05/11/2019 13:00

EN DIRECT - Chanteloup-les-Vignes: "Ce qui s'est passé samedi est à la fois odieux et insupportable" (Christophe Castaner) - Vidéo

13h00: Le point sur le déplacement des trois ministres ce matin à Chanteloup-les-Vignes

Un acte «odieux et inacceptable»: trois ministres ont adressé mardi un «message de fermeté» et «d’espoir» à Chanteloup-les-Vignes trois jours après l’incendie de l’école du cirque de cette commune populaire des Yvelines.

Les ministres de l’Intérieur Christophe Castaner, de la Justice Nicole Belloubet et de la Ville Julien Denormandie se sont entretenus avec les pompiers et les policiers qui sont intervenus samedi soir lors d’une nuit de violence au cours de laquelle ils ont été la cible de projectiles de la part d’une trentaine d’individus.

Evoquant un acte d'«odieux et inacceptable», Christophe Castaner a assuré que «justice serait rendue à Chanteloup, à ce quartier de La Noé, à ses habitants», souhaitant apporter, avec ses collègues ministres, un «message de fermeté» et «d’espoir».

Et de souligner la «confiance dans les élus locaux et en particulier la mairie (...) pour que chaque mètre carré de cette commune soit considéré comme un mètre carré de reconquête républicaine».

«Nous faisons un travail en profondeur, en particulier dans la lutte contre le trafic de stupéfiants. Dans le département des Yvelines, le nombre de réseaux démantelés dans les neuf premiers mois (de l’année) a augmenté de 50%», a-t-il souligné.

«Nous continuerons avec détermination (...) pour que ces trafiquants qui considèrent qu’ils sont ici chez eux se rendent compte que tel n’est pas le cas», a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Intérieur a par ailleurs indiqué avoir «demandé une analyse juridique sur la possibilité d’interdire en France la commercialisation des mortiers» d’artifice, de plus en plus utilisés selon lui comme «armes par destination».

Il y a eu «volonté d’organiser un guet-apens (...) contre nos forces de sécurité et nos pompiers», a-t-il asséné, fustigeant l'«incroyable défi qui a été lancé sur les réseaux sociaux entre des quartiers pour, au fond, se faire du flic».

«Nous devons lutter aussi contre la diffusion de ces appels sur les réseaux sociaux», un «mal qui se répand, qui banalise à la fois la violence contre les forces de sécurité, et en même temps invite à une sorte de concours totalement scandaleux», a-t-il estimé.

Julien Denormandie, ministre de la Ville, a précisé de son côté que l’Etat participerait à la reconstruction du chapiteau. La veille, le président LR du conseil départemental des Yvelines Pierre Bédier avait promis que celui-ci serait «reconstruit dans moins d’un an et entièrement financé par le département».

10h25: Les deux suspects, qui ont été déférés hier dans le cadre de l'information judiciaire ouverte, ont été mis en examen, a annoncé ce matin le parquet de Versailles

10h17: La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, s'exprime à son tour

"La justice a un rôle à jouer pour réaffirmer le socle de nos valeurs portés par les pompiers et les policiers"

"Deux personnes ont été interpellées et placées en détention provisoire"

"Une information judiciaire a été ouverte (...) Une enquête ne s'arrête pas au moment d'un fait"

10h03: Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, s'exprime

"Ce qui s'est passé samedi est à la fois odieux et insupportable".

"L'enquête se poursuit et il y aura des sanctions"

"C'est odieux dans la violence qui a été conduite contre ceux qui protègent"

"Justice sera rendue à Chanteloup, justice sera rendue aux habitants"

09H00: Les trois ministres sont arrivés sur place peu après 8h30. Ils sont allés à la rencontre des policiers ainsi que des pompiers.

07h27: Les ministres de l’Intérieur Christophe Castaner, de la Justice Nicole Belloubet et de la Ville Julien Denormandie se rendront ce matin à Chanteloup-les-Vignes sur les lieux de l’incendie d’une école de cirque lors d’une nuit de violences samedi, ont indiqué les ministères.

07h11: Le parquet de Versailles a ouvert une information judiciaire ce lundi soir après les violences survenues dans la soirée du 2 novembre 2019 à Chanteloup-les-Vignes dans les Yvelines. Les deux individus interpellés le 2 novembre au soir et placés en garde à vue ont été mis en examen ce lundi soir. Ils sont placés en détention provisoire. L'information judiciaire est ouverte "du chef criminel de destructions ou dégradations de biens par incendie ou tout autre moyen dangereux pour les personnes commis en bande organisée et des chefs délictuels de participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens, embuscade en réunion dans le but de commettre des violences avec usage ou menace d’une arme, violences volontaires avec arme en bande organisée ayant entraîné une incapacité de travail n’excédant pas 8 jours sur des personnes dépositaires de l’autorité publique et violences volontaires n’ayant pas entraîné d’incapacité de travail sur des personnes dépositaires de l’autorité publique".

06h52: Le président LR du conseil départemental des Yvelines Pierre Bédier a promis que le chapiteau ravagé samedi par un incendie volontaire à Chanteloup-les-Vignes, lors d’une soirée de violences urbaines, serait reconstruit « dans moins d’un an ». Ce centre des arts de la scène et du cirque inauguré en 2018 « sera reconstruit dans moins d’un an et entièrement financé par le département », a-t-il affirmé lors d’un point-presse devant les décombres du site, dans lequel s’affairaient encore pompiers et enquêteurs lundi.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Verygood
5/novembre/2019 - 17h20

Il y'a 30 ans : C'est insupportable !

Une fois qu'ils ont dit cela, ils font quoi ?

Portrait de GIGI
5/novembre/2019 - 17h09

Tant qu'on ne touchera pas au portefeuille des parents pour défaut d'éducation rien ne changera!!

 

Portrait de mestoutou
5/novembre/2019 - 16h39
Marine-One a écrit :

Inacceptable? Me voici rassurée!

Ouf, moi aussi!!!!!!!!!!!!!!!!

Portrait de mestoutou
5/novembre/2019 - 16h37

Oui, et alors........!

Quelle est la suite pour enrayer le problème?

Portrait de BeeBee
5/novembre/2019 - 16h26

Qu'ils arrêtent de faire du texte, le premier ministre et lui, et qu'ils passent aux actes, aux VRAIS.

Portrait de Marine-One
5/novembre/2019 - 13h30

Inacceptable? Me voici rassurée!

Portrait de Retrogamer
5/novembre/2019 - 12h02

Programme pour castaner dans les mois qui viennent :

Trouver des synonymes a odieux , irresponsable et intolerable heurseument la langue francaise est riche ca devrait passer tranquillement.

Menager sa clientele dans les zones ravagées tout en condamnant ce qui renvoie a ce foutu dico

Garder la repression sous le coude pour le programme de 2022 qui partira sous un angle plus sarkoziste parce que le "karsher" avait eu son petit effet

Et pour finir rendre gentiment les clés du ministere car faute de nouveaux synonyme il faut une nouvelle cartouche pour manu .

Portrait de 59
5/novembre/2019 - 10h31

il a fallut qu'ils rentrent de weekend  pour nous dire quoi toujours la même chose ils faut des actes  la réouverture du bagne pour les coupables par exemples qu'ils ont une bonne leçon 

Portrait de next@00
5/novembre/2019 - 08h47
Vladimirlefox a écrit :

Et leur venu va servir à quoi ? Ah si ! Dire face caméra que c’est inadmissible, qu’ils condamnent fermement ces actes et que la justice sera impartiale. Oui c’est ça c’est ça ... pas la peine de venir on s’est déjà déjà comment va se dérouler le plan com.

Il va dire que ces tueurs de flics sont de vilains chenapant et qu'ils sont pas gentils !! smiley