dans les cités exemple Chanteloup les vignes, récemment. Ou de s'en prendre aux automobilistes pour quelques Km/h au-dessus de la limite de vitesse.

Portrait de Jejedu69
7/novembre/2019 - 11h02 - depuis l'application mobile
M. Gentil a écrit :

Il n'avait qu'à pas faire le malin et sa mère avait qu'à l'éduquer

@M. Gentil Sur ce coup là il ne manifestait pas !!! Il sortait d’une boutique

Portrait de M. Gentil
7/novembre/2019 - 10h50

Il n'avait qu'à pas faire le malin et sa mère avait qu'à l'éduquer