30/10 10:12

EN DIRECT - SNCF: "Les jours de grève ne seront pas payés", annonce Guillaume Pepy, le président de la SNCF

10h12: La grève se poursuit à la SNCF mercredi avec seulement un TGV sur trois sera en circulation sur l'axe Atlantique en raison de la poursuite de la grève de 200 agents spécialisés dans la maintenance en banlieue parisienne. Lundi et mardi, déjà, le trafic était limité de la même manière. Ensuite, huit TGV sur dix vont circuler sur l'axe Atlantique pour le pont de la Toussaint et le retour des vacances scolaires de jeudi à dimanche, a assuré la compagnie. «Toutes les destinations seront servies», a souligné Gwendoline Cazenave, la directrice du TGV Atlantique.

Le service est très perturbé sur cet axe reliant Paris à la Bretagne, aux Pays-de-la-Loire et au Sud-Ouest à la suite de cette grève déclenchée le 21 octobre au technicentre de Châtillon (Hauts-de-Seine). Des TGV desservant d'autres lignes ont été «prêtés» à l'axe Atlantique et des rames ont pu être révisées en province, a précisé Gwendoline Cazenave, qui loue «un grand élan de solidarité dans l'entreprise».

Les clients seront contactés dès ce mardi soir, par mail ou par SMS, à commencer par ceux dont les trains seront supprimés, a dit la responsable, rappelant que la SNCF s'engage à échanger ou rembourser les billets sans frais au besoin.

Par ailleurs, la voie ferrée entre Béziers et Sète (Hérault), interrompue depuis 23 octobre à cause des intempéries qui ont affecté le Languedoc, ne sera pas rétablie avant fin novembre, a indiqué mardi le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. "La première voie devrait être rétablie le 25 novembre et l'ensemble des circulations" assuré "à compter du 2 décembre", a détaillé Jean-Baptiste Djebbari à l'Assemblée nationale.

09h28: "Aucun client, aucun Français ne comprendrait que l’on paye les jours de grève", a affirmé mercredi le président de la SNCF Guillaume Pepy sur Europe 1, alors que le conflit au centre de maintenance de Châtillon se poursuit.

"On est au contact des grévistes, on parle reconnaissance du travail, travail du week-end, travail de nuit, mais il y a une revendication qu’il est impossible de satisfaire : c’est le paiement des jours de grève", a poursuivi Guillaume Pépy. "Il n’est pas légitime de payer les jours de grève, chacun le sait."

Le service est très perturbé sur l'axe reliant Paris à la Bretagne, aux Pays-de-la-Loire et au Sud-Ouest à la suite d'une grève déclenchée le 21 octobre au Technicentre de Châtillon (Hauts-de-Seine), spécialisé dans la maintenance quotidienne des trains.

La grève, suivie par quelque 200 personnes sur les 700 que compte le Technicentre, fait suite au projet de la direction de dénoncer un accord local et de supprimer douze jours de repos supplémentaires par an prévus pour compenser le travail de nuit et de week-end de ces salariés touchant des bas salaires. Le projet a été retiré mardi par la direction du TGV Atlantique.

Les grévistes réclament désormais un paiement des jours de grève, que la direction leur refuse, la garantie de ne pas faire l'objet de sanctions disciplinaires en raison de leur arrêt de travail et une "revalorisation", c'est-à-dire une prime de 3.000 euros.

Le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a exclu mardi tout paiement d'une prime et des jours de grève, lors des questions à l'Assemblée nationale.

Ce "mouvement social est aujourd'hui sans objet dans la mesure où le projet de réorganisation qui était demandé a été retiré par la direction régionale. Dès lors, la demande de prime pour reprendre le travail paraît a minima hors sujet, en tout cas injustifiée", avait-il indiqué.

"Concernant la demande de paiement des jours de grève il n'y a de la même façon aucune raison d'y donner suite, c'est ce que nous a dit la SNCF et c'est la position du gouvernement", avait-il conclu.

.

*** MARDI 29 OCTOBRE ***

.

17h06: Un TGV sur trois circulera demain sur l'axe Paris-Atlantique, annonce la SNCF.

A noter que les liaisons Paris-Rennes, Paris-Nantes et Paris-Bordeaux seront les plus fortement touchées. France Info précise que l'amélioration se fera sentir à partir de jeudi, où 8 TGV sur 10 circuleront sur cette axe Atlantique. Il en sera de même pour les journées de vendredi, samedi et dimanche prochains.

Les clients seront contactés dès ce mardi soir, par mail ou par SMS, à commencer par ceux dont les trains seront supprimés, a dit la responsable, rappelant que la SNCF s'engage à échanger ou rembourser les billets sans frais au besoin.

.

*** LUNDI 28 OCTOBRE ***

.

17h44: Seulement 34% des TGV circuleront demain sur l'axe Paris-Atlantique, annonce la SNCF.

09h46: Le point sur la situation ce matin

Seulement 30% des TGV circuleront lundi sur l’axe Atlantique à cause de la poursuite d’une grève d’agents de maintenance en banlieue parisienne, dans un climat social toujours tendu dix jours après l’accident d’un TER sur un passage à niveau dans les Ardennes.

En plein milieu des vacances scolaires, la SNCF est contrainte de réduire la cadence de ses TGV Atlantique en raison d’un mouvement poursuivi depuis lundi 21 octobre par 200 agents du technicentre de Châtillon (Hauts-de-Seine), spécialisé dans la maintenance quotidienne des trains.

La directrice des TGV Atlantique, Gwendoline Cazenave, a fait part dimanche à l’AFP de son «incompréhension» face à «une situation de jusqu’au-boutisme» qui «pénalise les clients» dans la mesure où l’objet du désaccord, «un projet d’aménagement de leurs conditions de travail» a été «retiré dès mardi».

«Jusqu’à aujourd’hui nous avons réussi à maintenir un plan de transports très significatif, avec 80 à 90% des trains qui circulent mais à partir de demain on passe à un plan de transports de 30%», faute de maintenance, a-t-elle annoncé.

Ce mouvement très localisé a un impact majeur compte tenu du rôle stratégique du Technicentre dans l’exploitation au quotidien des TGV Atlantique.

«On est dans une situation de blocage parce que les agents nous demandent le paiement des jours de grève, ce qui est totalement impensable», mais aussi «une prime pour reprendre le travail», a affirmé Mme Cazenave.

Pour autant, «on continue à dialoguer», des «avancées» ont été réalisées sur le volet des conditions de travail «mais le paiement des jours de grève n’est pas possible», a-t-elle souligné.

Concrètement, lundi deux allers-retours sont prévus sur la ligne Paris-Nantes, deux sur Paris-Rennes, quatre sur Paris-Bordeaux, et la SNCF desservira aussi «Toulouse, Hendaye, Poitiers, Quimper, Brest» afin que «chaque destination soit desservie même en nombre limité», a détaillé la directrice.

Les clients ont été, selon elle, contactés par courrier électronique et pourront se faire rembourser ou échanger sans frais leurs billets.

Selon Julien Troccaz, secrétaire fédéral du syndicat SUD-Rail qui a appelé à cette grève et qui s’est exprimé plus tôt dans la semaine, les cheminots ont protesté contre «une remise en cause des conditions de travail par la direction sans aucune concertation» avec le personnel.

La direction du site avait annoncé une suppression des repos compensateurs pour le travail en soirée et le week-end, avait déclaré pour sa part Erik Meyer, également secrétaire fédéral de SUD-Rail. «Les agents ont eu une réaction épidermique, à la hauteur de la violence des annonces du management», avait-il jugé.

.

DIMANCHE 27 OCTOBRE

.

19h12: Alors que 4 trains sur 5 circulaient ce week-end, seulement 3 trajets sur 10 seront assurés lundi en raison de la poursuite d'une grève de 200 agents spécialisés dans la maintenance en banlieue parisienne, indique la directrice des TGV Atlantique, Gwendoline Cazenave. Les perturbations pourraient se poursuivre "pour une durée à ce jour indéterminée", la SNCF conseille donc aux voyageurs de reporter, dans la mesure du possible, leurs déplacements.

"Jusqu'à aujourd'hui nous avons réussi à maintenir un plan de transports très significatif, avec 80 à 90% des trains qui circulent mais à partir de demain on passe à un plan de transports de 30% des TGV Atlantique qui circulent", a-t-elle annoncé. La compagnie assure que tous les billets annulés seront remboursés. Pour savoir si un train circule, l'entreprise conseille également de se rendre sur son site internet.

10h08: De nombreux TER sont supprimés ce dimanche en Provence-Alpes-Côte d’Azur en raison d’une grève, a annoncé la SNCF. Un «mouvement social local», selon la SNCF, va provoquer la suppression de nombreux TER entre dimanche 5 h et lundi 12 h. Sur la ligne Marseille/Aix/Pertuis, tous les TER sont supprimés, mais les liaisons par car devraient être assurées, selon le site de la SNCF.

Entre Avignon TGV et Carpentras, la situation est la même : pas de TER, seulement des cars toute la journée de dimanche. La grève ne devrait pas affecter la liaison entre Marseille et Cassis, assure la SNCF sur Twitter, dans le cadre du dispositif prévu par la Région pour proposer un accès gratuit aux TER à tous les participants de la course à pied Marseille-Cassis qui se déroule dimanche. La ligne Marseille-Miramas sera aussi impactée. 

Une semaine plus tôt, un mouvement social a éclaté dans toute la France à la SNCF, les conducteurs exerçant leur « droit de retrait » après un accident survenu à un TER reliant Charleville-Mézières à Reims. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de patator06
31/octobre/2019 - 16h14
popeye55 a écrit :

Alors si les jours de grève ne sont pas payés et que les cheminots le savent, alors pourquoi faire grève si ce n'est par fainéantise ? Trouvez-vous normal que les cheminots partent à la retraite à 52 ans alors que tous les autres salariés partent au moins 10 ans plus tard ? Trouvez-vous normal que ce soit nous, contribuables, qui paient votre retraite car votre scandaleux système de retraite est déséquilibré ? Trouvez-vous normal toutes ces grèves à répétition souvent sans motif réellement compréhensible, et maintenant sans préavis ? Trouvez-vous normal de prendre les clients en otage comme vous le faites ! Mais les cheminots, politisés à fond,  sont des égoïstes et ils s'en foutent des autres ! !

Ce que vous dites est totalement faux, je ne connais personne aujourd'hui (hors conducteurs) partant avant 58,5 ans, quant à moi (39 ans) je ne peux à ce jour prétendre à une retraite à taux plein qu'à mes 62 ans et demi (et ce avant même la prochaine réforme). Par ailleurs vous êtes un sacré comique de penser qu'on puisse se priver d'une journée de salaire par "fainéantise". En 17 ans j'ai assisté à la suppression de tous les trains de nuit et trains-autos, à la déshumanisation des gares (fermeture progressive de tous les guichets et bureaux d'accueil, suppression des personnels d'escale et agents de départ) mais aussi des trains (fin des contrôleurs dans les TER), fermeture définitive de toutes les boutiques en ville et de nombreuses "petites" lignes, alors quitte à vous faire sourire quand je fais grève (et je ne les fais pas toutes loin de là) ce n'est pas uniquement pour défendre ma gueule. Par ailleurs le temps des cheminots marxistes est révolu et vous seriez surpris de connaître mes opinions politiques.

Portrait de popeye55
30/octobre/2019 - 22h05
patator06 a écrit :

Je suis cheminot et la SNCF ne m'a bien évidemment jamais payé un jour de grève, il faut définitivement arrêter avec cette fausse idée reçue. Il n'y a que les syndicats qui ont parfois recours à leur caisse pour aider leurs adhérents (que je ne suis pas).

Alors si les jours de grève ne sont pas payés et que les cheminots le savent, alors pourquoi faire grève si ce n'est par fainéantise ? Trouvez-vous normal que les cheminots partent à la retraite à 52 ans alors que tous les autres salariés partent au moins 10 ans plus tard ? Trouvez-vous normal que ce soit nous, contribuables, qui paient votre retraite car votre scandaleux système de retraite est déséquilibré ? Trouvez-vous normal toutes ces grèves à répétition souvent sans motif réellement compréhensible, et maintenant sans préavis ? Trouvez-vous normal de prendre les clients en otage comme vous le faites ! Mais les cheminots, politisés à fond,  sont des égoïstes et ils s'en foutent des autres ! !

Portrait de patator06
30/octobre/2019 - 21h09

Je suis cheminot et la SNCF ne m'a bien évidemment jamais payé un jour de grève, il faut définitivement arrêter avec cette fausse idée reçue. Il n'y a que les syndicats qui ont parfois recours à leur caisse pour aider leurs adhérents (que je ne suis pas).

Portrait de vévert1416
30/octobre/2019 - 20h03
sensei a écrit :

Quelle bandes de faineants, je te fouterais tout ça dehors a coup de pompes dans le C......

Dit -il à 9H28. T'es pas au boulot ?

Portrait de popeye55
30/octobre/2019 - 18h37
hermès a écrit :

quand on regarde l histoire on s’aperçoit que ce sont toujours les minorités agissantes qui font bouger les choses

Les minorités, si elles ne sont pas soutenues par la majorité, ne représentent rien. Dans le cas présent il s'agit de quelques milliers de personnes qui veulent défendre leurs privilèges honteux, ils ne défendent en aucun cas la majorité des autres salariés qui eux sont obligés de payer la retraite et les privilèges des agents SNCF. Ces fainéants travaillent moins de 1100 heures par an (sans compter les nombreux jours de grève). Ils s'en foutent complètement des autres et je ne vois pas en quoi cela ferait bouger les choses pour les autres salariés !!

Portrait de Philou-02.
30/octobre/2019 - 15h01

Si ils devaient être payer à l’assiduité certains n’auraient même pas de bulletin de salaire smiley 

Portrait de arquen
30/octobre/2019 - 13h19

Et allez ! Il y a désormais fort à parier que, comme d'habitude, ils vont poursuivre le mouvement pour se faire payer les jours de grève ! Mais cette fois-ci ils vont faire des grèves qui n'en seront pas avec un préavis par jour sur plusieurs jours.

Portrait de vévert1416
30/octobre/2019 - 12h54

Je suis de tout coeur avec les grévistes. Je l'ai été parfois, nos ancètres l'ont été et c'est grâce à ces journées de mobilisation que nous avons eu toutes nos avancées sociales. Mais payer les heures, non.

Portrait de Angelussauron
30/octobre/2019 - 12h00

Je suis pour privatiser la SNCF mais il faut que l'état garde le réseau ferroviaire c'est très important quand on voit ce qui arrive dans d'autres pays où l'état n'a pas gardé le réseau ferroviaire ça fait peur. Déjà qu'ils auraient dû garder le réseau autoroute...

Je trouve totalement normal que les grévistes ne soient pas payés c'est même une honte si c'était le contraire tout ça parce qu'ils sont venus sur leurs lieux de travail sans bosser....

Les syndicats des cheminots ont tués le service public qu'était la sncf en se moquant des usagers ou plutôt des clients (mot qu'ils n'arrivent pas à dire).

Portrait de popeye55
30/octobre/2019 - 10h38

Il ne manquerait plus qu'on leur paie les jours de grève !! Et en plus, ils veulent une prime de 3000€ ! Ils se foutent de notre gueule. Ce sont des privilégiés, ils ont des avantages comme peu en ont en France (salaire, âge de départ à la retraite, temps de travail bien inférieur aux autres catégories). Ce sont des fainéants, le récent rapport de la Cour des Comptes montrent qu'ils travaillent un peu plus de 1000 heures par an alors que la moyenne en France se situe autour de 1550 heures, et je ne compte même pas les nombreux jours de grève qui viennent encore diminuer cette durée. Ce sont des égoïstes, ils se moquent que leur retraite prise dès 52 ans soit payée par les contribuables car leur régime n'est pas équilibré.

Vivement la privatisation de la partie transport de la SNCF (pas la partie réseau), je ne comprends même pas que l'on puisse encore se poser la question !!

Portrait de Pierma
30/octobre/2019 - 10h21 - depuis l'application mobile

Heureusement que ces jours ne seront pas payés! Manquerait plus que ça... La fainéantise bloque les voyageurs, si en plus on la rémunère...

Portrait de Mimosas06
30/octobre/2019 - 10h18

Pourquoi ne pas faire un référendum sur la privatisation de la SNCF.

Portrait de pommedadam
30/octobre/2019 - 09h59

Tenez bon monsieur Pepy! Tous les Français sont avec vous!

Portrait de francaz33
30/octobre/2019 - 09h52

il faut privatiser la sncf  ce n'est plus supportable des faineants pareils soit ils sont en maladie soit ils sont en greve il n'y a qu'en France qu'on voit un foutoir pareil

Portrait de sensei
29/octobre/2019 - 22h53

Les feignasses sont gonflées, non seulement ils veulent etre payés pour les jours de grêve, mais en plus ils veulent une prime, mais ou vas t'on.

Portrait de Wouhpinaise
29/octobre/2019 - 17h57
B612 a écrit :

On a aussi : Ils font tellement grève qu'à force ils vont déposer des préavis de travail. :bigsmile:

MDR ! smiley

Portrait de next@00
29/octobre/2019 - 17h15
popeye55 a écrit :

Je viens d'apprendre pourquoi ces privilégiés,égoïstes et fainéants font grève et je n'en reviens pas ! Ils font grève car ils veulent le paiement des jours de grève de la semaine dernière et en plus ils veulent une prime !! Ces privilégiés,égoïstes et fainéants ne se rendent même plus compte du décalage qui existe avec les autres salariés !!!

S'ils le font, c'est qu'il y a de grandes chances qu'on leur donne raison. 

Portrait de B612
28/octobre/2019 - 22h31
Parallel1 a écrit :

'' les syndicalistes ont tellement l'habitude de ne rien faire, que lorsqu'ils font grève, ils appellent ça une journée d'action. '' Coluche 

On a aussi : Ils font tellement grève qu'à force ils vont déposer des préavis de travail. smiley

Portrait de B612
28/octobre/2019 - 22h25

On n'y pense pas assez, mais bon courage aux agents d'accueil qui font le fusible entre le gréviste et le client-usager et qui vont se prendre tout le courroux des voyageurs excédés. smiley

Portrait de Djo Dep
28/octobre/2019 - 19h19
jo13 a écrit :

Comme ça me fait mal de lire ça, il ne mérite pas qu'on le traite ainsi dans nos belles prisons française , dans son pays il fermerait sa gueule et ne se ferait pas interviewer !Alors estime toi heureux d'être chez nous !!!!! Même en taule! Si j'ai le temps je penserai a tes soucis de taulard !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bonsoir, avec les nouvelles technologies ferroviaires plus besoin de contrôleurs, de conducteurs, d'agents au sol, de directeur de centres techniques, de ministres des transports, allez ouste...a force de dégraisser la sncf ça va  enrayer... On va d'enfoncer la butte en fond de gare Montparnasse.....au secours... 

Portrait de th93100
28/octobre/2019 - 19h13

Soutient total aux non grévistes !

Portrait de sensei
28/octobre/2019 - 09h28

Quelle bandes de faineants, je te fouterais tout ça dehors a coup de pompes dans le C......

Portrait de duke
28/octobre/2019 - 09h21

"une durée indéterminé"....!!!!!!!!!! Au secours Bescherelle!!! Le stagiaire de 3ème a encore sévi?

Portrait de popeye55
28/octobre/2019 - 09h00

Je viens d'apprendre pourquoi ces privilégiés,égoïstes et fainéants font grève et je n'en reviens pas ! Ils font grève car ils veulent le paiement des jours de grève de la semaine dernière et en plus ils veulent une prime !! Ces privilégiés,égoïstes et fainéants ne se rendent même plus compte du décalage qui existe avec les autres salariés !!!

Portrait de Roger GUILLEM
28/octobre/2019 - 07h16

Le mouvement social n'est durci que par la présence de piquets de grève, lesquels, placés aux endroits stratégiques, empêchent un grand nombre de cheminots de travailler.Par exemple, bloquer les postes d'aiguillage, conduit bien évidement à l'arrêt des trains, même si les conducteurs voudraient rouler.

Portrait de Panurge
28/octobre/2019 - 02h47

Ces mecs partent à la retraite plus tôt en ayant été en grève quasiment à temps plein !!!! 

Portrait de th93100
27/octobre/2019 - 21h27
nibali a écrit :

Je suis de tout coeur avec vous les gars, ne lâchez rien.

encore faut il avoir quelque chose à tenir

Portrait de nibali
27/octobre/2019 - 21h08

Je suis de tout coeur avec vous les gars, ne lâchez rien.

Portrait de th93100
27/octobre/2019 - 21h03

Aucun soutien à ces bons à rien !

Portrait de popeye55
27/octobre/2019 - 20h54

Les privilégiés, égoïstes et fainéants sont de retour !!!

Vivement la privatisation de la SNCF !!